Conditions de neige massif du Forez

Benbois je n'ai pas d'appareil photo, j'ai pris 3 photos au portable (j'en ai un maintenant) mais il faut encore que j'arrive à les transvaser et ça, … c'est pas gagné … :lol:

Une sortie hier avec l’ami Jacou, comme il vous l'a indiqué, au départ des Pradeaux. Temps hésitant entre soleil et nuages puis tirant plutôt sur les seconds … :-?
Au vent il faisait assez frais mais malgré tout, la neige était bien revenue, ce qui n’était pas mal sur les plateaux, d’un point de vue accroche et stabilité latérale des skis, par contre les descentes un peu galère.

Nous avons croisé deux fois le même skieur de fond égaré sur la piste vers les jasseries de la Fayolle, sinon, personne d’autre, le grand silence … mis à part à l’alpin de Prabouré où nous avons vu les gamins de l’école de ski sortir du téléski.

Sous les bois la neige était très salies par les aiguilles des résineux, l’enneigement encore « potable » mais … Beaucoup d’endroits où la neige s’est effondrée sous notre poids, ça doit ronger par-dessous. :-?

Le retour par la piste qui va de la Tuile sur le réservoir était mauvais au niveau de la descente, totalement déneigée :-?, qui se situe entre le barrage sur la droite et les jasseries des Mortes sur la gauche; et la suite dans le bois était également peu enneigée. :-?

La descente de la bosse des Ronzières au-dessus de l’auberge était correcte vu "l'ambiance", mis à part que les skis enfonçaient pas mal, alors c’était dur de trouver l’équilibre avant arrière, même en décalant les skis : soit celui de devant plantait et ça amenait vers l’avant, soit celui de derrière enfonçait trop du talon et ça amenait le poids du corps vers l’arrière … DUR, DUR !
Et sur la fin, là où la pente équivaut à une noire, 3 virages et 3 gamelles … :-( le virage se passait bien mais en sortie, les talons des skis enfonçaient dans 20 cm de molle et l’arrière train voulait plus suivre …
Sinon à partir des Pradeaux, ça va être dur, car aujourd’hui c’est la très grande douceur, il faudra chercher plus haut tant qu’il y en a … :-(
Modifié il y a 5 ans
Merci beaucoup pour ce retour Forez, par les temps qui courent c'est fort utile.

Dimanche il m'en est arrivé une, une première en plus de 35 ans à sillonner notre beau massif : je traversais un ruisseau entièrement recouvert d'un pont de neige, et sous le passage d'un ski, il a cédé (pas le ski, le pont !). Heureusement que je suis tombé côté rive, un ski dans le trou, l'autre qui gesticulait en l'air, le buste côté bruyère, les bras avec heureusement, et qui m'ont été bien utile pour me sortir de ce merdier !
Sinon, en haut, c'était glace au nord (les baguettes auraient encore été bien utiles !) et croûte ramollie au sud.
C'est pour bientôt, les skis à géométrie variable, m'sieurs dames les fabricants ?

Pas de Fata Morgana, mais toujours des sommets à profil alpin autour de 70°.
Modifié il y a 5 ans
Des nouvelles du nord forez,
Ma dernière sortie remonte à lundi soir, départ du col du béal direction nord est du coté du vallon de courteau puis direction le fossat de la Loire puis la pigne et retour Béal.
Neige un peu glacée, avec des belles zones de glisse, belle visibilité, je n'ai pas sortie la frontale. Le vent était assé fort sud sud ouest sur le retour en plat descendant j’étais forcé de pousser fort.
Belle sortie solitaire de près de 3 heures avec repérage d'un secteur à bivouac intéressant avec vue sur l'est.
Prochaine sortie ce week surement en fonction des dispos et ensuite projet de bivouac pendant les vacances.
A bientôt
Modifié il y a 5 ans
Première expatriation du sud vers le nord du Forez. :-)

1 cm de neige fraîche à la Grosse Font, ça allait très bien. Puis dans la vallée du Fossat, sur le haut du pré, d'un coup la glisse était moins bonne, la faute à 2 cm de neige humide.
Un saut pour franchir le ruisseau du Fossat puis sous les arbres ça gouttait. Il y avait une telle accroche que le grand mur du fond, avant d'attaquer le sentier, se montait tout droit, mis à part la fin qui est trop raide pour tenir la position.

Des restes de traces de ski bien "avariées" à la montée, sans doute Benbois … ? :-o

Dans le chemin j'ai joué au bûcheron à 2 endroits. D'ailleurs, à un , c'est parti d'un peu plus haut, un glissement de terrain, mais moins important que celui de 99 (il me semble) qui avait emporté un énorme morceau de terrain et traversé le chemin en y creusant un fossé pour rejoindre le ruisseau.
Ensuite il y a 2 ou 3 passages délicats où l'eau qui coule dans le sentier a mangé la neige.

Gros brouillard là-haut alors j'ai basculé sur la vallée des Reblats. La descente était très bonne avec les 3 cm de neige humide. Vent de sud à sud ouest, pas trop froid.
Avant de sauter le ruisseau des Reblats au saut habituel, j'ai encore rejoué au bûcheron pour couper des branches qui gênaient, en vue de futurs passages.

Le long du ruisseau, environ 70 cm de neige à l'endroit du saut.
Un petit tour dans la vallée rive gauche puis rive droite sous la ruine dans la grande clairière orientée nord/est, où ça passait très bien, alors que c'est un endroit humide où l'eau ressort souvent.

A 30 m de la cave paternelle, 2 grosses têtes de sapins sont tombées à moitié sur le chemin. Un passage a été fait sur le côté, mais je n'avais pas le temps de mieux dégager, ce sera pour une autre fois. :-?
Une bonne remontée sur le plateau du Bechou puis au "nez" dans un épais brouillard, en gardant le vent sur la joue gauche, direction les rochers de la Pause.
Au début j'ai longé un peu la lisière des Reblats, mais après pour éviter la combe et un des bras du ruisseau, qui est sous les jasseries du Fossat, j'ai tiré plus à gauche afin de rester à peu près à plat.
Avec le sud, un bon coup de vent indique le passage vers le "col" que forme la piste qui va de la croix du Fossat à la jasserie des Nerses.
Ensuite dans la montée du Mont Thiallier, j'avoue que je ne savais pas trop où j'étais exactement, :-( :-o mis à part que je conservais bien la pente à gauche. Puis j'ai vu des rochers que je ne savais identifier et enfin un replat en arrivant sur le haut, où la bruyère ressortait assez.
En tirant un peu à droite, j'ai retrouvé à nouveau des rochers et un identifiable, :-) qui est juste après le passage de ceux de la Pause, sur le PR.
C'est un rocher partagé en 3 que j'appelle la Sagesse, comme les 3 singes (1 les mains sur les yeux, 1 sur les oreilles et 1 sur la bouche) , soit je n'ai rien vu, rien entendu et je ne dirai donc rien … :-P

Après la descente habituelle sur Chansert par le chemin pas facile à négocier avec les fausses traces de skis, de pieds et de raquettes, avec sous les arbres une neige glacée car les gouttes tombées des branches avaient bouffé la fine couche.

Donc à faire attention car on prend de la vitesse et en arrivant sur les découverts ça freine d'un coup dans la fine couche humide. De plus, le départ du chemin, là où ça pend bien, ça va pas mal, mais après sur les replats il y a des manque de neige.

Sinon, le départ du Chansert reste, à mon sens, le plus sauvage du massif, mais pas le plus facile avec les pentes. :-)
Modifié il y a 5 ans
24 h après on repart de sous le Chansert mais plus dans les mêmes conditions … :-?

Les petits manques de hier sur la route ont grandi, et la fine couche de neige humide qui aidait bien à la montée en retenue et assouplissait la descente, a disparu durant l'après-midi de samedi avec le vent du sud, et s'est transformée en croûte de glace par endroit. Une croûte qui parfois tient, parfois ne tient pas … :-?

Sinon retour dans la vallée des Reblats direct par les rochers de la Pause, où j'ai croisé 1 renard et 3 sangliers (une portée de l'année vu la dimension).

Vent de sud, frais, mais de sud, alors … pas bon pour la neige … :-( :-(

La descente du mont Thiallier sur les jasseries du Fossat était bonne. Neige dure mais pas glacée partout, un peu cartonnée bosselée, il suffisait de virer là où la neige ne brillait pas, mais bon, ça virait quand même en dérapant latéralement sur 1 mètre, même en appuyant très fort sur les carres.
Par contre la descente juste avant le ruisseau des Reblats était très mauvaise, toute glacée, il a fallu se laisser aller latéralement.

Dans la vallée c'était correct mis à part sous la ruine dans la grande clairière, où c'était tout glacé.

1 demi-heure de bûcheronnage pour dégager l'accès à la cave et une remontée sur le plateau, avec un soleil qui jouait avec les nuages. très noirs sur le Sancy et le Cantal et les Alpes dans les nuées.

Descente du mont Thiallier sur le vallon de la Jacine en tirant sur la droite mieux enneigée, puis retour par la piste qui part de la jasserie des bergers, sur la pente du Thiallier.

Descente harde, soit gelée dans les vieilles traces de skis, raquettes et piétons, soit un peu molle sur les côtés. Vu la pente il fallait doser le chasse-neige pour ne pas enfoncer. Idem pour le retour sur la Grosse Font où la neige était molle dans le pré mais très rapide.

Sinon on ne peut pas dire que les conditions soient optimum, une neige rapide de printemps, soit glacée soit molle, sale sous les arbres, cartonnée et bosselée en dehors.
Ca fait mal aux adducteurs, aux chevilles et genoux pour tenir les dévers et aux cuisses.

Donc il faut mieux à la limite, partir des Supeyres, plus à plat, pour éviter ces inconvénients.

Et attendons que la neige revienne, si ça change le week-end prochain, sinon … il faudra mieux sortir des raquettes dans des neiges comme çà. :-(


Modifié il y a 5 ans
Samedi dernier ballade très humide en raquettes à partir de Chansert. :-(

Beaucoup de manque de neige sur la route et le chemin après la barrière montant sur les rochers de la Pause. Là-haut à 1531 m un grésil/pluie mais toujours pas la neige. :-(

Pour en avoir il fallait rester dans la pente en dévers au-dessus de la vallée du Fossat.

La piste devant la croix était déneigée.

La redescente dans la vallée alternait neige et terre gorgée d’eau.

La vallée était déneigée au 3 quart.

Au retour dans le pré de la Grosse Font, ça avait encore fondu … :-( :-( :-(

Je suis revenu trempé comme un poisson ! :lol:

Samedi vers 16h00 on voyait d’en bas que ça avait regrisé vers 1300 m.
Dimanche il en est revenu un peu et ce matin sur les webcam de Chalmazel et de Prabouré on voit que c’est « un peu blanc » mais 8 à 10 cm doivent y « ramasser », malheureusement …

C’est parti pour du temps doux et humide avec neige ou redoux et vu le changement de lune, j’ai peur que l’on traîne ça jusqu’à la mi-janvier … :-( :-(

Que ces nouvelles ne vous coupent pas l’appétit pour le réveillon ! :lol: :lol: :lol: :lol: :-D :-D :-D
Modifié il y a 5 ans
Belle sortie rando à pied ce lundi, départ du col du béal et montée à Pierre sur Haute, il y avais du monde en raquette et sans, pour notre part nous étions sans raquette, juste en chaussure de rando et guêtre, quelque centimètres de neige fraiche et encore de belle plaques de neige dure en dessous.

Ca devais passer à ski, j'ai d’ailleurs vu un gars en ski de fond sur la route militaire avec quelques centimètres de bonne neige.

Quelle vue aujourd'hui, on voyait toutes les alpes du sud jusqu’au jura, magnifique contraste entre les plateaux enneigés et les vallée sans neiges en dessous de 1300m.

Bref celui qui voudrais faire une petite sortie en SRN doit pouvoir le faire autour de Pierre sur Haute en évitant les zones à bruyères.

Si j'ai le temps je ferais peut-être un bivouac d'ici la fin de semaine.
Bonne fin d'année et que la neige soit au RDV de 2014.
Des Bises
Modifié il y a 5 ans
C'était sans doute moi qu'a aperçu Benbois sur la route du pas de la croix, et en direction de la "petite Laponie"(creux de la pigne) hier matin.Avec les skis de "rando" jusqu'au Fossat(42) par les pistes encore bonnes surtout avec les 5 à 8cm de neige fraîche sur la vieille.
C'était extra dans et hors du damage. On pouvait même sans doute "patiner". Si l'on sort des pistes il faut bien sûr chercher les endroits exposés nord ou est, qui ont gardé de la vieille neige et éviter la bruyère. Enfin il y a encore " à faire " sur le Béal en croisant les doigts pour que la température ne monte pas trop..
Modifié il y a 5 ans
Pardon benbois, je m'aperçois après coup que le gars en ski c'était sur la route de PSH. En ce qui me concerne c'était la route du Brugeron..
Modifié il y a 5 ans
misère, misère !
à 15 heures, encore rien vers 1200/1300 m

et vint la photo ! yes !!!
c'était hier

et encore une, j'y prends goût !
il y a un mois déjà !

vous aurez pigé la chronologie !
la deuxième c'est pour bien vous endormir ce soir !

et une troisième pour le plaisir !
pas de panique, ça mord pas…je pense que Benbois pourra confirmer ?
ben ouais, c'était hier 12 janvier !
…bon, ben j'ai bidouillé pour que la photo pèse moins d'une tonne, mais on n'y voit plus rien…désolé !
Modifié il y a 5 ans