Raid longue durée: comment rester au sec?

Bonjour,
j'espère être dans la rubrique la mieux adaptée pour ma question. Je viens demander conseil sur la manière de gérer les vêtements lors de raids en autonomie de plusieurs semaines.
Sur des durée plus courtes, j'ai l'habitude de me changer après chaque journée de rando pour rester au sec et donc au chaud, mais sur de longues durées, je me demande comment gérer ce point. Les vêtements utilisés pendant la journée sont humides voir trempés selon l'intensité des efforts, et inévitablement gelés le lendemain.
Sur d'aussi longues durées, je ne me vois pas emmener autant de changes que de que de nombres de jours, alors j'en appelle à votre expérience.
Je précise qu'il n'est pas possible de faire de feu facilement pour sécher les fringues, puisque milieu de toundra.

Merci d'avance!

Christophe
Modifié il y a 11 ans
1/ gérer les couches et les systèmes d'aération pour transpirer le moins possible

2/ choisir une couche près du corps qui sèche vite (ou reste chaude même humide )
Quand tu randonnes au froid , le soir, tu gardes tes vêtements de la journée , exceptées les couches extérieures

3/ un change ( haut et bas ) pour la couche près du corps après 7 à 10 jours de raid …c'est bien agréable !!

pour les ersatz de toilette, on en a déjà parlé ;-)
Modifié il y a 11 ans
Je confirme, le premier point est de gérer effort et aération pour transpirer le moins possible.

Pas de coton, que du synthétique qui évacue l'eau comme si c'était un poison!

Le soir ce qui était mouillé je le mettait sur moi dans le duvet. Je gérais deux jeux de sous-vêtements que j'alternais.

Le grand froid est sec par définition, aussi même par -10 ou -15°C tu peux faire sécher vêtements et duvet autour de midi quand il fait plein soleil, même au-delà du cercle polaire. Je l'ai testé efficacement pendant les poses casse-croûte du midi; c'est d'autant plus efficace que le tissu est noir!

Pour les chaussures la technique consiste à mettre un sac de plastique entre première chaussette légère et deuxième chaussette chaude. Conséquence, la chaussure ne se mouille pas et reste donc isolante; par contre tes pieds baignent dans la première chaussette, ce qui implique que tu as tout intérêt à avoir des chaussettes légères anti-bactériennes (fil d'argent ou mérinos) sinon c'est vite terrifiant d'odeur…

Note aussi que pour quelque chose de très mouillé, tu le laisses geler la nuit et tu brosses le givre le matin, puis séchage définitif soleil ou sur le corps.

Ceci dit au bout de plusieurs jours, c'est impossible d'avoir du tout sec…

A+ ;-)
Modifié il y a 11 ans
Salut et merci pour les infos!
Modifié il y a 11 ans