Présentation et interrogations

Bonjour à tous,

Je profite de ce message pour me présenter, et présenter aussi les interrogations qui m'ont poussé à m'inscrire.

J'habite en Alsace (Bas-Rhin) et pratique à la fois la randonnée (estivale ou hivernale, éventuellement à raquettes) et le ski alpin depuis maintenant plusieurs années.
Je suis particulièrement mordu de randonnée et je peux dire que j'en fais au moins une fois par semaine d'une façon ou d'une autre.

Avec les années, comme beaucoup parmi vous, j'ai commencé à perdre un peu d'intérêt pour la logique ski alpin avec ses remontées hors de prix, l'agitation, la soif de toujours + de vitesse, les parcours imposés… ça ne m'attire plus vraiment.

Ca faisait un sacré bout de temps que je réfléchissais à une manière de mêler à la fois plaisir de randonnée et glisse mais je n'avais pas trouvé de solution.
Je me rappelle notamment de randonnées en Autriche où on faisait la descente en luge (et une fois même en Big Foot, mais comment étais-je monté?? je ne m'en souviens plus).

J'ai fini par écrire un message sur le forum Camp to Camp qui m'a donné certaines pistes et poussé à découvrir la discipline de ski de rando nordique que j'ai pu tester cet hiver dans le Jura (Chaussures Crispi et Madshus Epoch 1.75m).
J'ai été plutôt emballé, ça m'a vraiment plu.

Maintenant, mes interrogations.

Y a-t-il des membres Alsaciens qui pourraient me conseiller sur des itinéraires, des endroits où louer le matériel?

Etant donné qu'un des intérêts du ski de rando nordique c'est sa spontanéité, le top est quand même d'avoir son propre matériel et de ne pas être tributaire d'un point de location.
Et là, c'est la grosse interrogation….

Voici ce que j'aimerai faire :
Des randonnées principalement dans les Vosges que ce soit en plateau/crêtes, en plaine et piémont (s'il y a de la neige) ou de type montée/descente (exemple : monter de Ste-Marie-aux-Mines, crête du Brézouard et redescendre, éventuellement par l'autre côté du col).
En bref, ce serait de prendre un peu le même genre d'itinéraire que je fais en rando mais pouvoir me faire quelques descentes sur le chemin (car c'est un passage que je trouve gonflant et peu agréable à pieds ou en raquettes).
Etant donné l'enneigement que l'on a par ici, il y aura souvent des marches d'approche sans skis à prévoir.

Les exigences que j'ai déterminé :

- des skis qui soient assez courts et légers : pour être portés sur sac mais aussi pour passer dans des petits chemins de montagne comme on en a chez nous ainsi qu'en terrain forestier. Des skis d'1m75 ne sont pas trop appropriés, après essai.
- Des fixations qui acceptent une chaussure permettant à la fois de marcher (sans ski) et de skier convenablement en descente (je ne veux pas porter des chaussures de ski dans le sac).

Les pistes de solution :

- je possède des snowblade avec lesquels, malgré tout ce que l'on dit, j'ai pris beaucoup de plaisir sur tout type de piste et même en hors piste.
La possibilité existe de les adapter en mode "ski de randonnée alpine" avec des peaux (amovibles ou pas?) et des fixations de type Alpine Trekker par exemple.
La solution permet de descendre parfaitement (sans peau ou avec une petite partie de peau collée comme sur les Altai Hok) et de monter à ski.
Le problème : les chaussures! Certains disent qu'on pourrait utiliser des chaussures d'alpinisme, oui mais lesquelles?
Et je me vois mal marcher en forêt, passer d'un rocher à l'autre, avec des chaussures de ski de rando alpine.
Je ne pense pas que des chaussures de type Crispi passent dessus?
Ca c'est la solution "bricolage"… qui se rapproche des skis d'approche genre Hagan Nanook etc pour lesquels je ne payerai jamais 300€ !

- le ski de rando alpine : il est plus adapté au cycle "grosse montée/grosse descente" mais pas aux alternances montée/plat/descente comme on a sur les crêtes/chaumes etc.
Les principaux défauts que j'y vois : chaussure spéciale avec laquelle on ne peut pas marcher, prix très élevé (je dois partir à zero niveau matos), nécessité d'enlever les peaux à chaque fois qu'on veut descendre, pas de petits modèles ?
Conclusion : ça n'a vraiment pas trop l'air d'être la solution.
Un avantage quand même : pouvoir s'en servir éventuellement sur piste et aucun problème de descente!

- Le ski de rando nordique, qui m'a semblé être LA solution.
Avantages : les chaussures permettent de marcher partout, on peut monter-descendre ce qu'on veut (enfin, sur piste je pense pas quand même…smile, on a un ski polyvalent qui donne envie de partir explorer !
J'ai donc été attiré par les modèles courts : Altai Hog, Kar 147, feu Salomon xAdventure ou des modèles qu'on ne trouve qu'aux US comme les "Boreal Sliding Snowshoes".
A première vue, ce genre de matériel pourrait bien convenir, mais lequel choisir tout d'abord?
Ce qui me gène un peu c'est d'avoir des peaux collées plutôt que des écailles…j'aurai préféré avoir le choix (comme sur des Xadv par exemple, mais pour en trouver…smile.

Pour la descente, il y a des carrés, sur neige correcte on peut même utiliser des techniques de ski alpin, sur la grosse poudreuse profonde, il vaut mieux utiliser le telemark d'après ce que j'ai pu voir.
Sur piste damée facile, je pense que c'est aussi possible, ayant testé sur des pistes de ski de fond.
Autre avantage, on peut commencer avec une fix X-trace Pivot et éventuellement évoluer vers une 75mm par la suite. Donc l'investissement de départ ce ne seraient que les skis.

Voilà voilà, désolé pour le roman, mais c'est un peu un sujet que je traine depuis des années !!
S'il y avait des gens dans mon coin, qui me permettraient de trouver du matériel à louer ou à emprunter pour que je sois un peu plus avancé, ça serait super!
L'investissement étant dans tous les cas assez conséquent quelle que soit la solution.

Merci à tous ceux qui auront eu le courage de lire!!
Modifié il y a 5 ans
Bon voilà j'ai eu le courage de tout lire. ;-)
Alors bienvenue tout d'abord !
Autrement c'est amusant car je retrouve dans tes propos pas mal de mon parcours aussi, et de mes interrogations (mais finalement je crois que je vais continuer à me contenter des raquettes : autrement investissement trop important pour les quelques week-ends éventuels où je pourrais pratiquer le SRN).
4981875N - 0698785E - 1761m
http://cedricleclercq.wordpress.com/
Modifié il y a 5 ans
Salut !

C'est un peu ce que j'ai retrouvé également sur d'autres forum : qu'il ne faut pas vouloir de produit miracle.

Marcher = une chaussure en général plutôt souple et précise, qui ne dérape pas, avec un amorti etc.
Descente = pied fixe (pas forcément, quand je vois ce que les télémarkeurs savent faire!) et chaussure rigide.

Souvent on se rend compte que ces deux contradictions font qu'un produit parfait pour les deux disciplines est impossible à réaliser… mais c'est aussi parce que de nos jours les gens veulent de + en + de technicité et qu'il n'y a plus trop de place pour les solutions "de grand père".

Moi personnellement, je ne veux pas faire du grand ski, juste descendre sans me péter la gueule tous les 10mètres et faire quelques virages.
Pareil pour la montée, je veux pas faire du pas alterné de compet comme en ski de fond, juste me déplacer comme en raquettes voire + vite grâce à la glisse.

Je pense qu'il y a pas mal d'occasions où on part en ballade et on se dit "ah tiens, si seulement j'avais une paire de skis dans le sac!". C'est ça que je cherche.
Me dire : tiens, il y a de la neige, j'emporte mes skis en rando au cas où.

Et visiblement, il y a quand même certaines pistes qui répondraient à ce besoin "de niche". Le problème, c'est qu'il faut forcément investir un peu, donc autant avoir quelques retours avant smile
Modifié il y a 5 ans
Hello,
Je reviens sur mon sujet initial après un bon paquet de recherches et de discussions qui m'ont permis de cerner un peu mieux mon besoin.

Depuis le départ, j'ai un peu laissé tomber l'idée des Altai Hok et Kar 147. L'idée des peaux à demeure et la skiabilité plus aléatoire de ces skis ne semblent pas correspondre à mes besoins. Tant qu'à dépenser 500€ (voire +), autant prendre un matériel qui me serve dans la plus grande variété de situations.

Je m'oriente donc plutôt sur deux modèles :
- Fischer S-bound 112 : d'après les retours, ce serait un ski vraiment tout terrain, large pour les descentes, mais qui garde quand même des aptitudes nordiques pour les longues parties planes (qui font partie de mon plaisir et de mon usage, n'étant pas un Alpin, je ne sors pas dans l'optique de rejoindre une pente raide et de la descendre… mais plutôt de me promener et d'alterner montées et descentes dans un esprit fun/loisir).
C'est mon premier choix.
- Le fameux Vector BC, très cher et trouvable dans une seule boutique en France. On n'en lit que du bien, mais j'ai quand même pu voir (surtout sur des sites US) qu'il est plutôt destiné justement aux gens à la recherche de freeride pour qui les passages de montée sont faits dans le but d'atteindre une pente ensuite, mais où il n'y a pas vraiment de volonté de se faire plaisir sur des parcours moins pentus, avec du "kick and glide". Je me dis donc que si je peux économiser les 200€de différence, aux vues de mon usage, c'est pas du luxe!
Par contre je suis prêt à investir si c'est justifié, j'aime avoir du matos de qualité et qui dure.

Pour la taille, j'ai abandonné le "trop court" sur vos bons conseils, me disant qu'il vaut mieux apprendre à faire face aux situations et profiter dans la plupart des cas que de se brider pour quelques rares situations.
Pour mes 1m82 et 75kg, je pense donc à du 1m70 (1m69) ?
Je veux quand même un ski maniable plutôt que rapide, je veux être à l'aise et ne cherche pas à descendre comme une bombe.

Pour les fixations, ce serait 3 pin hardwire.
Et les chaussures Crispi Svartisen qui m'ont beaucoup plu quand je les ai testées et qui sont polyvalentes (et j'aime le cuir!).

Je posterai mes retours une fois que j'aurai le matériel, je suis encore en phase de réflexion, donc si quelqu'un passe par là smile Peut être que je me plante totalement…
Modifié il y a 5 ans
J'imagine que le sbound est bien adapté aux crêtes vosgiennes (mais bon tu auras noté que mon expérience est aussi maigre que la tienne)… ;-)
4981875N - 0698785E - 1761m
http://cedricleclercq.wordpress.com/
Modifié il y a 5 ans
Hehe, ouai mais du coup on se comprend bien smile

J'ai hâte de voir les retours qu'on va pouvoir partager une fois qu'on aura fait notre choix cornélien! J'espère en tout cas pouvoir faire 2-3 sorties cette année encore.
Si tout va bien je commande dans la semaine!
Modifié il y a 5 ans
Je posterai mes retours une fois que j'aurai le matériel, je suis encore en phase de réflexion, donc si quelqu'un passe par là smile Peut être que je me plante totalement…

Yo ! Bonne pioche !
Une fois équipé , fais donc un tour au ballon d'alsace un jour ou il fait bien froid et inaugure tes skis sur la piste du grand Langenberg .
Le paysage n'est pas très chouette de ce coté là ( c'est plein nord ) …Mais que c'est instructif .!
Une fois en bas de la pente , c'est simple : tu te sentiras
à l'aise ….partout ailleurs :-D
Modifié il y a 5 ans
Tu veux me tuer, c'est ça? smile
Enfin y a plusieurs pistes là-bas. Je t'avouerai que j'y ai jamais skié, même en alpin!

Je pense que je me familiariserai d'abord au Champs du Feu ou au Lac Blanc/Hohneck si jamais je dois aller plus loin en quête de neige!

Merci pour ton retour en tout cas!
Modifié il y a 5 ans
Thierry67 a écrit :
Bonjour à tous,

(…smile
- le ski de rando alpine : (…smile chaussure spéciale avec laquelle on ne peut pas marcher,
(…smile

Ma réponse ne t'avancera pas beaucoup. Certes.

Mais j'ai eu envie de relever ce point particulier.

Ce n'est pas la première fois que je lis sur ce forum qu'il serait "impossible" de marcher avec des chaussures de ski de rando alpin.

C'est simplement faux.

Au printemps, il est courant et normal pour n'importe quel randonneur alpin de partir à pieds, skis sur le sac, et de marcher plusieurs centaines de mètres de dénivelé, avant de trouver la neige.

Et pareil au retour.
Modifié il y a 5 ans
J'avoue ne jamais avoir essayé de telles chaussures, je me suis basé sur l'aspect qu'elles avaient (semelle et rigidité) et sur ce que j'ai pu lire.
Enfin, je me vois mal faire une rando ne serait-ce qu'avec des chaussures type Scarpa T4.

Encore une fois, ça montre que les choses ne sont pas si tranchées que ça. Chaque produit a sa sphère d'applications, quand on est au centre il est plutôt bon ce qui ne nous empêche pas de côtoyer la marge de temps en temps.

Merci pour cette précision!
Modifié il y a 5 ans