Conditions de neige Massif du Forez

Tiens tiens, je connaissais pas cet épisode..mais, "forez, lui aussi, avait laissé échapper quelque chose au départ du ruisseau des reblats sous la croix du fossat, n'est ce pas ??


Modifié il y a 7 mois
J'ajoute qu'à l'aller, comme au retour de ma balade de vendredi, j'ai pu, en partie, bénéficier des excellentes traces du nouvel engin de service du domaine nordique,  ce qui, à mon avis,rend, pour le ski alternatif en tout cas, inutile l'engin de damage, avec même ses 2 traces ou l'on peut facilement se croiser..😁
Modifié il y a 7 mois
Tu fais allusion au MUL à 4 chenilles que cite en deux fois forez ? J'ai éclaté de rire en lisant, croyant à une blague de sa part, mais est-ce un nouvel engin et une nouvelle technique de damage - traçage ?
Toi qui as connu cette période,  quand le ski de fond a démarré chez nous, c'est bien une moto-neige avec un traceur attelé qui faisait les 2 traces du pas alternatif ? J'ai débuté il y a pile 40 ans ces jours, donc une fois les sites en place, et comme j'étais novice, mes souvenirs sont flous. Par contre je me souviens du moment où le pas de patineur est arrivé…et a bien rebattu les cartes…
Modifié il y a 7 mois
Tout à fait, et pour faire, si nécessaire, du poids sur ce traceur quand la neige le nécessitait, on se "catounait" (on montait dessus), il me semble qu'il y avait aussi possibilité d'atteler à l'engin de traçage un attelage double trace qu'il fallait éventuellement lester.
.😅..les motoneige de l'époque ne craignaient pas la misère et quand elles tombaient en panne totale, comme une dans la "combe" à marcel, elle y était tranquille un "bout de temps".😒cette "combe" à marcel, où nous sommes récemment passés était une piste de fond balisée, ou subsistent encore les vestiges de 3 passages sur ruisseau..je l'ai baptisée du prénom de celui qui a, sur son dos, dans des "narces" très humides, acheminé les bastaings nécessaires. 🤪
Modifié il y a 7 mois
Eh oui dans le ruisseau des Reblats juste avant la cascade, donc au départ du mur qui sert de verrou, je m'étais avancé pour faire une photo et en me reculant, une branchinette attrape la branche de mes lunettes et les expédie à l'eau, juste dans un trou en remous circulaires, ce qui fait qu'elles ne partaient pas mais montaient ou plongeaient suivant les caprices des remous. J'ai réussi à les récupérer et je les ai toujours smile
Dans le ruisseau des Reblats, après le mur là où l'on traverse et où parfois je m'amuse à sauter avec de l'élan, une autre fois j'ai été trop présomptueux par rapport à la neige qui n'était pas assez rapide et du coup malgré une bonne impulsion il m'a manqué quelques centimètres pour arriver et je suis tombé dans le ruisseau le dos premier. Je sentais le sac à dos se remplir smileet pour se sortir de là avec les skis il a fallu faire fissa smile Ensuite quitter ce qui était mouillé en haut pour enfiler la veste de rechange ou d'appoint directement sur la peau. Et c'est là que j'ai béni la prévoyance qui me fait toujours doubler mon sac à l'intérieur avec un sac plastique, qu'il fasse beau ou pas, car la veste était sèche. smile Même en rando pédestre l'été je double le sac et ça sert également pour éviter que la transpiration qui migre à travers le dos du sac aille mouiller ou plutôt poisser les affaires. Par contre dans les Alpes en ski de rando alpine je ne le fait pas, l'air est plus sec que chez nous, rien à voir… Et j'avoue ne pas m'amuser à franchir des ruisseaux en sautant smile
Pour le domaine il a ouvert donc commencé à perdre de l'argent, ce qui est paradoxale, mais au premier démarrage de la dameuse et des autres engins le bilan devient négatif et chaque hiver c'est à peu près 50 000 € que la COCOM remet au pot. 
Hola les amis du sud et de l'ouest,
Petite sortie mercredi dernier du coté du roc de l'holme pour la vue avant une réunion, (hé oui certain bossent encore). et ce samedi dans la tempête humide au départ du col de la loge, humide mais trois heures de sortie en solo avec une arrivée à la nuit bien tombé, ca fait du bien même si ce n'était pas les super conditions, mais bon l'appel de la nature vous le savez c'est mon trip.
Mais sérieusement le redoux va faire du mal comme plus au sud.
A bientôt

merci pour ces magnifiques photos qui font rêver d'y être
forez
Pour le domaine il a ouvert donc commencé à perdre de l'argent
Il y a tellement peu de fondeurs qu'ils en sont même à taper les gens du SRN, et de tout âge, pour illustrer la publicité pour leur domaine smile
(dans la Montagne du jour)
https://www.lamontagne.fr/thiers-63300/sports/plusieurs-domaines-nordiques-ouvrent-ce-week-end-les-cols-ou-l-on-peut-chausser-skis-de-fond-et-raquettes-en-livradois-forez_13890460/
Certains reconnaitront les silhouettes…et la couleur de la veste… smile
Modifié il y a 7 mois
N_75
Certains reconnaitront les silhouettes…et la couleur de la veste…
Ce n'est pas la première fois que la Montagne illustre le nordique sur piste par cette photo de Régis et sa fille 👍😊
Ce matin des Pradeaux, -2° à 8h20 mais neige un peu béton, voir la photo et très bosselée. Je pensais qu'après la pluie et comme annoncé ça reneigerait un peu plus que le cm…🥴
Le départ par la piste du barrage ressemblait à un champ maugé par des sangliers. C'est la tendance de plus en plus de piétons et sans bâtons, bonjour les genoux 🙉 faudrait me payer cher pour s'enfoncer parfois de 10/15 cm🥵
Je suis vite sorti de là par le chemin du réservoir mais les écailles sur la neige dure, pas le top en montée.
Un tour par le rocher Y puis les 4 Rochers. Sur le haut, la neige porte à peu près mais il faut être attentif et ne pas trop marquer les appuis en descente. Puis je suis aller faire la descente de Prabouré, damée pour tenter sans doute de la conserver en attendant l'ouverture. Les pauvres cette année la neige est là … 😣
Pour remonter ça aurait valu le coup d'avoir les peaux. Il a donc fallu tirer par le chemin des réservoirs où une antenne de téléphonie mobile a été installée et du coup 2 des jasseries de Viallevieille ont vu fleurir un joli coffret électrique devant.
Après je suis allé faire le vallon de la ruine des Brûladis  qui part à l'angle nord/est de la plantation juste au-dessus de la tête des téléski de Prabouré.  Le cm de neige n'avait pas été soufflé, du coup c'était bon. Par contre les chutes de neige d'avant ont dû être bien soufflé car le ruisseau est bien recouvert et l'humidité des deux derniers jours plus le regel a bétonné les ponts. Mais compte tenu que la couche n'est pas énorme c'est très bosselé et en neige dure 🥴 pas simple.
Après un passage sur le plateau au-dessus du pont de la Fayolle,  en longeant la piste de fond damée mais sans aucune trace de classique,  je suis redescendu par la route forestière elle aussi juste damée, mais là encore le peu de neige pouvait rendre délicat la pose d'un traceur de classique.
Dans la dernière descente du pré de la Marion, le fameux MUL à chenilles hier quand c'était mou a tout labouré sur la droite, incroyable et hyper dangereux pour les "petits skieurs " que j'ai alors doublé et qui devaient tant bien que mal éviter sur la glace ceux qui montaient sur leur gauche tout en évitant le "fossé" de droite laissé par les chenilles 😱🤪🤣😂
Pourtant il y avait un peu de monde mais à 9,50 € le tour, avec les skis qui se baladent latéralement, vaut mieux aller faire de la raquettes ou de la rando😣
1° sous le soleil à 11h30.

En haut les 4 Rochers, en bas le rocher Y et après quand le renard coupe les traces du lièvre. Elle ne devait plus sentir assez pour qu'il daigne les suivre.


Bien vu. Joli tour et super temps..