N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Conditions de neige Jura

stofdefou
le concours 'examen d'entrée est particulièrement salé. Je me suis fait recaler à l'épreuve orale , à cause de l'accent smile
Je travaille déjà l'accent depuis longtemps, depuis une lointaine époque où j'avais bossé avec des jurassiens. Pour le reste, je suis motivé…smile
Hello les amis, je sais que c'est pas facile, mais bon, quasi en direct…

Ç' est encore bien dans les hautes combes. . Je ferais un petit CR en rentrant….
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 3 mois
Salut la compagnie smile
c'est donc " dès potron-minet",après avoir déposé mon gone au taf, que je file sur les Hautes Combes.

A l'arrivée sur la Pesse, c'est pas folichon smile
Garé à la bifurcation de "la Dalue", sur la route de la Morseline, j'effectue les 200 premiers mètres sur la route, puis chausse sur le coté gauche. Il fait bien frais, la moustache frise, je mets les gants (exceptionnellement) et le bonnet, les skis crissent et les écailles n'accrochent pas beaucoup..
je suis parti "léger", avec les Epoch de Madame et mes vielles Alfa de 94, ça va être sport !!

Après avoir bataillé un peu, je me décide à mettre les peaux,

dès La Morseline. Direction "A Malatrait", même avec les peaux, ça glisse bien tant c'est béton.

Après quelques centaines de mètres, je monte sur la droite pour rejoindre

Au Reculet. je file S-O au fond de la combe

puis, après une bonne grimpette dans les bois où il a fallu déchausser,

j'arrive à la ruine "à la crête".

Poursuivant S-O, j'aboutis à Froide Combe, que je traverse

jusqu'à la route de la Borne au Lion, déneigée. Heureusement, "la banquette" permet de la longer, sur 500m, avant de prendre le chemin pour le Nerbier.

Arrivé au col, c'est bien pelé smile Il va falloir jouer fin pour ne pas trop "marcher"…


Finalement, les derniers mètres pour arriver au Crêt du Nerbier, se font à pieds, de même que la descente versant Est.
Continuant vers L'Est,

par un petit chemin sympa,

j'arrive A Malatrait

et sa grande combe, que je remonte N-E,


en direction des Loges.

puis de l'Epinacheux

et la Daudine. La neige est toujours aussi dure, j'ai gardé les peaux !
Plutôt que de rejoindre la Morseline, je continue plein N, sous la ligne HT,

là aussi, il faut louvoyer et parfois déchausser… c'est toujours aussi bétonsmile
Finalement, je reprends vers l'O

pour rejoindre "Gros Gendre", puis la route en amont de la Morseline.
Il me reste 200m à pieds et là, je croise un randonneur à ski nordique (et ses 2 chiens) qui se prépare à partir en direction du Crêt au Merle. Échange de politesse, rapide, car je dois redescendre "en ville" pour récupérer mon fiston à 12h30….
Bon, je ne sais pas si c'est la dernière de la saison, mais globalement, c'est bien skiable et, sans compter la portion de route (départ/arrivé) je n'ai pas fait plus de 500m à pieds, et déchaussé une petite dizaine de fois, traversées de route comprises sur une balade de 13km et 400m de dénivelée, un 13 avril ! Pas si mal smile
Que la fente soit avec vous !
stofdefou
A l'arrivée sur la Pesse, c'est pas folichon


stofdefou
les écailles n'accrochent pas beaucoup..


stofdefou
même avec les peaux, ça glisse bien tant c'est béton


stofdefou
"la banquette" permet de la longer


stofdefou
Il va falloir jouer fin pour ne pas trop "marcher"…


stofdefou
les derniers mètres pour arriver au Crêt du Nerbier, se font à pieds


stofdefou
La neige est toujours aussi dure


stofdefou
il faut louvoyer et parfois déchausser… c'est toujours aussi béton


stofdefou
et déchaussé une petite dizaine de fois
Bizarre, j'ai déjà lu tout ça ça quelque part, mais où…? smile
J'aurais pu te prêter mes Fischer E99…smile
Merci pour la balade, même si c'est vrai qu'on s'est un peu caillé, et que les chaussettes vibraient pas mal dans les descentes… smile
Modifié il y a 3 mois
N_75
J'aurais pu te prêter mes Fischer E99

pourquoi, les miens ne sont pas bien ?? smile

N_75
Merci pour la balade, même si c'est vrai qu'on s'est un peu caillé, et que les chaussettes vibraient pas mal dans les descentes
? qu'est ce je dois comprendre ?
stofdefou
je croise un randonneur à ski nordique (et ses 2 chiens) qui se prépare à partir en direction du Crêt au Merle
c'était quand même pas toi smile
Que la fente soit avec vous !
stofdefou
pourquoi, les miens ne sont pas bien ?? smile
Toi aussi tu y as eu droit, à ce passage quasi obligé pour toute une génération de skieurs en quête de sauvagerie…

stofdefou
? qu'est ce je dois comprendre ?
…que ton petit récit est tellement vivant qu'on s'y croirait !
Un instant j'ai cru que, non seulement tu t'étais invité sans prévenir… mais qu'en plus , tu étais venu les mains vide smile



N_75
Toi aussi tu y as eu droit, à ce passage quasi obligé pour toute une génération de skieurs en quête de sauvagerie…
j'ai commencé avec des "Antilope" de Rossignol (avec 2 bandes de peluche dessous, ça doit toujours trainer quelque part…smile, puis un ami breton a dégoter dans un vide grenier:

des Atomic CCS "telemark", carres métal, anti-recul "microstep" (pas terrible, j'ai ajouter 2 bandes de peluches)
avec lesquels j'ai vraiment commencé le telemark. J'ai dû palabrer un moment avec les perchmen de Menthières qui, me croyant "à ski de fond", stoppaient le tire cul en braillant que le ski de fond était interdit sur les pistes d'alpin… faut dire qu'avec mon knicker/chaussettes jacquard, sac à dos et talon libre, ça pouvait prêter à confusion… smile
puis j'ai investi dans

les Rossignol TMS AR, aux écailles plus performantes…
du coup, les E99, c'était ceux de Madame smile
Que la fente soit avec vous !