"l'oasis" de Grimsfjall ( ISLANDE )

Petit écrin construit par les sismologues pour leurs observations scientifiques :
Par un vent furieux ,après avoir péniblement hissé  les pulkas surchargées sur cet éperon rocheux qui émerge du VATNAJÖKULL , la douche en cet endroit apparaît comme un luxe inouï : il suffit d’actionner la manette pour pomper une eau brûlante semblant jaillir des entrailles du glacier….
en complément au superbe reportage de Michaël, http://www.skirandonnenordique.com/modules/actualites/item.php?itemid=166
voici quelques photos du refuge lui-même…
Modifié il y a 10 ans
Merci Lynx18 pour tes photos ! Est-ce que tu peux nous en dire plus sur :- les photos que tu as prises : l'époque, le type d'expé (la durée, lieux départ et d'arrivée, accompagné ou non),- comment fonctionne le système des refuges en Islande ? Il faut réserver, est-ce qu'il y a un gardien ?- est-ce que vous avez rencontré du monde lors de ce raid nordique ?
Merci pour tes infos !@+
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 10 ans
Régis Cahn a écrit :
Merci Lynx18 pour tes photos ! Est-ce que tu peux nous en dire plus sur :- les photos que tu as prises : l'époque, le type d'expé (la durée, lieux départ et d'arrivée, accompagné ou non),
Traversée du VATNAJÖKULL en mars 2010
 
Le raid initialement prévu :
 
Reykjavik > Akureyri   : bus ligne n° 1
Akureyri > Myvatn : minibus
Myvatn > caldeira d’ Askja : 4 X 4 *
Askja > Grimsjfall > * ski-pulka
Gimsfjall > Hvannadalshnukur  > Skaftafell  : ski-pulka **
Puis retour en bus ligne n° 1 vers Reykjavik
 
Les modifications :
 
* Myvatn > Askja  le conducteur du 4 X 4 des secours locaux , pourtant hyper-expérimenté, a dû rebrousser chemin : impraticable, pas assez gelé >
passage à l’est de la rivière Jökulaafjöllum  pour pouvoir nous déposer, puis
trajet à ski plus à l’Est par Sigurfarskali > Grimsjfall > puis trajectoire sud-est  également vers la rivière  Tuugnaa > refuge de Jökulheimar comme Michael deux semaines ou trois semaines plus tôt  > 4 X 4 également pour le retour à Reykjavik
 
 **deuxième partie du trajet donc modifiée également (en Islande, il ne faut pas s’en étonner) pour diverses raisons, dont la fermeture provisoire de la route n° 1 du Sud , à cause de petits séismes dans le Sud et du début de l’éruption ( il aurait fallu alors appeler un petit avion pour rentrer .. ), et la survenue d’une tempête monstrueuse sur le Sud juste au moment nous devions y aller.
 
Expé conduite ( de main de maître ) par Maxime, le guide français  résidant en Islande dont parle Michaël dans son récit : http://www.skirandonnenordique.com/modules/actualites/item.php?itemid=166  
Nous n’avons utilisé que trois refuges : Sigurfarskali, Grimsfjall et Jökulheimar, les reste des nuits en tente.
Ces refuges sont très propres et confortables : quand c’est possible, de l’eau est obtenue par géothermie locale, pas de gardien en hiver dans ces trois refuges ( ce sont les guides qui ont les clés ).
Je me souviens avoir entendu Maxime dire à l’un d’entre nous que les tarifs étaient élevés, il y a des réservations, puisqu’à Grimsfjall nous étions dans le petit refuge, le grand avait été réservé par un groupe en motoneige qui a dû arriver en pleine nuit .
Je sais par Maxime que dans le Sud de l’Islande, il y a un maillage de refuges rapprochés
 ( avec des sources chaudes très souvent ) permettant des raids confortables ( malgré le relief  ..) qui sont à faire d’après lui, d’autant plus que le Sud est presque toujours plus enneigé que le Nord ..

Nous n’avons croisé aucun skieur, par contre deux monstres d’acier ( dont un que je n’ai pas pu  photographier, à mon grand regret ) et un convoi de motoneiges aperçu au loin .

 
Modifié il y a 10 ans
Régis Cahn a écrit :
Merci Lynx18 pour tes photos ! Est-ce que tu peux nous en dire plus sur :- comment fonctionne le système des refuges en Islande ? Il faut réserver, est-ce qu'il y a un gardien ?
  Nous n’avons utilisé que trois refuges : Sigurfarskali, Grimsfjall et Jökulheimar, les reste des nuits en tente.
Ces refuges sont très propres et confortables : quand c’est possible, de l’eau est obtenue par géothermie locale, pas de gardien en hiver dans ces trois refuges ( ce sont les guides qui ont les clés ).
Je me souviens avoir entendu Maxime dire à l’un d’entre nous que les tarifs étaient élevés, il y a des réservations, puisqu’à Grimsfjall nous étions dans le petit refuge, le grand avait été réservé par un groupe en motoneige qui a dû arriver en pleine nuit .
Je sais par Maxime que dans le Sud de l’Islande, il y a un maillage de refuges rapprochés
 ( avec des sources chaudes très souvent ) permettant des raids confortables ( malgré le relief  ..) qui sont à faire d’après lui, d’autant plus que le Sud est presque toujours plus enneigé que le Nord ..
Modifié il y a 10 ans
Régis Cahn a écrit :
Merci Lynx18 pour tes photos ! Est-ce que tu peux nous en dire plus sur :- est-ce que vous avez rencontré du monde lors de ce raid nordique ?
Nous n’avons croisé aucun skieur, par contre deux monstres d’acier ( dont un que je n’ai pas pu  photographier, à mon grand regret ) et un convoi de motoneiges aperçu au loin .
Modifié il y a 10 ans
quelques secousses ont été enregistrées en début de mois dans cette zone :

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/11/04/volcans-apres-eyjafjoll-voici-grimsvotn.html
Modifié il y a 9 ans