Conditions de neige Massif du Forez

Toujours des Pradeaux avec forez63.
-1° au départ à 13h30 mais un ressenti plus froid dû au brouillard et à un petit vent de nord.
18 cm mesurés derrière l'auberge grâce à une petite chute encore bien timide malheureusement. Neige un peu plus humide du  coup mais excellente.
Nous sommes partis par le chemin sous la route forestière qui monte au barrage, puis au ras des fils qui délimitent l'espace à présent interdit (fini la descente sous les piles) nous avons pris la passerelle du sentier raquettes pour remonter sur le côté ouest et le retour des pistes de fond où la dameuse avait fait un plan lisse.
Ensuite nous sommes allés faire le vallon à Marcel, un  peu dur dans la neige fraîche sans sous-couche avec les skis qui enfonçaient dans la bruyère et entre les mottes et les arbustes typiques d'un endroit humide et très nordique du coup.
Et après nous sommes rentrés direct par la route forestière damée pour forez63 et labourée par le MUL à 4 chenilles du domaine nordique que l'on a vu passer(pas trop compris l'intérêt de damer et labourer derrière) et par le suc de Montchaud pour moi.
-1° à l'arrivée vers 16h30.
forez
pas trop compris l'intérêt de damer et labourer derrière
Peut-être une consigne gouvernementale pour limiter l'afflux de skieurs…tout en faisant gober que les domaines sont ouverts smile

Pour ma part, la météo ne m'incitant pas à monter naviguer dans les nuages du Béal, et l'enneigement quasi inexistant en-dessous de 1200m, mon penchant pour le côté obscur du ski (*) m'a mené à la Loge et ses tronçons de boulevards de ski de fond inévitables par ces conditions (pas par plaisir madame avec le matériel de SRN dont une seule chaussure doit peser autant que tout le matos de fond ou presque smile )
Mais une fois pénétrée la sauvagerie, en évitant les zones de bruyère toujours galère (oui j'ai essayé smile ), en ciblant les chemins non caillouteux (GR ravagé par les piétons dominicaux), les prés où broutent les vaches l'été, la magie y était smile.
Navré, mais j'avais oublié l'appareil à tout faire sauf le café, donc pas de photos (si si, c'était chouette smile )…et aussi pour ne pas torturer les exclu(e)s du rayon des  20 bornes smile
(*) parce que les gens ne saisissent pas qu'on trouve notre came là où ils ne voient rien
Modifié il y a 10 mois
Bonsoir,
Très belles photos de la combe à Marcel.
Encore du Chaussitre pour moi, CR et photos à venir dans le post Pilat.
Jacou
N_75
j'avais oublié l'appareil à tout faire sauf le café, donc pas de photos
Du coup, j'ai été obligé de remonter pour en prendre. Pfff, ça m'apprendra à avoir la tête en l'air…smile
C'était aussi chouette, sauf la neige qui collait alors qu'hier elle était encore bien poudreuse. Et toujours pas de possibilités hors des chemins ou des prés car ça brasse encore bien dans la végétation.


Je suis en train de découvrir la multi-activités, retraité et skieur, et ben c'est vachement crevant ! Vivement que ça fonde que je puisse me r'poser…smile
Modifié il y a 10 mois

N_75
parce que les gens ne saisissent pas qu'on trouve notre came là où ils ne voient rien
Parole d'un sage, tu es le Dalaï-lama forézien de la fente en SRN👍🤗🥰
Toujours des Pradeaux, pourquoi aller chercher plus loin ce que l'on a à 15 km😉😊
Route au goudron et-1° sous une chute de neige très fine. 27 cm de mesurés sur la route du barrage, soit 9 de plus que la veille. Neige plus humide avec des bâtons qui arrachaient à la couche un bruit de ventouse. Il a fallu mettre un coup de paraffine sous les skis au-dessus du barrage, plein comme un œuf et qui commence à friser contre les piles. Puis le bois du Coin et une montée descente des 4 Rochers, excellente. Après la route forestière et juste avant la dernière jasserie de droite avant le pont et juste après la ruine de gauche, une plongée dans le pré jusqu'au ruisseau afin de le traverser au niveau de la coupe de bois (voir les 2 photos prises en commençant à remonter dans le bois).
Puis tout droit dans les bois. En coupant la route forestière montant du pont de la Fayolle, je suis à nouveau tombé sur le MUL à 4 chenilles du domaine nordique, avec 2 personnes qui élaguaient les branches.
Après je suis retombé sur le col des Allebasses, sous le suc de Montchaud, afin de plonger dans le vallon à Marcel, fait la veille dans l'autre sens avec forez63. Mais là, dur, dur, neige de plus en plus lourde qui collait sur les skis, les alourdissant, le tout sous une bruine mouillassante, malgré les -1° à l'arrivée, atteinte ne lo.g du barrage jusqu'au garage du domaine et la tour TV.
forez
Parole d'un sage
Je ne crois pas malheureusement !
Mais ça me saoule que dans toutes les conversations où je cite le mot "ski", on me réponde "descente ou fond ?", ou alors "hors pistes-attention avalanches". Alors qu'il n'y a rien de plus simple que ce qu'on pratique, c'est même à la limite de la décroissance…
C'est pour cette raison que je faisais allusion à "mon penchant pour le côté obscur du ski".
Ce vendredi après-midi en skis de rando aux pradeaux, par les "réservoirs," le haut du barrage, la traversée du ruisseau, grace à 2 pierres assez bien placées, et le retour par le "pre de la Marion"..+ 5 degres, mais bonne neige.
Le Pré de la Marion, la Combe à Marcel…
forez63
grace à 2 pierres assez bien placées
le passage à François ? smile
C'est comme l'arbre en travers du ruisseau de la Pigne …smile
Cher "n75", ce que je ne dis (qu'à toi), c'est, qu'ayant balancé mes skis de l'autre bord, en me penchant pour traverser, un de mes gants est tombé à la flotte (bien sous des branches)..tu vois le travail de récup ?
Modifié il y a 10 mois
Avec ton forez de fils, en jetant négligemment  mes skis pour passer le ruisseau des Reblats, il y en a un qui a fini dans la baille. Gros coup de chaud sur l'instant en pensant où se trouvait la voiture pour le retour (à la Grosse Font de mémoire) smile