Conditions de neige en Aubrac

Nous aussi, nous avons bien profité des bonnes conditions sur l'Aubrac. La météo s'annonçait difficile mais avec des éclaircies. On s'est tâtés mais au final, bonne pioche (on vient de Montpellier à 2 h de route).

Compte tenu de l'enneigement, j'ai préféré éviter de monter au Col de Bonnecombe. Pas envie de chaîner. Il était tôt et je me demandais même si le déneigement serait terminé.
Donc direction St Laurent de Muret. Objectif, une boucle avec comme but le château de la Baume.
On n'est pas encore sur le "vrai" plateau mais ça tombe bien, l'enneigement est là, le vent est moins fort et ça permet de découvrir une autre partie de l'Aubrac. LE Mailhebiau c'est magnifique, mais avec le vent, c'est pas toujours une sinécure. Ma femme étant devenue très sensible au froid aux mains, ça ne sera pas plus mal.

Super contents de ce choix. On se gare dans le village et on grimpe d'emblée sous le Pic de Mus.

Hésitation à grimper au sommet mais renoncement à cause de l'horaire. La neige est annoncée cet aprem et le couvre-feu nous donne l'objectif d'être de retour vers 18h.


Après le moulin de Sinières, le paysage se découvre. On est pas sur le plateau mais la sensation d'espace est là. On évite de piquer tout droit à l'azimut à cause des clôtures.


Pause casse croûte à lous Escambalous

 et après la Recouse (magnifique maison)

on s'offre un passage en forêt par un chemin peu entretenu donc pas mal de jeunes arbres aux branches ployant sous la neige qui nous rendent une progression lente mais magnifique.

Nous bifurquons à droite en descente, ce qui nous mène à l'orée de la forêt et nous offre un point de vue sur le très beau château de la Baume, à nos pieds.


Au loin, la Margeride. Nous descendons au ruisseau et c'est là le point bas de la journée à 1150 environ.
Le retour sera fait en mêlant chemins, drailles et azimut à travers champs. C'est toujours très beau. La neige commence à tomber comme prévu, mais d'abord doucement, et sous une pâle lumière solaire qui continue et donne un paysage d'une douceur exceptionnelle. Seule ombre au tablea, depuis midi, la température est remontée vers 0 et on botte pas mal.
retour à la voiture sous les coups des 4 heures qui sonnent à l'église. La neige reprend de plus belle mais nous rentrons après une sublime journée.
Nous n'avons vu personne dehors de toute la journée, à part le paysan du moulin qui déneigeait devant chez lui, dubitatif devant notre projet de rejoindre le château de la Baume. Visiblement, il ne connait ni son coin, ni le SRN.
Le Col de Bonnecombe est LE spot de l'Aubrac, et il commence à être connu mais il ne faut pas hésiter à s'aventurer ailleurs. Il y a tant à découvrir.
La trace visible ici.
Modifié il y a 8 mois
Effectivement le Col de Bonnecombe n'est pas le seul spot de l'Aubrac, surtout cette saison ou le départ peut s'effectuer tout autour du plateau, dès 1000 m. Par contre Bonnecombe reste une bonne solution de repli en fin de saison ou en cas de faible enneigement, mais vu la foule en ce moment, ne pas hésiter à partir d'ailleurs. C'est mon cas aujourd'hui où je suis aller chercher la neige plus au nord du plateau, à la limite des 3 départements, autour du Puy de Gudette. Bien m'en a pris car l'enneigement est exceptionnel, beau temps et pas de vent ! Sortie merveilleuse dont je vous ferais le compte rendu rapidement.
Le secteur autour du château de La Baume est magnifique, entre prairie permanente et estive. En été la richesse floristique des prairies naturelles est fantastique. Bon choix.



Damien63
Damien63
je suis aller chercher la neige plus au nord du plateau, à la limite des 3 départements, autour du Puy de Gudette.
Eh bien c'est exactement où je prévoyais d'aller la prochaine fois! Ca à l'air d'un terrain magnifique (hors vent et brouillard).
Par contre, il me faudra plus de temps. Plutôt 3 h de Montpellier.
Il faut bien s'y résoudre mais, c'est la fin de ce beau et long créneau blanc en Aubrac (un mois d'une neige de rêve). Aujourd'hui petite sortie matinale pour profiter des restes du manteau neigeux après 3 jours de pluie et de températures positives. 9h au Col de Bonnecombe, +2°C, plafond bas, avec une visibilité à 200 m environ, et toujours ce vent sensible d'Ouest. Il a neigé un petit peu cette nuit, 2/3 cm d'une neige mouillée. En plus il tombe une bruine dense. Quel tableau me direz vous, mais la neige est encore présente, et les skis porte bien sur ce manteau détrempé. Pas une glisse de rêve, mais correct. Très bonne retenue à la montée (donc aussi à la descente !).
Au vu des conditions, je vais rester à proximité des lisières forestières, et chercher les versants à l'Est, sous le vent. Direction Chantecoin, descente dans la vallée du Doulou à l'abri du vent. Les nombreux ruisseaux font surface, mais il reste quelques beaux ponts de neige pour les traverser, tout en restant prudent. Remontée sous les burons de Mailhebiau.



Finalement la visibilité est suffisante pour aller de repère en repère. Je rejoint les ruines du buron du haut Rajas, pour ensuite rejoindre le passage au dessus du Bès. On est peut être à 500 m de sa source, mais le débit du cours d'eau est déjà impressionnant. son cours est quasiment entièrement déneigé, prudence sur les dernier ponts de neige, car la rivière est large !. La visibilité s'améliore est permet de profiter du plateau au dessus des Rajas dans une neige très correct. Par contre la bruine commence à avoir raison de la membrane américaine.

Descente sur les Rajas, la neige freine pas mal, et les appuis doivent être doux afin de ne pas enfoncer, donc beaucoup de retenue cette fois ci. Petite pause à l'abri à coté du refuge des Rajas, et remontée par les Grands Montets. Je débouche sur la coulée du Mailhebiau, où il faut chercher son itinéraire dans les creux, car les croupes sont entièrement déneigées. Mais ça passe sans problème, pas besoin de quitter les skis.
Retour à Bonnecombe trempé, et suis étonné par la foule bien présente malgré le temps maussade. Ça ressemblait au chant du cygne, mais j'espère seulement la fin de ce second créneaux. L'essentiel était d'être dehors. L'hiver n'est pas fini…

Damien63

Ce matin il neigeote à la maison, donc espoir de pouvoir profiter de ces quelques flocons sur le plateau. Quelques centimètres tombées dans la nuit au col de Bonecombe, -3°C à 9h30. Bon vent de NW, et plafond bas. La progression sur le plateau semble trop aléatoire, et le peu de neige tombée cache à peine la misère.
Repli vers la plantation de Bonnecombe, personne encore au Col. J'emprunte les pistes du domaine nordique pour rejoindre la plantation, et là plutôt bonne surprise, la vieille neige a bien regelée, recouverte d'une petite neige roulée. Très bonne glisse. Les anciennes pistes de ski sont encore bien couvertes, et l'ensemble du domaine est encore praticable, bien que fermé.


J'alterne entre les pistes nordiques et détour dans les bois. Mais compliqué de circuler dans la plantation, car la neige de décembre et janvier a occasionnée de gros dégâts, et de nombreux pins et épicéas n'ont pas résisté. Arrivé au bout du domaine je tente une sortie dans les prairies de Mountasset, qui permettent de rejoindre le hameau de La Blatte. Mais trop peu de neige, les quelques centimètres ne peuvent recouvrir le sol, et les pierres affleurent. retour sur le domaine, puis j'emprunte la piste forestière qui descend à La Croix du Loup. La neige se maintien bien sur la piste, et me permet de rejoindre la croix en aller retour. Bonne neige, bien que labourée par les raquettes. retour par les pistes du domaine, petite escapade au dessus du relai des lacs. Le brouillard de lève et laisse entrevoir le sommet du Mailhebiau


Retour au col en empruntant les trouées offertes par les zones humides à l'intérieur de la plantation où la neige se conserve plutôt bien. Retour ski au pieds sans avoir eu besoin de déchausser. Sortie tranquille, quelques skieurs de fond profitent également des restes de janvier. Quelques averses de neige ce soir à 1000 m, à voir pour la suite


Damien63
 
Petit retour hivernal ce we en Aubrac, mais un peu limite pour rechausser les skis. Quelques chutes sont annoncées cette semaine, à voir pour le we prochain. Sinon belle ambiance hier matin au départ du Col de Bonnecombe; froid, giboulées et grand vent de nord ouest, avec de belles éclaircies. Les congères recommençaient à se former. Ça peut passer en ski mais il faut porter avant de pouvoir chausser. Donc vadrouille à pied sur le secteur du Carteyrou, et c'est toujours aussi beau dans ces conditions. Il faudra bien se résoudre à passer en mode printemps, après ce magnifique hiver.



Damien63
Modifié il y a 7 mois