Conditions de neige massif du Forez

Jacou et Forez sont donc partis aux sports d'hiver. Deux demies-journées et aujourd'hui toute la journée. Donc deux nuits sous la pleine lune !
Bien décidé à les rejoindre à la journée, j'ai décollé de bonne heure, attrapé 3 croissants au passage, un petit réchaud à alcool dans le sac à dos pour une boisson chaude (au cas où ils soient juste en carburant), une paire de jumelles pour regarder des traces au loin, et une merde de portable.
Ils m'avaient indiqué leur position la veille au soir, et en tablant sur le téléphone à vapeur et leur traces dans la neige, j'étais persuadé de les trouver au petit-déjeuner.
Et bé que nenni ! Pourtant, au matin, le soleil était dans un grand jour.
Mais des traces de ski, y'en avait partout. Et des traces faîtes en un jour seulement. Et peu de traces de raquettes. J'ai vraiment l'impression qu'il y a quelque chose qui se passe du côté du SRN !
Donc des traces dans tous les sens, et pas une de pulka. Sur ce coup, raté!
Et le portable ! Jacou en a un, et s'il le tient allumé, çà peut le faire.
Mais même pas le frémissement d'une onde !
Et le brouillard qui se lève pile quand j'atteins la Pierre Bazanne.
Forez m'ayant annoncé que de là il comptait monter à Roche Gourgon, j'ai pensé pouvoir peut-être les apercevoir de là-haut. J'en ai pris la direction avec une visibilité se comptant en centimètres. Mais çà s'épaississait de plus en plus et là j'ai compris que j'allais me bouffer les croissants tout seul C'est con ,mais c'est comme çà!
J'ai donc errer, comme une âme en peine sur la pampa, et vers le Plan Chevalat où j'ai mangé (c'est bien les cartes, y'a des noms écris dessus), j'ai trouvé des traces qui pouvaient bien être les leurs.
En fait ils avaient fait la grâce matinée et j'étais devant eux.
Et bé, tant pis.; le train est passé, j'en prendrait un autre; je suis donc revenu sur mes pas, ai vu le vallon où ils s'étaient cachés pour la nuit et suis parti en direction de Baracuchet, avec un timide soleil de retour.
Résultat des courses : 8 heures de ski
Et une haine envers ces saloperies de portables. Dire que j'avais acheté cette daube il y a quelques mois à force d'écouter des gens qui ne trouvaient pas prudent que je parte seul sans moyen de communication, et sans personne à la maison pour signaler un non retour (c'est vrai que je pourrais sécher quelques jours avant que quelqu'un soit étonné de ne plus me voir; mais je n'y pensais pas, c'est eux qui m'ont foutu les jetons ! ).
Et dire que je traîne maintenant ce machin dans le sac à dos depuis le début de l'hiver. Bien avancé avec une bouze pareille en cas de problème !!!
J'étais déjà anti-portable, là çà va devenir la guerre !
Modifié il y a 5 ans
Des volontaires pour une bonne virée samedi ou dimanche si le temps se maintient !
Cà fait du bien de revoir le soleil !
Modifié il y a 5 ans
Je sais que c'est pas juste à côté, mais samedi soir un bivouac s'organise côté Sancy :
http://www.skirandonnenordique.com/modules/newbb/viewtopic.php?forum=24&post_id=14977#forumpost14977
Modifié il y a 5 ans
Un retour sur le bivouac du 13 février en images avant de vous parler des sorties de la semaine passée et de cette semaine, dont le fameux bivouac en trou à neige ce mercredi soir. J'espère que forez et Jacou nous ferons un récap de leur périple.
Bon bivouac dans le Sancy, je serais bien venu bivouaquer au Moncineyre, mais je suis à Lyon pour pour un atelier expo sur la terre et le pisé.
Le soleil fait vraiment du bien.
Modifié il y a 5 ans
Tu fais encore plus fort que nous, dormir dans la neige et à 1500 m alors qu'il y a des arbres pour se tenir au chaud dessous, ben alors ! :-o :lol:

Alors sinon pour le compte rendu :

D'abord merci pour les croissants Bernard, mais comme avec Jacou on se levait au jour (7h environ) et qu’il faut compter 2 heures avant de tout remballer, tu nous as précédés … Désolé ! :-?

Sinon on a fait un bon tour : départ vers 13h15 des Pradeaux mardi 26 par beau temps et soleil.
Puis barrage, haut de Prabouré, contournement du bois Balayoux et super descente dans une neige de sucre sur le bûron du Clos ; traversé de la route au niveau du Coq Noir, puis plongé dans le trou vers le pont de l’Ance où nous rencontrons un randonneur alpin qui vient de tracer des virages dans la pente des ruines de Champclose.
Puis retraversé de la route sous le bûron de Braveix où des vaches sont dehors !!! Enfin remonté physique à mi-bosse pour un campement au-dessus des jasseries des Gorces, dans les pins au sud/ouest. :-)

Nuit à – 10° d’après le thermomètre de Jacou sous son auvent de tente.

Mercredi matin levé au soleil mais départ direction Pierre Bazanne dans la brume, à l’estime par la côte de Braveix. A 20 m de la Pierre on ne la voyait pas. :-o
Puis descente dans le vallon sous la Pierre Bazanne et remonté dans le bois sur Roche Gourgon. Le vent y prend tellement que la neige est soufflée. On voit l’herbe …

Contournement de Roche Gourgon pour se faire la descente entre les 2 « sommets » sur la jasserie de Gourgon que nous avons loupée. :-?
Au jugé on a tiré à travers lande, fayards et bouleaux (un petit « grand Nord ») sur le ruisseau de Chorsin qui passe sous Garnier. Passage titanesque du ruisseau où j’ai failli me laver les pieds pour pas cher et où la pulka made in Aventure Nordique de Jacou a fait montre de dispositions de franchissement assez exceptionnel, avec un bon tracteur devant pour tirer. :lol:
Repas semoule.raisins secs sous la jasserie sans nom, entre celle de Gourgon et le groupe de Garnier. Pas froid à l’abri du vent.
Et à la remontée, MIRACLE !
Que le soleil soit et le soleil fût ! 8-)
Tout s’est dégagé ! On a vu au-dessus du brouillard apparaître tels des diables le suc de Pégrol et PsH qui semblaient énormes dans leurs manteaux blancs !
Et là, orientation ultra facile, de 150 m on est passé à une visibilité de 50 km …

Puis on a contourné les sources de l’Ance afin d’éviter le « trou », pour filer sur les Supeyres.
Là, traversé de la route pour aller se planter entre les jasseries de Malmotte et la plantation des Allebasses, à 300 m sous les pistes de fond, juste au-dessus des rus et autres sources qui filent dans la combe sous Malmotte.
Installation en chemise et sans gant mais avec pantalon sous des pins (moins pratique que le sapin pour le matelas mais ça débarrasse) où chantent des oiseaux.
Jacou brasse du mou pour trouver le dur :lol: dans une neige en sucre sous la prime croûte et sous l’œil goguenard du Sancy et du vieux Puy-de-Dôme.
Nuit moins froide à – 8° toujours d’après les relevés de météo Jacou.

Et jeudi matin sous un soleil voilé, départ au plus simple par Fayevie, le barrage côté ouest et arrivé aux Pradeaux à 11h00, après les 500 derniers mètres rocambolesques où voulant arriver skis aux pieds aux voitures, la pulka de Jacou a glissé dans le ruisseau, effleurant l’eau. Un bon coup de rein et elle est ressortie sous les applaudissements d’une foule (3 pelés et 1 tondu environ) qui devait se poser des questions sur notre état mental. :lol:
Et voilà … En attendant la prochaine !

Sinon samedi peut-être un tour « tranquillou » l’après-midi mais après c’est l’alpin et là c’est sûr !

Par contre après, on se recontacte pour des sorties de mars ! :-D
Modifié il y a 5 ans
J'ai oublié de te féliciter encore une fois pour les photos Benbois, on est plus sur un site de rando nordique mais de photographie, entre toi, JW Chalopin (y'a longtemps qu'on a pas eu de ses nouvelles, j'espère que ça va ?), Damien63 et Jacou, ça tire du portrait de notre vieux Forez (je parle du massif bien sûr).

Sur ta première photo, on voit les rochers du sommet, en février 2011 j'ai dormi là, dans la bruyère. J'y étais allé à pied même pas en raquettes. Ca avait fait un peu de grésil pendant la nuit.
Cet hiver, la neige qui est tombée aurait fait pour celui de 2011 en partageant à moitié ou pour le prochain si ça ne veut pas rire pour nous.

Allez ! A la revoyure ! :-D
Modifié il y a 5 ans
Forez a bien résumé notre raid.
Il est très fort sur la connaissance du domaine dans tous ces détails.
Points de passage de barbelés et de ruisseaux,
Cheminement sur la ligne de pente la plus régulière.
Cheminement en fonction de la météo ou de l’enneigement.

On a mis au point une méthode de franchissement de barbelé en faisant glisser la pulka sur 2 skis appuyés en spatule sur le barbelé,
La pulka bleue passe très bien les obstacles en tous genres. Mon système de frein commandé depuis les hanches fonctionne très bien et permet d’être autonome.

Nous avons eu des conditions de neige exceptionnelles.

Je propose un bivouac de fin de saison.
Après l'Aventure Nordique de Régis, soit le WE du 23-24 mars soit le WE du 30-31 mars.
Modifié il y a 5 ans
Bonsoir à tous

Félicitations à vous tous pour vos compte-rendus et belles photos. L'aventure est vraiment au coin du bois cette saison, faut dire qu'avec les conditions de ces derniers jours…
Sinon Dimanche enchanteur depuis les Supeyres, avec deux compagnons novices en srn. Après l'équipement et les conseils de l'ami Pierro, départ plein nord pour échapper à la foule dominicale qui commençait à envahir le Col. Prise en main du matériel dans les bois de grand Coche, et direction le carrefour de Pégrol. Comme la glisse était encore plutôt bonne, première sensations en descente dans les vallons qui alimentent la tourbière de Barra, entre Loire et Puy de Dôme. Pas facile de tourner dans cette neige qui revenait rapidement sur 10 bons centimètres. Traversée de la tourbière de L'Oule, et pris le chemin qui contourne la vallée du Chorsin par la lisière forestière. Franchement chaud, en T-shirt. Les ruisseaux commencent à bien grossir. Prudence en les traversant car les ponts de neige se font aléatoires. Arrivée à Renat, casse croûte au soleil et remontée droit dans la pente par Colleigne, jusqu'à Pierre sur Haute, dans une neige accrocheuse. Panorama brumeux depuis le sommet, mais magnifique ambiance sur les Haute-Chaumes. et comme il faut bien redescendre, tout droit vers le vallon du Chorsin pour rejoindre ensuite Pradoux et les jasseries du Suc de Pégrol. Retour au Col des Supeyres par le Plateau des Egaux, vide de Kite surfeur, faute de vent et une bonne bière au Supeyres. Des compagnons ravis et séduits par le SRN. Je crois que cette pratique est vraiment en train de convaincre nombres de gens souhaitant sortir des pistes.
Voila une bien belle journée. L'invitation pour un dernier bivouac est tentante, voir avec les agendas.
Modifié il y a 5 ans
Bonsoir à tous,
Je suis partant pour un bivouac neige le Week du 30 Mars. En plus le cousin de Grand Steak sera rentré sur Ambert, et je le motiverais.
Comme l'an passé je repart pour 1 bivouac par mois.
Bon si la neige revient. L' an passé j'ai bivouaqué en avril dans la fraîche.
Ci dessous quelques images du Bivouac du 13 14 février.
Je suis sortie hier entre le béal et la richarde en longeant la lisère forestière à la recherche de traces d'animaux dans cette neige bien fondante. je suis passé partout et même fait quelques descentes Sympa.
Coté trace je suis presque sur d'avoir vu des laissés de cerf (crottes).
Ça fait un moment que Tu n'est plus sur le forum N75.
A bientôt
Modifié il y a 5 ans
J'oubliais les images d'hier.
Modifié il y a 5 ans
 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.