Une saison en skis Hok

Bonjour à tous,
Comme j'ai lu qu'on causait un peu des skis Altaï Ho, sur ce forum, je viens y faire un petit retour d'expérience. Je suis d'abord un randonneur (autrefois au long cours, désormais à la journée ou sur deux/trois jours grand max), en raquettes l'hiver, de rares fois en SRN (je n'ai pas le matériel).
J' ai acquis une paire de Hok (1,45m) en novembre 2013, dans une boutique de vente de matos nordique que vous devez connaître smile et je les ai pas lâchés de l'hiver — pas une sortie raquettes, une seule sortie en ski de fond, tout le reste, c'est-à-dire quatre à cinq sorties semaines jusqu'à début avril, en skis Hok. Sur le massif du Cantal, vu que j'habite là-bas, dans des environnements divers et variés : de la forêt, de la moyenne montagne au sommets arrondis, des pentes plus escarpées, des crêtes glacées, des hauts-plateaux balayés par le vent, bref, un petit peu de tout entre 1100 et 1855 (Plomb du Cantal) mètres selon l'enneigement. On aurait pu s'y croiser d'ailleurs Régis : http://www.skirandonneenordique.com/forums/sujet/330/ !
Cet album sur Flickr donne une idée des terrains traversés (on y voit beaucoup mes chiens aussi smile parce qu'une rando sans son chien, c'est pas vraiment une rando)
https://www.flickr.com/photos/danahilliot/sets/72157641972062105/
Bilan d'un hiver où j'ai passé plus de temps avec les Hok au pied qu'avec des chaussures de ville (d'ailleurs, j'ai même plus de chaussures de ville) — pour cet hiver (2014-15), vu que je n'ai pu faire que 5 sorties pour le moment, faute de neige, je vous dirais plus tard : La réputation de polyvalence de ces skis n'est définitivement pas usurpée. Ils passent vraiment à peu près partout, dès qu'il y a de la neige fraîche, a fortiori de la poudreuse, ils sont à leur aise et le skieur aussi. Moi qui suis non seulement un piètre descendeur mais aussi un fondeur peu expérimenté, je prends mon pied sans être embêté par mes limites techniques. En forêt dense, sur les entiers étroits, les 1,25m, que j'ai testés la semaine dernière sont encore mieux adaptés que les 1,40m : c'est pas compliqué, on se sent vite dans la peau d'un trappeur du Grand Nord ou d'un chasseur d'ours sibérien (bon, ok, on n'a pas d'ours dans le Cantal, mais les loups sont arrivés — et j'ai pas du tout envie de les chasser ni de chasser quoi que ce soit d'ailleurs). Pour la grimpette, franchement, c'est l'idéal : la peau intégrée fait merveille, je dépasse allègrement les rares skieurs de rando nordique que je croise dans les ascensions — faut juste que la neige soit pas trop collante, mais bon, dans ce cas, un peu de fart aide, et de toutes façons, c'est galère pour tout type de ski. En descente, vu mon niveau, je la joue tranquille, j'évite les endroits gelés et damés, et me contente de pentes genre piste bleue maximum — et ma technique est : "ça dépend de mon humeur" (mon telemark est risible, et de toutes façons j'ai les genoux en vrac donc). Mais je tombe beaucoup beaucoup moins qu'en ski de fond par exemple. Ils sont vraiment très porteurs sur la poudreuse. Sur le plat, pas de problème quand la neige est là : même les congères les plus hautes, on peut les passer (encore mieux qu'en raquettes pour tout dire) et le top : pas besoin de déchausser pour franchir les barbelés dans la prairie (suffit de se contorsionner un peu) !

Bref : des skis tout terrain, pour tout niveau (enfin, sur les terrains alpins, ça reste du ski, faut un peu de technique quand même) et qui permettent de se déplacer librement dans nos chères montagnes sans contraintes (parce qu'en plus ils sont relativement légers, donc, s'il faut les porter à l'épaule, c'est supportable et pour traverser un torrent, on les déchausse et les rechausse en une minute chrono).

Du coup, je les aime tellement (parce qu'en plus ils sont carrément beaux) que je vais en louer sur le massif cet hiver ici : http://foyer-nordique-haute-planeze.com/

Voilà pour ce bref bilan. Vivement les prochaines chutes de neige. Et s'il y a quelques auvergnats sur ce forum (j'en doute pas !), n'hésitez pas à passer au foyer !


Vincent du Cantal
Modifié il y a 4 ans
Voici l'article de Vincent qui est en ligne ! Bravo pour cette belle initiative qui dynamise autrement le nordique >> Les skis Hok à l'assault du Cantal.
Praticien du Ski Sauvage.
Merci à toi !