Conditions de neige massif du Forez

Hier après-midi encore une tant que ça peut le faire au départ des Pradeaux. Ca devrait encore être possible jusqu'en fin de semaine car le redoux annonciateur du printemps fait doucement son oeuvre. + 7° avec toujours ce petit air frais mais sans plus et du soleil qui parfois a joué à cache nuages. Glisse correcte et bonne même sur les plateaux.
je suis parti par le vallon dont le haut a été inondé par le barrage. Malgré qu'il soit humide il est encore bien enneigé. Puis le bois à gauche et 700 m sur le retour des pistes de fond où un seul skieur était passé en patinant et les berges du barrage donc côté OUEST (photos). Puis à travers pour rejoindre les pistes de fond sur le plat de Fayevie, dans le virage avant de replonger sur le pont de la Fayolle. Je les ai traversées pour prendre juste en face un "chemin" qui à travers le bois et en pente régulière rejoint le plateau.
Ensuite la descente sur la Font qui Perce, une des sources du ruisseau des Pradeaux, peut-être la principale d'après la carte IGN. Descente extra, bonne glisse sur une légère croûte qui cassait régulièrement. Par contre ce matin ça ne devait pas être top avec une croûte plus dure. Je suis remonté ensuite par les pare-feu de la plantation des Allebasses, puis les Brûladis et la tête des téléskis de Prabouré où il n'y avait guère de monde cette fois. Juste avant, quatre fondeurs "touristes", l'un d'eux ayant un gros anorak d'alpin, le long de la lisière EST plantation.
Après en longeant bien le bois j'ai gagné les 4 Rochers. l'enneigement est bon, c'est limite sur 30 m au gros Rochers, mais comme on est dans de la bruyère … Descente des 4 Rochers merveilleuse, en télémark sur le haut et en finissant en godille. Il y a bien longtemps que je n'avais retrouvé d'aussi bonnes sensations chez nous, ces derniers temps la neige étant très peu glissante. Quelques zestes de grésil ont zébré le temps alors que le Mezenc  était écrasé par des nuages très très noirs.
Du bois du Coin je suis remonté direction la tuile pour basculer à droite un peu avant et prendre le vallon (photos) qui retombe à la ruine de Barru, sur le barrage. C'est aussi un des ruisseaux sans non qui l'alimente. C'était très bon aux endroits où ça descend, donc avec assez de vitesse, ailleurs ça enfonçait. Comme d'habitude il faut le prendre bien à gauche le long de la lisière. Mais au milieu quand il est bien ouvert et que celui du bivouac qui retombe vers le pré de la ruine du Château,  vient sur la droite, j'ai retraversé le ruisseau sur les nombreux ponts de neige. On reste souvent à gauche et il y a un affluent assez large et profond, trop souvent sans pont qu'il faut enjamber, donc la solution de tirer à droite est la meilleure.
Plus bas j'ai retrouvé nos traces de la veille avec forez63, mais là où l'on s'était enfoncé de 2 à 3 cm, je me suis retrouvé dans 30 cm de neige en train de pourrir sur toute la hauteur de la couche.
Puis le barrage côté EST et la route encore garnie de sa boue/glace grisâtre mais qui commence à donner de sérieux signes de faiblesse. Il reste le chemin dessous parallèle encore enneigé.
Voilà, pour ceux qui  veulent encore profiter des Pradeaux, il ne faut pas tarder, mis à part si ça reneige bien sûr 10 à 20 cm. Tout ce plateau des Allebasses est quand même un sacré bon endroit pour le SRN, surtout avec tous ces vallons, combes, qui donnent de bons mouvements de terrains très nordiques. C'est moins uniforme que sur le haut du massif. Les deux ne sont pas opposables mais complémentaires.smilesmile
          
Modifié il y a 8 mois
Bonsoir
Encore une bonne sortie :
30 minutes de kite avec SRN sur les Egaux en 4m en attendant les 2 Forez père et fils.

Puis une grosse rando nordique sur couche dure avec fraiche dessus. facile a skier. Dans un vent fort et un ciel variable digne de l'Irlande ou de l'Islande.

Puis, j'abandonne mes 2 compagnons qui devaient rentrer pas trop tard.  Forez encadre un entrainement de courses a pieds les mercredis soirs,
Je les laisse renter au col des Supyères et je reste avec Malou, sur le plateaux des Egaux pour 30 minutes de bonus kite SRN. J'avais installé Malou au sec, et à l'abri du vent sous un sapin.
Ne toucher pas au Kite, s'est très addictif. Je ne peux plus aller sur neige sans avoir envi de lever une voile.
Voile affalée juste avant une énorme giboulée de "billes de polystyrène". j'ai du attendre la fin de cette giboulée,  à l'abri du vent avec Malou. Il s'est très bien comporté pour sa 1ere vraie sortie sur neige.
Retour à la voiture avec Malou, au GPS et sans visibilité . Les 100m pour rejoindre alignement des piquets de clôture des Egaux m'ont semblé interminables. Ensuite, j'ai suivi cet alignement jusqu’à la congère du GR, sous le vent du dernier dôme avant le col des Supeyres.

Passage à l'auberge. Discussions très sympathique avec les 2 aubergistes et avec une famille de touristes venu d’Angers pour la 1ere fois. Ils ont bien appréciés notre Forez.
J'ai acheté quelques produits locaux
Des bières locales à l'auberge,
A St Anthème du bon pain et des gâteaux, du boudin et du rôti de porc sec sous vide.
Encore un bonne sortie de plus, mais ça commence à sentir la fin.
Ceux qui sont dispo ce jeudi, devraient bien en profiter …

Merci à mes 2 guides,
Jacou


Pause lors d'une belle éclaircie et à l’abri du vent.




PSH en arrière plan, Malou (Jeune Finnois de Laponie) dans nos traces




Rayons de soleil sur ciel très noir.




https://www.dropbox.com/sh/7664aduu2spyg1x/AABucUhySdpeYZs35KnCcJTBa?dl=0
Modifié il y a 8 mois
Eh oui mon bon jacou, encore une belle sortie à 4 smile
Un peu de vent au départ, + 2°, la légère poudrée de la nuit donnait parfois des freinages intempestifs non désirés, des giboulées sèches, du soleil, quoi de mieux …smile
Sinon nous sommes allés tourner sous roche Gourgon en passant par la piste "d'été" , le GR3, qui tourne sous le suc de Pégrol pour aller sur les jasseries de Garnier. Mais avant la bosse il a fallu prendre à droite juste avant cette petite plantation qui ressemble de loin un peu à celle sous le suc de Pégrol, afin de suivre la neige au mieux. Par la croix de Barras, (qui était ce brave garçon, est-il mort ici, au milieu de nul part, sur ce grand plateau dénudé où le vent ne s'arrête guère ?) nous avons gagné la jasserie de Gourgon avec un parcours émaillé de multiples traversés de barbelés pénibles car haut de 3 voire 4 rangés.
Puis nous avons tourné sous la roche Gourgon avant de repartir au plus court via le bois de petits arbres à l'abri du vent et rebasculer sur les sources de l'Ance et les jasseries de Pégrol. Et là, en traversant une des sources nous avons failli perdre jacou smilequi a disparu dans une crevasse forézienne, moins dangereuse que leurs grandes soeurs des Alpes mais qui lui a offert presque un bain de siège mais un bain de pied smile . Il a bien fallu 10 mn pour l'en ressortir sous les regards interrogatifs de Malou smile
Puis retour aux Supeyres en laissant jacou sous un arbre et Malou tirer la voile, enfin le contraire smile
Modifié il y a 8 mois

forez
nous avons failli perdre jacou qui a disparu dans une crevasse forézienne
Bonjour,

Des photos de mon sauvetage :

Au fond du trou, sans comprendre ce qui s’était passé , le sac à dos dans l'eau du ru.




Cette crevasse Forezienne était presque aussi profonde que ma longueur de ski.








Plus qu'à essorer mes chaussettes et à vider mes chaussures …



Merci à "Forez" de m'avoir sorti de mon trou, mais surtout à "Forez63" pour les prises de vue,

Je le redis, encore une super sortie …

Jacou
Modifié il y a 8 mois
Tu étais en kite ?
J'en ai vu 3 ou quatre ce matin (jeudi) entre Chastreix et Bozat. Le conditions étaient parfaites.
JMC
jmc63
Tu étais en kite ?
Bonjour,

Hier AM j’étais en SRN aux pieds,
1° En kite en attendant les 2 Forez,

2° Sans voile ensuite avec eux,
C'est avec eux que je suis tombé dans la crevasse, mais là je n’étais pas en kite.

3° Puis quand ils sont partis chez eux , je suis reparti en kite jusqu’à la nuit,  c’était trop bon …

Mon équipement est vraiment très polyvalent et me permet de varier les plaisirs avec la même configuration.
Le kite comme je le pratique dans nos régions vallonnées avec  :
Des skis de rando nordique pas trop larges aux pieds, Crispi Svartisen NNBC auto, Tout viens de chez Régis. Merci Régis pour tes conseils et ta patience.
Une voile d'1.5kg. Je peux même en prendre 2 différentes une Peak de chez Flysufer, de 4m et une de 6m. Les 2 rentrent à l’aise dans le sac à dos,
Un harnais léger qui rentre aussi dans le sac,
Ou la pulka pour tout mettre si je veux me faire plaisir avec des skis d'alpin.
Et bien .. Je peux certifier, c'est très addictif !

Aujourd'hui, ça devait être excellent, mais je ne suis pas dispo.
Quel paradis ces Crêtes du Forez ….

Jacou

Modifié il y a 8 mois
Héhé, vos photos donnent envie, les Foreziens ! Enfin celles de Jacou 42 dans son bain, un peu moins, quoi que, ça fait une rigolote anecdote à raconter. Pas de mal ?
Pas très agile la marmotte sortant de son terrier smile blague à part, t'aurais vraiment pu te faire mal, ou galérer pour sortir tout seul smile
coté kite, c'est bien tentant, faut que je ressorte ma vielle "NasaWing". Tu as une barre pour piloter ta voile ? ton harnais , une photo ? Merci !
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 8 mois
Oyez brave gens ! Gentilles damoiselles et beaux seigneurs à ski vous déplaçant, la complainte de pauvre jacou, dont les attributs faillirent être bouinés et priez saint Régis avant que de départir en vos neigeuses pérégrinations …
Pauvre, pauvre Jacou, plaignez plaignez sa triste histoire qu'ici on vous va conter…
Jacou à srn poussait sa peine,
Sans rechigner, sans problème,
Quand soudain sous ses skis cédant,
Un pont de neige cassant,
Dans l'abîme le précipitant.
Tout fut perdu pour Jacou, for l'Honneur,
Car dans cette rase de malheur,
Seul son pied droit y chut,
Évitant à son séant,
Un bain de siège mal allant,
Car alors il eût dû,
A défaut de chaussette,
Essorer son intime layette….
😉 😊 😀 😁 😂

Alors là, moi je dis : respect !!
narrer la mésaventure du jacou (le trébuchant) en vers (et contre tous): je ne sais pas si c'est l'effet des herbes du Forez (médicinales sans doute), mais nous voilà avec un troubadour smile et dans troubadour, il y a trou ! t'es sûr de pas l'avoir creusé exprès, ce trou, pour faire le poète ?  smile
Que la fente soit avec vous !
 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.