Le Parc National de la Vanoise en danger.

Les communes de Savoie refusent d'adhérer au Parc National de la Vanoise.

La nouvelle loi sur les Parcs Nationaux transforme l'ancienne "zone périphérique" des Parcs Nationaux, en "zone d'adhésion", régie par une charte.
Rédigée collégialement par les services de l'Etat et du Parc, les représentants des collectivités locales et des naturalistes, cette charte est peu contraignante, de portée semblable à celle d'un parc naturel régional. Elle prône un aménagement raisonné du territoire pour préserver son caractère et son partimoine humain et naturel.

Les communes situées à l'intérieur de la "zone optimale d'adhésion" doivent ensuite faire le choix d'adhérer (ou non) au Parc National.

Encore une fois, les élus des communes de Tarentaise et de Maurienne, qui avaient déjà sabordé la Directive Territoriale d'Aménagement des Alpes du Nord, se révoltent contre la possibilité qu'un frein soit mis à l'étalement urbain, au mitage et à l'extension sans fin des domaines skiables artificiels.

Ils sont ravis d'arborer l'étiquette "Parc National" sur les brochures publicitaires, mais ne veulent surtout pas que des règles particulières de protection de l'environnement leurs soient appliquées en contrepartie.

La majorité des conseils municipaux concernés par le processus d'adhésion on déjà rendu des avis défavorables. Renié par les représentants de ses habitants, c'est le Parc de la Vanoise dans sa totalité qui est affaibli, et qui sera bientôt remis en cause.

Depuis des décennies les stations de ski de Tarentaise et de Maurienne lorgnent sur des versants aujourd'hui protégés par le Parc National de la Vanoise. Pour combien de temps encore ?

Je vous invite à lire l'appel d'Yves Paccalet pour la Vanoise

et à signer la pétition

mais surtout à faire connaître la situation : le Parc NATIONAL de la Vanoise ce n'est pas le pré carré des élus locaux - c'est le partrimoine naturel de tous. L'intérêt général doit s'imposer.
Modifié il y a 9 ans
Je suis pour les loups contre la corrida et Bové mais dans les faits que ce soit a Beauduc (pour le kite) dans le Vercors ou ailleurs un parc,c'est toujours le pretexte pour enlever un peu plus de liberté aux usagers .
Modifié il y a 9 ans
sans vouloir polémiquer, et pour faire suite au précédent message :
Les kilomètres de pistes (fond ou alpin) enlèvent-ils la liberté de se ballader en pleine pampa ?
La protection de certain site est une richesse, au minimum culturelle et naturelle. Elle évite peut-être quelques bêtises en terme d'aménagement.
Elle entraîne aussi quelques désagréments à qui défend son propre intérêt.
Modifié il y a 9 ans
On peut voir le problème sous deux aspects:
1. oui le Parc nous interdit le bivouac (méchants randonneurs!), et en même temps permet l'utilisation à outrance des pelles mécaniques pour créer des pistes larges pastorales, qui balafrent la montagne irrémédiablement. Et surtout permet aux stations de ski de ''modeler'' à loisir les limites du Parc, pour étendre toujours plus leurs domaines (simplement pour du marketing de km).
2. Et bien si le Parc de la Vanoise n'était pas là, la Vanoise ne serait qu'un immense domaine skiable, TOUS les glaciers seraient équipés de remontées mécaniques, des routes, des immeubles, le paradis du BTP. Donc OUI au Parc qui protège ce qui peut l’être encore, c'est à dire l'un des plus beau territoire de montagne qui soit. Et surtout l'un des plus skiable… en ski de rando et de SRN bien sur ;-)
Il faut imaginer que la pression immobilière et des stations est bien supérieure à tout autre coin de montagne de France (avec Chamonix surement).
Modifié il y a 9 ans
A une époque, les stations de ski se limitaient à quelques coupes d'arbres sur le bas des domaines, et quelques téléskis.
Aujourd'hui une station de ski c'est un usine à pistes standardisées, larges, dessinées à grands coups de pelleteuses, avec des chemins carrossables, des plateaux, des retenues d'eau artificielles particulièrement moches aux digues improbables…
Il y a bien des coins où il ne me viendrai jamais à l'idée d'aller me balader l'été, c'est pas pour rien.

Christian, le jour ou à beauduc tu auras une barre de béton (sur pilotis) avec en rez de chaussée des terrasse de restos, boites de nuits et kite shop, tu trouveras encore ce lieu exceptionnel?

nous sommes nombreux à vouloir user librement de ce que la nature nous offre, mais pour que tout le monde puisse en profiter équitablement, il faut parfois limiter l'usage pour éviter qu'il devienne envahissant.
Modifié il y a 9 ans
Je cite :

http://jne-asso.org/blogjne/?p=10339



"Avec la création du Parc National des Calanques, on assiste à la création d’un nouveau genre d’aires protégées : les Parcs Nationaux de protection… de la chasse !

Dans ce parc, toutes les activités nature seront réglementées et connaîtront des restrictions d’usage, à l’exception de la chasse, qui verra ses pratiques, y comprises illégales, confortées sur l’intégralité du périmètre du Parc. Les promeneurs n’auront pas le droit de cueillir une pâquerette mais les chasseurs pourront tuer la faune sauvage pour se divertir !"


Modifié il y a 9 ans
En effet c'est assez perturbant de lire ça.
J'imagine qu'ils ont cédé à un lobby des chasseurs, c'est dommage car ça crée un précédent. Le problème local est peut-être plus du à la surfréquentation de randonneurs qu'à la présence d'une chasse excessive…
En tous cas ça ne semble pas être l'intégralité : description du parc

Toujours est-il qu'on est d'accord, les espaces protégés ne sont pas une solution élégante, on devrait pouvoir s'en passer. Mais surprotéger une zone est aujourd'hui le seul moyen que l'on ait pour préserver un certain équilibre.

Tout n'est pas parfait, on interdit les chiens et les VTT dont l'impact n'est pas évident, mais tout est une question de fréquentation.
Modifié il y a 9 ans