N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Ski de randonnée nordique

Difficile de qualifier notre pratique !

Ski de randonnée ? ski de fond hors traces, ski de randonnée nordique, ski back-country, ski de fond de rando, ski nordique, ski nordic, ski de déplacement, ski de traversée, ski de moyenne montagne, ski d’aventure, le ski de "fondo escursionismo, back country skiing ?

Et vous comment l’appelez-vous ?

Depuis que www.skirandonnenordique.com est « on-line »…on s’aperçoit aux détours de nombreux échanges sur le forum, sur des sites amis…que cette pratique a plusieurs dénominations !
Je suis très intéressé pour s’avoir comment vous, vous nommez cette pratique.
De manière clair…Imaginez que vous racontez votre pratique à un non initié…comment lui présentez vous votre passion ?


Une deuxième question savante :

Pour vous, c’est quoi un itinéraire de ski de randonnée nordique ?

Vous pratiquez le ski de randonnée nordique (ou autre nom…)… A partir de quel moment considérez-vous être sur un terrain de ski de randonnée nordique ?
En dehors du terrain de prédilection qu’est le vallon, les combes et monts arrondis quels sont les autres terrains de ski de rando hors traces ?

Que penser de cet itinéraire ?
Départ 1600 mètres : 12 Km de piste de fond dans un cadre magnifique (avec possibilité de sortir de la trace) + 2 Km de hors traces. On arrive vers un refuge situé à 2100 mètres. A droite du refuge, itinéraire possible jusqu’à l’altitude de 2580 mètres (terrain montant très vallonné).
Autre possibilité : A gauche du refuge, terrain encore plus montant. La descente peut poser de réelles difficultés. (Dévers – risques avalancheux si mauvaises conditions). Ces terrains sont très pratiqués par les skieurs de randonnées en montagne. (Peaux de phoque de tout de façon obligatoire). J’ai réalisé cet itinéraire ce week-end sans trop de difficultés.

La question que je pose (est multiple) : Est-ce que j’aurais pu faire cet itinéraire à ski de randonnée nordique avec des « tailles classiques - style europa 99 » ?

Pour vous dans ce ski, y a-t-il plusieurs pratiques ?

A partir de quand commence un itinéraire de ski de rando nordique ? (Lorsque l’on sort des pistes de fond ? – pas forcément) Et un itinéraire de ski de montagne ? Les limites sont très compréhensibles, mais suivant le type de ski, les compétences techniques du skieur, j’ai l’impression que les frontières sont très minces entre ces différentes pratiques…

Qu’en pensez-vous ? Quelle est votre pratique ?


Régis, skieur libre !
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
Je répondrai au questions savantes plus tard.

Pour commencer je réponds à la devinette implicite : Névache, refuge des Drayères et Seuil des Rochilles.
Modifié il y a 11 ans
MNi a écrit:
Je répondrai au questions savantes plus tard.

Pour commencer je réponds à la devinette implicite : Névache, refuge des Drayères et Seuil des Rochilles.
Trop fort !
Précisement Le camp des Rochilles…d'ailleurs la piste à partir du Camp jusqu'au Motet était damée par une chenillette de l'armée…Ce qui me laisse penser que on pourrais aller jusqu'à Plan Lachat - Valloire sans trop de risques.
La veille, je suis allé au lac des Muandes…j'aurais pu aller jusqu'au col du même nom.
Et j'avoue ne pas trop savoir si on peut qualifier cet itinéraire de nordique ? Le pic St Michel c'est du nordique….parce qu'il est nordicable…

Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
Régis Cahn a écrit:

Et vous comment l’appelez-vous ?

J'appelle respectivement mes trois paires de ski de randonnée (et ce que j'en fais) :
Snowbound + 3pins + T4 = "Ski de randonnée nordique"
Red Apple + Chilli + CXR = "Ski de randonnée"
MX11 + TLT + Laser = "Ski de randonnée alpin"

L'adjectif "nordique" ou "alpin" doit pour moi se rapporter à "ski", et pas à "randonnée".
Autrement dit, c'est le matériel qui est spécifiquement alpin ou nordique, pas l'itinéraire ou le terrain. (voir ci dessous…smile

Imaginez que vous racontez votre pratique à un non initié…comment lui présentez vous votre passion ?

La pratique n'a pas besoin d'être expliquée : se déplacer sur la neige avec des skis, c'est tout naturel.

C'est le matériel et ses spécificités qu'il faut expliquer.
En général -par simplification- je dis que les skis sont des hybrides entre des skis de fond et des skis de randonnée alpins : largeur intermédiaire, écailles, carres, cambre.

Pour vous, c’est quoi un itinéraire de ski de randonnée nordique ?

A partir de quel moment considérez-vous être sur un terrain de ski de randonnée nordique ?

Bêtement, un itinéraire de ski de randonnée nordique, c'est partout où on passe avec des skis de randonnée nordiques.

Après, suivant le terrain c'est vrai que les skis de rando nordiques sont ou ne sont pas le matériel le plus efficace et le plus agréable à utiliser (par rapport aux skis alpins, aux raquettes, ou à la marche à pieds).

Dans le cas du Seuil des Rochilles, j'aurais moi aussi choisi les skis de randonnée nordique - il y a des faux plats sans fin, surtout en partant à skis de Névache, et les quelques raidillons entre les Drayères et le Seuil des Rochilles me semblent largement franchissables en ski nordique, à la montée comme à la descente.

En gros…

Grand dénivelé d'une seule traite, montée ou descente technique (raide ou sinueuse ou neige difficile) = ski de rando alpin

Longs plats et faux plats, alternance et répétition de petites descentes et remontées = ski de rando nordique

Pour vous dans ce ski, y a-t-il plusieurs pratiques ?

Je n'aime pas découper le ski en petites cases bien étanches entre elles.

Lorsque je croise des skieurs de rando traditionnels, "alpins" donc, avec mes "skis de rando" ou mes "skis de rando nordiques" aux pieds, on m'adresse souvent des remarques ou des questions…
Ma réponse, souvent "ce n'est jamais que du ski"
Modifié il y a 11 ans
Je n'aime pas découper le ski en petites cases bien étanches entre elles.
Lorsque je croise des skieurs de rando traditionnels, "alpins" donc, avec mes "skis de rando" ou mes "skis de rando nordiques" aux pieds, on m'adresse souvent des remarques ou des questions…
Ma réponse, souvent "ce n'est jamais que du ski"

Merci pour ta réponse Mni.
Je pose cette question ouverte car ce ski qui est encore mal connu porte a confusion. "Ce n'est jamais que du ski", je suis tout a fait d'accord…mais les philosophies ne sont pas vraiment les mêmes, ni les pratiques et les pratiquants…
J'entends d'ailleurs ça et là que des raquettistes ayant gouttés à la rando sauvage se mettent à la rando nordique.
Je n'aime pas les étiquettes, mais je crois qu'il est bon pour une pratique (mal connue) d'avoir une identité.
C'est d'autant plus vrai que le nordique a de l'avenir…je ne suis pas sur que les fabricants le savent eux-même :-)

Concernant ton matériel, tu as l'air de faire une distinction entre ski de randonnée et ski de randonnée alpin, Je me trompe ?
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
Concernant ton matériel, tu as l'air de faire une distinction entre ski de randonnée et ski de randonnée alpin, Je me trompe ?

C'est parce que mes skis équipés de fixations nome75 à cable (chili) sont de skis de rando, certes, mais ne peuvent pas être qualifiés de "alpin", puisque j'ai chaussure souple et talon libre, mais ce ne sont pas non plus des "skis nordiques" -au sens où on l'entend sur ce site-.

Ni vraiment "alpin", ni vraiment "nordique", ce sont des "skis de rando" -tout court-.

C'est surtout un artifice de language pour distinguer mes 3 paires et les pratiques qui vont avec…
Modifié il y a 11 ans
C'est drôle, c'est le même genre de casse-tête qui se pose à moi lorsqu'on me demande "quel genre de vélo fais-tu ?" ! :lol: Mon vélo, à la base, c'est un VTT alu, mais solide, donc je l'ai équipé en "vélo-voyage" avec des garde-boue, des porte-bagages et un guidon "papillon", mais je n'ai jamais fait de voyage de plus de trois jours avec ! (because disponibilités familiales). Mes pneus sont "mixtes" (pas VTT à crampons) et anti-crevaison car je les utilise dans la nature (attention les épines) ainsi que pour aller au boulot (attenttion les tessons de bouteille qui traînent sur le bord de la route). Bon, ok, ok, ok, je vois bien que ça vous lasse…

Bref, moi mes buts quand je fais du ski de randonnée nordique c'est :

- me trouver loin des bagnole… euh non, loin des troupeaux de skieurs de fond ou loin des skieurs alpins
- me trouver seul dans la nature avec les mésanges et les casse-noix
- ressentir ce petit grisement du "pas de glisse" (sinon je pourrais aussi bien prendre mes raquettes à neige)
- j'aime assez ce qui est technique (sans aller non plus taper dans le high-tech, j'ai pas les moyens)
- j'aime aussi la polyvalence d'un moyen de déplacement, que ce soit le vélo ou le ski, des skis qui peuvent à la fois surfer dans la praire derrière chez moi et escalader les montagnes du Val d'Aoste… mais là, je crois que je me fais un peu d'illusions…

Amen. :-D
"Personne ne nous oblige à prendre notre voiture là où il est plus facile d'aller à vélo/ski." (Bernard F., philosophe du 21ème siècle)
Modifié il y a 11 ans