N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Conditions de neige Jura

le post du dessus est pour Arluk
Modifié il y a 7 ans
N_75 a écrit :

Pour être concis, et ne pas remplir une page du forum avec une question hors sujet
>faut-il prévoir de porter 4 ou 5 litres d'eau en fin d'après-midi pour bivouaquer sur une crête
>existe-il un sentier balisé ou bien repérable sur le terrain qui parcourt les crêtes du Jura Suisse (ou à proximité)

D'apres la carte suisse du lien le chemin passe par Ste Croix ; c'est un gros village donc deja la tu peux prendre de l'eau. Apres faut voir aussi ta consommation journalière et ton kilométrage mais avec 15 km il semble qu'on repasse souvent par un village/bourgade (je connais pas l'itinéraire de Marc Breuil). Donc peut etre dans les 2 litres à porter.

Dans les cols (Marchairuz par ex) on trouve souvent un hotel (donne t'il de l'eau facilement ? en France dans un bar/restau en bas de la Dole je n'ai pu en avoir un soir)

Je connais pas tout le parcours mais si j'étais à ta place je prendrais une poche d'eau plus ou moins remplie en fonction des étapes et des renseignements collectés avant et pendant le long du chemin (balisé avec des petites pancartes jaunes chez les suisses)

Je vois que le chemin suisse zappe la partie jura sud, celle dont on parlait dans le fil.
Modifié il y a 7 ans
bonjour,
pour ton parcours sur la haute chaine, fait attention en cas de brouillard au passage de la crête avant le reculet (entre les points 1686 et 1654)c'est large et peu pentu mais ça plonge méchamment de chaque coté,si jamais tu redescend coté valserine aux alentours du reculet, évites la cassure de pente au dessus des chalets de lachat (entre 1450 et les chalets c'est souvent une zone d'accumulation),mieux vaut le chemin qui part à droite à ce niveau ou carrément le chemin d'été (cabane 1591 après le reculet, trace de raquettes, ski de rando), tu as prévu quelques étapes ?

Merci Oggy pour tes précisions.
Modifié il y a 7 ans
Salut Sancho,
Je n’avais pas encore eu le temps de te remercier pour la réponse à mon mail sur le Jura. Merci donc pour ta longue réponse et ta proposition de me faire bénéficier de ta connaissance du massif.

On est dans le jura, pas dans l'hymalaya, globalement par temps clair, si tu ouvres les yeux sur les accumulations suspectes le long de ton tracé et que tu prends soin de les éviter ou d'éviter de faire une sieste en dessous: tu élimines de très loin la quasi totalité des risques.
Sur la haute chaine des pentes supérieures à 25° tu vas en trouver.
Elles ne craignent pas toutes, ne serait ce que par l'absence de continuité de la pente.
Tu ne verras jamais dans le Jura des centaines de milliers de mètres cube descendre de la montagne.
Mais ya pas besoin de prendre 10000 m3 sur le bout des spatules pour se retrouver dans la mouise
Ok, on est à peu près d’accord.

Quand tu vas en haute montagne, il y a des séracs, des chutes de pierres, des crevasses, des précautions à prendre pour limiter les risques, mais le risque reste présent. Pourtant ya des dizaines de milliers de personnes qui font le mont blanc tous les ans, juste entre amis, ou accompagnés par des guides, parce que la montagne est belle.
Prendre un guide de haute montagne pour aller au Mont blanc ça ne t'autorise aucune certitudes sur le fait que tu vas pouvoir discuter le lundi matin à la machine à café avec tes collègues, de la course que tu as faite en montagne. C'est entre autre une façon d'optimiser tes chances de rentrer sans encombre, en ayant peut être passé un bon moment.
Ne pas avoir conscience du risque c'est une chose.
En avoir conscience, et l'accepter pour soi, en est une autre.
En avoir conscience, et accepter de porter la responsabilité pour les autres c'est encore autre chose.
Je ne suis pas sûr de bien comprendre ni où tu veux en venir ni pourquoi tu me dis ça…

Sinon en hiver, on peut aussi rester en caleçon dans son canapé, ouvrir la fenêtre, s'injecter un cocktail de morphine et d'adrénaline et visionner un dvd de Patrick Berhault, mais c'est pas pareil.

???? Là, je suis certain de ne pas comprendre. Je te propose de ne pas continuer notre hors-sujet sur ce fil. Echanges par MP si tu le souhaites.
Modifié il y a 7 ans
Bonjour vite fait…c'est pour dire merci.
Guy :
le Chemin des Crêtes du Jura: j'ai donné un coup d'oeil à la course,et c'est bien ce que je cherchais.
Manu3139 :
la question sur l'eau était un peu prématurée,mais j'imagine que par chez vous, vous ne devez pas être embêter les hivers par des traversées de ruisseaux (le calcaire c'est comme le Gruyère !).Connaissant désormais l'existence d'un itinéraire balisé,et du bouquin qui va avec,je suis persuadé que ce problème est tout à fait gérable.
Merci à vous.
Modifié il y a 7 ans
Un bien beau premier décembre, Victor (12 ans) a tracé ses premières courbes en telemark sous l'oeil bienveillant du Noirmont; Svartisen et Epoch aux pieds (merci Sancho).

A 1100 m. en versant Ouest, il y avait 15 cm de belle poudreuse, légèrement soufflée à l'abri et beaucoup plus dans les zones ventées. Elle repose sur un sous-couche regelée, soit au total 25 cm. L'enneigement est nettement plus abondant à partir de 1200 m.

Un vrai régal pour monter et profiter de belles courbes le genou plié.

J'ai glissé dans mes Crispi cuir des semelles moulées sur mesures et c'est un régal pour ma voûte plantaire.

Pas de photos car j'ai préféré en profiter.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 6 ans
Vu le tarif de la location, tout le plaisir est pour moi talon libre.
J'ai goutté ce soir par curiosité, il est sucré juste ce qu'il faut, parfait.
De mon côté deux belles sorties:
- une vendredi sur la Dôle (départ parking de la greffière, montée sur la crête de la Dole pour basculer au chalet de la Dôle, remontée par le col de porte, et retour en bas des pistes), beaucoup de congère, neige pas toujours facile à skier, mais vraiment sympa dans la descente finale.
- aujourd'hui, magnifique sortie, départ de la cure, remonter le vallon des copettes, la combe au tasson, ascension du crêt des danses, redescente dans le creux du croue, et remontée au noirmont pour descendre par la noire, du pur bonheur (50 à 60 cm au dessus, 25 au plus bas)
Modifié il y a 6 ans
sancho a écrit :
J'ai goutté ce soir par curiosité….

Par curiosité ! Ce qu'il faut pas entendre !

Talon libre , tu fais toujours ta gnole pommes de terre / alcool a bruler ?
Modifié il y a 6 ans
Ben oui Robert, après l'effort le réconfort, après 5 heures de glissades à brasser de l'air frais, je me suis senti curieux de m'activer les papilles et de me réchauffer le gosier avec ce sympathique breuvage, qui ne sentait ni la patate ni l'alcool à brûler. :lol:
Modifié il y a 6 ans
Attention au hors-sujet Robert, c'est un post sur les conditions de neige, pas sur les gobelets… sans jeu de mot bien sûr!

J"étais aussi dans la combe des Copettes ce jour, mais nous avons finis à la Givrine et sommes rentrés à la Cure en train.

Beaucoup de neige et une superbe vautre avec atterissage dans les rochers.

La saison est lancée en beauté.

Maitre Sancho, nous avions une flasque du même breuvage dans le sac, ravi qu'il vous convienne.

Talon libre
Libère ton talon, libère ton esprit…
http://www.montagn.com
Modifié il y a 6 ans