Suède en Raquettes et Pulka... j'ai tout à apprendre !

Bonjour,
après 10 ans de trek dans le grand nord en été, ma moitié et moi avons décidé de partir cette fois ci au printemps (mars, sans doute), très certainement sur le secteur d'Abisko en suède. L'idée est de faire rando d'une dizaine de jours en raquettes avec une pulka et une tente
Nous avons déjà l'expérience de la rando hivernale sur plusieurs jours "chez nous" (Auvergne, Vercors, Chartreuse) en raquettes et sacs à dos , mais nous n'avons jamais utilisé de Pulka, et les températures les plus froides rencontrées sont -10/-15°…

j'ai donc pas mal d’interrogations
- La pulka :
nous pensons en prendre 1 pour deux, avec chacun un petit sac à dos. d'après ce que j'ai lu ici, le brancard est indispensable dès que le terrain devient un peu accidenté, (mais c'est moins pratique que les cordes ?)
J'hésite entre une pulka Snowsled (pour le prix) et une fjellpulken X-Country 130. Leur volume me semble suffisant pour les affaires de deux personnes. (en général à deux pour 4 jours en hiver, on est à environ 45 kg au total)
J'ai vu des harnais de trait à tous les prix, de 40 à 150 €… un conseil ? (et, éventuellement, je vais être acheteur pour une pulka d'occas :-D )
- Les chaussures (car nous sommes en raquettes)
nos chaussures d'alpi deviennent trop justes dès que le mercure descend vers -10/15°, alors que choisir ?
- Des chaussures d'alpi dites thermiques (confort, chaussant précis, polyvalentes)
- Des chaussures types grand froid ? (chaudes, mais pas très confortables pour la marche ?)
- Des coques plastiques type Koflach (étanches, chausson amovible pour la tente… mais des enclumes au pied :-D )
(Pour les guêtres, nous sommes équipés avec des Berghaus Yeti quasi étanche (on traverse les cours d'eau avec :-D )

- Le duvet : par expérience, en hiver, le duvet finit par s'humidifier dans la tente au fil des jours, et à moins d'arriver à bien le sécher, il perd un peu son pouvoir isolant, vous me conseillez plutôt un synthétique ?(bien gros et bien lourd :-D )
- un des plus gros problèmes rencontrés lors de bivouac hivernaux ici, c'est le gel qui prends un peu plus les chaussures, nuit après nuit, même quand elles sont dans la tente, vous avez une solution ? (Dans le duvet ?? :-o)
Voilà, je crois que c'est tout pour aujourd'hui. merci d'avance de vos lumières… 8-)

Jean-William
mon site www.passiongrandnord.com
Modifié il y a 10 ans
Pour les chaussures en raquettes selon les températures rencontrées tu peux voir pour des Top 8000 Crispi (pour conditions très difficiles) ou surtout pour les Mont-Blanc Crispi .
Pour ton problème de duvet, c'est vrai que le synthétique c'est top par grand froid humide, mais le duvet est tellement confortable, compressible et leger. Une barrière vapeur peut résoudre ton problème: Linerbag Exped.
Idem pour le gel dans les chaussures, un sac en plastique protègera du gel de ta transpiration la nuit, ou mieux le VBL Exped.
Pour les pulkas, les deux pulkas cités ont fait leur preuve, la Snowsled est suffisante, incassable et ne se perse pas sur les cailloux et pratique (utilisable en brancard rigide ou avec des cordes). La Fjellpulken reste elle, la rolls des pulkas!
Voilà quelques remarques en passant…
Modifié il y a 10 ans
JWChalopin a écrit :
Bonjour,
après 10 ans de trek dans le grand nord en été, ma moitié et moi avons décidé de partir cette fois ci au printemps (mars, sans doute), très certainement sur le secteur d'Abisko en suède. L'idée est de faire rando d'une dizaine de jours en raquettes avec une pulka et une tente
Nous avons déjà l'expérience de la rando hivernale sur plusieurs jours "chez nous" (Auvergne, Vercors, Chartreuse) en raquettes et sacs à dos , mais nous n'avons jamais utilisé de Pulka, et les températures les plus froides rencontrées sont -10/-15°…

Au risque de passer pour au mieux un passionné et au pire un fanatique, je me permet de tenter de vous encourager de ne pas utiliser de raquettes en Suède et ceci pour plusieurs raisons.

La première raison est qu'en Suède la Raquette n'est pas l'outil de déplacement originel…. Au-delà de cet esprit, le terrain n'est pas conçu pour la raquette. C'est le territoire du ski de randonnée nordique !! Les distances, le type de terrain est conçu pour le ski !! J’insiste 1000 fois pour dire qu'il faut s'initier au ski de randonnée nordique pour découvrir le territoire. A mon sens, c'est une aberration de parcourir ce type de territoire en raquettes. En SRN, on profite du bonheur de la glisse avec un moyen de déplacement efficace sur de longs parcours. Les terrains Scandinaves que vous connaissez sont très différents de notre Chartreuse et du Vercors. J'insiste sur le fait que c'est dommage de ne pas profiter du SRN !!! En raquettes les distances, les traversées de lacs vont être très longues et vous ne profiterez pas des portions descendantes. J'adore la raquette, mais ce n'est pas une raison pour vouloir l'exporter au pays de la raquette qui glisse : c'est à dire le ski :-)


Pour vous convaincre, venez à la 3ième édition de la journée nationale du ski de randonnée nordique en Janvier 2012 !!


JWChalopin a écrit :
j'ai donc pas mal d’interrogations
- La pulka :
nous pensons en prendre 1 pour deux, avec chacun un petit sac à dos. d'après ce que j'ai lu ici, le brancard est indispensable dès que le terrain devient un peu accidenté, (mais c'est moins pratique que les cordes ?)
J'hésite entre une pulka Snowsled (pour le prix) et une fjellpulken X-Country 130. Leur volume me semble suffisant pour les affaires de deux personnes. (en général à deux pour 4 jours en hiver, on est à environ 45 kg au total)
J'ai vu des harnais de trait à tous les prix, de 40 à 150 €… un conseil ? (et, éventuellement, je vais être acheteur pour une pulka d'occas :-D )
Celui qui tracte la pulka n'a pas forcément besoin d'avoir un sac à dos…
Le brancard n'est pas moins pratique que les cordes. Je dirais même que c'est une erreur de penser que les cordes constituent une bonne solution. Pour moi la pulka, c'est l'association d'un bac + un brancard rigide + un harnais. D'ailleurs je peux témoigner sur le fait que bcp de pratiquants abandonnent la cordes pour le brancard. Et ceci pour des questions de rigidité, de traction et de contrôle dans les descentes. Une pulka, c'est n'est pas une simple luge en plastique que l'on tracte…. c'est un véritable engin de transport. Pour le choix de la pulka et du harnais j'ai ma petite idée mais je laisse répondre les pratiquants :-)
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 10 ans
Bienvenu JW!

Une barrière vapeur peut résoudre ton problème: Linerbag Exped.

Je suis septique en vers ce genre de sac…J'ai l'impression que l'on dort dans un grand sac poubelle (ou un sac de sudation pour transpirer et maigrir). Je ne doute pas de efficacité de ce genre de produit, mais est ce vraiment confortable? N'est on pas un peu (ou beaucoup) trempé le lendemain? Est ce bien agréable de sortir bien trempé du duvet par -20°C?

Mon expérience montre que c'est souvent l’extérieure du sac qui est mouillé avec la condensation de la tente et non intérieure.

Peux tu m'en dire plus? :-)
Modifié il y a 10 ans
GdR a écrit :
Une barrière vapeur peut résoudre ton problème: Linerbag Exped.

Mon expérience montre que c'est souvent l’extérieure du sac qui est mouillé avec la condensation de la tente et non intérieure.

Peux tu m'en dire plus? :-)

Le Linerbag d'Exped n'est pas à utiliser seul bien sur, il faut soit rajouter un sac à viande ou au pire avoir des vêtements longs. Le surplus de transpiration sera ainsi absorbé par cette couche intermédiaire.
Le but est d’empêcher l'humidité de venir se stocker dans le duvet lui même. Ce qui baisse fortement ses capacités thermiques. Et cela évite qu'elle gèle par la suite.
Le duvet est ainsi toujours sec et performant. Le confort est bien moins désagréable qu'il ne pourrait y paraitre. Bien sur à n'utiliser que par températures froides! Ca rajoute meme quelques degrés au sac.
Pour la protection extérieur tu as 100% raison, mais souvent si il fait très froid, c'est que du givre à secouer. Et surtout de nombreux sacs de couchage pour grands froids sont en membrane imper/réspirante. Ce qui régle le problème.
Tout comme un sursac léger type Moonlight de Terra Nova…
Modifié il y a 10 ans
Bonjour,
je soutiens l'argumentaire de Régis,le ski est vraiment magnifique dans cette région de la Scandinavie. Pour la pulka le système de traction rigide est idéal sur ces terrains peu chaotiques.
Pour le sac de couchage je reste un inconditionnel du duvet, dans la région d'Abisko et jusqu'à Kvikkjokk une bonne solution c'est d'alterner 3 à 4 nuit de bivouac et une nuit en cabane,on a pas besoin de dormir avec un parvapeur et on peut sécher complétement le duvet en cabane. En 3 nuits même par très grand froid le duvet ne se met pas en boule dense à cause de l'humidité.
Pour les chaussures ( cuire) il faut les mettre dans le sac de couchage pour la nuit, sinon le matin…
Modifié il y a 10 ans
Merci de toutes ces réponses rapides !
J'en tire déjà quelques enseignements très instructifs
- Pour la pulka, c'est avec brancard rigide
- Pour les ski de rando à la place des raquettes, il faut que j'arrive à convaincre madame qui est tétanisée dès qu'elle glisse dans une pente :-D, et que, accessoirement, on acquiert un minimum de connaissances techniques et pratiques (niveau zéro pour nous dans ce domaine… :-?)
Merci aussi pour les autres renseignements (Duvet/chaussures etc…smile

JW
mon site www.passiongrandnord.com
Modifié il y a 10 ans
je confirme pour les srn plutôt que les raquettes
cette année, fin avril, nous n'avons croisé que des skieurs, sauf deux jeunes en raquettes, qui nous ont dit galérer. sur la portion abisko-singi-nikkaluokta, il n'y a que très peu de descentes, et le plus souvent en pente très douce.
dans le pire des cas, vous chargez une paire de raquette de secours/sécurité dans la pulka.
la pulka, une pour deux, est un choix judicieux si il y a un réel écart de "niveau" entre les deux protagonistes.
pour les brancards rigides, pas encore testés, mais le système de cordelettes est plutôt pas mal, si on les croise et si on y adjoint une corde-frein qui passera sous la pulka dès qu'elle va plus vite que le skieur.
Modifié il y a 10 ans
Salut JW,

Suite à notre conversation, comme convenu tu trouveras ci-joint des vues des semelles à la norme NNN BC. Les chaussures NNN BC ont l'avantage de pourvoir être utilisées à ski et en mode "marche".

Tu peux constater que ce ne sont pas des semelles crantées. Elles sont très légèrement anti-dérapantes mais ne sont pas conçues pour marcher dans des grandes pentes glacées. Par contre, pour marcher plusieurs kilomètres afin de rejoindre des sections enneigées ou pour se rendre à l'aéroport, elles s’avèrent parfaites !

Regardes aussi du coté de Salomon avec les chaussures X-Adventure… Elles sont plus crantés - Normes SNS.

Prend le temps de t'informer, avant de t'orienter vers une solution Hagan X-Trace (qui sont très bien) mais qui n’offriront pas la même qualité de maintien et de contrôle des skis en descente.

Nordiquement !
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 10 ans
merci pour les précisions Régis,
Effectivement, je vais peut-être plus me tourner vers des chaussures/fixations Salomon, peut-être mieux adaptées. (et de plus nécessitant un investissement moindre que les X-Trace Hagan+ chaussures d'alpi hivernales… J'aurais sans doute l'occasion d'essayer des chaussures Salomon la semaine prochaine… je te tiens au courant…

JW
mon site www.passiongrandnord.com
Modifié il y a 10 ans