Passer du NNN-BC au 75mm ?

Bonjour à tous,

Tout est dans le titre, ou presque!

J'évolue actuellement sur des skis Fischer S-Bound 88, avec des fixations NNN-BC et des chaussures Alpina BC 1650.
L'ensemble me semble pour l'instant bien adapté à ma pratique et à mon niveau.   Du confort, de la souplesse et un assez bon rendement pour avancer en alternatif le caractérisent.
Je commence à progresser en descente et à apprécier de plus en plus les pentes un peu plus raides.   Quand la neige est facile à skier, il m'arrive de plus en plus souvent de réussir un virage en télémark !
J'aurais sûrement besoin d'avoir un peu plus de contrôle en descente et (entre autres) de plus de rigidité latérale, tout en conservant au maximum confort et rendement
J'ai un a priori, à confirmer ou a démentir:  "La rigidité latérale et le contrôle en descente dépendent plus de la chaussure que de la fixation". 

J'aimerais avoir quelques retours d'expérience de la part de ceux qui ont franchi le pas et sont passés au 75mm.
Qu'y avez vous gagné, perdu ?
La différence est-elle flagrante ?
En résumé, ça vaut vraiment le coup d'investir dans ce type de matériel ?

Merci d'éclairer ma réflexion.

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Bonjour eria,
J'étais équipé avec des Madshuss Epoch, fixations XA (équivalentes au NNN-BC) et chaussures XAVD (assez souples). Comme toi, je trouve que ce matériel m'apportait "Du confort, de la souplesse et un assez bon rendement pour avancer en alternatif" mais il me posait de soucis en neige difficile : croute, lourde, poudreuse profonde. Je les garde pour les ballade faciles.
Je suis passé sur des skis plus larges avec des fixations 75 mm (Chili) et surtout des chaussures rigides (Scott Excursion).
J'ai perdu : sur le plat, en alternatif, c'est plus "bourrin", pas facile de faire des belles foulées.
J'ai gagné : des chaussures très confortables et surtout une bien meilleure maitrise en descente : le graal en poudreuse profonde (surtout grâce aux Vector) et un meilleur contrôle dans les neiges difficiles. Je n'ai plus ces torsions de la chaussure qui me suivait plus le ski.
En résumé, c'est plus l'ensemble fix 75 + chaussures rigides que les seules fixations qui font la différence. Mais c'est juste mon avis smile
JMC
jmc63
mais il me posait de soucis en neige difficile : croute, lourde, poudreuse profonde. Je les garde pour les ballade faciles.
C'est sûr qu'avec ce matériel, on est à la limite…

Ceci dit, j'ai l'immense chance de pouvoir chausser les skis à 20-30min. de chez moi, ce qui me permet de faire le difficile.
Sans compter la météo et les webcams à consulter sur le net…
Du coup, je n'ai que très rarement des conditions vraiment difficiles  ( à part peut-être quelques hectomètres de sentiers communs labourées par les raquettes, skis de rando et autres chenilles ).
Désormais, je ne sors généralement que s'il y a du soleil,  pas trop de vent et de la neige en quantité et qualité suffisante.
Sinon, il y a bien d'autres chose à faire par chez nous.

jmc63
J'ai perdu : sur le plat, en alternatif, c'est plus "bourrin", pas facile de faire des belles foulées.
Ca , je ne veux pas le perdre,  il y a de beaux plateaux, des routes forestières et de beaux faux plats descendants sur une bonne partie des itinéraires que je fréquente.  

jmc63
En résumé, c'est plus l'ensemble fix 75 + chaussures rigides que les seules fixations qui font la différence.
J'aurais tendance à penser que le rôle de la fixation est secondaire ici.    Le problème c'est qu'il y a beaucoup moins de choix chaussures rigides ou semi-rigides en NNN-BC par rapport au 75mm.
jmc63
Mais c'est juste mon avis
Merci de l'avoir donné smile
Attendons celui des autres …

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Salut eria,
à matériel égal ( skis + chaussures qui sont parfois déclinées en NNN BC et en norme 75), effectivement le gain apporté par une fixation de base en norme 75 ne sera pas flagrant.
Si maintenant, tu tiens compte d'un câble, voire d'une cale de réhausse, le gain sera déjà plus sensible et tu n'auras toujours rien perdu en rendement smile
Compte tenu de tes envies ( ne rien perdre en rendement ), ne pourrais-tu pas simplement envisager de passer à une Svartisen en NNN BC ? ( une chaussure qui t'offrirait déjà un meilleur maintien latéral au prix de quelques grammes supplémentaires par rapport à tes Alpina )
Autre scénario encore axé rendement : S-Bound 98 + Voilé Câble + réhausse 20 mm + Alico Double, un second matériel avec lequel tu perdrais sensiblement en rendement mais gagnerait en aisance de manière vraiment flagrante en descente ( la perte de rendement serait alors plus limitée qu'avec des skis encore plus larges et des coques plastiques ) smile
My 2 cents 
Gedryg
effectivement le gain apporté par une fixation de base en norme 75 ne sera pas flagrant.
Surtout si on prend en compte la facilité de chausser (et surtout de rechausser après le casse-croûte !) et le risque d'accroche en dévers.

Gedryg
ne pourrais-tu pas simplement envisager de passer à une Svartisen en NNN BC ? ( une chaussure qui t'offrirait déjà un meilleur maintien latéral au prix de quelques grammes supplémentaires par rapport à tes Alpina )
Ca fait partie de mes options, mais ce sera 200g de plus à chaque pied…     Maintenant, c'est acceptable, surtout si on gagne sur d'autres points.      Si je faisais un peu de "technologie fiction",  je verrais bien en SRN une chaussure semblable aux chaussures de course en skating  assouplie au niveau des orteils, imperméabilisée par une membrane Gore-Tex, et bien sûr surdimensionnée à la norme NNN-BC.  On devrait arriver à 1700-1800g la paire …

Gedryg
Autre scénario encore axé rendement : S-Bound 98 + Voilé Câble + réhausse 20 mm + Alico Double, un second matériel avec lequel tu perdrais sensiblement en rendement mais gagnerait en aisance de manière vraiment flagrante
Là, ça devient très proche (et un poil plus lourd …smile que mon matériel de randonnée alpine.

Gedryg
My 2 cents
Les petits ruisseaux font les grandes rivières !
Merci pour ton aide, Gedryg,  smile

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Modifié il y a 3 ans
Fait comme moi garde tes NNNBC tu pourra même les sortir si la couche est médiocre comme cette année ils sont déja rentabilisé et un peu usé, et fait toi plaisir quand les condition de neige sont meilleures ou en fonction des parcours avec une bonne paire de ski en N75.
Tu perd en rapidité et souplesse mais tu gagne en controle et rigidité à la descente.
Cette année j'ai investi dans des ski Madshus annum, réhause, fixvoilé hardwire 3 pin et chaussures crispi.
Hé bien c'est vraiment pas mal, si j'avais eu çà pour monter au lacs d'ayous en 1986 dans les Pyrénées à la place de mes ski de fond classique en N75 et chaussures caoutchouc j’aurais mieux assuré à la descente et à la montée aussi, le matos ne fais pas tout mais ça aide un peu voire pas mal pour se faire plaisir et se sentir plus en sécurité.


"Va dans la nature c'est là qu'est notre futur"



Modifié il y a 3 ans
Benbois
Fait comme moi garde tes NNNBC tu pourra même les sortir si la couche est médiocre comme cette année ils sont déja rentabilisé et un peu usé, et fait toi plaisir quand les condition de neige sont meilleures ou en fonction des parcours avec une bonne paire de ski en N75.
Mais je me fais déjà bien plaisir avec mon matériel actuel !       Comme je l'ai dit un peu plus haut, j'ai la chance de pouvoir choisir mes sorties et de bénéficier presque à coup sur de conditions favorables…

Benbois
si j'avais eu çà pour monter au lacs d'ayous en 1986 dans les Pyrénées à la place de mes ski de fond classique en N75 et chaussures caoutchouc j’aurais mieux assuré à la descente et à la montée aussi, le matos ne fais pas tout mais ça aide un peu voire pas mal pour se faire plaisir et se sentir plus en sécurité.
Je te rejoins sur ce point pour ce qui concerne la descente.  (En montée, ça allait toujours, même avec mes skis étroits sans carres, mais une fois attivé en haut …smile


Benbois
Cette année j'ai investi dans des ski Madshus annum, réhause, fixvoilé hardwire 3 pin et chaussures crispi.


Je pense pouvoir encore progresser techniquement et ainsi étendre un peu ma zone de pratique avec un plaisir augmenté, tout en conservant mon matériel actuel.
Ca devrait prendre encore au moins une saison, à mon avis.

La prochaine évolution dans mon matériel devra certainement commencer par un choix de chaussure.  D'ici là, il y aura peut être un modèle novateur, par sa conception, son poids , voire son prix !
Il faudra alors que le reste suive, mais je pense que pour les skis, je me limiterai à une largeur comparable à celle des epoch ou des S-Bound 98 ….

Belle photo rétro  smile

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Passer de la NNN-BC à la Norme 75, quel vaste sujet.
En terme de conduite du ski et de précision, la Norme 75 apporte un plus indéniable, même sans câble. Elle va par contre demander un peu de soin et d'attention au moment de chausser :
  • Présence d'un ski droit et d'un ski gauche
  • Bien chausser les trous du bec de canard de la chaussure dans les 3 pins de la fixation pour éviter d’abîmer la chaussure.

Le choix de chaussures en norme 75 est varié : on trouvera des chaussures souples ou des plus hautes et plus rigides. Avec une seule fixation et en jouant sur la chaussure, on pourra changer de pratique :
  • coque plastique "rigide" pour favoriser les descentes préalpines
  • cuir souple pour les zones plus nordiques

Pour les fins techniciens, le couple chaussures-fixation joue un rôle non-négligeable :
  • le câble rigide d'une Voilé 3 pins Hardwire permettra à une Crispi Svartisen d'être plus incisive en descente.
  • une simple 3 pins ne permettra pas d'exploiter toute la puissance d'une Scarpa T4 lors d'une descente en neige dure contrairement à une Rottefella Chili dont le câble favorisera la qualité de l'appui sous les orteils et aidera le soufflet à bien plier.
  • une simple 3 pins sera toujours plus efficace pour favoriser le déroulé du pied lors de la marche.
  • le modèle de chaussure fera varier le débattement et la facilité de flexion de la chaussure lors de la marche… comme le réglage de la tension du câble de la fixation.

Une seule solution, choisir en fonction de sa pratique… Pouvoir enlever les câbles de la 3pins Hardwire est intéressant… posséder 2 paires de chaussures (souples et rigides) permet d'utiliser les mêmes skis tout en s'adaptant au terrain.
Une chaussure souple et un fixation sans câble rigide rendront un ski plutôt large agréable sur terrain nordique (Annum et Svartisen).

J'ai la chance de pouvoir moduler les chaussures en fonction de la pratique et de posséder d'antiques Rottefella Riva qui sont à mon avis d'excellentes fixations, plutôt polyvalentes sur un terrain comme le Jura. Leur câble souple est un bon compromis et il n'y a pas de 3 pins.

La NNN-BC me paraît être une excellente solution pour un usage mixte pistes de fond tracées en alternatif et SRN… j'envisage de me monter une paire de Madshuss Eon longs pour cette usage mixte, mais je resterai en norme 75 pour utiliser mon parc de chaussures smile


Bon ski à tous et à toutes smile


PS : 3 petites photos pour illustrer mon propos d'accro à la norme 75…







Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 3 ans
Je peux faire part de mon expérience d'hier !
Comme dit par ailleurs ces jours, quand le temps est au vilain, si je n'ai pas envie d'affronter la tourmente, je n'ai d'autre choix que d'emprunter un moment des pistes de fond, afin de gagner des coins bien tranquilles et bien abrités.
Je possède des Svartisen en norme 75, et depuis cette année des S-Bound 98 + Voilé Traverse.
La glisse hier était fabuleuse, j'ai desserré la sangle du haut de la chaussure (câbles non bloqués), et pour quitter au plus vite ce boulevard désert et ennuyeux, je suis parti en pas alternatif. J'ai un passé de fondeur "loisir sportif", j'ai toujours pratiqué le pas alternatif en chaussures basses, et bien à aucun moment je n'ai eu le sentiment que la fixation était une entrave. Les skis oui, hors des rails, j'avais quand même de la peine à les garder bien dans l'axe de déplacement. Evidemment qu'avec des skis à farter et des chaussures basses je serais encore allé plus vite, mais le chrono n'est pas mon / notre soucis. Et au moins hier, j'ai pu mettre le clignotant au plus vite, et aller errer dans les bois et dans les prés recouverts de poudreuse avec du matériel adapté.
Je ne pense donc pas que la norme 75 supprime énormément de rendement si on n'est pas dans une optique de performance. Par contre tout le monde s'accorde à dire que quand ça se met à pencher, elle devient plus intéressante. Et si on veut du rendement à tout prix, on part avec des skis de fond.

Autre chose ! j'avais l'an dernier des S-Bound 112 + Hardwire + Svartisen, et l'année d'avant les mêmes skis, mais des chaussures basiques ressemblant aux Crispi Antartic. J'en ai déduit de ces deux années que la chaussure apporte plus que la tige de la Hardwire que l'on bloque ou pas suivant les envies (et idem cette saison pour le câble de la Traverse).
 
Modifié il y a 3 ans
talonlibre
3 petites photos pour illustrer mon propos d'accro à la norme 75…
on fait un concours ? smile
nos messages sont-ils remplis d'objectivité smile