Kungsleden à ski

Bonjour tous le monde!
Je m’apprête à faire la Kungsleden à ski en solo en Mars. Toutefois je m'interroge sur les jours blancs ou les "tempêtes" pouvant survenir en milieu de parcours (j'entends par la entre deux refuges). La météo décline t-elle vraiment si vite ? est-il toujours possible de garder son cap et son orientation ou ca devient très vite la galère ?

Je me demande si je dois prendre une tente et tout l'équipement au cas où je devais venir à être bloqué entre deux refuges. Pensez vous cela possible ?

J'aimerai tout autant éviter de me trimballer du matos pour rien smile

Merci pour vos réponses

Bien cordialement
Joel
joel
est-il toujours possible de garder son cap et son orientation ou ca devient très vite la galère ?
Si tu restes sur les parties balisées, ça reste possible de s'orienter même dans le mauvais temps (mais il faut parfois attendre que la rafale laisse entrevoir le piquet suivant, c'est fun smile). Même si c'est un peu galère ça reste beaucoup plus simple (et rassurant) que sur une partie non balisée.
Nous avons fait le parcours en mars, avec du matériel 'léger' (pas de tente/sac de couchage/etc), les étapes sont relativement courtes (19km max entre Abiskojaure et Alesjaure) donc pas vraiment besoin de se charger.
Bonjour Joel,
J'ai fait la K. l'an dernier sur le parcours Abisko–N. debut mars en bivouac. Nous étions 2 avec tente, pulka, et tout pour être en autonomie totale pendant 11 j "au cas où". Le temps change effectivement très vite. En 20 mn on peut passer d'une excellente visibilité à plus rien. Sur certains tronçons, la piste peut être dédoublée. Grandes croix rouges du balisage été, et la route d'hiver où les piquets peuvent être beaucoup plus espacés. Si le mauvais temps arrive, on peut s'asseoir sur le sac, rabattre la capuche et attendre que ça passe. Mais ça peut durer et le vent peut être terrible. Comme la piste est bien marquée par les traces de ski et de motoneige à de nombreux endroits, on peut penser qu'il est difficile de la quitter. Mais pas du tout, nous en avons fait l'expérience ! En un quart d'heure les traces peuvent être recouvertes et on ne voit pas le bout de ses pieds. Ceci dit, si tu pars un samedi ou un dimanche d'Abisko, il y aura des groupes. Si tu pars en semaine, tu risques de ne croiser personne certains jours. Donc, si problème… Et il peut faire très froid (en dessous de -25 à 4h de l'apm). Pour ma part, (mais c'est une question de point de vue !) si je devais partir seul sans vouloir être trop chargé et dormir en refuge,  je prendrais une petite luge avec matelas, duvet et une tente monoplace pour en profiter pleinement, trainer à ma guise si l'envie m'en prend, et ne pas penser que je peux me faire piéger. Bien cordialement en te souhaitant beaucoup de plaisir, car c'est fabuleux ! MJ
Merci pour vos réponses, 


Je vais finalement prendre une tente et duvet au cas ou je reste bloqué entre deux à cause de la tempête. Ca me permettra d'aborder de manière beaucoup plus sereine mes journées. Je suis par contre étonné de voir que dans les différents récits les personnes décrivent une température extérieure de -20 degrés en Mars alors que l'ensemble des sites web météo indiquent une moyenne minimale de -12 degrés. 

J'ai encore deux ou trois petites questions smile :
- Où peut-on se procurer à pas cher une carte de la région ? 
- J'arrive à 11h15 à Abisko et le temps de récupérer le matos je devrais pouvoir partir sur les coups de 12h30-13h. Pensez vous que c'est trop tard pour rejoindre le première refuge à Abiskojaure ? 
- La location d'une pulka est tout bonnement hors de prix. j'en ai pour 180 € de ski, chaussures, bâton alors que la location d'une pulka seule serait environ 250 €. Vous avez des tuyaux pour éviter ce coup de massue ? 
- Enfin simple curiosité quel était votre équipement sur place? Personnellement j'envisage à l'effort (sous vêtement laine mérinos 190 / polaire / coupe vent) et au repos (sous vêtement laine mérinos 190/ polaire / gilet en mérinos/ doudoune/ coupe vent si nécessaire)

Merci pour le temps apporté à vos réponses ! 

Joel
joel
- Où peut-on se procurer à pas cher une carte de la région ?
J'avais commandé sur kartbutiken
(livré rapidement et pas cher)
joel
J'arrive à 11h15 à Abisko et le temps de récupérer le matos je devrais pouvoir partir sur les coups de 12h30-13h. Pensez vous que c'est trop tard pour rejoindre le première refuge à Abiskojaure ?
Oui c'est raisonnable (sauf si les conditions sont vraiment très mauvaises ou que ta pulka est très chargée), il n'y a pas beaucoup de km et de dénivellée
Bonjour Joël. Carte. A la turist station quand tu descends du train à Abisko Turist Station. Descendre le parking, passer sous le pont, traverser la route et c'est en face. Au cas où il n'y en aurait plus, prudent de te en procurer une en France. Température. Il peu faire très froid. L an dernier autour du 8 mars -26 un soir à Nikkalokta, -24 à Abisjaure, -29 en montant la tente à 5h de L après midi à Singi. Ne pas négliger. Je te suggère d emporter  en plus de ce que tu indiques, une autre couche intermédiaire.  J ai acheté à la boutique de la Tourist  station des sur chaussures.  Environ 40€. Cher mais ça vaut vraiment le coût.  Je ai pu juger de la différence avec et sans. Timing. C'est jouable. Il y a 14km. Mais serré. Tout depend de l allure a laquelle tu avances. La lumière baisse et le crépuscule commence de tomber vers 4h30 et la température chute rapidement.  Env 1h après le départ il y a une rivière à  traverser. Un peu après ne prends pas le sentier "Pieton" car de bons raidillons sauf si pas de problème pour toi. Pour la 2eme étape, pars tôt.  C'est long et il y a la montée du Keron Pass avec environ 400-500 m de dénivelé (je ne me souviens plus exactement mais j avais une grosse pulka et ça fait tirer). Bien cordialement.
Modifié il y a 1 an
Bonjour Joel,
Je ne savais pas que l'on pouvait louer une pulka sur place mais au prix que tu annonces, il serait peut-être préférable d'en louer une en France, cela te reviendrais moins cher. Si tu es dans la région Lyonnaise, tu peux me contacter car je devrai en avoir une de dispo sur la période. De même, je peux te passer des cartes du coin à photocopier. 
Je confirme que -25 au mois de mars n'est pas rare même si à cette période cela ne dure pas. En terme d'équipement, cela me parait bien mais ne pas négliger les gants (plusieurs paires), buff, bonnet. En cas de tempête, un gant ou un bonnet est très vite envolé.  Je serai également dans le coin du 27/03 au 3/04.
Pascal 
joel
Où peut-on se procurer à pas cher une carte de la région ?
En France, dans une petite boutique locale smile
Praticien du Ski Sauvage.