Début en Ski de rando nordique


question: existe-t-il à votre connaissance des structures qui proposent des stages d'apprentissage du SRN?
j'ai bien vu quelques petites choses sur le site de l'ESF mais je me demandais s'il y avait autre chose.
Modifié il y a 3 ans
Très franchement, si tu es tenté par le Jura… Il y a une structure sympa où officie l'excellent Sancho http://www.evasionsnordiques.com/

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Merci pour l'info Talonlibre. Eria m'avait deja conseillé de le contacter. Ce que j'ai fait d'ailleurs. J'espère avoir une réponse.
Bon début en SRN et bienvenue… Prend beaucoup de plaisir 😀

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Dan
question: existe-t-il à votre connaissance des structures qui proposent des stages d'apprentissage du SRN?
j'ai bien vu quelques petites choses sur le site de l'ESF mais je me demandais s'il y avait autre chose.
Bonjour, 

Je suis monitrice ski de fond spécialisée en rando nordique au soleil des Hautes Alpes et du Piémont italien. 
Je propose des semaines d'initiation ou perfectionnement, avec de tout petits groupes, en étoile ou en itinérant, dans des hébergements sympas choisis pour leur petit côté de bout du Monde. 
@u plaisir de faire votre rencontre. 
Cathy 06 47 90 33 91
Cathy Caudart
BEES ski de fond
spécialisée raid nordique
06 47 90 33 91
www.randhautnordique.com
Bonjour,

Comme Dan, je suis très intéressé par le SRN et je suis également 100% néophyte en SRN et en ski de fond. Mais contrairement à lui, j’ai un niveau (très) moyen en ski alpin : j’ai récemment découvert le ski de rando (alpine) après 25 ans sans skier et un niveau moyen en descente. J’ai pris beaucoup de plaisir dans cette découverte du ski de rando pour le coté balade, faire la trace dans la poudreuse, voir ce qu’il y avait au-delà du col, … Mais je ne recherche pas la vitesse ou la technicité même si je me laisse griser par quelques descentes dans la poudreuse (équivalentes a des pistes bleues-rouges).Mes prétentions actuelles sont très modestes mais j’aimerais à terme pouvoir faire des raids de qlq jours dans le Vercors, Queyras voire les pays scandinaves mais rien d’engagé techniquement.
J’hésite entre le ski de rando et le SRN. J’ai eu l’occasion de discuter avec des pratiquants du ski de rando alpine qui me disent « qui peut le plus, peut le moins ». Quand je regarde sur le net, je trouve des raids (dans le Sarek par exemple) aussi bien en SRN qu’en ski de rando alpine. Quand je vous lis, le SRN (en skis larges et chaussures rigides) semble fait pour moi Mais ai-je raison ? Je n’ai jamais fait de ski de fond ? Et je dois dire que le talon libre me fait peur pour les descentes.
Merci pour vos conseils avis. Désolé d’avance si je suis redondant avec un autre post.

Bonjour Bill76 et bienvenue !
J'ai à peu près le même profil que toi : niveau moyen + en alpin, pas tout jeune, ne cherchant pas la vitesse mais plutôt le plaisir.

Je pense que l'affirmation « qui peut le plus, peut le moins » n'est vraie que si on pratique des randonnées ou la descente est le but. Sur les terrains que tu évoques, les portions de plat et les alternances montées/descentes sont une galère avec du matériel alpin.
Et avec le matériel que tu envisages (skis larges et chaussures rigides) et une bonne technique alpine, tu n'a pas de soucis à te faire pour les descentes.



JMC
Modifié il y a 2 ans
Merci jmc63 pour ta réponse rapide.
Je te rejoins, sur l'aspect galère des portions de plat avec du matériel alpin, les écailles des skis SRN doivent aider. Pour les montées/descentes, j'ai lu que certains pratiquants du SRN déchaussaient quand la descente était trop "pentue". Peux-tu me dire ou se situe la limite? Qu'en est-il pour les montées? Si, comme dit précédemment, je suis pas "fan" des descentes techniques/verglacées, les montées droit dans la pente ne me font pas peur.
Mon idéal serait un ski de rando alpine avec les écailles et la légèreté des SRN. Si quelqu'un connait… smile
Bill76
Pour les montées/descentes, j'ai lu que certains pratiquants du SRN déchaussaient quand la descente était trop "pentue". Peux-tu me dire ou se situe la limite?
Bonjour Bill, et bienvenue parmi nous smile
La limite ?  C'est très variable d'un pratiquant à l'autre, et ce n'est pas forcément une question de pente … 
J'aurai tendance à répondre par une lapalissade;
"On déchausse quand on ne se sent pas de le faire ski aux pieds !"
Plus sérieusement, il faut être capable de renoncer à s'obstiner à tout faire ski aux pieds si les circonstances l'imposent.
Savoir déchausser est une preuve d'intelligence et de responsabilité pour le pratiquant de SRN qui commence à avoir un peu d'expérience…
Personnellement, c'est l'étroitesse du passage, le manque de visibilité et la dureté de la neige qui m'incitent au déchaussage.
Ma bête noire, c'est la piste forestière sinueuse et bien marquée par les traces de chaussures, raquettes et autres skis …
Cette piste que quelques heures plus tôt, j'ai montée machinalement pour m'échauffer …

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Bill76
les montées droit dans la pente ne me font pas peur.
Mon idéal serait un ski de rando alpine avec les écailles et la légèreté des SRN.
Les montées droit dans la pente feront peur à tes écailles !
Il y a une limite à ce qu'elles peuvent faire en montée, et bien souvent, on est amené à faire des Zig-Zag pour grimper des pente style piste bleue en alpin.
Pour tracer droit, il te faudra des peaux, avec toutes les complications que cela entraîne …
En matière de poids, le matériel de rando alpin actuel est extrêmement léger, parfois même plus que celui de SRN typé Télémark léger …
Par contre, le couple fixation/chaussure n'est pas du tout adapté au pas alternatif du ski de fond.
En suite, c'est du matériel qui coûte fort cher, et qui est très fragile en cas de chocs …
smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile