Grand nord europeen 2014. 2 mois, ski pulka

Merci Guillaume,

Ce sont aussi les chaussures que j'ai. Lors du dernier raid, pour lequel je suis partie avant d'y avoir ôté les étiquettes, j'ai blessé au niveau du crochet sup, probablement parce que j'avais trop serré, j'ai galéré trois jours et ensuite c'est allé.
Quel a été ton souci ? Pourquoi dis tu que tu ne les conseilles pas ?

A+

Nathalie
Nathalie
Modifié il y a 8 ans
Mon ressenti:

Elles ne sont pas assez solide pour une longue durée. Au bout de 2 semaines, elles ont commencé à se déchirer au niveau de la semelle 75mm. Je pense qu'elles n'ont pas supporté le froid et la poudreuse. Elles ont tenu jusqu'au bout avec une entaille de 5cm puis j'ai changé la semelle avec la garantie à mon retour.

Je les ai trouvé parfaitement étanche, confortable et le cuire est résistant. Je n'ai eu aucune ampoule avec juste deux sorties avant de partir.

Niveau chaleur je pense qu'elles risquent de t'être limite. En skiant je n'avais pas vraiment froid sauf quand il faisait plus de -30°C. Mais à chaque départ c'était l'onglé assurésmile Et je ne suis pas du tout frileux des pieds!
Le fait de ne pas pouvoir les sécher le soir dans la tente est très pénalisant. L'humidité dans le cuire et le gore-tex gèle donc au petit matin c'est pas de la tarte pour les enfiler. On perd en confort et en chaleur. Après la mi-mars c'était beaucoup plus cool. Pour le bivouac j'avais des chaussons en duvet.



Marcheur des lumières en hautes terres
Modifié il y a 8 ans
Est ce que tu avais des surchausses par dessus les Crispi ? Est ce que tu as tendance à transpirer des pieds ?

A+, merci toujours
Nathalie
Modifié il y a 8 ans
Nathalie a écrit :
Est ce que tu avais des surchausses par dessus les Crispi ?


C'est aussi très efficace de protéger les pompes de l'humidité par l'intérieur notamment avec ce genre de "chaussettes".
Modifié il y a 8 ans
Non, je n'avais pas de surchausse et j'ai pas eu de problème de transpiration.

j'avais oublié que j'avais les vapor barrier sité au dessus. j'ai utilisé qu'une fois une de ces "chaussettes" après avoir passé une jambe à travers la glace. C'est vrai que ça tient chaud et la laine mérino m'avait bien absorbé la transpiration.

Après ça n’empêchera pas les crispi d'être toutes raides les matins.

Un autre problème c'est que tu auras une paire de chaussette humide le soir.
Soit tu dors avec près du corps dans le duvet ou tu les gardes au pieds avec des chaussons en duvet pour les faire sécher. Laine mérino conseillé pour les odeurssmile
Sinon, il y a la solution grosse chaussette avec le plastique à l'intérieur plus une petite chaussette qui contient l'humidité. C'est sûr que ça tient chaud et peut-être que c'est plus facile à faire sécher.

Je n'ai jamais essayé ces techniques donc je ne sais pas si c'est suffisant.


Marcheur des lumières en hautes terres
Modifié il y a 8 ans
Salut,

A mon avis, les pare-vapeur (les « chaussettes » plastiques) sont indispensables pour une durée comme celle que tu envisages. Sinon, avec la transpiration, tu te retrouveras avec les chaussettes et les chaussures mouillées voire gelées.

Le mieux, c’est la superposition suivante : bas de dame (modèle basique, 1€ les 2 paires en grande surface) puis chaussette pare-vapeur puis chaussette laine épaisse.
Le bas est fin et sert juste à éviter le contact direct avec le plastique. Le soir, il est mouillé, mais comme il est très fin, la rétention d’eau est faible et il sèche très rapidement.

Le pare-vapeur reste bien en place. Tu auras juste des « fuites » sous la plante du pied, aux endroits de forte pression, mais rien de dramatique.

Avantage annexe du système : les pompes restant sèches, leur rigidité le matin est bien moindre par rapport à une pompe gorgée d’eau gelée.

A+
Arluk
Modifié il y a 8 ans
Ok, merci, je note tout ça !
Nathalie
Modifié il y a 8 ans
Bonjour Nathalie.
Je vais dans la région du lac Inari 2 fois par an depuis 2005 (une fois en été et l'autre à Noël).
Pour tes ravitaillements en Finlande, renseigne-toi bien sur les villages que tu voulais traverser : sur la carte cela ressemble à un petit bourg, mais en fait il n'y a rien d'autre que quelques maisons individuelles d'été !
Par exemple Partakko = rien !

Bonne rando, Thierry
Modifié il y a 7 ans
Bonjour nathalie,
Je me permet de reprendre le fil du problème de l'humidité avec les chaussures en cuire.
Personnellement j'utilise des crispi antarctic avec la surbotte isolée de berghaus. Même avec des neiges très humide il n'y a pas d'humidité qui vient de l'extérieur. Le problème de l'humidité venant depuis l'intérieur sur des raids de 10 à 15 jours je n'ai pas eu de soucis. sous la tente il peut être utile de placer une chaufferette dans la chaussure si on la retire avant le moment de renter dans le duvet.
Je les retire au moment de me coucher, je les brosse très soigneusement et les places dans un sac en coton sur le côté du sac de couchage à l'intérieur. le matin aucun souci de chaussure gelée.
Modifié il y a 7 ans
bonjour de laponie
juste un petit mot pour donner des nouvelles de Nathalie que j'ai croisée avant hier dans un cabane refuge de la région de kilpisjarvi.
elle en est à près de 400 km et est déja passée par le cap nord;elle est en pleine forme et a un moral d'enfer;ça faisait 9 jours qu'elle n'avait vu personne ni discuté avec quelqu'un.
cette femme est extraordinaire pour faire ce périple de 800 km toute seule et en autonomie complète.
nous devrions avoir des nouvelles à son retour.
pour moi,c'est retour fin avril si mon oreille gelée ne me pose pas trop de problèmes.
bonne continuation à tous.
Modifié il y a 7 ans