N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Choisir entre la Norvège (Hardangervidda) et la Suède (Sarek)

Bonjour,

Pour un premier raid en Scandinavie en Avril, j'hésite entre ces deux destinations.
J'ai du mal à visualiser les principales différences entre ces deux sites. Si vous en avez l'expérience je serais intéressé.
Merci,
Yann
Bonjour Yann,
je t'ai déjà répondu en mail privé, mais peut-être que d'autres se posent la même question, alors je réponds ici également :

Pars-tu en solo ou à plusieurs, combien de jours ? Cela peut changer un peu la donne par rapport à l'isolement particulièrement :

La principale différence entre ces deux endroits est l'isolement et fréquentation : il y a des refuges tous les 20km en gros dans l'hardangervidda, et des itinéraires fréquentés (c'est relatif) et balisés. C'est magnifique, et tout à fait adapté pour découvrir le grand nord et vivre une aventure avec des risques relativement limités (repli possible en quelques heures si les choses tournent mal).

Dans le Sarek il n'y a pas pas grand chose comme abri en dur, et pas d'itinéraire balisé. On peut suivre les vallées, l'orientation n'est pas si difficile quand la météo est bonne, mais il faut se sentir prêt en cas de mauvais temps…
Imagine que tu casses une fixation, ta tente, ton réchaud, qu'il y a une tempête pendant 2 ou 3 jours… Que tu as froid parce que ton duvet a pris l'humidité, et tu ne peux le faire sécher… Dans le sarek tu peut être à 3 ou 4 jours du premier refuge (le long de la Kungsledden ou Padjelenta à l'est et ouest)…, et j'ai croisé 4 personnes en 14 jours Je ne connais pas ton expérience, c'est à toi seul de juger !
Le principe que j'essaie d'appliquer à chaque raid, est d'imaginer que les choses tournent mal : ai-je une solution pour chaque scénario ?

Du point de vu géographique, le Sarek présente des montagnes, avec en gros des sommets à 2000m et des fonds de vallées à 600m. C'est de toute beauté.

Dans l'Hardangervidda, ce sont plus des collines, et vivre dans cette immensité blanche est unique ! Les 2 sont à voir sans aucun doute !

Si d'autres personnes ont des éléments de réponses et de comparaison…
Bonne préparation en tout cas !
Explore-photo.com
Modifié il y a 2 ans
En complément, le Hardangervidda est très facile d'accès depuis Oslo ou Bergen (Bus ou Train). Malgré le fait que ce plateau/massif soit au sud du pays, il ne faut pas sous-estimer le climat qui peut-être très tempétueux (proximité de l'Atlantique)… Les 2 à voir absolument…
Pour un premier raid en Scandinavie, je te conseille soit le Hardangervidda, soit la voie royale (Kungsleden) - Partie au nord du Sarek. C'est sans doute plus aisé pour débuter.
Praticien du Ski Sauvage.
Bonjour,

comme dit plus haut : les deux site sont très différents : le Sarek est une zone montagneuse avec d'immenses vallée glaciaires. Quelle que soit la saison, vu l'isolement, c'est très engagé.
Le Hardanger, c'est beaucoup plus facile, avec des refuges à foison, un balisage présent (a partir de mi-mars en gros) - mais attention, les itinéraires ne sont pas des autoroutes quand même. Lors de notre séjour, nous croisions 5 à 10 personnes par jour…
A Finse, tu peux quasiment chausser les skis sur le quai de la gare (véridique)
Si le coeur t'en dis, j'ai un reportage photo sur le hardanger, sur mon site ici : Hardanger , ça donne une assez bonne idée des conditions


mon site www.passiongrandnord.com
Parmi les deux destinations envisagées l'Hardanger me parait une bonne initiation à la rando nordique, en privilégiant à mon avis un itinéraire sud nord (le vent sera plus souvent dans le dos et la lumière éclairera le paysage devant toi). ceci dit l'Hardanger par temps de brouillard peut être paumatoire, relief peu marqué… il y a bien les branches de bouleaux plantées dans le sol pour baliser…… mais). pour ce qui est du Sarek, c'est vrai que c'est magnifique mais comme le disent les copains il faut être prêt à être à qq jours de ski du premier poste de secours… l'hiver dernier j'en ai eu une expérience assez sérieuse !. La kungsleden présente beaucoup d’avantages pour un premier séjour en Laponie. Sécurité et paysages à couper le souffle par contre on peut y croiser du monde surtout au départ d'Abisko. c'est très facile de se rendre à Abisko en train par contre si tu vas jusqu'à Ritsem (vue superbe sur le mont Akka) faire gaffe aux retours par bus qui ont été dans un premier temps annulés puis remis partiellement en service. La kungsleden présente aussi l’avantage de proposer de multiples variantes de toutes beautés au pied des glaciers qui descendent du Kebnekaise. Bon maintenant tu n'as pas deux itinéraires possibles mais trois… merci qui ?