Passer du NNN-BC au 75mm ?

Bonjour et bonne année à tous !

Après le redoux et le (beau) temps sec, il n'y a plus grand chose à se mettre sous les spatules à l'ouest de Hautes-Alpes, du moins aux altitudes de départ habituelles pour du SRN…

J'en profite un peu pour faire un petit tour de temps en temps sur skirandonneenordique.com et je me rends compte que vous n'êtes guère mieux lotis que moi …
Il ne nous reste plus guère qu'à blaguer sur les forums.

En relisant quelques posts, je réalise que cela va bientôt faire trois ans que j'ai initié ce sujet.   Et alors ?

Alors, j'ai toujours au pieds mes 88 et mes  Alpina NNN-BC !

J'ai toujours plaisir à sortir avec, mais mon matériel commence à accuser sérieusement son âge, notamment les S-Bound qui ont un peu trop souvent flirté avec les pierres ces derniers temps …

Et là, dans le cadre d'un éventuel renouvellement de mon matériel de SRN, j'ai  ( mais si mais si, croyez moi …smile PRIS UNE DECISION !

Pour les skis, à moins que d'ici là sorte un ski révolutionnaire, je prendrai une paire d'epoch.  Si Fischer n'avait pas introduit un trou dans ses skis avec son système easy-skin, ma préférence serait allée au SBound 98.

Pour les chaussures, j'essaierai des Rossignol BC X10.  Si elle me maintiennent assez bien le pied latéralement, je resterai donc avec des fixations NNN-BC.

Sinon, je prendrai des BC X12 et monterai des fixations basiques en Norme 75. 

Même si elles existent dans les deux normes, je renonce aux Crispi Svartisen.
Je les trouve trop chères. De plus, comme toutes les chaussures cuir, elles exigent un minimum d'entretien incompatible avec ma paresse innée …

Maintenant, il n'y a pas le feu …

Merci encore à tous ceux qui ont eu la gentillesse d'échanger avec moi sur ce sujet et ainsi éclairer mon jugement.

Bonne glisse à tous ceux pour qui les conditions de neige la permettent.

smile  eria  smile




Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
Modifié il y a 2 ans
Bonjour à tous,

Voici pour ma part le dernier déterrage, prélude à la clôture de ce sujet qui m'a occupé pas mal de temps …

Quand nous sommes arrivés dans les Hautes-Alpes, pour la marche à pied hors rues j'ai commencé avec mes "tennis"  rémoises qui me donnaient la sensation de marcher sur un tapis de fakir !

Je suis vite allé m'acheter une paire de bonnes, lourdes, épaisses, montantes, cramponnées, imperméables, rigides chaussures de montagne qui ont mis à l'abri de l'extérieur hostile mes pieds délicats.
J'ai vite compris qu'il fallait que je complète mon achat avec du sparadrap anti ampoules qu'il fallait surtout ne pas oublier de mettre avant le départ de la rando …

Au moins, j'ai pu aller partout avec et je n'ai jamais souffert du froid, même en été  smile
Si les pieds étaient trempés, au moins ce n'était ni par la pluie, ni par la neige  smile
Et si les jambes étaient bien lourdes, j'étais jeune et récupérais vite smile

Depuis, le matériel s'est démocratisé et j'ai vieilli …
Les chaussures montantes sont biens plus légères et le GoreTex apporte un vrai plus.
Et que dire des chaussures basses ultra légères avec leur semelle tout terrain qui servent à 90% de mes excursions !
Quant à moi, j'ai appris à gérer mes efforts, à mieux calculer mes itinéraires et à lever le pied ( au propre comme au figuré ) !

Pour le vélo hors routes, une évolution similaire sur près de tente ans:
Pour commencer, un "VTT" qui était plutôt un VTC ultra solide ! fourche rigide, cadre presque droit, freins cantilever …  Parfait pour les routes forestières pas trop empierrées et pas trop pentues (pour la descente).
Puis un cross country semi rigide à fourche de 100mm pour aborder quelques single faciles.
Puis les petites douleurs au dos m'ont fait passer au "tout mou", toujours en XC
Et récemment, profitant de la baisse d'intérêt du consommateur pour le format 26", j'ai acheté à vil prix un enduro de bon milieu de gamme, histoire de profiter du confort de la fourche de 150, du gros amortisseur et de la tige de selle réglable au guidon, en concédant hélas un surpoids d'un bon kg…
Le VTTiste, pour sa part a suffisamment progressé techniquement au cours de ces années pour ne plus être crispé à l'approche de chaque difficulté et a acquis suffisamment de sagesse pour poser le pied là où il se sent trop juste smile


Et pour ce fameux ski de fond hors piste, que l'on appelle aussi SRN ?
J'ai commencé à sortir de la piste mes bons vieux LS-crown de 2m05 par désir de liberté et pour éviter la surpopulation en période de vacances scolaires.    Sans compter l'arrivée culpabilisante des contrôleurs de forfait payant …
Mon premier équipement qu'on peut vraiment appeler de rando nordique, c'est une paire de Sporten forester en SNS profil et des chaussures Salomon en mode skating, aptes à tracer en toutes neiges, mais bien peu ludiques en descente.
En fouinant sur internet, j'ai pu me renseigner assez pour m'équiper sur le Bon Coin sans faire de grosse c…rie.
En skis, des Fischer S-Bound 88, fixations NNN-BC et chaussures Alpina proches des BC 2050.

Un matériel plus court, plus large, plus ludique qui m'a permis d'étendre un peu mon terrain de jeu, mais surtout de rendre moins délicats certains passages et donc d'augmenter le temps de plaisir sur la neige.

Lorsque j'ai initié ce sujet, j'avais pour objectif d'étendre ma pratique vers des zones un peu plus pentues, un peu plus techniques, en bref, un peu plus alpines.
Etait-il judicieux, pour moi, de passer à une autre gamme de matériel ?

Tout compté, tout pesé, la réponse, en ce qui me concerne, est NON.

En effet, mon objectif initial est pratiquement atteint avec mon matériel actuel !
J'ai fait suffisamment de progrès techniques pour évoluer sereinement dans presque toutes ces zones que je convoitais.
Je considère que rester en NNN-BC est plus avantageux pour moi.  En effet:

- Mes futurs skis et chaussures seront interchangeables, et éventuellement plus faciles à prêter.
- Je conserve légèreté, confort et souplesse. (surtout par rapport aux fixations à câble)
- Le chaussage-déchaussage est quand même bien plus pratique …
- Et je pense aussi un rendement énergétique un peu plus favorable sur une journée.

Bien sûr, je ferai évoluer mon matériel, car tout s'use et il viendra le temps de remplacer.
D'ailleurs, j'ai déjà commencé !

… Par les chaussures (une opportunité financière… )



A peine plus rigides que mes alpina, mais un maintien latéral vers l'extérieur du pied bien supérieur.
Ca devrait suffire largement pour améliorer un peu la descente.

Reste à voir pour les skis.
J'étais à peu près fixé sur des profils type epoch  ou SB98, mais l'évolution des conditions de neiges ces dernières saisons m'incitent à la prudence.   Les qualités de neige varient beaucoup d'un jour et d'un endroit à l'autre sur un même parcours. A certains endroits, l'accroche en dévers est primordiale.

Il est possible qu'aujourd'hui, un profil 90-70-80, cambre moyen, soit en fait l'optimum en matière de SRN dans le Dévoluy.

Mais ça, c'est un autre sujet que j'initierai peut être un jour, en espérant qu'il dure un peu moins longtemps que celui-ci smile

En attendant, bonnes glisses à tous !!

smile  eria  smile
Plus belles des traces tu laisseras, meilleur skieur tu deviendras smile
eria
Mes futurs skis et chaussures seront interchangeables, et éventuellement plus faciles à prêter.
Quelque soit la norme de fixation choisie, je trouve un "confort intellectuel" à uniformiser son matériel. On peut se faire plaisir à changer de chaussures, sans être obligé de ressortir la CB pour remplacer les skis, ou inversement. Et pi ça fuck la société de consommation smile smile