materiel rando telemark polyvalent

Bonjour,
Je cherche à me procurer du matériel qui me permette à la fois de pratiquer de la rando nordique, sans pour autant abandonner les belles pentes.
Le massif de prédilection, c'est le Vercors, le plus proche de chez moi.
Par exemple, j'aimerais bien traverser les Hauts Plateaux, mais en faisant quelques détours par les sommets (c'est dommage de rester au pied du Veymont). Mais pour cela, il faut du matos polyvalent.

J'ai fait un essai, avec du matériel de SRN classique. (fischer outbound + chaussures rossignol BCX9 + NNN-BC) J'ai bien aimé, le côté à pas se prendre la tête avec les positions montée ou descente, pas de manip de peaux, pas besoin de bloquer le talon et c'est vraiment un plus si t'as un peu de plat ou de remontée au milieu de la descente.
J'avais trouvé les skis bons, sains… mais pour ce que je veux faire, le matériel est trop spécifique SRN. Ca demande une bonne maitrise technique pour se faire plaisir et je ne veux pas abandonner le plaisir de la descente.
Les chaussures par contre, je n'ai pas aimé, meme mes chaussures de skating ont un meilleur maintient.

Jusqu'à présent, je n'osais pas franchir le pas : les skis me paraissaient trop fins, en comparaison à ce qu'on avait en SRA et puis, c'est là que je découvre que les SRN ont pris du ventre.
J'ai vu qu'on trouve désormais des SRN avec 75mm au patin, voire meme 90mm (est ce raisonnable?)
75mm ça me parait bien, ça correspond à la largeur de la fix.

Du coup, je songe à m'équiper, sachant que je ne maitrise pas bien encore le télémark. Je me débrouille, mais il manque le style.

Pour les planches: difficile de choisir entre Madshus Annum, Fischer S-Bound 112 ou Rossignol BC-110….


Pour la fix: norme 75.
Et les chaussures: la scarpa T4 semble faire l'unanimité ?

J'ai quand meme une question : les conversions.

Lors de mon essai avec des fixs NNN BC, je n'ai pas rencontré de problème, sur les quelques conversions que j'ai eu à faire, mais la chaussure était souple comme une pantoufle (Ross BC X9)

J'ai un peu peur que les fixs en norme 75 ne permettent pas de les faire ? Qu'en est-il ?

Je sais qu'il existe des fixs à pivot débrayable (switchback), mais c'est beaucoup plus lourd. Et ça serait dommage de trimballer 500g de plus pour 5 conversions dans une sortie.

Donc ça donne quoi la conversion amont avec des fixation 3 pin + des T4 ?
Est ce que ça change quelque chose l'absence de cable ?

Merci de vos retours d'expérience
Modifié il y a 5 ans
j'utilise des ski type madshus annum => single cambre !!! important car on ne fait pas tourner une barre a mine… et les cote assez parabolique pour que ça tourne avec les oreille…

avec DBX875 c'est super confortable et ça tient pas mal en descente, tu peux marcher etc (j'ai jamais tester les T4…smile

avec ça je passe partout dans toutes les pentes

quand la neige est crouté ou trafoler…. ça reste dur dans tt les cas. comme je sort que quand il y a de la poudre :-) ou plutot je sort que la ou je sais trouver de la poudre j'ai pas se pb.
Modifié il y a 5 ans
Annum + Voilé Hard Wire + Svartisen.
Les conversion sont encore plus beaucoup plus facile du fait de la souplesse des chaussures.

Pour la technique et puisque tu es sur le Vercors, je t'invite aux nocturnes de Vercors Telemark à Autrans le mercredi soir.

On est déjà 4 écailleux à y trainer pour affiner le style talon libre.

Tu pourras juger par toi-même….
Modifié il y a 5 ans
Hello BruP,
La conversion en 3 pin avec des T4 a ses limites dans des pentes un peu forte: la chaussure n'étant pas assez souple, le talon ne se décolle que très peu au retour du deuxième ski, et la spatule a tendance à planter dans la neige.
Globalement la T4 permet moins de déroulé de pied en montée, ce qui a pour incidence une légère perte d'accroche avec les écailles quand la pente se raidit.
Moins de mobilité et de liberté de mouvement, mais un gain de facilité en descente.
Personnellement j'en ai une paire à vendre en 41, elle n'a servie qu'une après-midi: le temps d'une vaccination avant de courir remonter dans mes svartisens.
Pour autant il est indéniable à mon sens que la T4 permet à beaucoup de gens d'aborder les descentes plus sereinement.
Maintenant aux vues de ton profil: pratiquant de skating, ce qui implique déjà que tu es un minimum sportif et assez bien équilibré sur des allumettes qui glissent fort: je te conseillerais de t'orienter sur la svartisen. Une svartisen alliée à une 3 pin hard-wire apportent un maintient et des conduites incomparablement supérieur à ton matériel de skating. Il y a un très beau post de jéromegre (SRNalpin saison 2) qui explique que quand on prend le temps d'apprivoiser les svartisen on se rend compte qu'elles ont peu de limites pour enchaîner fort dans le pentu du grand Veymont ou d'ailleurs.
Tant que la neige n'est pas béton j'utilise cette fix et ces chaussures avec un énorme plaisir sur des Vectors qui ont 94mm au patin. Quand la neige est dure je repasse sur un annum.
Annum, Sbound 112 ou BC110 sont très polyvalents pour de bons skieurs.
Pour des skieurs de niveaux moins élevés la polyvalence va se retrouver en déclinant les lignes de côtes en dessous: epoch, sbound98 (bc90 un brin fin)
Si ça tente du monde: il reste des places sur le week-end du 01 et 02 février: c'est l'occasion de tester le matos, sur deux jours. C'est un week-end organisé à la demande de sleguedois (du forum) qui s'adresse à des pratiquants de SRN qui se dépatouillent déjà pas mal. Au programme perfectionnement TK, et autres petites subtilités technique qui facilitent le plaisir dans les déplacement en SRN, avec nuitée en refuge, salon avec vue sur les alpes si le soleil est de la partie.
Modifié il y a 5 ans
Je skis avec des t4, il faut un temps d'adaptation, et quelques sorties pour qu'elles trouvent leurs souplesse, nickel en monté, gros dénivelés, j'ai fait une modification pour améliorer la tenue en descente, une sangle de 4 cm avec velcro qui serre le chausson en haut, cousu derriere pour qu'elle ne glisse pas, je n'ai rien inventé ,on trouve la chose cher scott escurtion, sur mes crispi en cuir aussi. je descent partout, j'ai essayé en station sur les pistes noires, impec, virage télémark, la ou c'est limite c'est dans la neige profonde et lourde,
skieur randonneur en télémark depuis 1975, environ 50 sorties par saisons
Modifié il y a 5 ans
C'est certain que la T4 se bonifie avec le temps, elle a besoin de quelques sorties pour s'assouplir. Elle plantera toujours en spatule dans les conversions là où une crispi passera comme une fleur. Dans la pratique cela revient en mode estival à comparer une grosse rigide cramponnable à une chaussure de marche souple, pour aller se balader principalement dans du terrain vallonné et occasionnellement faire une descente de pierrier.
Modifié il y a 5 ans
Je ne cromprend pas quand tu dis qu'elles plantes la spatule ?
skieur randonneur en télémark depuis 1975, environ 50 sorties par saisons
Modifié il y a 5 ans
Lors d'une conversion dans une pente forte, il n'y a pas de souci pour engager le premier ski, , en revanche pour le retour du deuxième, avec une fix qui n'a pas de pivot de rando: la fix et la chaussure manquent de débattement pour permettre un retour aisé. Le talon du ski a tendance à se lever, et la spatule vient planter dans la neige avant que le ski ai retrouvé une position confortable pour le skieur. Cela implique dans les conversions par l'amont d'effectuer le mouvement en deux temps, ou de faire la conversion par l'aval: l'une comme l'autre des deux solutions ne sont plus tellement confortable lorsque la pente devient vraiment raide.

Avec une svartisen il n'y a pas de souci dans ce cas. On pourra aussi dire qu'il n'y a pas de problème avec une fix à pivot de rando dans ce cas. L'inconvénient des fix à pivot c'est qu'elles suppriment l'intérêt dans les déplacements du déroulé naturel du pied (perte d'efficacité des écailles, et démarche non naturelle). Quand la pente est faible on ne déverrouille pas le pivot, mais on est contraint de subir le câble en permanence, comme avec les fix de type chili: cela implique une vraie perte de liberté de mouvement que je ne suis personnellement pas prêt à concéder ni pour moi ni pour mes clients, et accessoirement c'est une belle source d'ampoule.

Pour moi la T4 est une bonne pompe pour quelqu'un qui ne cherche que la pente, sans chercher à prendre un minimum de temps pour apprivoiser la liberté du cuir.
Modifié il y a 5 ans
flute, j'ai posté un commentaire et il n'apparais pas, je remets ça, je disais je n'ai pas de problème pour les conversions en pentes raide, je crois que tout dépend de la morphologie et de la souplesse des aducteurs, j'ai skié avec des chaussures cuir pendant plus de 20 ans, alpina taille basse et crispi taille plus haute que les t4, faite des étirements apres chaques sorties , ça donne tu tonus et de l'aisence dans les jambes. J'ai commencé le skis en 1970 , skis de fond, puis plus tard, skis de rando: trop lourd pour faire des grandes distances je suis passé au telemark avec des chaussure crispi cuir et cette année, t4, le problème en télémark avec des fixations normes 75, on porte le skis, donc ce qu'on gagne avec le poid on le reperd, donc a mon avis ça dépend de ce qu'on veux faire, longues distenses avec petits dénivelès ou grands dénivelés (monter bourain et descente a donf) ou les deux, chez nous dans le Cantal on a le choix, j'ai choisi de faire les deux, je suis tres satisfait des t4, apres plusieurs sortie d'une journée avec plus de 1000 m de dénivelet, pas d'empoules, le matos a évolué, je skis avec des freerid, trop lourd, a mon avis les Nordique Rossignol BC 125 Positrack avec les fixations G3 Targa Ascent avec un axe, on ne porte pas le skis et pour ceux qui ont des difficultés part manque de souplesse c'est un bon compromis. ce n'ais que mon avis, méditer quand même sur la chose. Bon skis a tous
skieur randonneur en télémark depuis 1975, environ 50 sorties par saisons
Modifié il y a 5 ans
merci pour les conseils.
Après reflexion, je me dis qu'il faut que je passe par une phase d'adaptation. Passer direct de la rando alpine en talon bloqué à la rando nordique ça risque de ne pas être forcément facile., (surtout si je veux faire un peu de tlm avec). Alors autant commencer en chaussures à coques et je ferais le point, quand je me serais habitué au matériel, à la pratique….
Et peut être qu'à ce moment là, je déciderais de passer au cuir.
Mais peut etre que je me trompe.

Autre question la longueur des skis: j'ai lu ici même, qu'il fallait prendre légèrement plus court que sa taille. Mais on m'a aussi dit le contraire: si je veux pouvoir m'amuser en tlm avec, mieux vaut par prendre légèrement plus que sa taille. Et pour avoir vu une paire de fischer hier, ils sont beaucoup plus courts que le chiffre indiqué.


Modifié il y a 5 ans