Vercors - Crêtes sud

Ola;
Nous partons mercredi ou jeudi du Rousset vers le Glandasse avec 4 jrs d'autonomie; retour au Rousset par la Combemale.
Ravitaillement à la voiture et nouveau départ  pour 4 ou 5 jrs vers le plateau d'Ambel.
Mais tout peut changer en route. ns sommes vieux et inconstants mais en général on y arrive. on vs donnera des nouvelles mais pour les traces GPS, faut pas compter sur nous…
Ns avons une petite pulka et 2 sacs à dos.
A bientôt.
Thy PATRIGEON
Masderouet ou Thy
Hey, 
j'avais en tête le même programme pour les mêmes dates jeudi à dimanche… c'est en négociation familiale. On s'y retrouvera peut-être.
Je suis avec une pulka.
Xtof
https://lenezaufrais.wordpress.com/
Bonjour

De retour de 9 jrs sur les hts plateaux sud du Vercors. Exceptionnelles conditions de neige de printemps, croûtée jusqu'à 10 hres et se transformant ensuite jusqu' au passage à l'ombre progressivement. Températures froides mais pas trop, environ -7, -8 à vue de nez de nuit. Parti avec un compagnon de mon âge, 65 ans, une pulka d'1m20 par 0,45m et nos deux sacs à dos avec 10 jrs d'autonomie alimentaire et 2 litres d'essence C pour le MSR; nous avons profité des sources des Bachassons près du col, de la Fontaine de l'ours près de la cab. du Pison qui sont actuellement bien dégagées et qui coulent suffisamment. Ns sommes montés par Combeau (par Tussac c'était déneigé aux Trois quart); Nous avs bivouaqué une nuit en tente sous la Croix du Lautaret, 2 nuits sous l'appentis de la bergerie du Jardin du Roi pour naviguer léger sur la Croix, le Rancou et vers Tussac pour repérer le passage en ligne de côte qui part du haut de la Combe du Coureau vers le pré de Toine, sûrement pas facile en pulka selon la neige mais un bon raccourci; la clairière est de plus en plus boisée et il reste qlqs balises jaunes et d'autres orange sur les arbres.  Puis nous nous sommes abrités d'une perturbation pluvieuse à la cabane du Pison ; ns sommes partis avec une scie et une hache. Le poêle du Pison est vieux mais chauffe bien; selon la pression ext. Il peut fumer et nous fumer mais dès qu'il ronfle, ça va mieux. Attention pour la nuit de ne pas mourir  d'intox au dioxyde de carbone au cas où la combustion ne se produirait pas bien( chute de neige abondante; encrassement des tuyaux….  Ensuite, 2 nuits à la bergerie de Laval d'Aix, montée sans pulka par la crête sans difficulté et descente par la combe St Roman. Nous étions au dessus de cette mer de particules sahariennes qui plombait les vallées. Majestueux Glandasse mais comme toujours attention au brouillard. Retour au Pison pour reprendre la pulka et passer une nuit avec les loups pas loin, chassés par Bosniak, le chien de berger de M. rencontrée à la cab. Le lendemain le Pison,  Jasneuf, le collet entre les Baumiers et les Chanaux (pas simple en pulka) mais intéressant pour éviter les groupes de Chaumailloux et pour rejoindre le plateau au dessus du pas de la Coche (en pulka, à la montée comme à la descente, prendre l'épaulement de la Montagnette plutôt que la combe, pour rejoindre la Bergerie en béton. Et de là nous descendons directement au parking de Combeau en laissant notre dernière étape prévue sur Chevalière et la crête pour relier le parking; cette crête est presque entièrement déneigée. Une douche dans le ruisseau , deux litres de vin au 8 à 8 de Chatillon et belle soirée sur la place, au diable les gendarmes et les couvre-feux. Voilà; 9 jours merveilleux, un bon timing, une bonne neige, un bon compagnon et nous redescendons encore plus riches et plus heureux… Vive les longues randos SRN en autonomie, la liberté est à ce prix.
Salut. Thierry Patrigeon, alias Masderouet.
Masderouet ou Thy
Modifié il y a 9 mois
Bonjour Masderouet,
et merci pour ton petit récit !
Hors peut-être haute montagne mais qui demande compétences techniques et engagement, nous n'avons malheureusement que le Vercors à pouvoir offrir une telle évasion (si cela existait dans les Pyrénées dont ça cause ces jours mais que je ne connais pas, je pense que ça se saurait).

Etant parti en vadrouille tous ces jours, j'arrive avec un peu de retard, mais je serais curieux de connaître le poids d'une autonomie de 10 jours de nourriture si jamais tu le savais. Et sur les grandes lignes de quoi était-elle constituée ?

 

Modifié il y a 8 mois
Boujour;
Le poids de la nourriture pour 10 jrs pleins à deux était d'environ 12  kilos:
petit déj: porridge + entremet + poudre d'amande + lait en poudre (150g/pers)
journée: graines, fromage, pain, saucisson, chocolat,  (? g.)
dîner: soupe minute, lyophilisés, fromage, chocolat (La marque Voyager est bien moins bonne que les deux autres au Vieux campeur).
Quand je pars plus longtemps, je rajoute dans mon dîner une cuillère à soupe de farine (chatâigne, sarrasin, etc) et je mange plus de graines en cours de journée.
ça suffisait; on avait bêtement monté 1,5 l. de vin et un flash de Scotch; 40 ans après on fait encore de ces erreurs! On aurait dû faire l'inverse… Blague à part, le vin froid ce n'est pas bon, par contre un bon scotch glacé même en petite quantité développe des arômes et des goûts très riches et très longs en bouche (idem pour la vodka). Tout ceci n'est pas très sportif mais on n'est pas là-haut pour se faire mal…
Essence C: 2 litres insuffisants si on ne trouve pas de sources ou si on ne fait pas de feu.
On répartissait le tout entre 2 sacs à dos et une pulka; personnellement, je préfère skier avec une pulka même chargée qu'avec un sac à dos (environ 20kgs; mon matos est ancien et lourd). Je trouve que je suis plus stable en descente.
PS: Je recherche des infos 1-  pour re-minéraliser l' eau issue de la neige fondue
 et 2- pour la rendre plus digeste.
Thy PATRIGEON, MASDEROUET
Masderouet ou Thy
Merci d'avoir pris le temps de répondre. Cette satanée bouffe est toujours un problème quand je veux partir.

masderouet
par contre un bon scotch glacé même en petite quantité développe des arômes et des goûts très riches et très longs en bouche (idem pour la vodka)
je plussoie smile

masderouet
je préfère skier avec une pulka même chargée qu'avec un sac à dos (environ 20kgs; mon matos est ancien et lourd). Je trouve que je suis plus stable en descente.
Pour avoir skié avec un sac Aarn et ses pochettes avant, chargé pour 3 jours d'autonomie, j'avais apprécié la répartition par rapport à du tout dans le dos.

masderouet
Je recherche des infos 1-  pour re-minéraliser l' eau issue de la neige fondue
et du côté de la reminéralisation de l'eau du robinet ?