Début en Ski de rando nordique

Hello Eria. Tout cela me laisse songeur.
Pour le prix, je suis d'accord avec toi. Ceci dit, je ne pense pas acheter mais plutôt louer; ce qui peut etre un avantage et un inconvenient.
Je vais essayer de me trouver un week-end initiation/decouverte SRN pour voir ce qu'il en est. Je vais contacter "evasions nordiques" mentionnes plus haut pour voir s'ils pourraient m'organiser cela.
Bonjour,
J'ai eu un peu le même parcours que toi : arrivée au ski sur le tard (40 ans), après m'être contenté fort longtemps de la raquette.
Après avoir appris le ski alpin (j'avais déjà les notions de base du ski de fond), j'ai eu envie de passer du stade où tu subis la neige (avec les raquettes) au stade où tu peux en tirer avantage (à skis), et j'ai donc franchi le pas du SRN (qui me faisait de l'oeil depuis longtemps).
J'y ai pris beaucoup de plaisir avec quelques petites balades avec bivouacs (surtout sur les hauts plateaux du Vercors), et comme mes collègues plus haut je pense que le SRN est quand même bien adapté à ce type d'endroit.
Avec des raquettes les choses sont assez simples : cela passe à peu près partout et de la même manière, tu es juste un piéton qui essaye de ne pas être trop pénalisé par la neige par rapport aux conditions sèches.
En ski il est plus difficile d'avoir un outil absolument passe partout : des skis de rando alpine te permettront d'aborder sans crainte des pentes fortes, là où en SRN tu déchausserais sans doute, mais t'obligeront à une pénible gestion des peaux quand tu es sur un relief modérément bosselé (comme celui où tu projettes d'aller il me semble). Donc à toi de voir ce que tu privilégies ! De même, la qualité et l'état de la neige donnera avantage à tel ou tel type de matériel (en changeant au cours d'une journée).
Ensuite pour le matériel SRN, si tu comptes surtout faire des raids avec bivouacs, songe que la neige est souvent gelée au petit matin et que des skis pas trop larges peuvent être plus à leur aise pour tenir en dévers : j'en ai eu une expérience pénible une bonne partie de matinée lors de mon premier bivouac (j'avais pris des skis très larges), alors que je voyais passer d'autres SRNistes en skis plus fins qui semblaient nettement moins embêtés.
Donc là aussi; il y a une affaire de compromis : comme dit souvent par d'autres intervenants ici, il faut être prêt à s'adapter aux conditions (donc porter les skis parfois si besoin, mettre des peaux ou à l'inverse du fart si ça botte, etc..)
Mais à l'arrivée tu ne regretteras sans doute pas le plaisir par rapport à la raquette (même si en quittant la région j'ai vendu mes skis pour ne garder que ma paire de raquettes)…
Un retour de ma première balade avec quelques réflexions ici :
https://cedricleclercq.wordpress.com/2014/02/24/la-croix-du-lautaret-en-ski-de-randonnee-nordique/
4981875N - 0698785E - 1761m
http://cedricleclercq.wordpress.com/
Merci ced pour ton intervention.
J'ai lu avec interet ton compte rendu et cela donne envie. Je n'ai pas l'impression que tu utilisais des chaussures rigides. Était-ce la cas? si non, penses-tu qu'elles t'aurait été a te metter sur les carres?
Par ailleurs, je vois parfois mentionnés des "skis d'expedition" (surtout quand on parle de longs raids dans les pays nordiques). Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer la difference entre ces skis et des SRN?
Encore merci a tous pour vos interventions.
Bill,
Pour mon compte personnel, la seule raison pour déchausser est le manque de neige (ça arrive malheureusement assez souvent cette année).
Entre perdre de l'altitude dans une pente gelée, même étroite, en dérapage ou me risquer dans cette même pente à pieds sans crampons, je préfère rester ski au pieds, je me sens plus en sécurité.
Tu parlais dans ton premier poste des Hautes-Alpes ainsi que des limites (en descente). Lors d'un séjour au Monetier, je suis monté au hameau des Grangettes puis redescendu par le sentier qui surplombe le Grand Tabuc, étroit, raide, glacé, avec des Madshuss Epoch (pas très larges) et des chaussures XADV (souples). Je n'étais pas fier, mais je suis arrivé en bas intact smile
Dans le massif du Sancy : https://www.skirandonneenordique.com/sorties/recits-de-sorties/val-de-courre/  avec une partie assez raide.
Pour ce qui est de la montée, j'ai des peaux dans le sac et je les mets quand la pente devient trop dure à avaler avec les écailles.
JMC
Bill76
Pour le prix, je suis d'accord avec toi. Ceci dit, je ne pense pas acheter mais plutôt louer; ce qui peut etre un avantage et un inconvenient.
Le matériel de SRA ultra-léger, mais/et/donc ultra-fragile est quasi introuvable à la location.
Trop risqué !
Les (heureux!) possesseurs de ce type de matériel ne le sortent que quand ils sont quasi certains de trouver des conditions qui leur évitent de rencontrer pierres, plaques de tôle et autres surprises …
A moins qu'ils ne soient  engagés en compétition !
Pour les autres cas, ils ont une paire bien plus solide en réserve …

smile eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Modifié il y a 2 ans
Bill76
Je n'ai pas l'impression que tu utilisais des chaussures rigides. Était-ce la cas? si non, penses-tu qu'elles t'aurait été a te metter sur les carres?
Mon matériel était le suivant : skis fischer sbound 112 + fixations 3pin voile cables + chaussures Crispi svartisen.
Donc pas des chaussures rigides ; oui des chaussures rigides auraient sans doute aidé mais difficile de savoir si elles auraient suffi pour skier tranquillement…
Des skieurs plus expérimentés pourront sans doute te préciser mieux les choses.  smile
4981875N - 0698785E - 1761m
http://cedricleclercq.wordpress.com/
Merci a tous les 3 pour vos conseils.
@ jmc, je suis pas encore à ce niveau là, j'y irai progressivement.
@ Eria, en effet, j'ai decouvert le SRA avec du matos de location. malgré ca, j'ai kiffé. Je commencerai le SRN aussi avec du matos de location lors d'un we decouverte.
@ ced, comme pour tout, le matos adéquat dépend fortement de l'activité, du lieu et du niveau.
Il m'est arrivé quelques fois de croiser des gens en SRA sur des terrains bien plus adaptés au SRN, qui se plaignaient d'avoir mal aux pieds dans leur chaussures !
Donc l'affirmation « qui peut le plus, peut le moins » est peut-être à prendre avec des pincettes…
jmc63
… Lors d'un séjour au Monetier, je suis monté au hameau des Grangettes puis redescendu par le sentier qui surplombe le Grand Tabuc, étroit, raide, glacé, avec des Madshuss Epoch (pas très larges) et des chaussures XADV (souples). Je n'étais pas fier, mais je suis arrivé en bas intact
C'est vrai que ça ne voit pas trop le soleil, par là-bas …
Bill76
@ jmc, je suis pas encore à ce niveau là, j'y irai progressivement.
Rassure toi, Bill, 
Les épreuves rendent la plupart d'entre nous plus sages, plus prudents et …
… parfois même plus modestes !

smile  eria smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Modifié il y a 2 ans
HS complet ! smile
Eria, quel est le verdict à tes tergiversations de la saison dernière ?…smile