Début en Ski de rando nordique

eria
Si tu te rappelles bien, pour moi aussi, le choix de la fixation secoue les neurones !
A la différence que pour moi le choix est établi depuis longtemps, un peu par défaut car à mon époque, seules les chaussures en cuir assuraient chaleur et imperméabilité ! Mais à aucun moment je n'ai regretté, car en plus je pouvais marcher comme avec des chaussures de rando, et quelques décennies plus tard, la norme n'ayant aucunement changé, et je peux continuer à mixer du matériel actuel (chaussures + fixations) avec celui de l'époque. Un joli pied de nez à la société de consommation…smile

eria
Pour info, N_75, pourrais-tu m'indiquer le poids de la fixation, avec et sans câble ?
N'ayant aucunement envie de démonter mes fixations, tu devras te contenter du poids des câbles smile : 135 g +ou- 5g (balance qui déconne !) l'un  
Au cas où ça t'intéresse, j'avais démonté des Hardwire suite à retour en SAV des skis, et m'étais amusé à les peser : 439 g la fix + 165 g la cale de réhausse et vis
Dan
mon gabarit; 183 pour 90 kg
…mouais, un gabarit classique, voir petit, dès qu'on passe le nord de l'Allemagne smile
Les fabricants proposent plusieurs longueurs de ski, je pense que c'est plutôt les petits gabarits, et notamment les femmes et les enfants qui doivent rencontrer des problèmes.
Si trop longs, tu auras du mal à faire mordre les écailles, mais ça glissera mieux. Ce sera plus difficile à tourner.
Si trop courts, les écailles mordront bien, la glisse sera altérée, la portance sera diminuée, mais ça tournera tout seul.
Encore des compromis…
Modifié il y a 3 ans
il y a une chose qui m'échappe … je vais vous livrer là une petite réflexion qui m'est venue en partant à la découverte du SRN; Pourquoi n'existe-t-il pas un systeme de fixation qui allie les 2 mondes (comme dans le ski de randonnée alpine) mais sans la lourdeur du matos de haute montagne. Je veux dire par là, une fixation type N75, mais avec une secu pivotante sur l'avant (comme en alpin) qui pourrait alors etre associée par cable à des glissieres sur le ski pour avoir la possibilité de maintenir le talon - ce qui serait sympa/utile dans certains cas de figures (Les vieilles fix d'alpin n'étaient pas loin d'etre de ce type). On pourrait de la sorte bénéficier en rando du talon libre pour tracer en plat, rester souple et libre sur les pentes douces et fixer les talons pour profiter du meilleur controle possible pour les descentes plus sérieuses.
sincèrement, quand je suis parti à la découverte du matériel de SRN, j'étais spontanément certain que ça devait exister.  En voyant la rigidité de chaussures comme les T4 de scarpa ou les scott, je me suis vraiment demandé pourquoi ces options n'existaient pas.
sinon, mon choix ira naturellement vers ce qui me permettra d'avoir le maximum de contrôle et de possibilité (N75/cables).


merci pour les conseils de ski (pour la longueur j'ai saisi le principe et l'orientation du compromis à faire)
beaucoup revendent leur matos alpin après avoir gouté au télémark.
Cette danse du virage est magique mais longue d'apprentissage.
Pourquoi bloquer le talon!  allé, on se la repasse : #SRN - Plateau du Revard from SRN on Vimeo
Les ski madshus offrent une meilleur glisse que les Fischer ou rossignol (qui sont bruyants, raides et la rainure centrale qui aide a tracer droit, gène un peu le déclenchement du virage)


Dan
… un systeme de fixation qui allie les 2 mondes (comme dans le ski de randonnée alpine) mais sans la lourdeur du matos de haute montagne. Je veux dire par là, une fixation type N75, mais avec une secu pivotante sur l'avant (comme en alpin) qui pourrait alors etre associée par cable à des glissieres sur le ski …
Une fixation N75 à câble est plus lourde qu'une fixation Dynafit de rando alpine …




gervais
…   Les ski madshus offrent une meilleur glisse que les Fischer ou rossignol …
mais un anti-recul bien moins facile à mettre en oeuvre pour quelqu'un qui manque de technique …


gervais
… et la rainure centrale qui aide a tracer droit, gène un peu le déclenchement du virage …
Tu as tout dit !  Déclencher un virage, ça devrait être dans les cordes de notre ami Dan …


@N_75:   Merci pour l'info smile
J'évoluerai très certainement vers la norme 75, mais rien ne presse …
Je ferai ma reprise avec mon bon vieux matériel confortable, léger et surtout é-co-no-mique !!!




smile e-radin smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Modifié il y a 3 ans
Vraiment enrichissant vos retours d'expérience. Merci. j'ignorais totalement la présence de cette rainure et son utilité. A priori (je dis bien a priori …smile j'aurais tendance à penser que j'aurai plus de souci à tracer droit et correctement qu'à engager une courbe (cela dit, je suis bien certain de me vautrer avec le talon libre quand un reflexe de pression vers l'avant viendra de mes vieux reflexes …smile. En tous cas merci pour les infos concernant le matériel et les compromis indispensables à prendre en compte avant tout achat. Je pense vraiment que dans un premier temps, je vais juste m'acheter une paire de chaussure et louer le reste pour faire des tests. Parce que pour ne rien arranger, j'ai le pied mal foutu (grand, large, pas tres fort sur le coup de pied .. bref des palmes …smile et je sais d'avance que trouver la chaussure dans laquelle je serai bien ne sera sans doute pas chose facile (que de galères avant de trouver chaussure à mon pied - j'ai gardé des années une paire de Technika uniquement parce que je ne trouvais rien de mieux en compromis confort/rigidité).
Autre question pratique: j'ai vu qu'il existait un "pass nordique" pour certains massifs (notamment le jura). Est-il obligatoire de le prendre pour pouvoir aller partout? et eventuellement prendre quelques portions de pistes de fond? ou y-a-t-il une gratuité de fait pour le SRN (hors piste) avec une tolérance en cas de passage par un tronçon de piste de fond? Quid des assurances? et quid d'un eventuel besoin de secours? j'imagine qu'en cas de départ en solo on a tout intérêt à se doter d'un matériel de localisation?
Dan
y-a-t-il une gratuité de fait pour le SRN (hors piste) avec une tolérance en cas de passage par un tronçon de piste de fond?
Excellente question !!!
En fait, ça dépend du domaine. Il n'y a pas de redevance à payer pour faire du hors-piste (heureusement), mais certaines communes voudraient bien l'interdire pour dégager leur responsabilité en cas d'accident..

SI tu empruntes un peu les pistes tracées, en respectant les rails, le sens et les skateurs lancés dans leur effort, la cohabitation se fait bien. Et petit bonjour avec indication de ce que tu vas faire aux pisteurs facilite les choses. Le SRN est mieux accepté que les raquettes sur les pistes dédies au fond. Par contre, il existe des zones (Haut Jura) ou toute pratique est interdite.

Pour ce qui est de l'assurance en hors piste, j'espère ne pas me tromper en disant qu'en France, le secours est gratuit.

Pour le matériel de localisation, en dehors du gsm qui ne passe pas partout, il n'y a rien à ma connaissance qui soit abordable par rapport aux risques pris.
JMC
Modifié il y a 3 ans
Dan
bcp de sport depuis mon tout jeune âge - judo, rugby et ski alpin,
Le judo : pour savoir tomber sans se faire mal.

Le rugby : pour l'indépendance entre le haut et le bas du corps.
Dan
ou y-a-t-il une gratuité de fait pour le SRN (hors piste) avec une tolérance en cas de passage par un tronçon de piste de fond?
J'espère que tu aimes la lecture ! smile
Un sujet qui nous a bien occupé à une époque… smile
http://www.skirandonneenordique.com/forums/c/ski-de-randonnee-nordique-srn-backcountry/pratique-du-ski-de-randonnee-nordique/srn-et-paiement-de-redevance-ski-de-fond/?page=1
jmc63
Pour le matériel de localisation, en dehors du gsm qui ne passe pas partout, il n'y a rien à ma connaissance qui soit abordable par rapport aux risques pris.
Circulant la plupart du temps seul sur la pampa forézienne, je me suis pas mal posé la question de ce qu'il adviendrait au cas où je me retrouve en vrac suite à une mauvaise chute !
Je n'ai pas trouvé mieux à ce jour que la balise PLB, mais les 250/300 euros du ticket d'entrée me rebutent encore (sans compter le remplacement de la pile tous les 5 ou 6 ans).
Merci pour la lecture … en effet j'en ai pour un moment. Mais c'est tres interessant (les premieres pages en tous cas). Grosso modo ça confirme  mes intuitions mais en les encadrants avec des références de droit. Habitué depuis toujours au prinicipe des "forfaits" en station, je ne trouve pas forcément anormal de payer raisonnablement pour un usage, meme ponctuel, d'une infrastructure. Le problème (outre celui du principe … mais c'est un autre débat, et on n'a plus en France des espaces naturels comparables à ceux qu'on trouve en scandinavie ou en amérique … histoire, développement et taille du territoire obligent …smile c'est justement celui de l'envahissement de l'espace naturel par des "installations" qui n'ont plus grande logique aux vues des réalités de la pratique (fondeurs classiques apparemment en recul face au skateurs), developpement de pratiques alternatives comme le srn, la raquette. L'idée d'un "fortait nordique" me semblerait cohérent à condition qu'il soit "juste" et raisonnable (quelques euros pour aussi signifier que les pratiquants de SRN ne se désolidarisent pas des attentes de l'économie locale), les pratiquants de srn n'attendant au mieux qu'une aide au balisage et quelques lieux de repos/replis (refuges ou autre). Sans compter que (je dis peut etre une anerie qu'on me pardonne, ça existe peut etre deja) qu'on pourrait trouver dans la pratique des sources de developpement local par la mise en place de gites d'étapes (chez l'habitant par exemple), de sorte que chacun y trouverait son compte: espaces naturels, vie locale avec gites, balisages pour sécuriser les néophytes (dont je suis) etc …
j'ignore si c'est la meme chose en SRN mais en alpin, il y a tjrs eu une différence d'attitude des pouvoirs publics locaux et des pisteurs selon qu'ils envisageaient le rapport aux "consommateurs" de la station - tourisme de masse - et les "montagnards", ceux qui pratiquent la randonnées alpine notamment. Que ce soit l'accès aux refuges ou le passage par des pistes de station pour passer d'un spot à l'autre (je n'ai pas le souvenir d'avoir jamais eu à payer - même si ce n'est pas moi qui prenait cet aspect des choses en charge je l'avoue), je ne crois pas avoir jamais assisté à une demande de redevance. Au contraire, souvent les pisteurs venaient partager un moment avec nous.
Peut-être le souci évoqué par le post de N_75  vient-il du fait que le monde du fond n'a pas encore envisagé l'intérêt qu'il y avait pour lui à accueillir la pratique du SRN comme source de revitalisation du ski nordique (face à son virage "sportif" avec le skating). Je dis ça, sans trop savoir, une idée simplement.

Modifié il y a 3 ans