N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Conditions de neige massif du Forez

çà continue dans notre coin.
Ce vendredi matin, avec "Forez" nous sommes partis de l'endroit où j'étais parti avant hier (petite route de la barrière de la Pause au dessus du col de Chansert).
Option raquettes (dans le sac une partie de la montée dans le bois) puis chaussage et traversée d'un petit bout du bois du "Détruit" pour déboucher  
en lisière de celui ci et accéder aux rochers de la Pause. De là, descente sur le vallon de la source principale du "ru" des Reblats en laissant sur notre gauche les jasseries de la croix du Fossat.
Très joli vallon enneigé et passage plus bas sur le ruisseau à l'endroit que nous appelons "le verrou" des Reblats.
Nouveau franchissement encore plus bas au lieu habituel et descente de la vallée encore bien enneigée.
Toujours plus bas, nouveau franchissement et arrivée à la première jasserie (en ruines), continuation en direction de notre "cave", puis, à droite le chemin qui remonte sur la crête dans les pacages le long du bois de Ribeyre.
Après avoir longé un peu celui ci, nous décidons alors de ranger les raquettes dans les sacs à dos et de poursuivre à pieds en dehors des plaques de neige, en direction du Monthiallier et reprenons en descente le chemin de la voiture.
Une bonne ballade quand même avec un temps toujours superbe mais un vent de Sud contrairement à ma sortie d'avant hier où il était plein Nord.
Ci après vues dans le petit vallon de la source du ruisseau des REblats
Modifié il y a 3 semaines


 forez63 avec la casquette de l'ASM sous les jasseries du Fossat smile
Modifié il y a 3 semaines
Ce lundi 1er avril j'ai décidé de faire un "tour" dans la vallée du Fossat, plus précisément le sentier de petite randonnée qui passe à la croix du Fossat et au point culminant des rochers de la Pause, (en raquettes autant que faire se peut)…
Parti du col de Chansert j'ai descendu, sur le Fossat,  la route non déneigée difficilement en raison de manque par endroits puis emprunté, plus ou moins le chemin qui longe le ruisseau de Vertolaye, jusqu'au fond de la vallée pour "attaquer" le "mur" (partie pentue au départ) en direction de la croix.
Le "mur" franchi, le sentier menant à la croix ne me paraissant pas très enneigé, je décidais d'opter pour l'ascension pleine pente en direction du haut des rochers, ce que j'avais fait il y a quelques années en ski de rando à peu près de cet endroit.
De la neige en quantité suffisante et de bonne qualité pour la raquette, cales de montée en place, je grimpais entre des rochers jusqu'à la sortie dans de petits arbustes pour arriver sous le rocher principal. Dans la pente raide, faute de piolet, je raccourcis mes bâtons (cadeau de "Forez") et m'en trouvai bien..
De là, en suivant la lisière du bois puis en pénétrant dans celui ci, profitant de son bon enneigement, je descendis sur le  chemin forestier de la Jacine que je pris (à pieds) à droite pour revenir à Chansert.
Quand même un peu "juste" en neige..Heureusement mes raquettes ne craignent pas la misère.
Je tenterai ci après de joindre une ou deux photos de cette petite sortie.
Modifié il y a 3 semaines


Et pendant ce temps, du côté de la Petite Laponie, d'autres en manque de neige émergeaient d'une douce nuit étoilée, se rabattant sur quelques rares et maigres plaques pour soigner le blues de printemps. smile



Croisé en chemin M et Mme Benbois, en rando pédestre, en tenue estivale certes, mais au moins avec une tenue…smile

https://www.skirandonneenordique.com/forums/c/ski-de-randonnee-nordique-srn-backcountry/vos-sorties-conditions-de-neige-enneigement/conditions-de-neige-massif-du-forez/?page=142#post-23626
Modifié il y a 3 semaines
Eh ! Mon bon Bernard ! le blues du printemps attendra un tout petit peusmile
Cet après-midi je suis parti sur les Pradeaux, mais là, j'avoue avoir été un peu trop optimiste smile C'est la seconde fois que ça m'arrive en un certain nombre d'années de carrière neigeusesmile. La première c'était avec forez63… Et comme avec lui, en arrivant au col et devant le spectacle, j'ai tiré sur Saint-Anthème puis les Supeyres. Soit dit en passant, la route du col de ce côté est bien meilleure que côté Ambert.
Donc après cette promenade, je suis parti du col vers 14h10 avec un petit 1° et une giboulée qui couvrait d'un chapeau nuageux les sommets foréziens. Vu l'enneigement d'une douzaine de centimètres en couche régulière, sinon de 0 à 50 le long des barrières à neige, j'ai opté pour le côté sud, plus en herbe que le nord. Donc direction la croix du Pialoux, puis la lisière Ouest de la plantation des Allebasses et au vallon de la Font-qui-Perce je suis allé chercher la lisière du bois des Allebasses. C'était pas mal du tout, juste quelques endroits où ça collait un peu, car entre temps la giboulée avait décampé et le soleil était sorti… Et à cette époque il chauffe le bougre ! smile Un petit arrêt pour passer un coup de paraffine sur les écailles et ça allait mieux.
Au loin sur le plateau des Egaux, 3 voiles de kite, une vert fluo, une noire et un mélange des deux. Voilà pour Jacou smile
Ensuite je suis allé tourner sous le suc de Montchaud et vu l'état de la route forestière je suis vite remonté sur le plateau, pour plonger ensuite dans le vallon de la piste rouge du domaine nordique et là aussi vu la route forestière du centre de la plantation, j'ai coupé au hasard dans les bois en cherchant les endroits à l'ombre car au soleil ça collait du diable. Nouveau coup de paraffine avant de rejoindre la lisière Nord/Est et rentrer. Deux skieurs de fond en skis étroits étaient passés sans doute le matin et un 3ème était parti après moi du col. 
4° au col à 17h00 et toujours un léger vent de Nord.
Voilà pour aujourd'hui, mais un conseil pour ceux qui veulent y monter et pour plagier Ronsard :"Skiez si m'en croyez, n'attendez à demain, glissez dès aujourd'hui les neiges foréziennes" smilesmilesmilesmile
     Le mont Thiallier
  Le mont Thiallier et PsH dans les nuées
Modifié il y a 2 semaines
Retour aux Supeyres ce matin en compagnie de forez63. Soleil et un petit -4° avec un très léger souffle d'Est/Sud/Est pas très chaud au départ. Par contre une neige extra bonne. Le froid avait évaporé l'eau en surface et il ne restait qu'une fine pellicule ressemblant à du givre que l'on appelle parfois givre de surface. La neige n'avait pas déchargé des arbres même en versant bien exposé. Par contre, si hier après-midi la T° était de 1 ° à 14h00, là elle était déjà de 6° à 12h00, donc ça se réchauffe… Mais la météo annoncerait encore d ela neige alors nous verrons smile
Nous avons tourné sur le plateau des Allebasses, en partant en direction des jasseries de Malmotte, mais en demeurant dans les pâtures fauchées, là où la neige est très bien skiable par faible épaisseur, car dans la bruyère comme sur le mont Thiallier vu de loin… 
Bien vite le froid a fait place à une bonne chaleur distribuée par un soleil généreux et vers 10 heures on sentait que par endroits ça voulait coller un tantinet, à cause des passages ombre et soleil. Nous sommes remontés sur la lisière Nord/Est de la plantation par un pare-feu garni de 10 cm de poudre et avons fini par les Brûladis, excellent comme très souvent.
Et nous avons rencontré Gérard de Montbrison,smile un skieur de fond pas encore mordu par le virus du SRN (il est quand même allé avec forez63 sur le lac Inari en Finlande), il est resté au pur nordique. Par contre un vrai fondeur qui adapte son ski aux conditions, comme là en classique à farter. On a reparlé de sa première sortie de ski au milieu des années 70, avec les fameux Fischer Europa, une semelle grise, dure qui ne tenait pas le fart… Et c'était avec nous déjà et le virus ne l'a pas quitté malgré ce jour-là une "ballade" de 5 heures. heureusement qu'il était déjà sportif  smile
 Départ des Supeyres avec au fond le Puy-de-Dôme que l'on distingue.