Conditions de neige massif du Forez

En ce qui concerne le type de skis préférables pour Les Crêtes du Forez, j'ai testé les skis de fond, ca passe mais pas dans toutes les conditions de neige, je me suis fait peur sur du glacé soufflé et j'ai abimé en une sortie les carres d'une paire de skate. Depuis je n'y vais qu'avec des skis de rando nordique. C'est plus sur et plus fiable. Pour un bivouac, nous sommes quelques uns a avoir nos coins. On te le recommanda en temps utile. Voir même se retrouver sur place.
Modifié il y a 6 ans
Eh ben dit donc, ça y va sur le Forez ! :-D

Les collègues ont répondu à tes interrogations Benoit.

Samedi et dimanche je suis allé skier hors trace avec des skis de classique équipe 10 Salomon faits pour la compétition sur piste. Ca va s'il n'y a pas trop de neige à brasser et suivant ton niveau technique.

Cet après-midi, je suis parti des Pradeaux (20 cm mesurés) toujours derrière l'auberge mais j'ai coupé par les bois pour aller retrouver la bordure ouest du barrage, là où passe le retour des pistes de fond.
Mais j'ai pris des skis de rando, plus courts et plus large, plus manoeuvrant dans les bois.

Puis je suis allé dans un vallon sous la plantation des Allebasses, je l'ai remonté et redescendu et c'était extra, une super neige.

Idem j'ai redescendu les pistes de Prabouré Alpin et c'était le rêve, puis je suis rentré à la frontale.
Le long des barrières à neige entre la plantation et le haut du ski alpin, il y a environ 50 à 60 cm.

Au départ des pistes de fond de Prabouré, 26 cm mesurés.

Il y a eu un léger redoux qui a fait revenir à peine la neige (quelques rares plaques glacées molles sur le haut) puis ça a reneigé par dessus, juste ce qu'il faut. De plus la neige tombé ces jours derniers a été roulée par le vent, qui a fait le boulot d'une dameuse en cassant les pointes des cristaux et ainsi en permettant un meilleur tassage du manteau.
Là, la neige tombe par l'ouest (c'est bon pour le Sancy et le Cantal) donc c'est plus uniforme, on a plus de coin dénudé jusqu'à la terre.
La dameuse était passé sur le haut des Pradeaux (1336) et dans la trace tassée, j'ai mesuré 12 cm de neige.

Malgré tout ce ne sont pas des chutes franches où le paysage est bouché tout le jour. Ce sont des giboulés et l'on distingue par moment le ciel bleu à travers les nuages.

C'est pas encore vraiment ça (2 jours de redoux et ça ferait mal) mais c'est mieux que rien, de plus la météo annonce du froid, donc …

Logiquement, vu les conditions, le domaine devrait ouvrir ce week-end ou alors … :-?
… et donc la location… :lol:
Mais attention quand même à ce qu'ils te refileront comme matériel, ce ne sont pas des spécialistes du ski et si tu parles de hors piste, ils risquent de te dire que c'est dangereux, etc, etc … mais surtout, ça rapporte pas de monnaie … :-(

Malgré tout j'espère que tu as une expérience de la rando et d :-) e l'hiver ????? :-)

Sur les plateaux, ça burle et il y a du brouillard, même si entre les Pradeaux et les Supeyres, ça reste pépères, après, au-delà des Supeyres en direction de Pierre-sur-Haute, attention, c'est très vaste après le passage du grand et du petit goulet, surtout direction est, sur la Loire … :-(
Si tu veux aller sur la croix du Fossat, suis la lisière ouest des bois en partant à gauche de l'auberge vers une jasserie juste au-dessus. Ca te fera faire beaucoup de contours, mais tu y arrivera tranquille ou à peu près.

Modifié il y a 6 ans
forez a écrit :
Samedi et dimanche je suis allé skier hors trace avec des skis de classique équipe 10 Salomon faits pour la compétition sur piste.

On se fait un covoiturage pour aller au bûcher ???
Modifié il y a 6 ans
benoit a écrit :

nous aimerions découvrir le ski de rando nordique et le massif du forez avec bivouac ce weekend.

Ca tient toujours votre projet de rando pour ce WE ?
Sur les Cretes du Forez, ? dans le Pilat ?
Je pense aller coucher dans la neige samedi soir, mais je ne sais pas encore où.
Chez nous dans le Pilat, il n'y a pas eu de gros redoux, je rentre d'un tour de skate en nocturne sur les pistes du Bessat, il est encore tombé 10cm pendant notre sortie. C’était extra
Modifié il y a 6 ans
J’oubliais de dire que pour la location de ski de fond, il y a du nord au sud du Forez :

Col de la Loge

Col du Béal

Col des Supeyres

Prabouré

Col des Pradeaux

Je pense également que ça doit être possible à Chalmazel, sous toute réserve.
:-D
Modifié il y a 6 ans
Salut, merci pour toutes ces informations précieuses. Je suis passé au Vieux Campeur hier soir pour prendre la carte IGN de la région. Je pense que nous ferons une boucle depuis le col de la Loge ou le col du Béal vers Prégol en passant par Pierre-Haute.

Pour les skis, n'ayant pas trouvé de location sur Paris (la Haute-Route a cessé de louer des ski de randos nordiques…smile, nous partirons avec nos skis de randos classiques. Ca va être galère car on a des chaussures plutôt orientées descentes, mais bon… Il faut savoir faire avec ce qu'on a !

Merci !

Modifié il y a 6 ans
2 sorties à partir du col des Pradeaux hier après-midi et ce matin, mais côté sud, vers Chougoirand, Molhac, Moissonnières …

Il faut en profiter de ce côté plus nordique puisque l'on passe dans des lieux habités.

Très bonnes conditions, 30 à 40 cm de neige aux Pradeaux mais tombés en plusieurs couches qui ont eu le temps de se tasser mécaniquement et sous l'effet du vent, si bien que ça porte sur des congères de 2 m.

Et le tout avec les skis classique fartés au bleu poussette. Ca s'enfonçait en moyenne d'une dizaine de centimètres.

Vent frais mais T° pas trop froide, le sol n'est pas très gelé, si le temps tourne ça pourrait risquer de la bouffer par dessous.

Mais pour l'instant tout va bien, elle est bien meilleur que la première de l'hiver dernier, qui brassait plus.

C'est un peu tard mais pour aller à Pégrol, de Pierre-sur-Haute, il faut filer dans le vallon sous les jasseries de la Richarde, suivre le ruisseau qui doit être bien couvert, et au nez de la vallée de chorsin, suivre la lisière sud puis une fois sous le suc de Pégrol au niveau des ruines de L'oule, prendre le vallon entre le suc de Pégrol et la bosse au-dessus des jasseries de Garnier et là tu tombes sur la première jasseie de Pégrol. Retour par le même chemin pour être à l'abri du vent ou alors juste avant le nez de Chorsin il y a un chemin (pas facile à trouver sous la neige) qui coupe le haut de la vallée et arrive vers la Vierge entre les jasseries de Colleigne et Renat, ensuite contourner PsHaute par le nord est pour retomber sur les pistes de Chalmazel.
Voilà, bonne ballade :-D
Modifié il y a 6 ans
Je pense que nous ferons une boucle depuis le col de la Loge ou le col du Béal vers Prégol en passant par Pierre-Haute.

Bon à savoir, au col de la Loge : le domaine nordique à une emprise sur TOUS les chemins (piste ski de fond et raquettes). Au départ il faut souvent batailler pour passer sans payer avec les ski de rando… en rappelant l'article L2333-81 de la loi montagne qui impose un accès libre et gratuit au milieu naturel…
Il doit y avoir une discussion là-dessus sur le forum…
edit : ici http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?start=0&topic_id=1459&viewmode=flat&order=ASC&type=&mode=0
mon site www.passiongrandnord.com
Modifié il y a 6 ans
Deux virées cette fin de semaine au col de la Loge. Domaine nordique ouvert, de la lumière dans la guérite, mais pas de gardes pour contrôler les papiers. Les ballades ont donc pu démarrer dans la sérénité !
Deux après-midi à tracer par prés et par bois dans les 50 cm de neige, et bé çà épuise ! Et pourtant j'avais troqué vers habituels ski de fond sans nom pour mes Fisher E99 du milieu des années 90.
Si tu passes par là Sancho, sache que j'ai pensé à tes Vectors; j'aurais bien aimé voir la différence côté portance et accroche .
Mais rage et désespoir ont fait irruption dans ma solitude !
Après le carrefour des Deux Boules, en direction du col du Béal, le domaine nordique s'est étalé et à encore grignoter l'espace. A moins que ce ne soit les voisins Auvergnats du Brugeron, car le balisage était différent.
OK, là on a de la place pour faire notre trace, mais en comptant le peu de voitures présentes sur le parking, et en n'ayant pas vu un seul fondeur durant l'heure que j'ai passée à tourner autour de leurs cicatrices, je me dis qu'il y a quand même pas mal de litres de mazout qui se perde. C'est finalement pas surprenant qu'il n'y ait pas de contrôleurs au départ, car pour le nombre de personnes qu'il y a à contrôler, çà coûterait cher !
A un moment où je me suis rapprocher de leurs boulevards à collants-pipette, j'ai remarqué que les deux traces pour le pas alternatif étaient vierges de tout passage, et ce dans une partie faux-plat montant, c'est dire l'utilité de leur manège !
La prochaine étape, mesdames et messieurs des communautés de communes, c'est attaquer le Puy Gros à la dynamite ?
Comme çà les skieurs les moins entraîner ou ceux possédant le moins de technique, c'est à dire la majorité, pourront aller encore plus loin.
Si au moins il y avait du monde sur ces extensions de pistes ,je comprendrais, mais elles sont désertes, donc inutiles; c'est comme si on se faisait une cicatrice sur la gueule uniquement pour ressembler à un modèle imaginaire !
Damer entre le col et les Deux Boules, OK (mais en se conformant à la loi à l'égard des randonneurs), mais après çà ne sert plus à rien; pour la majorité des skieurs, les Deux Boules représentent le terminus; après c'est le domaine d'une toute petite poignée d'ultra, qui de toute façon ont le regard accroché sur le bout de leur spatules; pour preuve vous leur avez collé un gros panneau au bord de la piste sur lequel est inscrit "panorama à 360°".
Pour info on voit du Crêt de la Neige des Jurassiens au Grand Veymont des Grenoblois et du Puy de Dôme des Clermontois au Plomb du Cantal des Cantalous.
Vous avez pigé qu' il faut sacrément être drogué à l'endorphine pour lui passer à côté, le panorama !
Modifié il y a 6 ans
Salut à tous, petit débrief du weekend dans le Forez !

Vendredi, bloqué après Noirétable à 2h du mat par la neige, nuit dans la voiture sur le parking d'une scierie. Café/madeleine au réveil avec le propriétaire de la scierie et sa femme, discussion sur la région, le travail et le programme de notre weekend. Premier contact avec la gentillesse des Foreziens !

Samedi arrivé tant bien que mal à la Chamba (voiture dans le fossé recouvert de neige… sortie en 10 minutes par une personne de passage visiblement habituée à la chose, énorme merci!) puis au col des Loges vers 11h, sans chaines qui sont restés à la maison (bien joué!). Discussion avec le personnel des Loges, prise d'infos etc.. Super sympa! Départ vers midi en ski de rando avec sac chargé sur le GR3. Arrivé vers 15h au Col du Béal par le GR. Pause avec le personnel du col du Béal, prise d'info, d'où on vient, qu'est ce qu'on fait, le bon plan pour dormir etc… Super sympa !! 16h, départ sur la variante du GR3 à travers la forêt. Magique, super neige, arbres givrés, aucune trace sinon celles des animaux.

17h30, nuit, perdu dans la foret vers chez Lire. On cherche une clairière (les Clouviaux) qu'on trouvera vers 18h30. Nuit en tente à côté du buron des Clouviaux.

Départ le matin vers 9h30 après une bonne nuit de sommeil (21h->8h). Hélas le temps reste bouché… On abandonne le projet de remonter le vallon jusqu'à Prégol, les sacs sont trop lourds, les skis sont trop lourds, la neige est trop fraîche. On décide alors de remonter directement des Clouviaux à Pierre-sur-Haute. Jour blanc mais avec alti+boussole, on arrive très vite vers le sommet. ON est dans la purée de pois, on y voit rien, on est dégoûte… MAIS à 50m du sommet miracle on sort des nuages, la station se découvre (on se croirait dans un film de SF !), moments inoubliables on passe au dessus de la mer de nuage, grand soleil, ciel bleu et on aperçoit le Mont Blanc. Superbe, un très beau moment de montagne.

Cependant, ce que nous pensions être une station météo désaffectée est en réalité une base militaire ! Donc rencontre avec les militaires qui débarquent en chenillette. Contrôle d'identité, réprimande, etc… La prochaine fois c'est dans les locaux de la Gendarmerie de Clermont qu'on s'expliquera !

Descente par les crêtes vers le col du Béal, où l'on rencontre à nouveau l'équipe qui nous offrent un kir ! Discut' avec des gens de passage et l'équipe du site, encore un moment hyper convivial ! A 13h30 nous repartons par le GR vers le cold e la Loge, avec une dernière pause vers la Montagnette. Il est 16h30 et il est temps de rentrer sur Paris…

Au final, un endroit magnifique, des paysages sauvages comme dans "Into the Wild", des vrais conditions hivernales, de la super neige, des gens adorables.
Modifié il y a 6 ans