Conditions de neige massif du Forez

Ce vendredi matin, profitant du soleil, j'ai opté pour les Pradeaux(le plus près pour nous) et plus précisément la "combe à Marcel" que je savais être parfaitement enneigée car bien protégée des variations de températures ou autres vents néfastes pour la "matière première"..Celle ci n'y manquait pas, rendant même la progression difficile eu égard à la pliure des petits hêtres entre lesquels il fallait naviguer. Donc, parti par la piste raquette derrière "chez Maurice", je longeai le barrage dans des traces de "Forez" d'il y a quelques jours, encore apparentes par moment. Je les laissai un peu plus loin pour m'engager dans la combe aux 4 passages de "RU" (pour rappel: ancienne piste de ski de fond venant du suc de Montchaud)..J'évitai le premier par la gauche, et zigzaguait au fil des possibilités entre la végétation ployante, en direction du haut de la combe. Les 3 passages suivants ne furent pas faciles tant les ruisseaux sont garnis actuellement, et il n'était pas question de faire le funambule sur les les 2 traverses SNCF d'une vingtaine de CM de largeur encore en place..Enfin la sortie tout en haut, au pied du suc de Montchaud, sur les pistes impeccablement damées du Domaine Nordique, sans aucune trace de skieur sur les quelques centaines de mètres empruntées, avant de basculer en direction du "grand pré de Fayevie" et de rencontrer à nouveau, plus bas, des traces de "Forez" coupant le chemin. J'allais faire le tour maximum de celui ci puis revins sur le haut du barrage pour retrouver plus loin, quand même avec plaisir, mes traces aller. La suite fût rapide tant la neige était glissante, et, seule rencontre, presque à l'arrivée, 2 "raquetteuses" en partance. Je tenterai de joindre une ou deux photos de cette petite sortie..Bonne continuation à tous.
Modifié il y a 4 mois
Ce samedi après midi départ du béal direction PSH.
Un max de neige ça passe partout, même très bien pour la descente de la Chamboite. Psh est resté dans le brouillard du coup au retour on est passé par l'est de Procher pour la vue.
Quelques belles décente, dont une du rocher pavé à la chamboite en bordure de la congère bien fournie cette année.
Mercredi passé j'éais aussi de sortie et on y retourne demain.
Superbes ambiances en ce moment et ça devrait durer un bon peu.





Modifié il y a 4 mois
Petite sortie hier (4h15) à la haute vallée ou la neige était de qualité (poudreuse) avec un -8°c ds la nuit…
Aujourd'hui c'est de la pluie/neige! avec le retour des températures positive (2 . 5°c vers1100m)!!

http://www.skitour.fr/sorties/cret-des-allebasses-mont-fayevie,82438.html#sortie





Belles photos "Fourinas" et particulièrement la dernièresmile…De mon coté, ce dimanche matin, parti des Pradeaux, derrière l'auberge, sur une neige très bonne à la fois glissante et "retenante", j'ai profité d'excellentes traces de raquettes par dessous la route du barrage jusqu'à celui ci que j'ai quitté en prenant à droite un chemin également piste raquettes qui conduit sur celui dit "des réservoirs". Un petit bout sur la gauche, le quittant, encore à gauche, je suis monté dans le bois (neige toujours extra). Plus haut, à droite un sentier étroit dans un bois, une piste large qui débouche sur un damage de piste de fond parfait (petite boucle sur le lieu dit "bois du coin"smile dont j'ai profité d'autant que j'étais le tout premier à y passer..smile. Après ce plaisir passager, place à la réalité du traçage dans environ 40cm de neige et un enfoncement d'une dizaine de CM. Bonne en sous bois, la neige s'avérait piégeuse à découvert dans les descentes en raison d'une petite couche cracante en surface. D'ailleurs, à partir de là, à l'EST d'une plantation d'épicéas qu'on longe en empruntant 2 "bosses", il se mit à pleuvoir finement à la limite de la neige. Je négociai les descentes prudemment par de grands virages pour arriver sur le chemin à plat qui longe le ruisseau du barrage. A l'abri des bois la neige redevenait très correcte. Plus bas la rencontre de 4 "raquettistes" me permit un temps de repos. A souligner que les pistes raquettes sont, me semble-il assez fréquentées, je voudrais bien connaitre la fréquentation moyenne de celles de "fond" qui coûtent sans doute très cher en damage.smile La fin du parcours par le chemin qui surplombe le pré de "Yves" fût un régal dans une bonne neige bien glissante. A noter qu'au fond de ce chemin à été damé un petit bout de terrain que j'ai emprunté par curiosité, et qui débouche (ou part) de la "cour" de l'auberge.smile Curieux…!!
Modifié il y a 4 mois
N_75
Question fixations, j'ai personnellement opté pour la norme 75 il y a environ 25 ans, pour la bonne et simple raison qu'à l'époque c'était la seule à offrir parallèlement des chaussures un tant soit peu rigides et imperméables grâce au cuir. C'était en fait des godillots avec une excroissance en bec de canard ! Je les possède et utilise toujours…A l'époque le Telemark commençait à se développer en France, et comme il utilisait cette norme, j'ai persévéré. Et 25 ans plus tard, tout mon matériel acquis depuis est équipé avec la même norme ce qui me permet de varier chaussures et skis en fonction des sorties.
Ces fixations peuvent être équipées de câbles ou de ressorts, ces derniers plutôt destinés de mon point de vue aux terrains plus accidentés (mais cela n'engage que moi !), et de cales de réhausse, le genre de truc qui ne mange probablement pas de pain (au moins sur le papier, à lire également un sujet ouvert par Sancho il y a quelques semaines). Quand aux cales de montée, je n'en ai jamais éprouvé l'utilité car je pars en traversée conversions avant que les mollets crient grâce (je parle toujours pour moi) .

Il y a par ailleurs ce que j'appelle les nouvelles normes mais que je ne sais différencier, car chaque marque développe ou a développé la sienne. Mais tout divorce coûte cher, et le jour où on veut aller voir dans le pré d'à côté si l'herbe est meilleure, il faut passer au guichet, et changer chaussures et fixations. Je sais que certains sont passés par cet épisode, même pour comble en restant dans la même marque. Je l'ai connu à l'époque où je pratiquais le ski de fond, mais je ne sais si c'est toujours d'actualité, les inconditionnels de ces normes n'intervenant pas dans les discussions sur le forum. A eux de présenter les arguments…

Côté chaussures, à suivre le forum, les Crispi Svartisen paraissent faire l'unanimité, même s'il existe probablement de bons modèles à côté. Je les possède, et sincèrement que ce soit sur les pistes du col de la Loge ou dans Banban, elles répondent présent, même si dans ces cas extrêmes (pour le massif) il existerait des modèles plus adaptés mais au prix d'un manque de polyvalence.

Et question ski, les savoyards, les jurassiens et les grenoblois semblent opter pour du large, mais avec nos neiges à la con, et nos terrains ni pentus, ni plats, il nous faudrait trop souvent 3 paires dans la même journée pour bien faire…Au sud, je crois qu'il y a même débat en famille, alors…???
Donc si j'ai bien compris pour les terrains + accidenté mieux vaux la norme N75 car chaussures + rigide et possibilité de mettre cable et ressorts de rappel talon….? 
je crois que mes vieux ski de fond sont à la norme 75 (année 80)…
Salut amis du hors trace et de la nature. Ce mercredi après midi, rentrant d'une ballade à partir des Pradeaux, je vous fais part des conditions d'enneigement et approximativement de mon parcours. Tout d'abord la neige, couche de 30 à 40cm, enfonçant de 5 à 10cm, glissante et suffisamment "retenante" par une température de 0 à + 4°..Mon parcours en gros car pas mal de bois, s'est situé entre les pistes raquettes au départ (chez Maurice) puis le lieu dit "la détourne" ou j'ai pris le chemin de Chomy où je n'étais pas passé depuis pas mal de temps avec l'intention d'aller jusqu'à la "cabanne Bernard, mais après avoir dépassé la clairière du "Furodin", plus loin je montai dans le bois à droite et revins en direction de cette dernière. Une fort belle éclaircie que je remontais jusqu'à la maison qui est tout en haut. De là, "au pif" dans le bois, je trouvais la clairière dite "des 4 chemins" et pris le premier (le plus direct) pour atteindre le suc de Montchaud. Je fis le grand tour de l'éclaircie pour descendre sur le lieu du bivouac récent de "Forez"..De là les pistes damées, puis le bois qui surplombe le pont de la Fayolle, un petit bout de piste désert puis le bois de Fayevie jusqu'au fond du pré où je retrouvai mes traces de dimanche, pour terminer par un petit bout damé, puis le chemin dit "des raquettes" pour une descente agréables dans la poudreuse jusqu'à "chez Maurice". Du beau temps sans vent et une température agréable. Il faut si l'on peut, en profiter.
fourinas
Donc si j'ai bien compris pour les terrains + accidenté mieux vaux la norme N75 car chaussures + rigide et possibilité de mettre cable et ressorts de rappel talon….?
Je me garderai bien d'écrire ceci car je n'ai jamais skié avec les nouvelles normes (je les englobe sous cette appellation bien personnelle). J'ai expliqué pourquoi je suis parti sur la norme 75, en 1995 de mémoire, et il s'avère qu'avec le recul qui commence à être pas mal, mon choix me satisfait.
Dans les faits, je remarque que ceux du forum qui fréquentent des coins qui penchent sont en norme 75. Le télémark est sur cette norme. Elle est évolutive avec les câbles, ressorts, et cales de réhausse.
Et question chaussures, les mêmes existent dans la norme 75 et en nouvelles normes. Par contre les premières sont montées en semelles Vibram, et je ne pense pas les autres. Donc encore un point qui me conforte dans mon choix lorsqu'iil faut marcher.
Mais j'ai skié quelques fois avec forez qui est équipé en nouvelles normes, et il est à l'aise avec. Je pense donc qu'il y a des inconditionnels des deux côtés.

fourinas
je crois que mes vieux ski de fond sont à la norme 75 (année 80)…
Oui c'est fort possible, mais je doute que les chaussures actuelles s'emboîtent car le bec de canard est bien plus épais. J'ai eu personnellement le même système mais en 50mm, et le seul point commun est la présence de 3 picots. Même si celles des années 70-80 sont bien légères en comparaison, le principe est le même. A l'époque ce qui pêchait, c'était les godasses qui étaient faites (au moins les miennes) en chewing-gum.
Modifié il y a 4 mois
Un petit bonsoir rapide de Montréal

Des infos et des photos de ma partie srn avec Kite

http://les-reveurs-eole.forumactif.fr/t3209-faites-du-snowkite-11-fevrier-2018#27174

Je commence à maîtriser le mac de ma fille, je suis presque prêt à vous passer des infos plus srn

Jacou
Merci à Jacou pour ces infos lointaines. Ici (Pradeaux) toujours de la neige ce matin (vendredi) parti encore de "chez Maurice" j'ai emprunté les pistes raquettes sous une pluie fine et une température de +4°. La neige (environ 30cm) est bonne malgré tout..J'ai pris la pite verte (fermée aux usagers pourquoi?) puis, arrivé au lieu dit "la détourne" ai continué à droite sur les pistes bien damées jusqu'au lieu dit "les 4 chemins". Ici j'ai pris, contrairement à mercredi le 2ème chemin en face souhaitant occulter le suc de Montchaud, faute de temps. Arrivé en buttée sur celui qui, de la cabanne Bernard monte au suc, je pris à gauche jusqu'à cette "cabanne" qui en fait est un petit bâtiment assez bien entretenu, qui appartenait à "Pédro" d'Ambert, que j'ai connu, et qui en a fait don autant que je sache, aux scouts de la ville. Ce lieu, en hauteur, est très connu, et fréquenté par les Ambertois. J'y trouvai d'ailleurs une trace de skis venant de la vallée. De là, descente sur la piste de Chomy, bien pourvue en neige, et cap au sud en direction des pradeaux. Il me tardait d'arriver sur ma trace d'avant hier (au niveau de la clairière du "Furodin" car, en montée, la trace n'était pas facile. Le renard ne s'y était pas trompé, ayant suivi celle ci pendant une bonne centaine de mètres (pas bête quand même..smile.Enfin ma trace encore visible jusqu'à "la détourne". Puis la "verte" marquée fermée, à l'envers, le haut du barrage, et la descente, pas encore faite cette saison, le long du mur (partie à skis, partie à pieds). Pour finir, la route de ce dernier en échappant dès que possible à sa monotonie par le sentier parallèle qui mène derrière l'auberge. Pas un chat au cours de ma virée (pistes et hors pistes). Pas de voitures au col en dehors de 2 devant l'auberge et de celle des "crêtes du Forez" au départ des pistes. OK le temps n'était pas "terrible" mais quand même, ce sont les vacances..smile
N_75
Oui c'est fort possible, mais je doute que les chaussures actuelles s'emboîtent car le bec de canard est bien plus épais
ça dépend des fixations, j'ai plusieurs paires de TROLL ou il faut vraiment des semelles "fines", mais j'ai aussi une paire de Rottefella "fond" où les chaussures actuelles (Svartisen par ex) passent bien
il y a eu aussi des fix en plastique sur les parcs de location avec les fameuses chaussures basses en caoutchouc…
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 4 mois
 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.