Le Telemark, du virage à la galère

Bonjour,
J'ai acheté l'excellent livre de Lionel Condemine "Le Telemark, du virage à l'élégance" et ce matin, j'avais décidé de mettre en pratique ses conseils sur les pistes du Mont Dore et de Super-Besse.

Quelle déception !

Je n'arrive pas à me défaire de mes habitudes de skieur alpin moyen : ski amont en avant, jambe aval raide.

Impossible de tenir la position, non, l'attitude de base parfaitement décrite dans le livre, avec la jambe aval fléchie, ski amont en retrait et talon levé, poids du corps également réparti.

Dès que j'essaie, c'est la perte d'équilibre, oscillations avant arrière, je me rattrape avec le bâton amont et instinctivement, je reprend l'attitude ski amont en avant.

Bref, la galère !

Avez-vous eu le même problème que moi et avez vous réussi à vous corriger ?

JMC
Modifié il y a 7 ans
Assez normal au début…

Il faut persévérer et essayer sur des pistes peu pentues (vertes au début) et sur de la neige douce.

Il est aussi impossible de corriger une posture via un forum.

Un bon petit cours peu aider au début.

Bon courage


Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 7 ans
Merci pour ces encouragements, Talonlibre.

Je pratiquais plutôt sur des bleues voire bleues foncées.

Il y avait bien des vertes au Mont Dore, mais la queue du téléski partait du sommet, comme l'illustrait Samivel…

Je suis conscient qu'un forum ou qu'un livre, aussi bon soit-il ne remplacera jamais un cours.

Mais d'un autre coté, de petites astuces comme celle ci, vue dans un livre pratique sur l'alpin : pour éviter de trop déraper dans une pente raide et dure ou glacée et surmonter son appréhension, faire le geste de ramasser son gant au niveau de la chaussure aval
Cette petite astuce mnémotechnique m'a aidé à progresser.



JMC
Modifié il y a 7 ans
Surtout n'hésite pas à rester humble au départ… c'est dur mais efficace… du vert puis du bleu petit à petit.

Bon telemark…

A ta disposition si tu as une video de tes essais.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 7 ans
Ce qui m'a aidé a progresser c'est de formaliser le
problème . C'est vrai que le TLK est RADICALEMENT différent du ski alpin .
Lionel en a bien conscience et il écrit ;
" Et à quoi ça sert ? se demandent les curieux …"Et ben a rien" …Rien qu'a faire beau; pas forcément utile ou rentable , mais beau et coquet "
Bon c'est une belle avançée et elle consacre l'idée que
le TLK est radicalement différent du ski alpin .
Reste a savoir pourquoi il est radicalement différent .
J'en suis a ceci dans mes reflexions :

A partir du moment ou on a commençé a fixer le talon du skieur au ski , tout était consommé :
En alpin, le skieur est devenu l'ACCESSOIRE du ski .
En télémark , le ski est resté L'ACCESSOIRE du skieur .

Tu me crois ou tu me crois pas …Mais cette idée là m'aide a progresser 8-)

Modifié il y a 7 ans
Bonjour à tous,

Robert a écrit :
En alpin, le skieur est devenu l'ACCESSOIRE du ski .
En télémark , le ski est resté L'ACCESSOIRE du skieur .

Pour rebondir par rapport à ce qu'écrit Robert, en tant que skieuse débutante (3 journée d'alpin et 1 journée d'init télémark à mon actif + 2 ans de pratique régulière SRN/fond), j'ai vraiment ressenti que le matériel télémark était plus respectueux de ma physionomie, moins "aggressif", que le matériel d'alpin. En effet, le talon libre, l'articulation de la voute plantaire tout ça fait que j'ai moins de crainte pour mes genoux en cas d'accident.

Dommage qu'en France on demande aux personnes qui souhaitent s'initier au télémark d'avoir un niveau d'alpin… C'est un peu bête d'être obligé de prendre des cours d'alpin (et du coup de prendre de mauvaises habitudes) pour pouvoir de mettre au télémark !

SoL
Modifié il y a 7 ans
sleguedois, Robert,
Je vous suis tout à fait !

C'est bien l'aspect liberté qui m'a fait m'orienter vers le SRN :
liberté par un matériel léger et passe partout,
liberté de parcourir des espaces vierges loin des grandes stations,
liberté d'esprit, sans contraintes fait-pas-ci-fait pas-ça …

C'est pourquoi je ne vais pas passer des heures sur les pistes verte et encombrées des dites stations.

Et comme le dit Régis Cahn dans un autre post : En skis de randonnée nordique, vous n'êtes pas obligé de faire le pas du Telemark.

Bon ski !
JMC
Modifié il y a 7 ans
Il y a des réflexions qui sont de l'ordre de la théorie, mais qui curieusement influent sur la pratique que l'on a et surtout sur nos capacité d'apprentissage .

1° reflexion : le ski alpin est un ski normalisé alors que le tlk ne l'est pas ou pratiquement pas . Cette idée est dans continuité d'une conversation avec Talonlibre sur l'histoire du ski . C'est frappant de constater a quel point l'armée a influé sur le ski en France a ses débuts .
Rien d'étonnant a ce qu'on puisse trouver dans les principes du " ski français " d'Allais un petit air de
livret d'instruction militaire . Ces principes, ce système
d'enseignement sont toujours en vigueur . Je grossis un peu le trait sans doute, mais il y a une part de vérité . Loin de moi , du reste , l'idée de critiquer ces principes : Ils
sont d'une efficacité redoutable pour l'enseignement d'un ski normalisé et ils produisent toujours de sacré champions !
2° réflexion : Le télemark est un ski "naturel" . C'est une
première observation évidente qu'on peut faire : L'individu n'est pas fixé au ski comme un chewing gum sec a la chaussée ..Il conserve toutes ses articulations et toutes ses libertés . En fait, on peut surtout remarquer une continuité entre la marche et le mouvement du TLK : Si on progresse sur le plat, en mouvement alternatif , il suffit, en avançant un pied de plier légerement la cheville de ce pied vers l'intérieur pour donner des carres et de baisser son centre de gravité pour voir s'amorçer un virage . En fait le TLK c'est dans la continuité de la marche…

Bref, je me demande si, pour apprendre le tlk il ne suffit pas de se rappeller comment on a appris a marcher . C'est là ou je rejoins bien Sancho quand il insiste sur l'idée d'apprivoiser petit a petit ses peurs .
Modifié il y a 7 ans
Robert a écrit :
Bref, je me demande si, pour apprendre le tlk il ne suffit pas de se rappeller comment on a appris a marcher . C'est là ou je rejoins bien Sancho quand il insiste sur l'idée d'apprivoiser petit a petit ses peurs .

Oui, comme par exemple la peur de cette liberté avant/arrière de la cheville et de la jambe, sans les appuis rassurants du collier (carcan) de la chaussure alpine.

Il faut apprivoiser cette liberté, mais pour cela, il faudrait pouvoir skier tous le jours
JMC
Modifié il y a 7 ans
ducky63 a écrit :

Il faut apprivoiser cette liberté, mais pour cela, il faudrait pouvoir skier tous le jours

Ca va sans dire, mais ça va mieux en le disant . C'est
pour ça qu'il ne faut absolument pas te décourager . Tu
progressera effectivement plus vite si tu habites a une heure de terrains enneigés .Si tu es faciné par le niveau de certains …Dis toi que ce sont souvent des pros ou semi-pros ou en tout cas que la cigogne les a déposé pas loin d'un champ de neige …
Modifié il y a 7 ans