N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Hardangervidda : quand , quoi ?

Bonjour,
Voilà je prolonge la discussion en cet automne 2016.
Je compte partir sur le plateau courant mars 2017 pour une traversée sur 10 jours. Je pratique essentiellement le ski de rando. Puis-je espérer les utiliser ou dois-je absolument m'équiper de ski nordique ?
Un endroit conseillé pour louer la pulka, son harnais rigide et accessoires ?
Merci pour votre aide.
Au plaisir de vous lire
Patrick
Salut Patrick,

Bienvenue sur le forum ! Joli projet que de vouloir explorer le Hardangervidda !

Oui, tu peux utiliser tes skis de rando alpine pour traverser le plateau. Idem pour les raquettes à neige. C'est possible… mais réellement, ma réponse est que cela n'a d'intérêt que :

  • - si tu as déjà du matériel et que tu es véritablement dans l'incapacité de te faire prêter, de louer ou d'acheter du matériel de SRN.
  • - tu utilises un kite.

C'est à mon sens,  les seules raisons de ne pas s'essayer au ski de randonnée nordique. Discipline totalement adaptée à ces territoires. Il n'y a pas plus efficace comme outil pour traverser le plateau du Hardanger.
- En raquette, c'est long et rébarbatif. 
- En rando alpine : peaux de phoque "vissées" sous les skis : glisse non optimale…etc…
Il n'y a que les "européens du sud" pour envisager de prendre des raquettes à neige ou des skis de rando alpine.
Question de culture…. 
Ces équipements ne sont pas conçus pour ce type de terrain. Faisable, rien de l'interdit, mais pas optimal. 
Partir dans le Hardanger, c'est découvrir une autre culture (nordique). Une belle excuse pour s'essayer au Backcountry, mode de déplacement profondément inscrit dans l'esprit nordique et norvégien. Chez les scandinaves, en hiver, les gens se déplacent sur les plateaux en SRN, A toi de jouer !
Pour la location de pulka, il faut se renseigner du côté de Finse (Finse 1222) ainsi qu'au refuge de Haukeliseter (DNT). A Finse, je pense qu'il y a une pulka enfant à louer, mais pas de modèle expédition (A vérifier). 
Il me semble plus judicieux de s'essayer à au SRN et au tractage de pulka ici en France, avant de partir là-bas en Norvège. C'est préférable de maîtriser ces outils de déplacement, encore plus vrai, s'il fait mauvais là-haut.
Nordiquement
Régis

Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 2 ans
Bonjour Régis,
Un grand merci pour tous ces bons conseils.
Pour tester le matériel Pulka, c'est prévu dès que la neige est en place dans le Vercors par exemple. J'y ai repéré plusieurs magasins qui louent le matériel que je serais susceptible d'utiliser en Norvège.
Pour l'immersion avec le SRN, je partage ton avis. C'était surtout l'hypothèse "obligatoire" que je voulais lever par ma question. Mon frein par rapport à l'utilisation de SRN:
  • Des outils de progression que je ne connais pas et dont je ne suis pas en mesure d'avoir une vision globale des pb que je peux rencontrer avec. Alors qu'avec les ski de rando, j'ai 30 ans de galères et bonheurs dans toutes les conditions de météo, fatigue…
  • Ne maîtrisant pas non plus la Pulka, il y a aura aussi cette inconnue en plus. Deux grosses inconnues, c'est peut être beaucoup pour une première surtout que le beau temps tropical n'est pas garantie 
  • Engager des frais supplémentaires alors que je possède un matériel qui peut me permettre de me déplacer
  • Je ne sais pas si l'appel du nord aura son effet, si oui alors GO pour un prochain voyage avec des SRN. Sinon je ne suis pas sûre pas ce sera un regret de l'avoir fait en ski de rando.

L'option Kite est envisageable et pourrait rendre le séjour un peu plus fun. Là, je suis déjà équipé.

Quand j'irais m’entraîner dans le Vercors, je ferais un test avec mes ski et ceux de SRN ce sera peut être le mieux pour prendre ma décision finale.

C'est vraiment gentil d'avoir pris le temps de me répondre.
Au plaisir de te lire.

Patrick
Patrick_PCE
J'y ai repéré plusieurs magasins qui louent le matériel que je serais susceptible d'utiliser en Norvège.
Effectivement, voici la liste mise à jour régulièrement des loueurs de pulkas en France. Sur SRN, il y a un annuaire des professionnels des magasins de vente et de location du ski de randonnée nordique.
Patrick_PCE
Quand j'irais m’entraîner dans le Vercors, je ferais un test avec mes ski et ceux de SRN ce sera peut être le mieux pour prendre ma décision finale.
Je suis intéressé par ta conclusion finale. Je suis quasi certain de la réponse pour avoir fait le test x fois… Sur cheminement identique, à compétences et forme physique égale, un skieur de randonnée nordique sera beaucoup plus efficace qu'un randonneur alpin (sur ce type de terrain nordique). C'est le matériel qui fait la différence : pas ou peu de manipulation de peaux, légèreté du matériel, déroulé de pieds… Mais n'hésites pas à faire part de tes remarques ! Bons préparatifs ! Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Bonjour Régis,

Merci pour pour la liste et l'annuaire.
Je suis bien conscient de la légèreté du matériel…et donc de la facilité et rapidité de progression qui devrait être améliorée. Je suis au fait de cette différence d'agilité que je pourrais obtenir car plus jeune j'ai beaucoup pratiqué le ski de fond. Je suis initiateur de ski fond. Donc quand j'étais un jeune galapiat, il y a plus de 30 ans je pratiquais aussi le ski de rando et depuis le matériel s'est très nettement amélioré en terme de masse (et pas que les ski). Résultat: on fait les même courses qu'à l'époque et au final le plaisir ne change pas. Et j'entend toujours les jeunes pester après le poids du matériel, comme nous à l'époque, et il ne font pas beaucoup mieux que nous quand nous étions avec notre matériel d’antan smile . Je ne mets pas dans ce comparatif les gens qui sont dans des pratiques extrême du ski.
Ma question avait juste pour objectif de lever le côté obligatoire d'utiliser ce type de ski. Un peu comme si je évoquais le choix du matériel pour projeter d'aller faire en ski de fond ou ski de rando un des 3000 des Pyrénées ou la Barre des Ecrins par exemple.
Je suis dans la phase ajustement des potentiomètres de la table de mixage pour arriver à obtenir un budget qui ne carbonise pas la CB et qui me permette de réaliser ce projet initiatique. 
Je te l'accorde bien volontiers que tu as raison sur ton argumentaire. Surtout que tu as visiblement une expérience des pays nordique que je n'ai pas. Donc tu as probablement vécu les galères qui forgent la réflexion.
Ta réponse m'a permis de lever le point: Obligatoire/faisabilité, merci. Et le test comparatif SRN/ski de rando dans le Vercor me permettra de lever le point plaisir/CB et je suis persuadé que tes propos raisonneront dans ma tête à ce moment là.
Je te ferais un retour sur ma décision et sur mon retour d'expérience si une elfe ne me kidnappe pas smile
J'aurais d'autres question par la suite du type plutôt auto-gonflant ou matelas gonflable (j'ai le choix). Alimentation solaire du matériel vidéo et photographique ou bien dispo de 220 dans les refuges en période gardée. Couverture GSM (3G / 4G) sur ce plateau.
J'apprécie ton retour et l'intérêt que tu porte à me répondre même si je peux apparaître têtu (sang breton)
Bien cordialement
Patrick
Bonjour Patrick
Je lis vos échanges avec intérêt. J'ai franchi le pas vers le SRN il y a maintenant 3-4 ans et suis devenu accro… j'ai eu les mêmes types de questionnement que toi et les réponses (précieuses) trouvées sur ce forum m'ont été bien utiles.
Patrick_PCE
J'aurais d'autres question par la suite du type plutôt auto-gonflant ou matelas gonflable (j'ai le choix). Alimentation solaire du matériel vidéo et photographique ou bien dispo de 220 dans les refuges en période gardée. Couverture GSM (3G / 4G) sur ce plateau.
Du coup je rebondi sur ta question des matelas. Je me suis d'abord équipé d'un (très) bon duvet (Valandré shopping blue) puis plus tard d'un matelas 4 saisons (le neoair xtherm de chez Thermarest). J'aurai pu / du faire l'inverse. Je ne regrette pas du tout le duvet. Mais selon moi, un bon matelas te fait gagner au moins un niveau de chaleur pour les duvets (du coup prix, poids…smile En gros, je crois qu'il faut vraiment raisonner en terme de couple matelas/duvet selon les utilisations que tu projettes.
Quand à la couverture sur Hardengervidda. Au printemps dernier, j'y étais pour une boucle de 10 jours et n'ai utilisé que le GPS de mon téléphone portable en mode avion. Je n'ai jamais eu de problème. J'avais 2 batteries externes que je gardais bien au chaud (dans le duvet la nuit). Aucun soucis de ce côté, il n'a pas fait très froid non plus.
Bonne préparation et bienvenu au SRN
Xtof
Bonjour Xtof,

Oui ce forum est très riche. C'est une réelle aide à la préparation des ses activités.

Concernant les matelas: pour le moment je n'ai jamais essayé le gonflant dans le grand froid. L'autogonflant, la mousse, oui et j'en connaît les limites. Des problèmes techniques par rapport au grand froid avec le gonflant par rapport à l'autogonflant c'est en gros ma question.
Pour le couple sac de couchage/matelas entièrement d'accord. Et c'est bien pour ça que dans des moments de grande fraîcheur par le passé mon matelas a terminé à l'intérieur de mon sac de couchage. Il était réchauffé par mon corps et non isolé de mon corps par le sac de couchage. 
Pour le matelas, j'ai l'Exped Downmat UL 7m qui a une R-value de 5.9 donc légèrement supérieur au Thermarest si mes souvenirs sont bons. Et gros avantage pour mois c'est qu'il est complètement rectangulaire. Je peste après Thermarest qui pour alléger ses matelas a limité le confort de mouvement au niveau des pieds. Et plus ça va plus ils sont étroit. J'utilise des produits Thermarest depuis la fin des années 80, je vois le changement… smile
Pour le sac de couchage, je prends l'option de plusieurs sacs. Là aussi, c'est l'expérience passée qui me dirige vers ce choix. Une plus grande amplitude de gamme de température. Un sac peut être humide mais pas l'autres où les autres. Et surtout la possibilité d'atteindre des températures confort qui sont très très basses. Donc je prends un vapor barrier, un -7 de chez TNF et un -17 de Sea to Summit (t° normalisée) Normalement aucun souci. Et je pense que le TNF restera dans sa housse à moins qu'il y ai un gros coup de froid.

Concernant le GPS, je préfère de très loin le GPS autonome qui est étanche aux intempéries, qui a des boutons… Des téléphones, j'en ai vu perdre leur affichage du fait de la température. De plus, le tactile a rapidement ses limites sous la neige, une t° negat, le vent et avec le jour blanc de surcroît avec les moufles. Et en général c'est à ce moment là qu'on est content d'y accéder. Je continue donc à utiliser l'Extrex30. Et en secours j'ai une Fenix qui contient aussi la trace. Autre avantage c'est que l'Etrex 30 et la fenix ont une vraie boussole et un alti intégrés donc même si je n'ai plus de couverture GPS je peux continuer à m'orienter avec la carte. Pour la perte de satellite, j'ai connu le pb alors que j'étais en zone dégagée. C'était en Guyane Française. J'espère que ce dernier point n'aura pas lieu, pas envie de revenir aux bonnes vieilles méthodes.
Pour le téléphone ma question portait plus sur le fait de pouvoir communiquer ou de se connecter à internet (important de pouvoir jouer à CounterStrike le soir, plaisanterie smile). C'est à relier au matériel vidéo, photo qui sera embarqué (documentaire). Le solaire c'est pour permettre de recharger des batteries (Drone Inspire 1 DJI, Caméra OSMO DJI et Nikon D300S) plus 2 tablettes (1 pilotage et 1 cadrage). Une batterie style PowerBank ne me permet pas de couvrir mon besoin, en tant normal c'est aussi ce que j'utilise. Il y aura aussi les batteries du GPS et la Fenix à recharger, là j'ai la solution (Kit solaire Guide 10 Plus de chez GoalZero - www.goalzero.com/fr/solar-kits )
Pour le transport des batteries et leur conservation au chaud. Je prends un gilet aéré de pécheur. Ca reste au chaud et c'est répartie proprement sur le corps. Il faudra tout de même que je m'assure de la compatibilité avec le harnais lors des essais dans le Vercors.

Concernant le harnais, pour ce séjour: corde ou rigide ? Idem: intégral ou taille ?
Même si naturellement, mon intérêt se porte sur le rigide et intégrale


Tu parles de ton expérience de l'année dernière, c'était quand au printemps ? Les refuges gardés étaient ouvert, y avait-il le 220V accessible ? Ca pourrait être une solution à notre pb solaire si en mars je trouvais du jus. Je n'ai pas encore fait le point sur les dates d'ouverture des refuges gardés. Et comme nos billet d'avion ne sont pas encore bloqué, on a un peu de latitude.

Pour la tente c'est la VE25 de chez TNF, une classique en alpinisme qui n'est pas la tente de prédilection pour le nord. Mais qui normalement devrait faire l'affaire vu les conditions auxquelles elle résiste en alpi. Pour la fixer, les traditionnelles poches et les skis. Je ne pense pas changer d'idée sauf si un avis me dit que je prends un risque inconsidéré avec cette tente.
Deux réchauds à essence, que l'on fait fonctionner alternativement pour s'assurer de leur état. C'est une astuce que je pratique en plongée spéléo avec les détendeurs. Ca évite d'avoir une surprise au moment ou l'un des deux tombe en panne. Ou si quelqu'un a des conseils sur le sujet.
Les vêtements rien de plus que pour l'alpinisme hivernal. Sauf, des bottes Sorel pour se promener une fois les skis retirés. Et encore je doute de l'utilité absolue: un 3/4 en duvet de chez TNF. Masque en néoprène pour progresser dans le mauvais temps ???

Merci par avance pour vos critiques, réflexions et conseils.
A bientôt
Patrick
Bonjour Patrick,
J'ai parcouru une partie du plateau pendant 10 j en mars 2015 où nous avons alterné bivouac, refuge gardé et refuge libre. Dans les refuges gardés, tu pourras recharger tes appareils électriques. Par contre, il est préférable de partir avec un Etrex plutot qu'un Gps sur un écran tactile (portable). Nous avons eu plusieurs jours de mauvais temps (visibilité nulle, neige humide, vent), il était difficile de quitter les gants et nous avons apprécié un gps "rustique" tel que l'Etrex 30. Masque en néoprène peu s'avérer très utile !
Nous avions essayé de trouver des loueurs de pulka sur place mais sans succès, nous nous étions donc équipé en France. Pour info, j'en vends une complète mais j'attends que la neige arrive pour la mettre en annonce. Vu le peu de relief du plateau, le brancard rigide n'est pas absolument nécessaire.
Les bottes Sorel sont bien mais un peu imposante, cela dépends du nombre de bivouac d'affilé. Pour ma part, j'ai des chaussons en duvet (léger et cela ne prend pas de place). 
A bientôt
Pascal
Bonjour Pascal,

Merci pour ta réponse.
Super c'est pile sur la période où l'on souhaite y aller.
Bonne nouvelle pour les refuges gardés avec le 220V. Donc je vais peut être pouvoir me débarrasser des panneaux solaire, du gros bloc de recharge… pour juste avoir cette grosse batterie en plusieurs exemplaire qui me permettra de faire des recharges des accu du drone (DJI Inspire) en attendant de regagner une prise 220V (http://www.banggood.com/38000mAh-High-Capacity-Functional-Power-Bank-Charger-for-DJI-Drone-Phantom-3-4-p-1091244.html) je dois recevoir cette semaine le chargeur de voiture pour mes accus donc enfin une solution abordable et plus légère pour notre problème. Pour les autres chargeurs (batteries appareils Reflex, Flash, GPS et caméra Osmo) on a un petit convertisseur 12/220V et le reste est en USB
Pour le GPS Etrex30x c'est ce que j'ai et j'espère que Garmin continuera toujours à produire des GPS avec des touches. Je suis à 200% en phase avec toi, j'ai vu par le passé les limites du tactile dans le mauvais temps, heureusement qu'on avait un Etrex30.
OK on prend le masque en néoprène. Merci de l'avoir confirmé. On a aussi la cagoule et masque de ski.
Pour le harnais, merci pour l'info. On se posait la question vu le relief, mais n’ayant jamais utilisé une pulka…
Pour ta pulka, tiens moi au courant. Nous n'avons pas pris la décision acheter/louer. Je te fais passer le mail de notre séjour dans un prochain post.
Les Sorel, c'est aussi pour avoir une seconde pair de chaussure au cas où souci et devoir marcher en raquettes. J'ai regardé les chaussons en duvet qui me font envie depuis un moment pour les bivouacs en alpi. la vieillesse incite au confort smile Je vais peser le pour et le contre, je prends en compte ta remarque encombrement/légèreté.

A bientôt
Patrick


Bonjour Pascal,

Si tu veux nous faire part de la vente de ta pulka, tu peux nous contacter l'adresse email du projet: 2016norvege@gmail.com

A bientôt
Patrick