Grande Traversée du Vercors

J'ai une petite question "logistique" pour une traversée des hauts-plateaux sur 3 jours. J'envisage de le faire dans le sens nord-sud (parce que j'aime bien finir sur la partie sud, dégagée des hauts plateaux), quelque chose dans ce goût là :
J1: Corrençon - Jasse du Play (classique)
J2 : Jasse du Play - Chamailloux ou Jasse du Play - Pré Peyret si trop long
J3 : Chamailloux - Combeau (en faisant un grand S par le Jardin du Roi, histoire de voir une partie moins fréquentée) ou Pré Peyret - Combeau si option ci-dessus
Je crois qu'il est possible de réserver un taxi à Combeau pour nous ramener à Clelles par exemple (et retour en train à Grenoble). Des infos sur ces taxis ? Le problème est d'être assez large niveau horaire pour ne pas faire attendre le taxi et louper le train.
Conditions d'enneigement GTV mi mars 2017
Bonjour, nous avions bloqué 2 jours depuis longtemps, et malgré des conditions de neige moyenne, nous sommes partis du col du Rousset-Corrençon le 18 mars. Malgré quelques passages où il faut déchausser, la section col du Rousset-Darbounouse était pratiquable (cf photo). Ensuite, il faut porter les skis de la plaine de Darbounouse jusqu'au parking des haut-plateaux, pas très agréable, mais les conditions de neige correctes sur les haut plateaux en valaient largement la peine. Par contre, je pense que c'était le dernier moment pour le faire en ski de randonnée nordique, si vous souhaitez faire la GTV il faut passer aux raquettes ou aux ski-raquettes.
Merci pour les traces GPS qui nous ont été utiles, la trace disparaissant par endroit.

Bonjour,
Pour répondre à Simon, nous avons pris un taxi du vercors (04 76 95 11 8 smile pour nous amener de Corrençon au col du Rousset. Taxi à l'heure sur le parking des haut plateaux, mais c'était facile car c'était au départ. Par contre, pour ton arrivée, la gestion des horaires ne sera pas commode.
Encore merci pour ce site extrêmement utile.
Modifié il y a 7 mois
Bonjour,
Je cherche un itinéraire avec logements autres que les cabanes froides pour une traversée Nord Sud. ( Corençon-Col de Rousset par exemple ). Auberges ou chambres d'hôtes même si cela impose de quitter chaque nuit le plateau. Quelqu'un a t'il cela dans sa pulka ? smile
Je connais la Cabane forestière de Prè Grandu et celle de Chaumailloux qui sont "réservables" mais je recherche plus de confort. 
Merci
François 



François1964
Quelqu'un a t'il cela dans sa pulka ?
Bonsoir,

J'ai ça dans ma pulka : Une Namatj 2GT de chez Hillberg vendue par Régis.
A Sainté on dit qu'il vaut mieux un petit chez soi qu'un grand chez les autres.
J'attends la neige …..

Jacou
jacou4242
François1964
Quelqu'un a t'il cela dans sa pulka ?
Bonsoir,

J'ai ça dans ma pulka : Une Namatj 2GT de chez Hillberg vendue par Régis.
A Sainté on dit qu'il vaut mieux un petit chez soi qu'un grand chez les autres.
J'attends la neige …..

Jacou
Je confirme qu'une Namatj dans la pulka, c'est le top : bien plus chaud que ces cabanes; l'abside offre un abri très confortable pour cuisiner. Et en plus on peut s'arrêter quand on veut ou on veut. Ce n'est pas du mode MUL mais je n'ai pas mieux pour combiner immersion et confort.
Christophe
François1964
Je cherche un itinéraire avec logements autres que les cabanes froides pour une traversée Nord Sud. ( Corençon-Col de Rousset par exemple ). Auberges ou chambres d'hôtes même si cela impose de quitter chaque nuit le plateau.
Difficile comme cahier des charges… Il y a des auberges aux 2 extrémités : Vallon de Combeau et Corrençon-en-Vercors. En cours de chemin, il est possible de sortir des hauts-plateaux pour rejoindre la partie habitée à l'Ouest : le Col de Rousset, Saint Agnan-en-Vercors, etc… mais c'est long… En regardant la carte, tu peux constater que c'est quasi mission impossible, si tu veux une progression nord-sud ou inverse classique. Tu relies le Col de Rousset, pour dormir et tu repars le soir ? Il te reste donc 4 possibilités, ce qui est déjà génial :

  • 1. Traverser le Vercors en une journée. C'est sportif, c'est un challenge génial et tu ne sacrifieras point ton confort… Dommage de ne pas t'attarder dans ce paysage sauvage, un des seul restant dans cette région du globe….
  • 2. Dormir dans les cabanes - Froides ? Elles disposent d'un poêle à bois, certes le confort est rudimentaire, mais c'est une belle expérience…
  • 3. Opter pour l'option citée par Jacou et validée par xtofpol : dormir en tente : l'Art du bivouac hivernal ! Bien équipé, c'est aussi confortable - voir plus - que de dormir dans une cabane "froide"
  • 4. Choisir une autre itinérance (GTJ dans le Vercors, Hautes Traces des Escartons, Traversée du Champsaur) ou faire des sorties en étoiles… Il y a de belles possibilités entre le plateau d'Ambel, Font d'Urle et le Col de Rousset : une belle traversée en crête avec possibilité d'être pris en charge avec des taxis…

Skirandonneenordique.com, le site du Ski de Randonnée Nordique - SRN - Backcountry.
Modifié il y a 1 semaine
Salut les Nordics,
Merci pour les suggestions. Cette recherche est avant tout une autre façon de proposer, à des gens non aguerris mais désireux de faire du SRN, la possibilité de vivre ce genre d'aventure en terminant la journée au chaud et pas forcément sous tente. L'itinérance est le deuxième critère. Cahier des charges pas évident en effet sur la zone Vercors.
Merci Régis pour ton lien vers l'art du bivouac hivernal. Je n'y connais rien et il est toujours intéressant de découvrir d'autres choses smilesmilesmile.

Bonjour François,
Au mois de mars dernier, j'ai amené des amis sur les hauts plateaux pour une découverte du ski nordique et une première itinérance en milieu hivernal. Nous sommes parti du parking de Beure au col du Rousset pour viser la cabane de Pré Peyret la première nuit. Cette cabane est quand même assez confort depuis sa rénovation (certes elle peut être peuplée). Puis la seconde nuit en profitant de bonnes conditions météo, nous avons planté le bivouac entre le pas des Chatons et la Cabane de l'Aiguillette au bord de la falaise. Spectacle garanti avec les bouquetins et un levé de soleil incroyable. Puis retour par la Queyrie, Pré Peyret et le pas des Econdus. Tout cela pour témoigner qu'en ciblant un week-end clément de fin de saison, il est tout à fait possible de faire découvrir le bivouac hivernal à des débutants. Il faut soigner leur équipement bien sûr pour que chacun y prenne du plaisir. A voir les sourires au retour, ça l'avait bien fait. Si vous voulez jetez un oeil sur la vidéo de notre aventure https://vimeo.com/206996442 (mot de passe SRN)
à bientôt
Christophe
 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.