Tu te prends pour qui ?

J'aime beaucoup ce post et son évolution, les mots modestie et humilité.

Un espace de partage, d'amitié et d'échange véritable dans un monde de compétition est précieux.

Pour l'instant, le ski de randonnée nordique est raisonnable, on gagne ses virages, on prend plaisir à marcher, à monter, à tracer dans des terrains très variés avec un équipement simple, robuste et pas tape à l'oeil.

Ma quête personnelle a évoluée avec les années… après avoir longtemps flirté avec mes limites (assez rapidement atteintes), je recherche l'osmose, j'aime faire corps avec le terrain, me sentir partie intégrante de cette terre nourricière et de cette moyenne montagne à visage humain… en étant relié avec les premiers skieurs qui ont appris à jouer avec la neige.
Je suis sans aucun doute un grand enfant qui a gardé sa capacité d'émerveillement et de découverte, même très prêt de chez moi.

A chaque fois que j'ai eu l'occasion de parcourir la montagne en compagnie d'un skieur de randonnée nordique rencontré ici, j'ai toujours passé un beau moment d'amitié partagé et de franche camaraderie en altitude.

Cela est rare et précieux, merci Régis, Robert, Cyrille, Bernard et merci à tous.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 9 ans
Belle remise en place Régis ! ;-)

Régis Cahn a écrit :
7) Si tu n'arrives pas à réunir ces 6 capacités, reste chez toi.
Je crois que c'est très clair, faut juste que le gars d'en face comprenne le message dès fois qu'on tombe sur un mal-comprenant. :roll:

Marc a écrit :
Le côté d'errant surchargé ça ressemble à la "première" de beaucoup de monde.
Coupable, ou presque. J'avais 54 kg dans la pulka pour la traversée du Vercors mais c'était pour m'habituer à la charge.

forez a écrit :
Regardez le ski hors piste, à fond dans la poudre jusqu'aux genoux !
Ah quel bonheur ! Bon pas en ski mais dans le clan de ceux qui glissent avec les pieds en travers, c'est un régal.
Choppez un swallow tail un peu long, vous m'en direz des nouvelles.

Mais pour le reste, je trouve effectivement inconscient tout ceux qui partent, et qui meurent, en ayant pas assez de bouffe ou de vêtement ou un abri ou un duvet, etc…..
C'est d'ailleurs un sujet de dialogue avec les randonneurs légers. Au printemps ou en été, c'est un concept qui peut être intéressant, mais en hiver, ça TUE !

Bon je vous laisse, je retourne dans le congélo de mon boucher (j'ai pas de neige ou de froid, on se démerde comme on peut). Et puis un tapis de course dans une chambre froide, ça égaie un peu ! :-D

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 9 ans
Le mot humilité je crois, est en règle générale celui qui s'apparente le mieux à intelligence ou une certaine forme d'intelligence, qui permet de se dire, lorsque l'on va en contact direct avec la nature : je suis juste un invité, je passe sans déranger et si la dame est en colère, ben, je reviendrai demain.
Je n'y connais rien en latin, mais c'est peut-être les mêmes racines entre humilité, humain, humble.

C'est beau un humain humble qui fait preuve d'humilité ! :-)

Loin de certains gugus qui, à les entendre parler , ont même élevé leur grand-père. :lol: Ca c'est une expression que l'on entend souvent chez moi, mais peut-être chez vous aussi, et qui veut tout dire.

Je l'avais écrit dans le post je crois, qui parlait de la mort dramatique de ces randonneurs en norvège. Les amérindiens disent souvent que lorsqu'il fait mauvais temps, ils se cabannent, alors que le "blanc" (par rapport aux peuples amérindiens de souche) lui, défie la tempête en tentant d'avancer.

Mais c'est vrai que savoir renoncer n'est jamais une décision facile à prendre.
Si l'on excepte ceux qui ne font rien sans un sentier tassé, hyper balisé (comme beaucoup de raquettes à présent) et ceux qui sans expérience se lancent dans des trucs au-dessus de leur force, il reste que la frontière entre les raisonnables qui ont su s'arrêter à temps et les raisonnables qui ont juste franchi la ligne est très ténue.

C'est ce qui m'a fait venir vers ce site sur le SRN, cette philosophie de l'effort sans arrière pensée, juste une façon de vivre l'hiver au rytme de la nature cachée. j'adore d'ailleurs observer les recoins dans les forêts, les caches que l'on imagine sous les basses branches, les coins où se lover, tout ce que l'on serait bien content d'adopter en cas de coup dur.


PS : j'ai deux chemises canadiennes, dont une rouge à carreaux :lol: ;-)
Modifié il y a 9 ans
beaucoup de plaisir à vous lire.
Que le SRN garde son esprit, et qu'il ne sombre jamais dans la compétition, jamais (quoi que, on pourrait imaginer le record du monde de la traversée du vercors !, non loin du "champion du monde de mon quartier"smile
Modifié il y a 9 ans
Pour la compét c'est raté, l'humain étant ce qu'il est, les ultra trails en montagne et les départs en ligne à ski-pulka existent et vont rester… Heureusement que leurs fanions,. banderoles et arches ne sont pas partout ni tous les jours, ça nous permet de faire nos sorties peinardes de notre côté…

(Pardon? Comment? Moi? Ah oui, c'est vrai, juste, j'ai fait une fois la Patrouille des Glaciers avec mes frangins, mais la petite, hein, et juste une fois, pour voir, quoi, le podium était bien loin de nos capacités…smile
Marc
Papa pulkeur depuis 2005
Webmaster et communication pour Nordic Spot
Illustrations pour Ski Randonnée Nordique
Modifié il y a 9 ans
tant pis,
utopie vite balayée.
Modifié il y a 9 ans
Tant pis …Ou plutot, tant mieux : Ca prouve qu'on est
" normaux "
L'ultra trail en SRN , ça je connaissais pas !
C'est vrai que j'avais pas pensé aux compèts de ski-pulka ..
J'en ai jamais vu pour ma part, j'ai juste vu un jour une
annonce de vente de pulk " de compétition " …La pulka était extra plate et juste capable de transporter un smartphone ou un tube de rouge à lèvre ( pas les deux )…
Ca doit se dérouler sur piste de fond, je suppose et au pas de charge , pardon…au pas de patineur . Bof !
En réalité il y a compèts et compèts et certaines me semblent plus sympas que d'autres : La patrouille des glacier , par exemple …Ca se fait en équipe et ca suppose
une véritable équipe qui se complète sur le terrain . Si
j'avais 30 ou 40 ans de moins …
Par ailleurs, je déteste pas le son des cloches à vaches de
la Pierra-Menta …Au fait c'est ce Week-End .Si je peux, j'irai jetter un cil .
Mais, pour rester dans le sujet , je pense que si un jour
on devait " afficher nos fondamentaux " pour l'image de marque du SRN …Pourquoi pas une petite compèt ?
Je suis sérieux, là ! Mais , bien entendu , pas une compèt
comme les autres …Une sorte de " non-compétition " qui
se présenterait comme une course en ligne , mais avec des
bonus et des pénalités. Exemples:
-S'est arrèté pour laisse passer un lapin : Bonus 3points
-A fait pipi sur la fix d'un autre coureur sous prétexte de dégivrer sa fix : Pénalité 1 point
-S'est dopé au génépy : Bonus 10 points
etc etc …
Dans un autre genre , pourquoi pas un concours d'élégance ?
On voyait ça de temps en temps chez les télémarkeurs …
Grand chapeau et pantalons bouffants pour les messieurs
( avec chausettes de laine a motifs ) et jupes folklo
pour les dames . Joli, ça , une fille qui skie en jupe
et délicieusement rétro . Ca me fait penser que ma mère
m'a raconté avoir reçu une claque de mon grand'père parce qu'elle avait osé skier en…pantalon . Ah mais !
D'autres idées de "non-compèts" ?
"L'humble trail contemplatif du Charmant Som " ?
"la modeste patrouille du plateau des Glières " ?
"le tour des 4000 de Norvège " ?
"Chamonix-Zermatt par le fond des vallées "?
Modifié il y a 9 ans
Ouais et pis la particularité de cette anti-compet SRN sera surement que l'itinéraire n'est pas connu, pas balisé, pas de ligne de départ, pas d'arche à l'arrivée, on gagnerait des points en fonction du choix de l'itinéraire, de "l'approche du changement" et du "changement d'approche", des matériaux utilisés, des emballages des vivres, du combustible du réchaud, des batteries de la lampe frontale. Avant le départ on aurait déjà engrangé des points en venant sans la voiture. Les 3 heures d'affut du Tétras nous feront gagner des points plutôt que perdre la course. Bref. Compet libre comme le SRN. Silencieuse comme le SRN. Respectueuse comme le SRN. Je plains déjà les juges pour trouver des méthodes de mesure.

Très bon, Robert, le coup de l'élégance, j'imagine l'affiche retro du gars un seul genou à terre (genou à neige), chapeau à plumes d'Harfang effleurant le permafrost d'un large geste, avec le slogan: "Telemark, le matos qui vous facilite tant la révérence devant le roi de Norvège." Ouais j'pourrais faire un ptit dessin.
Marc
Papa pulkeur depuis 2005
Webmaster et communication pour Nordic Spot
Illustrations pour Ski Randonnée Nordique
Modifié il y a 9 ans
Pour grandsteak, j'ai retrouvé le lien où j'avais vu des coures à ski-pulka: www.extremeworldraces.com
Marc
Papa pulkeur depuis 2005
Webmaster et communication pour Nordic Spot
Illustrations pour Ski Randonnée Nordique
Modifié il y a 9 ans
Marc a écrit :
[…] Les 3 heures d'affut du Tétras nous feront gagner des points plutôt que perdre la course […]

j'aime beaucoup smile
le meilleur critère d'une rando réussie est le sourie du randonneur à l'arrivé.

Bonjour virtuel à tous d'ailleurs (nouveau venu sur le site).

Pierre
Modifié il y a 9 ans