creation d'un groupe SRN Puy de Dome

j'ai voulu mettre de la couleur ça a zappé le lieu de RdV
C'est CHAREIRE
Modifié il y a 11 ans
Une des dernières sorties de la saison sur le Sancy. Disponible le vendredi pour le puy Gros et le Ferrand. Me contacter.
Modifié il y a 11 ans
nous passons le we dans le Cantal, donc encore sans nous.

C'était bien sinon dimanche dernier ?
Modifié il y a 11 ans
C'était top aventure avec 15 types de neige différents, de la pluie fine et drue comme on l'aime, un petit vent sympa et une visibilité relative. Le buron de Merdançon nous a donc accueillis pour le casse-croûte avec feu de cheminée allumé par Gervais. Au retour, la descente était tellement grisante que j'ai motivé les deux coéquipiers (Stéphan et Gervais) pour se la refaire en remontant à mi-hauteur. Moi qui chaussait pour la première fois de vrais skis de RN, j'ai pu travailler ma godille et faire de la gastronomie avec la poudreuse. La neige d'ici a vraiment le petit gout de noisette qu'on retrouve dans le Saint-Nectaire…Si si !
Je crois que je suis définitivement accro au SiReNe ! Vivement l'hiver prochain pour repartir traquer le Grand Blanc !

En attendant, rien ne nous empêche de nous retrouver dans le Grand Vert (Verre ?!)

Paul-André
skieur^^fou
Modifié il y a 11 ans
l'hiver approchant, je renouvelle ma proposition de faire découvrir nos grands espaces cet hiver, en privilégiant le bivouac et les solitudes :

Une raid sur les plateaux du Nord Sancy avec pulka(deux jours)(Guéry-Aiguiller)Décembre

Une grande traversée du sancy (Servières-Aiguiller- balcons de Chaudefour - fontaine salée- Sancy ouest) sur 4 jours. Janvier

Une traversée du cézallier avec pulka sur deux ou trois jours. Février

cette file est l'endroit pour tracer dans le massif central…
Modifié il y a 11 ans
Je voudrais faire une traversée du massif central en ski-pulka en autonomie. J'ai cherché un itinéraire praticable, le plus long possible en restant en altitude.

J'ai trouvé un itinéraire d'environ 200 km, presque toujours au dessus de 950m, sauf quelques traversées de vallées qui nécessiteront probablement un petit transfert en taxi, à moins qu'un portage sur chariot soit possible.
Ca se situe entre l'Aubrac (le plus au sud possible, près de la vallée du lot) et la chaine des puys (probablement juste au nord du puy de Dome. En gros, ça passe par l'Aubrac, le pied du plomb du Cantal, le Cézallier, le pied du puy de Sancy et la chaine de puys. Les transferts concernent le franchissement des gorges de la Truyère (altitude 650 m), et Murat, (routes, maisons, jardins, …smile.

Maintenant, ça c'est la théorie. Je connais peu le massif central, et n'y ai jamais été en hiver. Alors je me pose deux questions.
Le terrain est il aussi ouvert qu'il le semble vu du ciel, ou bien y a t'il plein d'obstacles, je pense en particulier aux haies, murs et clotures ? Si il n'y en a quelques uns, comme dans le Jura, ça va, mais faut pas que ce soit le parcours du combattant …
Qu'est ce qu'on peut espérer au niveau enneigement (à partir de quelle altitude, à quelle période, dans quelles zones) ? Bien sur ça dépend des années, mais c'est plutôt une semaine de neige par an ou trois mois ?

Si vous avez de l'expérience ou d'autres conseils sur cette région, je suis prenneur.

Au niveau de l'organisation, très vague pour l'instant, ça donne:
<ul>
<li>une dizaine de jours de ski, en février 2011, ou fin janvier
<li>2 participants, peut-être 3, ou plus si vous êtes intéressés (pour tout ou partie du trajet, n'hésitez pas à me contacter)
</ul>
Modifié il y a 11 ans
Bonjour
Pour les très longues traversées il faut se référer au fameux livre de Marc Breuil quand on a la chance d'en disposer (ski nordique, Denoël).

Il faut avoir beaucoup de chance pour réaliser une traversée intégrale. Pour autant un enchainement Dômes Sancy Cezallier Cantal (en traversée) permet de réaliser dans les 150 kilomètres, voire plus selon l'itinéraire, sans descendre sous les 1000 mètres. Il faut un petit transfert pour récupérer l'aubrac.

D'autres grandes traversées sont possibles à l'est du massif (Forez-velay-Mont lozère) (Pilat-Ardèche)(margeride-goulet-Lozère)

il vaut mieux limiter l'ampleur de la traversée pour profiter au mieux de ce qu'ont à offrir les massifs. le massif central, c'est vraiment grand… les risques de redoux et l'irrégularité du manteau neigeux font qu'il est hasardeux de se lancer sur de très longues distances avec une pulka.
Modifié il y a 11 ans
Bonsoir Vincent,
Je suis partant pour ces projets auxquels on peut ajouter Aubrac, Margeride, Forez etc…
Contemplation, silence et solitude des grands espaces avec photos pour partager ensuite sont à mon programme.
J'ai un chien nordique qui partage mes goûts. 8-)
Espérons que la neige sera au RdV. En outre, pour moi, quelques contraintes professionnelles ou familiales peuvent venir perturber mon programme.
Modifié il y a 11 ans
je suis en train de fignoler un programme qui comprend ces destinations. Je pense que c'est intéressant de partager les expériences, même si à mon goût, rien ne vaut les voyages solitaires. Quand tout sera calé je publierai une partie de mon menu en le proposant (ma première ébauche subissant quelques contraintes je préfère attendre encore).

j'annonce déjà un week end SRN avec bivouac au sommet du Mezenc pour le printemps (18-20 mars)

une traversée Dores -Sancy-Cézallier-Cantal sans pulka alternant bivouac en cabane et gîtes, au profil montagnard, finissant en apothéose par un parcours sur les crêtes du cantal avec Crampons et piolet. une superbe expérience, qu'il fasse beau ou pas, réservée à des gens déjà aguerris (deux maximum).

La Margeride, le Mont Lozère, l'Aubrac, le Sancy, sont aussi au menu. Je pense qu'une bonne façon de faire connaître le nordique, c'est dans la mesure du raisonnable d'emmener quelqu'un. Comme je l'ai déjà dit je serai ravi de faire connaître la montagne du milieu, des grands espaces et du vent. N'hésitez pas à me contacter et à en discuter.
Modifié il y a 11 ans
bonjour à tous
voila que les spatules démangent certains,et que pleins de projets tout blanc et tout froid courent dans les têtes

Pour ce qui est de l'enneigement de notre région il faut souvent attendre Janvier,Février pour pouvoir faire de longues traversées à ski et que la neige se tasse un peu, remplisse les combes pour ainsi avaler du barbelé. Et là, on peu vraiment tracer en passant par dessus .
A part les barbelés,il n'y a quasiment pas de murets et quand il y en a ,ils deviennent vite de belles dunes de congères ,avec l'Ecir.
La remontée du parc des volcans du sud au nord peut être redoutable par vent Nord ou Nord Ouest,mais néanmoins magnifique.
Il arrive aussi certaines années de voir les montagnes briller comme de l'argent, recouverte d'une couche de glace très dure.Là,grande méfiance dans le pentes raides et les monts du Cantal et Sancy.

à bientôt Gervais
Modifié il y a 11 ans