N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

La nourriture lors d'un raid nordique

Bonjour à tous,

Ce message s'adresse tout particulièrement à Régis qui a fait le raid que je vais faire mais je suis également preneur d'infos de tout le monde. L'expérience de chacun est la bienvenue.

Je pars en mars prochain faire mon premier raid nordique en Laponie suédoise, sur la voie royale, autour du Kebnekaise.

Étant novice dans la matière, je me demande quelle nourriture il faut prendre et quelle organisation cela nécessite.

1. J'aimerai bien savoir comment s'organise un journée type. On sort le réchaud à chaque repas, matin, midi et soir ou uniquement le soir où on fait fondre la neige pour avoir la quantité d'eau nécessaire pour toute la journée du lendemain ?

2. Je suppose qu'il faut prendre des bouteille thermos :
- une pour garder de l'eau chaude en journée ?
- une autre pour que l'eau froide ne gèle pas ?

3. Le midi, fait-on un vrai repas ou est-ce trop risqué de s'arrêter trop longtemps à cause du froid ? Dans ce cas-là, je suppose qu'il est préférable de manger régulièrement tout au long de la journée.

4. Combien de Kcal faut-il prévoir ? Je pense entre 3000 et 3500 Kcal. Qu'en pensez-vous ?

5. Quelle quantité de neige faut-il faire fondre pour avoir 1L d'eau ? Combien de temps cela prend-il ? Quelle quantité de carburant faut-il prévoir par jour ?

Comme vous le voyez, mes interrogations son nombreuses.
Et j'en aurais surement d'autres qui vont venir.

Merci d'avance pour votre aide.

Amicalement

François
http://raidnordique.blogspot.com/
Modifié il y a 8 ans
Francois a écrit :
Bonjour à tous,

Ce message s'adresse tout particulièrement à Régis qui a fait le raid que je vais faire mais je suis également preneur d'infos de tout le monde. L'expérience de chacun est la bienvenue.

Je partage l'avis de François : l'expérience de chacun est bienvenue ! C'est encore plus vrai en matière de popote :-)

1. J'aimerai bien savoir comment s'organise un journée type. On sort le réchaud à chaque repas, matin, midi et soir ou uniquement le soir où on fait fondre la neige pour avoir la quantité d'eau nécessaire pour toute la journée du lendemain ?
Une journée type :
- Se lever, faire fondre de la neige, préparer les thermos, déjeuner, plier le camp, SKIER, PROFITER, EXPLORER, RENCONTRER, DÉCOUVRIR, S'IMMERGER, SENTIR, ÊTRE, monter la tente, faire fondre de la neige, manger, se reposer, dormir (la boucle est bouclée) :-)

Ma pratique : Je sors le réchaud uniquement le matin et le soir. Le soir je me prépare à manger et fait chauffer de l'eau pour boire la nuit et pour le petit matin. Au reveil, je prépare mon petit déjeuner et de la boisson pour toute la journée. 2 litres d'eau chaude pour une journée est un bon compromis (soit 2 thermos). Moins c'est possible mais il est important de s'hydrater.

2. Je suppose qu'il faut prendre des bouteille thermos :
- une pour garder de l'eau chaude en journée ?
- une autre pour que l'eau froide ne gèle pas ?
Je prend 2 bouteilles thermos de thé chaud. A mon sens c'est trop, mais souvent en fin de journée je suis assoiffé ! C'est vrai que c'est très sympa de boire de l'eau fraiche. (Le mieux est de mettre de l'eau tiède qui refroidira dans la thermos). Attention à bien choisir une thermos de qualité.

3. Le midi, fait-on un vrai repas ou est-ce trop risqué de s'arrêter trop longtemps à cause du froid ? Dans ce cas-là, je suppose qu'il est préférable de manger régulièrement tout au long de la journée.

Le midi : il faut profiter, s'allonger sur sa pulka, respirer, admirer, se placer face au soleil…
Auparavant le midi je mangeais des barres chocolatés. Actuellement s'il fait beau je me prépare de petits sandwiches ! Par beau temps, il est tout à fait possible de sortir le réchaud… mais faire fondre de la neige c'est un peu long. S'il fait bon s'arrêter ce n'est pas risqué, c'est "profiter".

4. Combien de Kcal faut-il prévoir ? Je pense entre 3000 et 3500 Kcal. Qu'en pensez-vous ?
Le soir : un lyophilisé + une soupe et quelques biscuits
Le matin : une petit déjeuner comprenant du thé/café muesli…
Tout au long de la journée : des barres, des biscuits salés/sucrés

5. Quelle quantité de neige faut-il faire fondre pour avoir 1L d'eau ? Combien de temps cela prend-il ? Quelle quantité de carburant faut-il prévoir par jour ?

Le soir : faire fondre de l'eau, manger et préparer des thermos : pas loin des 2 heures.
La quantité de neige ? Impossible à dire, mais il en faut bcp pour faire un litre d'eau et c'est long !
Pour 1 semaine de raid nordique, pour être tranquille, il faut 1 litre à 1 litres 1/2 d'essence pour tenir (utilisation matin et soir).

Comme vous le voyez, mes interrogations son nombreuses.
Et j'en aurais surement d'autres qui vont venir.
N'hésites pas !
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
la réponse de Régis étant très complète, pas grand chose à rajouter, sauf de petits détails perso :

- deux thermos pleines d'eau chaude, c'est pas mal aussi, tu obtiens de l'eau froide ou tiède selon ton envie en rajoutant de la neige dans ton eau chaude….ça permet de disposer d'une quantité plus importante de liquide encore …mais attention à perdre cette habitude quand on arrive sur la banquise ! :-D

- les biscuits en dessert le soir, même s'ils sont très bons, ça peut devenir lassant ( je milite pour les desserts variés )

- je rejoins parfaitement Riri et ses posts interessants: on peut égaler en goût et en poids les lyophillisés avec un peu d'imagination: en ce moment je dispose d'un deshydrateur de moyenne gamme qu'on m'a prêté, et je dois dire que fruits et légumes deshydratés maison + céréales de cuisson rapide dans l'eau chaude, c'est un régal ..
Je teste actuellement des recettes qu'on puisse reproduire aussi dans un four à basse température .

@ Régis : si tu veux m'envoyer un deshydrateur
EXCALIBUR 9 plateaux à tester, je suis partante, l'avantage c'est que je peux faire les tests pendant le travail, pas besoin d'attendre la neige.. :-)
http://www.dailymotion.com/video/x9qbba_m6-100-mag-sur-les-deshydrateurs-al_lifestyle?start=16#from=embed

<center><object width="480" height="267"><param name="movie" value="http://www.dailymotion.com/swf/video/x9qbba?additionalInfos=0"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed type="application/x-shockwave-flash" src="http://www.dailymotion.com/swf/video/x9qbba?additionalInfos=0" width="480" height="267" allowfullscreen="true" allowscriptaccess="always"></embed></object><br /></center>
Modifié il y a 8 ans
lynx18 a écrit :
je rejoins parfaitement Riri et ses posts interessants: on peut égaler en goût et en poids les lyophillisés avec un peu d'imagination: en ce moment je dispose d'un deshydrateur de moyenne gamme qu'on m'a prêté, et je dois dire que fruits et légumes deshydratés maison + céréales de cuisson rapide dans l'eau chaude, c'est un régal ..
Je teste actuellement des recettes qu'on puisse reproduire aussi dans un four à basse température .
Intéressant ta vidéo Lynx, tiens nous au courant de tes recettes et résultats avec cette machine…
Modifié il y a 8 ans
meuh, malheureusement, c'est pas celle là qu'on m'a prêtée ( mais c'est celle que j'aimerais bien que Régis me donne à tester :-D )
on m'a prêté le deshydrateur RIVIERA ET BAR REF QD 100 A pas mal quand même sans être le top au niveau de la circulation d'air mais quand même largement mieux qu'un four .
Demain je fais une deuxième fournée de petites tomates
( rien à voir avec ce qu'on trouve en vente déjà séchées )
Modifié il y a 8 ans
Bonjour,

Ma méthode est assez proche de celle de Régis.
1.5 à 2 l chauds en thermos pendant le déplacement et pour se faire un chocolat chaud tout de suite qu'en t'arrive le soir.
Disons 1 l de thé et 1 litre d'eau chaude. Le matin on préparais les ingrédients secs (nouilles instantanées + soupe) dans un récipient thermos de Primus, puis à midi on verse l'eau chaude du gros thermos et hop c'est prêt.
Soir et matin repas très complet. J'ai estimé entre (correctif 18/01/11) 4000 à 5000 kcalorie/jour suivant les cas (attention aux références de Régis, vu sa taille il a des besoins d'ogre)
Que des lyophilisés diverses, fruits séchés + différentes noix et des barres énergétiques.
Globalement la gestion et les quantités dépendent de la situation:
De voyage léger de refuge en refuge, à full autonomie sous tente avec pulka de 45kg c'est pas les mêmes besoins. De même il peut faire autour de zéro ou -20°C en moyenne + vent et là tu consommes sévère, ou très ensoleillé ou dans le brouillard etc…, évidemment ça tu ne le sais pas à l'avance…

A+
Modifié il y a 8 ans
Bonjour,

Il est primordial en excursion d'avoir des repas équilibrés. Ce n'est pas parce qu'on bivouac ou que l'on traîne tout son stock, qu'il faut se restreindre aux glucides et aux sucres lents. Comme disais quelqu'un plus haut, les fruits et légumes séchés sont vraiment super et ceux-ci sont bons au goût et se mangent comme des chips.
Il est bon de s'arrêter pour manger à l'heure du dîner (déjeuner chez vous); comme le disais Régis, il est bon de prendre le temps de vivre et de profiter du paysage.
jusqu'à -15 degrés (sans facteur éolien), il n'y a vraiment aucun problème.
Suggestion; avoir de petit gant noir en laine polaire à l'intérieur permettant de manipuler thermos et sandwich sans se geler les doigts et garder de grosses moufles pas loin.

Il y a un truc qui n'est pas mentionné jusqu,à maintenant et qui est impératif ce sont les mélanges de randonneurs; petits sacs ou l'on retrouve noix, fruits secs, graines de tournesols et morceaux de chocolats et j'en passe. On les garde dans une poche et on peut s'arrêter pour en manger une poignée. Ça ne gèle ni ne durcit contrairement au barres chocolatées. Et ça compense pour le manque possible de vitamines. Ici au Québec, c'est très répandu dans les usages. On retrouve des dizaines de mélanges en versions biologiques ou non biologiques. Possiblement trouvable dans les magasins d'alimentation en vrac, dans les magasins de produits bio ou végétarien ou dans des boutiques de plein-air.

Il est impératif de manger dès que l'on a petit creux et une petite baisse d'énergie et surtout de Boire. À proscrire; les camelbacks à tube.
L,hiver, il y a un énorme avantage si on dort en refuge
et que l'on peut cuisiner tranquillement c'est qu'il est possible de traîner de la viande car on est toujours sous le point de congélation. En Suède, la viande d'orignal s'achète dans les super marchés; donc vous transportez un peu de viande d'orignal et vous vous payer un super repas en refuge; vous mijotez les morceaux en cube. J'ai connu l'expérience au Québec et c'était génial (je ne veux pas offenser ici les végétariens)

Donc, voici quelques petits trucs qui, je l'espère, serviront!
Modifié il y a 8 ans
Tout à fait d'accord avec Sylva pour les mélanges, on en emportait plusieurs kilos; mais pas d'achat de tout fait, je préfère faire mon propre mélange avec de bons ingrédients diversifiés (magasin bio ou marchés).
Exemple:
raisins secs, noix de coco, pomme, papaye, noisette, noix, cacahuètes salées…
On en consommait surtout au petit dej et en cours de journée.
Modifié il y a 8 ans
Bonjour,

Si je peux apporter une contribution concernant les aliments déshydratés: Certains sont difficiles à réaliser pour plusieurs raisons (oxydation du mélange lors de la coupe et du séchage, gestion de l'épaisseur des tranches, état physique du produit a sécher, rendement etc) de plus les conditions de séchage font que certains produits ne sont pas "terribles".

Dans ce cas avec mon expérience on trouve:

:-( : Pomme de terre, carrotte, choux divers, viandes diverses fromages divers, pêches (souvent trop liqide), haricots (atroces).

Dans le cas des produits vraiment "bons" et faciles à réaliser on a:

:-D : Tomates, poires, pommes, poireaux, oignons, abricots, champignons, oranges, mandarines, citrons
Modifié il y a 8 ans
Merci Riri, pour tes retours d'expérience des déshydratés maison :-)

Je crois qu'en ce domaine, chacun doit faire ses petites expériences, les noter,pour les réutiliser le moment venu.
Je suis en gros d'accord avec toi pour les produits à déshydrater en priorité; au niveau légumes, j'ajouterais les poivrons, les navets et courgettes.

Pour les haricots verts, effectivement ils ont " une sale gueule " une fois deshydratés, mais après réhydratation, mélangés avec semoule ou pâtes, je ne les trouve pas atroces : il faut déshydrater les haricots verts surgelés, éventuellement coupés en deux, blanchis, puis déshydratés sur une feuille de papier sulfurisé au four ( ne pas deshydrater les légumes en conserve ).
Bien sûr on n'en mangerais pas une assiette entière, mais mélangés à des céréales, c'est pas si mal .

Pour les carottes, j'ai essayé les bâtonnets et les rondelles ( même démarche sur légumes frais )avec satisfaction: j'ai récemment mis des rondelles de carottes déshydratées en octobre 2009 dans des céréales MELI-MELO TIPIAK , ça valait certains lyophillisés , bien sûr elles ne sont pas croquantes, mais c'est tout.

Pommes de terre et fromages : pas testé, intérêt ??
En ce qui concerne les fruits, d’accord avec toi, j’en suis à la compote, mes tests avancent, j’en reparlerai ultérieurement.
Après les compotes, j’attaque les « jerky » :-)
Modifié il y a 8 ans