Le Telemark, du virage à la galère

Bonjour SOL
Content de lire que tu progresses !

Pourrais tu nous dire dans quel contexte tu as pu bénéficier des conseils de Lionel Condemine ?

Tu parles de pentes plus raides dans les Écrins. Je vais passer une semaine fin janvier dans le Briançonnais, je connais les bons spots de Cervières mais je cherche à élargir mon terrain de jeu, si tu peux nous en dire plus…

Pour revenir au sujet du post que j'avais lancé l'année dernière et à ma pratique : j'ai bien profité du magnifique hiver 2013, dans les Hautes Alpes et en Auvergne. Malgré mes pantoufles (XADV 8 :-( ) j'arrive à enchainer plusieurs tk sur le pentes pas trop raides en bonne neige.
Toujours sur bonne neige (transformée moquette) et en pentes plus raides (rouge station de Super Besse/Mont Dore), Col de Courre en rando, je passe instinctivement en virage parallèle.

Les deux sorties de fin novembre ont été calamiteuses : neige très croutée impossible à tourner quelque soit la méthode (Tk, tentative de stem voire pas tournant amont)

J'attend comme vous tous avec impatience une bonne chute (de neige) !

Bon ski !
JMC
Modifié il y a 8 ans
manu3139 a écrit :

et dans les passages pas trop pentus vous aviez toujours les peaux ? du fart ?

Pour la descente ou la montée ?

En fait cela ressemblait plus à de la rando tlk qu'à du SRN car nous montions d'un coup avec les peaux puis nous redescendions d'une seule traite. Une fois que nous avions dépiauté c'était descente sans écaille, sans peau, sans fart. Les pentes étaient plus raides que dans les Vosges mais nous n'étions pas sur les pentes des itinéraires de ski de rando alpin. Nous avons pratiqué quelque chose d'intermédiaire entre la rando tlk et le SRN. D'ailleurs c'était plutôt sympa car il n'y a pas grand monde sur ces itinéraires délaissés par les randonneurs à ski.

Pour se faire une idée nous avions traîner nos spatules sur le plateau d'Emparis avec redescente sur Le Chazelet. Le 2e jour : pas d'Anna Falque, Villar-d'Arênes, redescente sur Le Casset. 3e jour : Lautaret -> Galibier -> Lautaret. 4e jour : Les Guibertes -> col de Buffère -> refuge de Buffère. 5e jour : refuge de Buffères -> pied du Grand Aréa -> col de Granon -> Granon -> Val-des-Près.

J'espère que ces infos répondent à ta question.

SoL
Modifié il y a 8 ans
Merci SoL pour ces précisions.

Cette pratique rando tlk est tout à fait la mienne : monté à un col ou sommet, descente en AR ou en boucle.

Les itinéraires que tu mentionnes pour le 4 ieme jour sont vraiment alpin !

JMC
JMC
Modifié il y a 8 ans
ducky63 a écrit :

Pourrais tu nous dire dans quel contexte tu as pu bénéficier des conseils de Lionel Condemine ?

Je me suis tout bêtement inscrite à l'un des séjours qu'il organise (voir <http://www.montagnes-ecrins.com/>smile.

Tu parles de pentes plus raides dans les Écrins. Je vais passer une semaine fin janvier dans le Briançonnais, je connais les bons spots de Cervières mais je cherche à élargir mon terrain de jeu, si tu peux nous en dire plus…

Voir le parcours que j'ai donné dans ma réponse à manu. L'an passé les conditions de neige étaient excellentes. Par contre dès que tu passes dans le plus pentu, il faut faire attention aux avalanches et sonde+pelle+arva sont indispensables.

Pour revenir au sujet du post que j'avais lancé l'année dernière et à ma pratique : j'ai bien profité du magnifique hiver 2013, dans les Hautes Alpes et en Auvergne. Malgré mes pantoufles (XADV 8 :-( ) j'arrive à enchainer plusieurs tk sur le pentes pas trop raides en bonne neige.
Toujours sur bonne neige (transformée moquette) et en pentes plus raides (rouge station de Super Besse/Mont Dore), Col de Courre en rando, je passe instinctivement en virage parallèle.

Bravo !

En fin de saison l'an passé j'arrivais à enchaîner quelques virages tlk avec mes XADV6 sur pente pas trop raide et bonne neige également mais rien à voir avec les sensations que m'ont procuré les Svartissen + voilé cablé.

De mon côté je n'ai pas l'instinct du virage parallèle du fait d'un passif d'alpin quasi inexsitant… :lol:

Les deux sorties de fin novembre ont été calamiteuses : neige très croutée impossible à tourner quelque soit la méthode (Tk, tentative de stem voire pas tournant amont)

Première sortie fin novembre également calamiteuse mais la deuxième le we dernier fut un régal.

En espérant que tu puisses bientôt profiter d'une bonne neige. Les conditions devraient être encore bonnes dans les Vosges ce we 8-) .

SoL
Modifié il y a 8 ans
sleguedois a écrit :
manu3139 a écrit :

et dans les passages pas trop pentus vous aviez toujours les peaux ? du fart ?

Pour la descente ou la montée ?

En fait cela ressemblait plus à de la rando tlk qu'à du SRN car nous montions d'un coup avec les peaux puis nous redescendions d'une seule traite.

SoL

je pensais montée modérée ou tu n'as pas besoin des peaux et ou les écailles suffisent

plutot pour du relief jurassien ou tu alternes souvent montée et descente

en fait j'ai des skis à écailles mais j'apprécie pas trop les écailles en descente
je sais que le fart c'est compliqué en SRN mais je vois que ca pour se passer des ces écailles
Modifié il y a 8 ans
Skier la neige croûtée n'est jamais simple.
Globalement mieux vaut être léger, rapide et muni d'une paire de ski bien large, pour espérer prendre du plaisir dans de la croûte.
La croûte soit on parvient à rester au dessus, soit on la brise, soit on la subit.

Rester au dessus:
Pour rester au dessus il faut de la vitesse. Plus la croûte est fine, plus il faut de vitesse. Pour enchaîner les virages en restant au dessus mieux vaut être assez fin dans les transferts d'appuis. Le chasse neige reste la position où l'on gardera le plus de portance avec une vitesse faible, mais il faut bien le doser pour ne pas redescendre en dessous du seuil de vitesse qui nous fera crever le plancher. Le Stem est sans doute le meilleur compromis, qui permet de virer et d'entretenir le minimum vitesse, ensuite viendra le virage parallèle et enfin le virage TK qui nécessitera plus de vitesse que les autres pour rester à la surface.
Si je crève le plancher et me fait bloquer net en position chasse neige, la chute est rarement confortable (attention les genoux). En Christiana dans le même cas de figure je plante vite les oreilles. Le gros avantage du TK dans ce genre de neige c'est que je suis dans la position idéale pour espèrer gèrer dignement la décélération brutale de la crevaison de plancher.

Briser la croûte:
Une croûte fine peut permettre d’enchaîner les virages en mode brise glace. Dans ce cas de figure le TK est sans doute la meilleure solution pour gérer la crise.

Si on subit:
Il ne reste que les traversées conversions. Dans ce cas mieux vaut garder le poids sur l'arrière et avoir une légère fente.
Modifié il y a 8 ans
Merci Sancho pour ces explications qui confirment mes galères de ce début de saison.



Je suis crispé, j'ai peur de la chute (la couche de neige n'est pas bien épaisse) et je ne vais pas assez vite. Et la croute casse, je tombe !

La solution traversée/dérapage - conversion s'impose ensuite.

Sur un terrain en pente douce, le chasse-neige va bien.

JMC
Modifié il y a 8 ans
Houla, il y a du monde ce matin, dans le post précédent j'essayais de répondre au message de Manu d'hier sur la croûte ingrate.
Des SRN à farter ça peut être du bonheur, mais c'est juste que ça ne marchera pas pour tous les jours de l'hiver: surtout dans le Jura. Dans le Jura tu as vite fait de passer de l’adret à l'ubac, de la forêt à la clairière, avec une grande diversité de neige à rencontrer en fonction de la météo du jour et des jours précédents.
Faire une sortie au bleu poussette ça peut être orgasmique, faire une sortie de SRN au Rouge Néra en tube ça me fait moins rêver.
Il y a peut être une alternative intéressante aux écailles, pour le SRN: les scotchs toko.

Pour Sleguedois, il me reste des dates pour un week-end si ça tente du monde, mais appèles moi ou envois moi un mail assez rapidement.
Modifié il y a 8 ans
sancho a écrit :
Houla, il y a du monde ce matin, dans le post précédent j'essayais de répondre au message de Manu d'hier sur la croûte ingrate.
Des SRN à farter ça peut être du bonheur, mais c'est juste que ça ne marchera pas pour tous les jours de l'hiver: surtout dans le Jura. Dans le Jura tu as vite fait de passer de l’adret à l'ubac, de la forêt à la clairière, avec une grande diversité de neige à rencontrer en fonction de la météo du jour et des jours précédents.
Faire une sortie au bleu poussette ça peut être orgasmique, faire une sortie de SRN au Rouge Néra en tube ça me fait moins rêver.
Il y a peut être une alternative intéressante aux écailles, pour le SRN: les scotchs toko.
.
merci de tes infos sancho
le scotch toko, tu peux le coller / recoller plusieurs fois sur la meme sortie ? tu les enlèves en petite descente sachant que la remontée revient vite derrière ?

sinon au pire changement fréquent des peaux de phoque mais j'ai peur que ca soit pénible
tu encourages à prendre des semelles lisses au final ?
Modifié il y a 8 ans
sancho a écrit :

Pour Sleguedois, il me reste des dates pour un week-end si ça tente du monde, mais appèles moi ou envois moi un mail assez rapidement.

Sancho, je t'ai laissé un message en mp.

SoL
Modifié il y a 8 ans