Conditions de neige massif du Forez

Bonjour ou bonsoir
Pour cette dernière journée de l'année, un petit retour rapide de notre dernier bivouac de l'année montée dans le brouillard et descente au soleil.
Bonne fin d'année




Bonsoir,

Départ du col des Pradeaux vers 13h30 en compagnie de "Forez".
Une petite couche de neige fraiche et humide qui remet un bon coup de blanc partout. Brouillard coulant dans les parties dégagées, correct dans la foret
Départ à l’aventure sur le versant accidenté du coté Puy de Dôme que je ne connaissais pas.
Retour par le versant Loire, bien plus classique.
Sortie bien complète :
De l'aventure
Des bonnes foulées techniques en classique sur une neige facile a skier.
De la descente sur la nouvelle piste de Prabouré.

Retour à la nuit après presque 20km parcourus à un rythme soutenu, bonne glisse et bonne accroche.

Jacou




Modifié il y a 10 mois
Joli parcours avec le tour du suc de Montchaud et la descente dans le bois des Allebasses(de Valcivières) que je n'ai pas empruntée depuis pas mal de saisons. Il faut en profiter tant qu'il y a assez de neige pour y descendre. A voir ce matin la web-cam des Pradeaux, elle en à pris "un bon coup".. 
Modifié il y a 10 mois
Dire que ça en a pris un bon coup est un euphémisme … smile C'est la débâcle de fin mars début janvier et entre notre sortie de mardi avec Jacou sur les 3 cm de neige tombée le matin en cache misère et même si ça mouillassait et hier après-midi, ben … smile
Je suis parti du croisement de la route forestière de Domas, 1 km sous le col de Chansert. La DDE a bien fait les choses, une énorme gourbe de neige a empêché les voitures de monter.
J'avais choisi de tester dans notre Forez aux pentes moins abruptes, des skis de randonnée alpine.
Le pré de la jasserie de la Grosse Font est encore bien enneigé sur sa partie droite. Sur la route juste au-dessus, il y a les 20 m habituels de déneigés, mais ça pourrait passer dans le fossé de droite comme d'hab, seulement … Un sapin a choisi de tomber pile dessus smile
La montée sur Chansert avec ce matériel lourd qui accroche du diable est harassante, puis enfin ça va mieux en tapant droit dans la pente pour monter sur les rochers de la Pause. Quelques manques de neige après la barrière et un ruisseau qui est en train de manger la neige juste avant la sortie du bois. Il faut ensuite suivre la pente NORD/EST pour finir d'arriver aux rochers, car sur le haut la bruyère a repris ses droits. 1er dépeautage pour descendre sur la croix du Fossat où là, il faut l'avouer, les skis vont très bien, presque trop rapide dans le brouillard, la neige molle par endroit et les manques.
A la croix repeautage. Une baignoire s'est formée devant la croix. La montée sur les jasseries de la Richarde est galère car il faut chercher la  neige. Sous la cote 1500 c'est plat et ça redescend un peu, donc pas le top avec les peaux. Il faut même déchausser car dans le vallon le ruisseau s'est transformé en nerses. Au moins les grosses chaussures ont l'avantage de garder les pieds au sec. La montée sur Pierre-sur-Haute est galère. Plus assez de neige sur la piste il faut alors prendre la pente EST, déchausser à un endroit et remettre les skis. Mais sur le haut avant les rochers et le replat, terminé. Je ne finis pas d'arriver à PsH. Ce serait possible mais il faut descendre dans le vallon et remonter, donc avec des skis de rando alpine … smile
Le brouillard s'est déchiré et je vois la plaine du Forez plaquée de rais de lumière avec le fond des Alpes. Sur l'ouest, la vue se limite péniblement aux monts du Livradois. Retour galère, le brouillard est revenu et un vent glacial d'ouest de 70 km/h  pleine face … Là aussi, pas de pas alternatif possible ou de pas de un donc c'est en poussant sur les bâtons ou en patinant ou encore en déchaussant à cause des manques que je tente de rentrer. La descente des rochers de la Pause se fait à la frontale. Pas très facile avec les manques de neige, les branches cassées ensuite dans le bois. Dans les bonnes pentes les skis vont trop vite, quelques virages pour se ralentir et un replat oblige à pousser comme un âne.
Pour faire 640 malheureux mètres de dénivelé positif, il m'a fallu 14 km smile Sur un relief plus alpin, en autant de km j'en aurais fait 2000 de positif et autant de descente (j'en ai fait 1000 en 6km aller/retour en décembre), donc chez nous, mieux vaut les randos nordiques. De plus, quand la neige fait défaut et qu'il faut slalomer entre les plaques, monter 3 m pour en redescendre 10, c'est du sport … smile Mais je voudrais quand même essayer à nouveau par beau temps, sans vent et avec un bon enneigement qui permet de choisir ses trajectoires en évitant les petits trous du relief, trop galère avec les talons bloqués et aller jusqu'au bas de la station de Chalmazel.
Donc voilà, le superbe début de saison est en train de fondre et si ça continue il faudra sortir les baskets … smile
Mais lorsque le temps s'est levé, j'ai vu la plantation des Allebasses enneigées avec sa lisière mais c'est vert pour aller aux Supeyres. Le suc de Pégrol, le plateau des Egaux bien pelés. Pour venir sur la croix du Fossat des Supeyres, le salut est comme d'habitude dans ce cas de figure, en lisière des Reblats, dans la pente. Sur Pierre Bazanne et Roche Gourgon c'est … mort. Pour monter du Béal sur PsH ça doit faire sur la pente EST. La vallée des Reblats est encore et comme toujours, bien enneigée, celle du Fossat non, mis à part une bande le long du ruisseau. Le vallon de la Jacine est bien enneigé, le problème là est juste pour franchir le mont Thiallier. 
Donc une ballade de Chansert sur les Reblats sera encore possible la semaine prochaine, mis à part bien sûr si la douceur s'installe durablement … 
Modifié il y a 10 mois
Bonjour,

CR d'hier vendredi :
Un ami voulait découvrir le spot de kite et le potentiel du site.
Au départ du col des Supeyres, dans le brouillard, nous avons navigué sur des plaques de neige, le long de la lisière du GR en direction des Egaux.

Au niveau des Egaux, je peux lever une voile sur une minuscule flaque de neige bien orientée. Petite voile. Vent fort. Tous petits bords, mais grands plaisirs.
Pas possible d'aller plus loin, sans visibilité et sans neige sous les skis.

Retour à l'auberge pour se restaurer.
Merci aux aubergistes. Ils sont presque coupés du monde : panne de ligne tel fixe, peu de réseau mobile, et pas tous les jours le facteur.


Après cette pause, on part le long de la plantation en direction du sommet du téléski de Prabouré.
Je voulais montrer la vue à mon compagnon du jour.
Le brouillard se lève un peu, mais sans laisser voir les radars.
Il a quand même pu voir ou deviner la chaine du Massif Central, les Alpes, le Mezenc, les Sucs.

Sur la grosse congère à la lisière de la plantation la neige était très bonne. neige de printemps, gros sel, mais facile à skier.
Neige très sale en foret.

Je crois que c'est la fin de la 1ere mi temps.

Je me demande si ça vaut la peine d'aller dans la vallée des Reblats. il me semble impossible d'y aller sans de faire une marche d'approche.
Mais les 2 "Forez" sont très forts dans cet exercice de navigation à vue, qui consiste à se déplacer de plaques en plaques, sur une immensité de bruyère.

Je pense reprendre les baskets et le VTT en attendant le retour de la neige.

Jacou
Modifié il y a 10 mois
(Ce dimanche). Bravo à "Jacou" et "Forez", vous avez, in extremis "raclé les fonds de tiroir". Cette fois c'est la débâcle complète. J'ai attrapé un rhume au bon moment. Sans rancune pour ce dernier "Jacou" et Laurie (je plaisante bien sûr), c'était ma dernière "belle" sortie, avec vous, dimanche passé. Y a plus qu'à attendre le refroidissement (de la température) courant ou fin de la semaine à venir semble-il, mais la sous couche est absente, alors il va falloir "jouer fin" pour en trouver un peu.smile..La vallée des Reblats si on peut y arriver? Les "combes" abritées autour des Pradeaux? Les lisières vers les Supeyres? ou du coté de Chansert?smile A voir….Et peut-être les raquettes..?
Modifié il y a 10 mois
Bonsoir,
Ça n'en fini pas d’être la dernière.
Encore une super sortie cette après midi jusqu’à la nuit, puis le final a l'auberge pour le debriefing.
J'ai innové :
La remorque alu faite maison pour tirer la planche a voile sur la plage a été très appréciée pour monter le matos d'alpin et de kite sur la pente SE de Pégrol qui a été parfaite en kite avec alpin. Merci Forez pour les tuyau sur l’enneigement. C’était comme tu le pensais, enneigé sur les versants SE. Le Montalier aurait pu être montable en SRN (Avec une marche d'approche).. Il était presque blanc.
En cas de disette, on pourrait faire une marche d'approche avec la remorque pour aller taquiner la mythique vallée des Reblats.
A l'auberge, un acharné de SRN rentrait d'un tour de la plantation coté piste de fond, il était content de sa sortie. En fond aussi j'ai su que c’était acceptable dans ce secteur.

Fin de la 1ere mi temps. Mais quelle mi temps …
Jacou

https://www.dropbox.com/sh/mbx8ozk119wq5qu/AABTAuWTmdsgzHH8LIwfretMa?dl=0







Modifié il y a 10 mois
jacou4242
En cas de disette, on pourrait faire une marche d'approche avec la remorque pour aller taquiner la mythique vallée des Reblats.
Autres temps, autres moeurs, il y a 30 ans, pour aller dans les Reblats quand la neige manquait au départ, nous utilisions une autre technique smile

Modifié il y a 10 mois
Comme si j'y étais. Là où passe ce skieur en tenue légère est le passage classique de la descente de cette belle vallée. N75 nous en "sort" toujours une autre..smile Merci pour ce rappel. Tu m'as donné envie d'y retourner.smile
jacou4242
En cas de disette, on pourrait faire une marche d'approche avec la remorque pour aller taquiner la mythique vallée des Reblats.
Tu peux ajouter une roue à la cariole et faire un char à kite 😁 ou mieux, solliciter un sympathique chasseur équipé d'un 4x4 qui pourrait vous emmener avec tout le matos… 🤣😂🤣 entre amoureux de la nature, ça devrait le faire, Non?
Que la fente soit avec vous !
 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.