Début en Ski de rando nordique

Vraiment, je vous remercie ! (c'est sérieux). J'apprécie ce contact alors que je mets tout juste le pied dans un univers nouveau. Pour ce que j'en ai vu (j'écume le net à la recherche d'infos depuis quelques temps), vous me confirmez ce dont j'avais l'intuition, que compte tenu de mon profil, j'ai intérêt à m'orienter vers des fixation norme 75 avec des cables. Je n'ai sans doute plus la "caisse" que j'ai eu Eria mais en effet, j'ai eu ce profil là (bcp de sport depuis mon tout jeune âge - judo, rugby et ski alpin, le tout sur des années - donc si j'ai plus les cuisses pour encaisser une descente soutenue et non stop depuis la cîme de Caron (pour ceux qui connaissent Val Thorenz - 3900 si ma mémoire est bonne), je pense que pour le plaisir dans le cadre d'une randonnée, ça devrait encore le faire.Mais justement, ce ne sont plus les plaisirs que je cherche - comme disait l'Ecclésiaste, il y a un temps pour toute chose ….
Mon interrogation concernerait par exemple, les questions suivantes: si je souhaite me faire la main (si j'ose dire) dans le Jura, je ne pense pas qu'il soit utile de prendre des chaussures à coque rigide (genre scarpa ou scott) et que des semi rigides (type svartisen, rossignol ou alico) seraient le bon compromis (souplesse/rigidité), et dans le meme esprit, je doute de l'interet de prendre des ski trop larges (des rossignol bc70 ou 90, ou des fischer sboud 98 ou outback 68 seraient plus indiqués tout en me permettant quelques incursions en pente et poudreuse). Là j'avoue que je suis en terrain totalement inconnu.
Désolé, j'y retourne de mon couplet, car c'est quelque chose qui me taraude bien les neurones.smile

Mon point de vue, mais qui n'est que le mien et que je ne demande à personne de partager, c'est qu'en SRN, il y a une base inamovible pour moi qui va bien (je ne dis pas que le reste va mal, juste que ça, ça me convient bien), et qui est la fixation en norme 75 avec câbles amovibles.
Il existe des chaussures à coques plastiques, mais qui ne se justifient pas tant que les pentes ne deviennent pas longues et "pentues" (supérieures à du rouge alpin). Donc le cuir passe déjà bien à pas mal d'endroits.

Dans un esprit SRN (ou randonnée), normes 75 décâblées + chaussures cuir (j'utilise des Svartisen) ça passe bien même sur des pistes de ski de fond si on se trouve obligé de les emprunter pour gagner la Sauvagerie.
Et l'avantage est que c'est très évolutif, et que cet ensemble permettra la pratique d'un Telemark qui resterait en phase avec la pratique du SRN.
Et autre avantage le jour où on se retrouve avec des skis la pleine cave, c'est que les chaussures sont déjà toutes choisies quand on y entre…smile. De plus, les normes 75 sont équipées de semelles Vibram, ce qui n'est pas négligeable le jour où il faut marcher.

Le plus épineux, restent donc à choisir les ski…enfin leur largeur. A mon sens, c'est sur ce point que les compromis cités précédemment se feront.
Modifié il y a 2 ans
madshus EPOCH
gervais
madshus EPOCH
  • +1 : c'est vraiment le ski polyvalent par excellence, pas trop large pour avancer mais suffisamment pour être à l'aise dans la neige profonde et en descente.
  • Fix : norme 75 avec câble amovible
  • Chaussures : Swartisen su tu aimes le cuir (et les contraintes qui vont avec : séchage, entretien) pour les randos à profil nordique et quand tu maitriseras le télémark une paire à coque (Scott ou Scarpa) pour la Cime Caron (3 195 msmile (où je me suis bien fait peur avec du matos piste alpin) ou plus sérieusement pour reprendre des randos profil alpin (je monte puis je descend sans beaucoup d'approche)

JMC
Modifié il y a 2 ans
Je vais regarder du côté de ces skis madshus epoch (inconnus au bataillon pour moi - meme la marque). Merci pour le correctif sur l'altitude de la cime Caron ( comme quoi la mémoire enjolive tjrs un peu - j'ai aussi le souvenir de sacrées descentes dont une gamelle mémorable à mi-pente qui s'est terminée en bas du mur en boule de neige aussi ravi qu'étonné d'être en un seul morceau… même si c'est pas là que je me suis fait le plus peur). Bref, autre temps et autres problématiques.
Pour en revenir au SRN, et compte tenu du fait que j'envisage une découverte à la cool sur des reliefs plutot typés "plateaux" (Jura / vercors notamment) que des chaussures semi-rigides (genre svartisen, alico, ou autre du meme genre) seraient plus indiquées dans un premier temps, quitte à passer plus tard à des coques rigides pour des reliefs plus escarpés lorsque j'aurai progressé en télémark?
Autre question: n'ayant dans mon entourage personne que cette pratique interesse (une famille grenobloise d'inconditionnels de l'alpin) connaitriez vous des organisateurs de séjours de découverte sérieux, sympa - sans que ce soit une colonie de vacances? - j'ai un peu passé l'âge…
Par ailleurs, la vie m'ayant conduit à Paris (les joies du marché du travail) certains parmi vous sauraient-ils ou je pourrais trouver une adresse sérieuse (sorti de l'éternel décathlon) où je pourrais aller "tester"/voir du matériel (notamment essayer des chaussures?).
merci à vous tous encore.
jmc63
gervais
madshus EPOCH
  • +1 : c'est vraiment le ski polyvalent par excellence, pas trop large pour avancer mais suffisamment pour être à l'aise dans la neige profonde et en descente.

  • Fix : norme 75 avec câble amovible

  • Chaussures : Swartisen su tu aimes le cuir (et les contraintes qui vont avec : séchage, entretien) pour les randos à profil nordique et quand tu maitriseras le télémark une paire à coque (Scott ou Scarpa) pour la Cime Caron (3 195 msmile (où je me suis bien fait peur avec du matos piste alpin) ou plus sérieusement pour reprendre des randos profil alpin (je monte puis je descend sans beaucoup d'approche)
Je pense que compte tenu de son passé de skieur alpin, la progression technique de Dan en SRN s'effectuera dans l'ordre inverse de celle de la plupart d'entre nous, à savoir:
- Godille avec du matériel de SRA en débloquant le talon
- Maîtrise du télémark alpin avec des chaussures à coque
-Maîtrise du télémark nordique avec des chaussures plus souples
-Acquisition des finesses de la propulsion sur le (vrai ou faux) plat avec des skis à écaille.
C'est pourquoi, pour quelqu'un comme Dan, j'aurais tendance à préconiser un ski de chez Fischer, quand même plus facile à faire avancer que les Madshus …
Le plus proche de l'Epoch, c'est le Sbound 98.
A voir …

smile eria smile

Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Dan
Autre question: n'ayant dans mon entourage personne que cette pratique interesse (une famille grenobloise d'inconditionnels de l'alpin) connaitriez vous des organisateurs de séjours de découverte sérieux, sympa - sans que ce soit une colonie de vacances? - j'ai un peu passé l'âge…
Contacte Sancho !
Je pense personnellement profiter de des services, histoire de réconcilier ma chérie aves le ski nordique dans les meilleures conditions.
smile eria smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
merci Eria, je vais contacter Sancho (je suppose que c'est un membre du site). Je note aussi ta remarque pour les skis dans mon petit carnet à spirale …. par ailleurs ta remarque sur la progression possible m'interesse ! j'étais deja convaincu de la nécessité de m'initier sérieusement aux techniques du "fond" pour la glisse. J'ai sans doute interet à y ajouter le telemark dès le départ.
Quant à la vitesse, oui oui, elle est l'allier du skieur (c'est facile à vérifier …. suffit de se souvenir d'une conversion dans 1 m de poudreuse smile ).
merci à tous pour ces échanges.
N_75
Désolé, j'y retourne de mon couplet, car c'est quelque chose qui me taraude bien les neurones.

Mon point de vue, mais qui n'est que le mien et que je ne demande à personne de partager, c'est qu'en SRN, il y a une base inamovible pour moi qui va bien (je ne dis pas que le reste va mal, juste que ça, ça me convient bien), et qui est la fixation en norme 75 avec câbles amovibles.
Si tu te rappelles bien, pour moi aussi, le choix de la fixation secoue les neurones !     smile

Pour info, N_75, pourrais-tu m'indiquer le poids de la fixation, avec et sans câble ?
Merci,

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Modifié il y a 2 ans
j'oubliais un détail qui peut avoir son importance pour le choix des skis … mon gabarit; 183 pour 90 kg (bref, je ne suis pas un poids plume …smile. Quid de la question de la cambrure du ski dans ces conditions?