Question de conversion

Re-bonsoir,

Je continue avec mes questions néophyte cette fois ci concernant les conversions.

Lors de mes premières sorties de SRN on m'a appris la conversion aval avec les bras bien arrière en amont des skis (pour moi qui ne suis pas hyper souple des épaules c'est toujours un bon petit épisode d'assouplissement) et le regard fier qui se projette au loin dans la vallée.

Une amie skieuse de rando alpine m'a récemment montré la conversion vers l'amont que j'ai trouvé tout même moins acrobatique moyennant un petit coup de talon bien placé. Du coup je me suis demandée pourquoi on m'avait appris l'aval pour débuter.

Je conçois que la conversion vers l'aval soit plus évidente à réaliser sur des fortes pentes mais comme je la trouve plus acrobatique je me dis que c'est justement pas celle là que j'aurais envie de faire dans ces conditions.

Et vous de quel côté les faites-vous vos conversions ? Amont ? Aval ? Les deux ? Dans quelles conditions ?

SoL



Modifié il y a 9 ans
conversion aval les jours pairs et amont les jours impaires …
Non, plus sérieusement pages 112 113 114 et 115 de l'exellent livre de Lionel Condemine " le Télémark ,
du virage a l'élégance " . A acheter absolument ! Simple ,
pas dogmatique et utile quelque soit son niveau .
Souvent des petits truc simples mais auxquels on oublie
de penser .Très pédagogique en tout cas ( mème moi , je
crois avoir pratiquement tout compris ) :-D
Modifié il y a 9 ans
Robert a écrit :

Non, plus sérieusement pages 112 113 114 et 115 de l'exellent livre de Lionel Condemine " le Télémark ,

L'excellent livre de Lionel sur le Telemark
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 9 ans
Presque systématiquement, je fais une conversion amont à la montée, une conversion aval à la descente.
(et sur le plat, il n'y a pas de différence !)

La conversion amont a l'avantage de te faire gagner un peu de dénivelé au cours de la manoeuvre.

Par rapport aux fixations de rando alpine qui ont un pivot libre en avant du pied, le fameux "coup de talon" est plus difficile à réaliser en ski nordique.
Du coup le passage du deuxième ski peut devenir acrobatique lors d'une conversion amont dans une pente un peu raide avec du matériel de rando nordique.

On apprend plutôt la conversion amont aux débutants car elle est réalisable presque partout avec tous types de skis (talon libre ou pas).
Modifié il y a 9 ans