N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Traversée du Nord-ouest de la Finlande

Bonjour à tous,

Voilà notre projet pour mars 2012 en quelques mots: nous sommes un couple et allons traverser le massif de Halti-Kasivarsi du sud (départ de Ropinsalmi sur la route de Kilpisjarvi) au Nord jusqu'à Storslett au fond du fjord de Reisa en Norvege.
Nous serons en ski de randonnée (alpin et pas nordique) car déjà équipé et pour se garder la possibilité de gravir quelques petits sommets au passage. Nuitée le plus souvent en cabane (toutes non gardées dans ce secteur) avec tente en secours. Une pulka (snowsled) pour deux et des étapes entre 15 et 20kms avec un peu de relief (300 à 500m de dénivelé par étapes) sur 14 jours d'autonomie.
Voilà qu'en pense les habitués car pour nous ce sera une quasi première en ski-pulka. Bizarrement il y a peu d'infos sur ce secteur par rapport à la "voie royale". Pensez vous que les conditions y soient beaucoup plus dures ou est ce lié à l'absence de refuge gardé et de chemin balisé ? Risquons nous de trouver des zones d'eau libre sur les rivières à cette époque de l'année? et bien d'autres questions encore, merci d'avance de vos réponses.

Frédo
Modifié il y a 7 ans
bonjour,
très joli projet,
le choix du matériel est important et l'utilisation de chaussures rigides (rando alpine) pourrait être "ennuyeuse" sur terrain plat ou vallonné.

pour le reste, je ne pourrait être d'aucune aide,
bon périple à vous 2

Modifié il y a 7 ans
bonjour

je répond pour avoir fait plusieurs fois de la rando avec mes chiens dans ce massif sans toutefois être allé jusqu'au fjord norvégien.
l'utilisation des skis de rando alpine dans ce secteur me semble être un gros handicap car le terrain est très valonné et les quelques pentes intéressantes font 150m maxi.
il y a des cabanes équipées en bois et gaz tous les 15km environ et ceci en accès libre.
la saison commence début mars dans ce coin et il y a très peu de monde.
se méfier de l'altitude modeste qui donne tendance à sous estimer les conditions climatiques ; le temps tourne très rapidement à la tempête et peut rendre les conditions extrêmes (je me suis retrouvé une fois à l'entrée d'une cabane avec 2cm de glace collée sur les vêtements face avant après avoir marché une heure vent de face)
le froid sec de ces régions est plus supportable que par chez nous mais il est courant de tourner à -15 ou -20° avec des pointes à -30 la nuit ; à partir d'avril,ça s'adoucit un peu et il peut y avoir des t° légèrement positives de jour.
une bonne carte au 1/100000 existe que l'on peut se procurer à l'office de tourisme de kilpisjarvi ou en france par l'intermédiaire de la librairie du voyage (adresse à chercher sur le web)
c'est un beau projet que tu ne regreteras pas mais si tu loue du matos de fond nordique ce sera meilleur ( c'est ce que je pense)
bon séjour à toi.
Modifié il y a 7 ans
Merci à vous deux pour vos réponses.
Pour le matériel de rando nous sommes bien conscients que c'est n'est pas l'idéal mais:

- on ne peux pas louer sur place car étant en traversée on ne repasse pas au départ, on enchaine ensuite avec le ferry jusqu'à Kirkeness, puis avion.

- au lieu d'investir dans du matos de ski randonnée nordique on va partir en matériel de randonnée léger (qui nous sert ensuite toute la saison dans les Pyrénées) avec des skis équipé en fixation low-tech et surtout les chaussures parmis les plus souples du marché des scarpa f1 pour Nathalie et des Tlt 3 de dynafit pour moi. Ce sont des chaussures qui se rapproche des coques plastiques hivernales d'alpinisme au détriment du maintien du pied en descente. J'ai déjà utilisé cette configuration sans trop de mal autour du Baikal en Sibérie et c'était parfois bien plat.

Pour les cartes j'ai trouvé les 1/50000 qui m'ont l'air très bien.

Je suis bien conscient des conditions météos parfois extremes de ce secteur et je voudrais savoir comment étais tu équipé pour affronter ce vent de face et as tu une idée de la force? comment as tu trouvé la neige, je sais que les conditions sont très variable mais est elle le plus souvent dure et portante à cause du vent justement ou il y a t'il des grosses épaisseurs de poudre par endroits ou moments?

Frédo
Modifié il y a 7 ans
la neige la bas est très froide et sèche , surtout début mars ; mais les quantités ne sont jamais énormes ; elle durcit et devient très portante rapidement après un bon coup de vent , mais celui-ci est souvent local et les conditions rencontrées variables.
mon équipement est classique , 3 couches et grosse parka descendant bien dans le dos ,une grosse doudoune en duvet dans le sac pour l'étape (la cabane wc est facilement à 30m du refuge et on a plus vite fait d'enfiler la doudoune directement sur la peau que de remettre toutes les couches) un passe montagne en polaire qui ne laisse que les yeux dehors est aussi très utile.
pour le milieu de journée je privilégiait un thermos de thé bien chaud préparé le matin et maintenu au chaud au milieu du barda ; ça évite de sortir le réchaud et perdre du temps quand il fait trop froid.
Modifié il y a 7 ans
merci, sans vouloir abuser j'ai encore quelques questions: pour le réchaud tu prends un gaz ou un essence? est ce qu'il y a des grandes gamelles pour faire fondre la neige dans les cabanes? est ce qu'on trouve des zones d'eau libre sur les rivières? As tu parfois rencontré du monde dans les cabanes?

en attendant bon week end.
Modifié il y a 7 ans
pour le réchaud,c'est l'essence car le gaz ne marche plus par t° négative.
il y a toujours une grande gamelle dans les cabanes ainsi qu'une louche ; la plupart du temps les refuges sont près de lacs et un trou a été fait par les prédécesseurs pour puiser l'eau , l'emplacement est souvent repéré avec une branche de peuplier plantée dans la neige ; si le trou n'est pas fait ,et à moins d'avoir une tarrière , tu ne pourra pas le faire car la glace a une épaisseur de 60 à 80cm .
pour les refuges qui sont petits (généralement une dizaine de place voire moins)j'ai eu tous les cas de figure de seul à surchargé . plus tu te rapproche du halti et plus il y a de monde ; j'ai privilégié les cabanes hors voie classique pour ne pas déranger avec mes chiens.
quand le refuge est trop plein , une coutume locale veut que les premiers arrivés laissent la place aux derniers car ils sont censés avoir récupérés et peuvent donc poursuivre leur chemin jusqu'au prochain refuge .
quand c'est plein , beaucoup bivouaquent à l'extérieur de la cabane .
l'intérieur des cabanes est d'abord prévue pour le couchage (bas flanc en bois);une petite table,2bancs et un poêle ne permettent pas d'être tous à manger en même temps ; il faut y penser dans l'organisation des repas.
si tu fais ce raid début mars,il n'y aura pas encore grand monde.
Modifié il y a 7 ans
fredo a écrit :
Bizarrement il y a peu d'infos sur ce secteur par rapport à la "voie royale". Pensez vous que les conditions y soient beaucoup plus dures ou est ce lié à l'absence de refuge gardé et de chemin balisé ?
Frédo

Je m'étais amusé à faire un comptage du nombre approximatif de français qui étaient venus faire du ski sur le secteur ces 20 dernières années… et bien ce n'est qu'une petite poignée…
La Voie Royale est la Voie Royale, sûre, balisée, jalonnée de refuges chauds et gardés et couverte par quelques topos, revues et sites web… les autres itinéraires sont connus par les locaux et quelques baroudeurs français et responsables de programme en agence de voyage.

On à l'impression que la rando nordique et les raids en Scandinavie se démocratise, c'est un peu vrai mais de là à trouver des infos…

Faudrait demander aux anciens (les bons tuyaux), bien plus nombreux à être allé la-haut…

Sans vouloir insister… c'est dommage de ne pas utiliser des skis de rando nordique bien plus adaptés aux terrains que la rando alpine… question de budget, de matos et de culture…
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 7 ans
Merci à vous pour toutes ces infos, nous allons poursuivre notre préparation, y compris sur le terrain puisque la neige arrive sur nos sommets en ce moment. Je reviendrai vers vous quand de nouvelles questions se poseront.
Frédo
Modifié il y a 7 ans
Bonjour Frédo,
Quel beau projet !!! Cheminer pendant 14 jours au travers des toundras, des collines et des montagnes pour arriver sur les fiords tout bleus – des frissons garantis. J’en sais quelque chose car au mois de mars de cette année j’ai fait un raid en solitaire de Kaamanen (30km N d’Inari) au Nordkinn Cap en Norvège (voir http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=1083&forum=20 ). J’ai même préparé un petit récit qui sera publié sur SRN dès que Régis trouve un moment libre….
Concernant la région de Halti : je connais les refuges Suolojarvi, Kuonjarvarri et Meekonjarvi où je suis passé en janvier 2006 – ils étaient en très bon état. Celui de Tierbmesjarvi aussi. A cette altitude on chemine assez facilement car les dénivelés ne sont pas importants et la neige est bien soufflée. Mais attention – au N de Meekonjarvi les paysages sont quasi-alpins et le passage par le col vers la Norvège peut poser des problèmes. De manière générale il faut privilégier les parcours sur les douces collines dégagées (tunturis), des marécages et des lacs car dans les forêts on peut facilement trouver la poudreuse de 80cm et sur les rivières (même par -30°C) l’eau sous 10cm de neige….Alors les galères à 500m/h sont à prévoir.
D’accord avec mush69 : réchaud à l’essence est beaucoup plus pratique et efficace. Pour d’autres questions je me ferrai plaisir de répondre de vif voix car je serrai dans les Pyrénées en décembre/janvier - en échanges des tes expériences dans la région de Baïkal car j’ai des projets pour là bas…
Polpulka (twasil@laposte.net)
Modifié il y a 7 ans