Débutant total SRN Jura

Bonjour à tous les forumeurs ski rando nordique!!! Voilà je me présente, Vincent 21 ans, parisien, en bonne forme physique, adepte du ski alpin dans les alpes depuis longtemps, où j'ai souvent fait des bivouac hivernaux en raquettes.

Lors de ces randos raquettes il m'est arrivé parfois de croiser des SRN, et je dois admettre que j'étais un peu jaloux de la glisse qu'ils avaient dans la descente smile

Bref malheureusement je ne connais personne de prêt ou de loin qui fasse du SRN pour m'initier, et je n'ai quasiment jamais fait de ski de fond (4/5 fois dans ma vie). J'ai donc décidé de m'y mettre par moi même. Déjà est-ce raisonnable? Vaut-il mieux que je pratique du SDF avant de me lancer dans le SRN?

L'ami avec qui j'envisage de partir, qui lui aussi est très mauvais en SDF, a délimité un itinéraire de 2 jours (pour une 1ère approche) dans le Jura, en gros Crêt de la neige - Col de La Faucille premier jour, Col de la Faucille - La Vattay - La Dole, pour finir sur Les Rousses.

Cela me parait un peu ambitieux, sachant qu'en raquette lorsque personne ne connais l'itinéraire, je pars généralement plus sur du 15-20 kms/jour. Qu'en pensez-vous?
Des débutants complets en SRN vont-ils plus vite ou moins vite que des bons raquettistes? N'est-ce pas une meilleure idée pour des débutants de partir sur la GTJ? Sachant qu'on ne veut pas suivre de pistes de SDF, est-ce une bonne idée de faire la GTJ raquettes en SRN?


Sinon, des questions techniques, est-ce qu'en déchaussant les chaussures de SDF permettent de marcher sans trop de danger sur de la neige verglacée? Si jamais on prends des ski XX larges (genre >110 mm en ligne de côte), est ce qu'on pourra tenter des virages dans la descente?

Merci d'avance, je ne sais pas si il est humainement possible de répondre à toutes mes questions :-o :lol:
Modifié il y a 7 ans
Bonjour Vincoucou,

Bonne idée de se mettre au SRN, surtout dans le Jura, secteur idéal pour découvrir l'activité.

1ère question : possède-tu ton matériel où bien as-tu l'intention de le louer (dans ce cas tu trouveras ici une liste de loueurs dans le Jura).

Je te conseille de louer du bon matériel pour glisser, marcher, descendre. L'idéal, des skis comme les Annums ou Fischer SBounds 112 avec des chaussures Svartissen.

Pour quelqu'un en forme physiquement, 15 km par jours permettent de prendre son temps et profiter des pentes pour s'amuser.

En matière d'itinéraire, je pense qu'il vaudrait mieux vous poser vers le col du Marchairuz et prévoir 2 sorties. La Haute-Chaine du Jura comportent des couloirs de passages obligatoires à cause de zones de quiétude réservées aux Tétras et strictement interdites en hiver sous peine de forte amende.

Entre la Faucille et la Vattay, il faut marcher sur la route ou prendre un car (zone de quiétude) puis suivre la piste de fond jusqu'à peu avant la Dôle (même raison).

Si tu as besoin de plus d'infos, n'hésite pas.

Tu peux aussi rejoindre des pratiquants de SRN dans le Jura.

:-P

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 7 ans
Salut Vincent et bienvenu à toi

alors question technique, avec un passé de skieur alpin et de randonneur à raquette, je ne vois aucune limite à se mettre au SRN. pas de soucis quand au peu d'expérience en ski de fond.
…enfin, c'est là mon avis, il y a d'autres maitres de la technique sur ce forum qui sauront te conseiller.

Par contre, je me permet de vous mettre en garde, votre itinéraire vaut le coup mais je ne pense pas que ça convienne à des débutants. Certes le crêt de la neige est un très bel endroit mais, pour y être déjà allé plusieurs fois en SRN, c'est déjà d'un niveau confirmé.

premier obstacle : la montée. Soit directement de Lelex et la montée dans la forêt est étroite et raide, ça nécessite des peaux. Soit en venant du reculet mais pareil il faut monter et ensuite traverser. Soit par Crozet, mais c'est bien plus long et je ne sais pas si ce côté vous convient.

second obstacle : la traversée des crêtes par le Colomby de Gex, pas de problème si il fait beau mais faites très attention en cas de mauvais temps !

troisième obstacle : on ne traverse pas du col de la faucille à la Vattay !!! à moins de faire un énorme détour, l'itinéraire passe par zone de protection du grand tétras, interdite en hiver. Vous pouvez tenter le coup par la route en stop mais pour l'avoir aussi déjà testé, du col de la faucille en fin de journée il y a beaucoup plus de monde qui redescend sur Gex que sur le Rousses et ça rend la chose plutôt hasardeuse !

Loin de moi l'idée de vous décourager mais si vous voulez une première expérience de SRN réussie, poussez un peu plus loin jusque dans le jura suisse, à vous de choisir la cabane qui vous conviendra !
Sinon pour un bivouac hivernal, pourquoi pas en partant de la Pesse. Faites votre trace dans les forêt en évitant la piste et si le cret de chalam est en condition, à vous les frisson de la glisse !

En tout cas, vous trouverez des réponses sur ce forum et je ne serais surement pas le seul à donner mon avis. Bon parcours !
Modifié il y a 7 ans
Super, heureusement que vous êtes là :-o , vous m'avez donné deux infos hypers importantes: l'interdiction de passage du col de la faucille à la Vattay (!!!) et le fait qu'il est plutôt dur de trouver des SRN dans des magasins classiques de locations de SDF. Alors d'ors et déjà un grand merci!!!

Je vais changer d'itinéraire grâce à vous! Le col du Marchairuz et ses environs me parait être une très bonne idée d'après le peu que j'en ai vu sur le net. Le seul problème étant que nous venons/repartons en covoiturage (permis raté pour nous deux :-( ).

Du coup, pensez vous qu'il est possible de rejoindre par SRN le col de Marchairuz à partir du bois d'Amont (où d'après ce que tu m'as donné comme site, on peut louer du matos)?

Sinon finalement nos nuitées seront en cabane, apparemment ya tout ce qu'il faut en petits refuges sympas dans ce coin.

Encore un grand merci pour votre aide déjà si précieuse.

PS Talon Libre: je me suis inscrit sur le groupe facebook, mais pour l'instant moi et mon ami on serait plus des boulets qu'autre chose en SRN, mais après quelques expériences de SRN ca serait effectivement hyper sympa de partir avec toi ou d'autres membres du groupe smile
Modifié il y a 7 ans
Bois d'amont est plus proche du marchairuz que du col de la Faucille.
Si tu regardes pour commander les 2 cartes suisses séries jaune (toporando édition mpa), Vallée de Joux et Nyon St cergue, je te donne des plans cabane et itinéraires pour débuter. Sachant qu'un itinéraire doit aussi prendre en compte la qualité de la neige, car qu'on soit bon skieur ou débutant, dans 80 cm de peuf on skie pas pareil que sur de la glace ou de la neige croutée.
Tu pourras me contacter sur evasionsnordiques@yahoo.fr
Modifié il y a 7 ans
Bois d'Amont - Marchairuz - Bois d'Amont ou la Givrine avec retour en train (ou bien du Marchairuz, rejoindre le Pont et prendre le train)… rien de mieux pour découvrir le massif et de savoureuses cabanes.

Si maître Sancho te propose un coup de main, c'est très sympa de la part de cet "expert" du coin (il connaît presque chaque pierre ou chaque tronc du Parc Jurassien Vaudois et tutoie les chamois quand il les croise smile ).

Pour progresser, et gagner en autonomie en passant une demi-journée ou journée entre ses mains professionnelle peut permettre de gagner un temps précieux.

Il ne te reste plus qu'à le contacter.

Sinon, on accepte volontiers les "boulets" qui ont envie de découvrir le massif. Je suis assez libre en ce moment et serais ravi de parcourir un bout de chemin avec vous.

Voici mon adresse mail : [email]jean-christophe@montagn.com

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 7 ans
Super, franchement c'est hyper sympa de partager votre savoir, attention avec vos conseils tous les Parisiens vont débarquer à Bois d'Amont!!!

Je travaille un peu l'itinéraire et je vous contacte en MP.

Une dernière question: on s'y prends un peu (très très) tard, mais mon ami est finalement indisponible la semaine prochaine, donc on partirait… demain^^ (si j'ai le temps de bien étudier l'itinéraire, parce que la météo est pas top samedi)
On arrive tard en covoiturage à Bois d'Amont (départ de Paris à 14h30), et tous les gites sont complets. est-ce que vous y connaissez une grange, un parvis d'église, un abri bus, n'importe où on peut se caler avec nos sacs de couchage/Tapis de sol/Couverture de Survie, un minima à l'abri du vent (sachant qu'il n'est pas censé neiger la nuit du vendredi, mais que le ciel risque d'être dégagé, les températures peuvent chuter et on a des sacs des couchages température confort un peu limite -7/8C). J'ai un peu la flemme de prendre ma tente rien que pour cette nuit là.

A bientôt !!!!
Modifié il y a 7 ans
Si vous pouvez vous faire poser, un peu en dessous du Marchairuz, il y a une cabane ouverte avec poele à bois, table bancs, dans le bois de la rolat, qui est à moins de 100m de la route. C'est un départ idéal pour une rando en mode débutant. Depuis bois d'amont c'est un peu hard, le départ est bien raide. Je ne bosse pas demain aprèm, mais j'ai pas de réseau à la maison, si tu me fait parvenir un N° de tel, je peux t'appeler dans l'aprm de puis mon tel fixe pour te donner qlq conseils
Modifié il y a 7 ans
Ok super merci pour la réponse, oui effectivement la première montée dans la foret à partir de Bois d'Amont semble assez hard smile. Mais le seul problème c'est que c'est là bas qu'on loue notre matos, donc inévitablement c'est notre point de départ. Sauf si on fait du stop pour aller au col une fois nos skis acquis, ca vaut peut-être la peine.
Je t'envoie mon tel par email.
Bon we!
Modifié il y a 7 ans
Petit retour sur notre excursion.

Arrivé en covoit/auto-stop à Chapelle-des-bois. Un dénommé "Sancho" débarque alors avec une camionnette d'enc*** de capitaliste (private joke) pour nous déposer dans une cabane afin qu'on y passe la nuit. À rencontrer cet étrange lascar d'une gentillesse infinie purement Jurassienne, et à dormir dans cette cabane toute neuve et douillette, on est déjà content d'avoir quitté Paris.

Le lendemain, après nous avoir loué du matos (qui s’avèrera très bon smile ), on partage la camionnette d'El Sancho avec un autre groupe de randonneurs (dont une membre du forum dont j'ai oublié le pseudo smile), jusqu'au col du Marchairuz.

Premières glisses sur la piste de SDF en direction du col du Mollendruz. Les sensations sont très bonnes, le lieu dégage une atmosphère reposante particulière. On suit plus ou moins la piste jusqu'au Refuge du Bon Accueil, où on rencontre un sympathique Clément "De La Batailleuse" (et sa copine) qui nous a offert un bon comté et de la Morteaux, et qui te salue Sancho.
Pour ma part sur ce trajet là je dois admettre qu'il m'a été un peu frustrant de suivre la piste de sdf, dans ce cas là autant prendre des vrais sdf qui vont plus vite, mais il est vrai qu'en première approche cela m'a permis de développer ma technique de glisse sur les bas côtés de la piste. Et Arnaud voulait arriver le plus vite possible au refuge pour poser nos sacs (il avait un duvet bien plus lourd que le mien). Au final il avait raison.

Parce que derrière l’ascension du Mont Tendre a été tout bonnement fantastique. La peuf était telle que la montée s'est faite quasiment toute seule, sauf sur le mont en lui même où la neige était évidemment venté. Après avoir bien profité de la vue, on a eu le temps de bien se faire plaisir sur la face Sud-Est et de remonter pas mal sur les crêtes vers le nord, et derrière franchement la descente était incroyable, je n'en croyais pas mes jambes qu'il était si facile de tourner dans des pentes que je croyais jusqu'alors réservées au ski alpin (Faut dire qu'il y avait une bonne couche)

En rentrant au refuge, on a fait la rencontre d'une famille suisse vraiment adorable. Le poêle avait eu le temps de bien chauffer, du coup on a passé une bonne partie de la nuit bien au chaud, dans cet ancien bus converti en refuge.

Le retour a été fabuleux également, on a fait un petit détour par le Croset du Buron, pour redescendre sur la combe du cerf (parallèle à celle de l'aller), et finir par un petit détour vers La Perrause. C'était vraiment agréable d'être seuls au monde pendant une bonne partie du retour, avec une neige immaculé (il a bien neigé dans la nuit) qui ne demandait qu'à nos traces de la rendre un peu plus humaine.


Bref un complet changement d'univers le temps d'un WE, et surtout une gentillesse Jurassienne assez incroyable. En premier lieu Sancho évidemment (pour info le petit message dans la neige sur la vitre du car était déjà la mais nous n'en pensions pas moins smile) , mais aussi Clément, cette famille suisse, ce chasseur alpin qui habitait entre Le Marais et Chapelle des Bois et qui nous y a déposé, le kiné Ismael de Boit d'Amont qui nous a pris en stop à partir du col… Seul regret, ne pas avoir rencontré Talon Libre, qui nous avais proposé de cheminer ensemble.

A refaire très bientôt assurément :-)
Modifié il y a 7 ans