Traversée N/S de l'ISLANDE à ski pulka

le banquier ?? mais c'est qu'il est mignon, en plus …
le serpent de mer ? oui , faut que je le tue, j'ai essayé de regarder moi aussi du coté GROENLAND, mais beaucoup + cher et + long :cry:
Modifié il y a 10 ans
Serpent de mer ….Ca me fait penser a Nessie …
Mais c'est en Ecosse non ?
Modifié il y a 10 ans
Tuer Nessie ?
Y en a qu'ont essayé ….. :-D
Puis la neige en Écosse …..
Bah, au moins c'est un coin où on meurt pas de soif.

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 10 ans
Lynx, tu veux dire quoi par
en plus l'apport en nourriture est limité pour l'ISLANDE
Que la quantité de nourriture qu'on est autorisé à transporter / envoyer est limitée ou que c'est difficile de s'approvisionner sur place ?

Quant au Groenland, ça me tente aussi, avec le Spitsberg, la Kungsleden et d'autres. Mais beaucoup plus cher et plus long, et aussi plus engagé à cause de la durée et de l'isolement à mon avis. Alors je le garde pour plus tard, avec d'autres destinations.

En fait, j'aime bien l'idée d'une progression dans les expés. Ça permet d'acquérir de l'expérience, de savoir ce qu'on est capable de faire, et surtout jusqu'où on est prêt à aller. Parce que c'est grisant, mais dur aussi. Alors il faut savoir à quel moment on trouve que les difficultés dépassent le plaisir ou l'envie.
Modifié il y a 10 ans
yayass a écrit:
je preferer faire une traverser e / o du groenland qui doit etre plus facile

Tout est relatif… les conditions sur le Groenland (sans parler du kilométrage plus élevé et du dénivelé à abattre pour monter sur l'inlandsis) peuvent être très engagées. Notamment avec le fameux Piterak (vent catabatique qui voit une masse d'air froide descendre de la calotte glaciaire vers les côtes ) avec des pointes qui ont été relevées à + de 200 km/h.
Modifié il y a 10 ans
walle a écrit:
Lynx, tu veux dire quoi
Que la quantité de nourriture qu'on est autorisé à transporter / envoyer est limitée ou que c'est difficile de s'approvisionner sur place ?

Quant au Groenland, ça me tente aussi, avec le Spitsberg, la Kungsleden et d'autres. Mais beaucoup plus cher et plus long, et aussi plus engagé à cause de la durée et de l'isolement à mon avis. Alors je le garde pour plus tard, avec d'autres destinations.

En fait, j'aime bien l'idée d'une progression dans les expés. Ça permet d'acquérir de l'expérience, de savoir ce qu'on est capable de faire, et surtout jusqu'où on est prêt à aller. Parce que c'est grisant, mais dur aussi. Alors il faut savoir à quel moment on trouve que les difficultés dépassent le plaisir ou l'envie.

1/pour la nourriture :
http://voyageenislande.free.fr/informations/conseils_douanes.htm

mais voir aussi les posts récents concernant l'ISLANDE dans RL et expémag, je n'ai pas eu le temps de chercher les liens

2/je te rejoins dans l'idée de la progression, quand on commence à prendre de l'âge et qu'on voit ses amis décéder d'un méchant cancer ou d'un infarctus précoce, on se dit qu'il faut se dépêcher de profiter de la vie …
moi je me dis qu'il faut me dépêcher pour certaines destinations un peu "dures" et , après avoir débuté par la SUEDE, je pense réserver ces destinations un peu plus « soft » pour la retraite , tout à fait dans l'optique du post d'HUBERT 40 du 10/10
http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=703&forum=20 :
privilégier le temps à passer sur place, s’arrêter si le coin est beau , rester bouquiner dans le tente s’il fait mauvais, donc rester sur place un certain temps…
Modifié il y a 10 ans
Salut,

j'ai trouvé les récits d'un gars qui a essayé de traverser la calotte du Vatnajökull en solo à trois reprises. Ce qu'il raconte est assez intéressant sur les conditions météo qu'on risque de rencontrer en Islande…

http://www.soloice.com/
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 10 ans
Les limitations sur l'alimentation ne semblent pas s'appliquer par la poste.

Tu as raison sur la progression de la difficulté au fil des expéditions, il faut tenir compte de DEUX facteurs qui évoluent de façon antagoniste: l'expérience, qui augmente avec le temps, et les capacités physiques, qui diminuent avec l'age. Mais d'après ce que je peux voir autour de moi, on peut faire beaucoup de choses jusqu'à 65/70 ans (sauf accident). Au delà, c'est beaucoup plus aléatoire.
Au final, c'est un compromis personnel entre les deux.
Modifié il y a 10 ans
"jusqu'à 65/70 ans (sauf accident). Au delà, c'est beaucoup plus aléatoire.
Au final, c'est un compromis personnel entre les deux."

Ben…Je devrais peut-ètre commençer a chercher
un déambulateur nordique …. :-(
Modifié il y a 10 ans
A propos d'Islande, va falloir retirer les McDo des étapes gastronomiques locales, les 3 ont définitivement fermé leurs portes hier soir.

En parlant gastronomie, j'échangerais bien nos McDo contre des Burger king.

—————————————————————————————————
Adepte de la pulka suite à des soucis de dos.
"Ca ne sert à rien de se ruiner le dos à porter des trucs qu'on peut tracter !" (c'est de moi !)
Modifié il y a 10 ans