N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Début en Ski de rando nordique

Avant de te poser la question du choix des fixations, il me semble judicieux de choisir des skis en fonction de tes terrains de pratique et de ton niveau de ski en alpin ou en fond.
Ensuite, il faut choisir des skis en fonction de ton gabarit : ration taille/poids.
Une fois que cela est fait, tu peux finaliser en optant pour des fixations et des chaussures. NNN BC ou 75 mm selon la largeur des skis.
Dans les cas cités, comme t'a suggéré Eria, tu devrais opter pour des skis plus court, sans doute un peu plus large pour un meilleur maintient et contrôle.
Praticien du Ski Sauvage.
Bonjour à tous,
Nouveau sur le site. Je ne dois pas être le 1er à poser cette question (mais je n'ai pas vu d'autre post). Pour faire court, je suis très attiré par le SRN mais totalement néophyte. De la même manière, je n'ai jamais fait de ski de fond. En revanche, meme si je n'ai pas pratiqué depuis plus de 10 ans (je vais en attraper 50 d'ici peu), j'ai bcp pratiqué le ski alpin (y compris en compète), fait de la rando alpine (on appelait ça du raid) quand j'étais à l'ESF. Bref, je ne suis pas un champion, loin de là, mais j'avais (je dis ça parce que je dois être rouillé maintenant) un niveau de ski alpin plutôt bon. Voilà, la vie tout ça, le temps qui passe, les enfants, les choix financiers aussi … je suis resté éloigné de la montagne pendant une 12aine d'années. Mais le virus n'était qu'en sommeil et j'ai très très envie de glisse, de neige et de ski. L'âge peut-être, un désir différent en tous cas, une envie de nature et de calme (l'idée de faire la queue au télésiège me déprime à l'avance …smile m'ont amené à m'interesser au ski de rando nordique. Mais j'ignore totalement (étant totalement novice en ski de fond) quel type de technique et d'apprentissage cela requiert. Peut-on virer en SNR en utilisant les techniques du ski alpin? Quel type de matériel choisir (spontanément j'irais vers des chaussures rigides et des skis plus larges, mais la glisse sur le plan ne devient-elle pas alors aussi illusoire que de vouloir faire de la luge avec des raquettes?). Dois-je m'orienter vers du ski de fond avec des skis de SRN plutot fins? j'avoue que je suis un peu perdu.
Mon idée pour le moment? pas de grande expéditions, juste me balader, prendre eventuellement des pistes de ski de fond, faire un peu de hors piste … juste le plaisir et renouer avec le grand blanc.
Merci de m'avoir lu et merci si vous prenez le temps d'éclairer ma lanterne.

Bonjour Dan,
Sur de la neige dure ou damée, avec des skis de rando nordique, tu peux tourner en virage parallèle sans problème à condition de ne pas aller trop vite (pas de sécurité sur les fixations).
Dans la neige fraiche, poudreuse ou lourde, l'idéal est le telemark, mais (j'en parle d’expérience smile il faut un temps d'apprentissage. Pour débuter, un stem fait l'affaire dans des pentes pas trop raide.
Le plus difficile pour ceux (comme moi) qui viennent de l'alpin, c'est l’absence d'appui avant qu'il faut compenser par la fente pour garder un bon équilibre.
Je te déconseille les skis SRN trop étroits, ils ne te permettrons pas d'évoluer et de te faire plaisir en descente. Quant a aller sur les pistes nordiques … pas sur que tu te fasses vraiment plaisir : le matériel SRN n'est pas adapté au skating et les ski sont trop larges pour les rails. Sans parler de la redevance !
Bref, n'hésites pas le SRN, c'est l'essence du ski : la liberté d'aller où tu veux, quand tu veux, seul ou bien accompagné, loin de la foule et du bruit et sans risque si tu choisis bien ton terrain.
JMC
Dan
Peut-on virer en SNR en utilisant les techniques du ski alpin?
Bonjour !
Contrairement à toi et jmc63,  je n'y connais rien en ski alpin, et je me garderai donc bien de faire un parallèle entre les deux diciplines. Mais quelqu'un qui maîtrise bien les conversions, le chasse-neige et les dérapages peut déjà aller loin et haut en SRN. J'imagine là que ce sont les bases du ski alpin !
Ensuite, si la neige porte bien, s'apparente à de la neige de station, comme l'écrit jmc63, il est tout à fait possible de tourner comme en alpin, quoique certainement moins rapidement, une fois l'adaptation au talon libre faite..
Pour les parcours plats, effectuer un pas glissé est quand même assez simple. Un pas alternatif comme en ski de fond, là c'est déjà plus coriace !
Mais le SRN, c'est de la randonnée, il ne faut donc pas se focaliser sur les virages comme en ski alpin, et savoir apprécier le décor qui s'ouvre à soi, et peu importe la technique que tu emploies pour aborder une descente !
Dan
Mais le virus n'était qu'en sommeil et j'ai très très envie de glisse, de neige et de ski.             …. (l'idée de faire la queue au télésiège me déprime à l'avance …                ….(spontanément j'irais vers des chaussures rigides et des skis plus larges, mais la glisse sur le plan ne devient-elle pas alors aussi illusoire que de vouloir faire de la luge avec des raquettes?).          …. Dois-je m'orienter vers du ski de fond avec des skis de SRN plutot fins? j'avoue que je suis un peu perdu.
Bonjour Dan,
Au vu de tes attentes, je pense que tu devras faire des compromis.
Pour le plaisir de glisse il n'y a pas mieux que le ski alpin et le skating sur piste tracée et préparée.   Le prix à payer, outre ton droit d'accès sera d'évoluer dans un milieu bien cadré, socialisé, avec son lot d'inconvénients tels la queue, la fréquentation de gens que tu n'auras pas choisis, etc…
Les plaisirs qu'apporte une discipline comme le SRN sont autres.   La glisse peut parfois en faire partie, mais pas toujours.  Et en tout cas, la sensation sera moins intense que sur pistes.
Mais, à toi la liberté, les espaces non clos et la solitude si tu la souhaite …
A toi de voir .
Dans quelle région/environnement montagnard penses-tu que tu vas vouloir évoluer ?
C'est important pour choisir ton futur matériel.

smile eria smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Merci à vous deux, JMC et N_75.
Vos avis techniques sont précieux. Pour participer et éclairer ma position, il va sans dire que si la perf ou le seul plaisir du slalom étaient mes motivations j'en resterais à ce que je pratique depuis que je suis gamin et que je maîtrise. C'est bien parce que je cherche à retrouver le plaisir des "échappées" que j'ai connu quand je pratiquais la randonnée alpine (dans les Pyrénées en fait …smile sans la dimension "exploit sportif" ou "free-ride" (il y a un âge pour tout …et j'ai envie de découvrir le Jura, le vercors et qui sait voir plus loin d'ici quelques temps …smile que le SRN m'attire énormément. Cela dit, on ne se refait pas non plus et l'idée d'être dans une pente sans pouvoir enchainer un peu m'embêterait je pense. En meme temps, je dis cela en précisant que la tranquillité et la lenteur de la randonnée sont justement ce qui m'attire le plus - et la liberté qui va avec. Mais pouvoir prendre une pente (même si c'est à la cool) restera (je me connais) un plaisir évident. Evidemment, j'irai prendre des cours pour acquérir les bases du fond et du télémark.. Des idées sur un endroit pour débuter? (site, paysages, "station", cours, moniteur?).
Et pour revenir à la charge, des conseils sur le matériel qui correspondrait à mon "profil"? (largeur/longeur ski, fix - SNN, 75mm+cables?, chaussures?).
Merci encore de m'avoir répondu
Merci aussi à Eria (réponse arrivée pendant que je répondais aux 2 intervenants précédents) dsl
eria
Pour le plaisir de glisse il n'y a pas mieux que le ski alpin et le skating sur piste tracée et préparée.
Si, 40 cm de poudreuse dans une pente surtout pas préparée ( avec ses bosses, ses creux, ses sapins … ) : c'est à dire du hors piste ! smile
Sans doute moins de vitesse que sur une piste tracée, mais énormément de plaisir aussi lié à la douceur de la neige et l'impression de skier un peu en "3D".
Des conditions malheureusement de moins en moins fréquentes, ce qui doit également jouer un rôle sur l'intensité du plaisir perçu.
J'espère que tu ne m'en voudras pas eria de vouloir dissocier vitesse et plaisir de la glisse.

Dan
Et pour revenir à la charge, des conseils sur le matériel qui correspondrait à mon "profil"?
Dan
l'idée d'être dans une pente sans pouvoir enchainer un peu m'embêterait je pense
Comme tu sembles quand même pas mal attiré par les pentes, tu devrais envisager des fixations en norme 75 et à câbles amovibles. Le SRN étant une activité passe partout, comme le dit eria, tu devras faire des compromis car le matériel bien dans toutes les situations n'existe pas, il faudrait pour cela se cantonner toujours au même relief.
Modifié il y a 2 ans
N_75
Bonjour !
Contrairement à toi et jmc63,  je n'y connais rien en ski alpin, et je me garderai donc bien de faire un parallèle entre les deux diciplines. Mais quelqu'un qui maîtrise bien les conversions, le chasse-neige
et les dérapages peut déjà aller loin et haut en SRN. J'imagine là que ce sont les bases du ski alpin !
Bien content de te retrouver, N_75 !
Compte tenu de son passé, je pense que Dan maîtrise bien plus que cela :
- Il a des cuisses et la caisse 
- Il descend les épaules face à la pente
- Il dissocie le bas et le haut du corps dans sa gestuelle
- Il sait comment se comporte un ski sur toutes sortes de neige  (pratique du "raid" )
Il n'a pas peur de la pente et ne se crispera pas.
Que des atouts dans sa manche !   J'aimerais bien être comme lui !
N_75
Comme tu sembles quand même pas mal attiré par les pentes, tu devrais envisager des fixations en norme 75 et à câbles amovibles. Le SRN étant une activité passe partout, comme le dit eria, tu devras faire des compromis car le matériel bien dans toutes les situations n'existe pas, il faudrait pour cela se cantonner toujours au même relief.
@Dan
Ce que propose N_75 correspond effectivement au "centre de gravité" de l'ensemble des pratiques de ski avec talon libre, à peu près à mi chemin entre le ski de fond alternatif dans les rails et le télémark alpin …
C'est aussi ce qui est le plus polyvalent en matière de fixations.
smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile