la recherche du compromis plateaux/ montées/ descentes

Bonjour à tous,

Après avoir parcouru de nombreux messages et témoignages, il semble que bon nombre de pratiquants du SRN recherchent le meilleur compromis.
C'est à dire évoluer en secteurs plateaux, vallonés et pouvoir descendre de manière à se faire plaisir.

Perso, je suis exactement dans cette situation. J'ai découvert cette discipline l'année passé grâce au prêt d'un ami: skis Ficher Crown + fix Salomon + chaussure Salomon d'il y a 20 ans. (bons skis mais hard en descente et en profonde)

J'aspire maintenant à profiter de nos montagnes avec ce type de ski et souhaite acheter un équipement.
Mon secteur géographique est le Jura nord car j'habite Besançon, mais il m'arrive de skier en Chartreuse & Vercors (car j'y suis né).

La recherche de ce compromis me guide vers des skis de type Madshus Eon (par ailleurs fort difficile à dénicher actuellement!).

Pour les fixas, je verrais bien des Rottefella super telemark ou les NNN BC Magnum voir SNS, avec des chaussures semi rigide Alpina ou équivalent.

Quel est votre avis SVP?

Un grand Merci à tout ceux qui font vivrent ce site.
Modifié il y a 9 ans
Salut,
Je n'ai qu'un avis théorique sur les Eon. Leurs caractéristiques et leurs cotes semblent correspondre au compromis que tu cherches : plus destinés aux terrains vallonnés que pré-alpins.

Pour les Alpina, ce test peut peut-être t'aider.
Pour moi c'est un bon compromis sur des profils pas très prononcés ou quand la neige est suffisamment souple sur des dénivelés plus accentués.
Les T4 (ou Excursions) restent quand même l'arme absolue pour pas mal de configurations…

Pour trouver les Epoch, l'Aventure Nordique de Régis et Cyrille devrait pouvoir faire quelque chose pour toi.
Modifié il y a 9 ans
Dans le Jura, je ne me pose pas trop de question, je prend mes Åsnes Amundsen, montés en NNN. C'est sûr que sur les crêtes verglacées et les chemins forestiers étroits, c'est pas top, mais le kick est très bon.
Perso, je prefère éventuellement m'emm… un quart d'heure à la descente, quitte à faire quelques traversées/conversions ou stem, plutôt que de me traîner des boulets aux pieds pendant une journée.

Pour les massifs subalpins, je ne connais pas, sauf les Bornes et les Bauges que j'avais parcourues avec des Tua Montets de 200 cm (cotes de 84/66/73 mm ?) de la grande époque. Un ski plus court et plus taillé est un avantage.
Mais le gain en terme de maîtrise de la descente se fait toujours au détriment de la performance en glisse sur le plat, et au final tu ne pourras jamais égaler du matériel axé descente, alpin de randonnée ou télémark (ce n'est pas le but non plus, mais certains l'oublient).
Modifié il y a 9 ans
bonjour,
sur ce site j'observe 2 écoles, ceux qui privilégie la potentialité d'une descente relativement maîtrisée en perdant un peu de confort sur les tracés vallonnés ou plats et qui choisissent un ski plus court un peu taillé et des souliers comme le T4 de Scarpa.Ce matériel est bien adapté aux Préalpes, aux vallées Pyrénéennes,au Vercors et même aux Alpes.
Et ceux , dont je suis, qui observent que dans le Jura et sur les plateaux scandinaves, les descentes sont rares et qui choisissent un ski plus long et étroit et une chaussure plus souple.
Le parfait compromis n'existe pas. L'idéal serait une grande maîtrise du télémark qui nous offrirait la joie de descentes bien contrôlée avec le matos le plus confortable et efficace sur les grands plats…
Modifié il y a 9 ans
Et ceux , dont je suis, qui observent que dans le Jura
les descentes sont rares et qui choisissent un ski plus long et étroit et une chaussure plus souple.

Sauf qu'il y a Jura et Jura… Sans bien sûr rivaliser avec les préalpes fribourgeoises, on peut trouver quelques secteurs (je pense notamment au Chasseron, Suchet, Aiguilles de Baulmes) où , sans parler de descentes d'une heure d'affilée, on peut tracer quelques belles courbes et où, en enchaînant montées/descentes, on peut cumuler jusqu'à 1000 à 1300 m. de déniv. + en 2h30-3h.
Ce qui ramené à la douceur des bosses du massif n'est pas mal et justificie, suivant le choix de l'itinéraire, amplement des skis "descendant".
Modifié il y a 9 ans
On en revient toujours à la bonne vieille question :
"Pour quoi faire ?"

Et citer des noms de massif, comme cela vient d'être illustré pour le Jura, ne répond pas à cette question.

Il faut parler comme stef du profil des sorties, comme jda des techniques utilisées, comme marcolino du plaisir recherché et des limitations qu'on accepte.

Alors, crusabike, pour quoi faire ?
Modifié il y a 9 ans
Evoluer et randonner en montagne grâce à ce ski originel qui procure un sentiment de liberté incroyable.

Concrètement? Je privilégie les grandes étendues nordiques des plateaux et des crêtes.
Cependant j'aime toujours descendre de temps en temps quand même (je suis bon skieur en alpin). Et les skis fisher des années 90 que je possède me le permette difficilement.

Je suis prêt à privilégier la bonne glisse sur secteur plat et montant et accepte des conditions de descente moins aisées.

Faire le télémark en descente de temps en temps me plairait quand même!

Voilou,

nb: En parallèle, je viens de lire le post de Jec qui repositionne bien les choses.
Modifié il y a 9 ans
crusabike a écrit :
(…smile
Je suis prêt à privilégier la bonne glisse sur secteur plat et montant et accepte des conditions de descente moins aisées.

Faire le télémark en descente de temps en temps me plairait quand même!

Voilà qui est clairement exprimé, merci crusabike.

Tout d'abord, il me semble que ton idée de choisir des chaussures semi rigides est la bonne pour ce programme.
Cela te laisse tout le choix de la norme de fixations, puisque de telles chaussures existent dans toutes les normes.

Concernant les skis, je n'en connais pas plus sur les Madshus Eon que ce qui est donné dans leur fiche technique : à mon avis c'est peut être un peu trop large et parabolique pour la pratique que tu décris.

Par contre j'ai pu tester presque tous les skis de la gamme SBound de Fischer : je pense que des Snowbound ou Outbound iraient bien pour ton programme.
Modifié il y a 9 ans
La fixation en norme 75 est elle pertinente sur ce type de ski?
Sera elle adapté à des côtes commes le Outbound (70-60-65) ou le snowbound (77-61-69)? Ca va dépasser non?

Bref, quels sont les avantages/ inconvénients de le fixation en norme 75 par rapport aux NNN ou SNS.
Privilégie est elle un guidage plus aisé du ski en decente?

Que de questions…
Modifié il y a 9 ans
crusabike a écrit :
La fixation en norme 75 est elle pertinente sur ce type de ski?
Sera elle adapté à des côtes commes le Outbound (70-60-65) ou le snowbound (77-61-69)? Ca va dépasser non?

Oui, ça peut être adapté et pertinent,
Oui, ça dépasse,
Non, ce n'est pas un problème.

crusabike a écrit :
Bref, quels sont les avantages/ inconvénients de le fixation en norme 75 par rapport aux NNN ou SNS.
Privilégie est elle un guidage plus aisé du ski en descente?

On a déjà parlé de ça plusieurs fois sur ce forum.

Quant à moi je ne crois pas qu'on puisse comparer les "performances intrinsèques" des différentes normes : tout dépend surtout de la chaussure que tu mets dessus (s'entend "à skieur égal" - parce que tout dépend AVANT TOUT du skieur qu'on met dessus).

Ainsi, dire que "la N75mm permet un meilleur contrôle en descente" n'est qu'un raccourci pour "la N75mm permet d'utiliser des chaussures rigides (genre Scarpa T4) qui donnent un meilleur contrôle en descente (à skieur égal)".

Il y a quelques avantages qu'on peut reconnaître aux fixations N75mm :
- la plupart des modèles prévoient un cale de montée en option.
- la gamme de chaussures compatibles est plus étendue.

Dans ton cas je pense que tu dois d'abord choisir une chaussure (celle qui va à ton pied, celle qui est disponible dans le magasin près de chez toi), et que la norme de fixation en découlera.
Modifié il y a 9 ans