Conditions de neige massif du Forez

Sortie du col du Béal, sur une neige poudreuse en faible quantité là où ça a soufflé, ce qui fait que l'on sent et entend tous les petits "cratères" et blocs de glace formés par le redoux. Mais dans les endroits moins exposés, c'était très bon, de 5 à 10 cm de fraîche, idéal pour la rando. Temps alternant entre nuages, brume et une tentative timide du soleil et une autre tout aussi faible de neige. Pas ou très peu de vent.

Au Béal il y avait 4 paires de skis devant l'auberge et les pistes étaient tracées.
Par Roche Courbe, je suis descendu sur la pente ouest, vers les jasseries du Béal, puis j'ai traversé la route du Brugeron sous celle des Clissades pour aller sur le gros groupe du Merle, puis celles de Pillère pour enfin arriver au but de mon escapade, celles de Jacques Rodde.

En effet, il y a très longtemps :-? , j'avais autour des 15/16 ans, j'avais fait avec mon père et 3 autres personnes, ma première vraie rando avec 2 nuits dans des jasseries, et nous étions passés à Jacques Rodde.
Je me souvenais d'une plaque parlant d'un résistant tué par les Allemands.
La jasserie sur laquelle est apposée la plaque est celle en arrivant du haut, juste sur la gauche de la grande jasserie habitée à l'année, où il y a une éolienne.

"Ici mourut le 17 février 1944, Le Patriote Pierre Marcel Dessapt"

Bientôt 70 ans … De là, on a une vue magnifique sur la Chamba, sous le col de la Loge, côté ouest des monts mais néanmoins dans la Loire et sur la vallée jusqu'aux portes de Clermont. Mais le Puy-de-Dôme et le Sancy étaient dans la brume.

Ensuite, mes pas glissés m'ont conduit sur Puy Gros, puis 2 Boules, la piste de ski sur 1 km, la Montagnette et le col de la Loge par le GR qui sert de piste de raquettes "payantes !". :-o
J'ai croisé quelques skieur et des raquettistes, un couple du Nord, très gentil. La dame s'est étonnée que je ne sois pas sur les pistes de ski, alors il a fallu lui expliquer. Ils avaient payé 2 euros chacun pour avoir le droit d'emprunter un GR où la trace tassée glacée laissée par les promeneurs du week-end, était juste recouverte d'un film de poudre. La seule explication qu'on leur a donnée sur le péage est que au cas où ils se fassent mal, le domaine assurait les secours.
Je leur ai quand même parlé de l'accès libre et gratuit au milieu et le fait que le péage des raquettes servait avant tout à "boucher" le trou du ski sur pistes. Ainsi que du secours en montagne gratuit en France et payant sur une piste où pourtant ils s'étaient acquittés d'un forfait … Va comprendre Charles ? :-o
Ils ont été étonnés et très intéressés …

C'est vrai qu'à la Loge, comme l'a fait remarquer N 75 il y a peu, l'accès au milieu naturel est bien bouclé : départ des pistes de ski et retour, le GR en piste raquettes et la piste qui descend dans le bois de Migois également pour les raquettes, avec un avertissement que sans ticket c'est l'amende !. Bref ! Il ne reste rien mis à part les bois un peu denses. :-?
Et entre les deux pistes les plus éloignées dans la courbe à 1250 m d'altitude, il n'y a que 500 m. :-o

Enfin, je suis reparti donc sur la Montagnette, puis la clairière chère à notre bon N 75, un peu le retour des pistes sur 200 m puis à droite une autre clairière plus garnie en pins, qui m'a ramené sur le carrefour des pistes vers les loges de la Lite. Enfin le Chesseton et le Pas de la Croix où là aussi je suis allé voir la plaque posée le 14 juillet 2010 sur une pierre en forme de petit menhir, juste au bord de la route du Brugeron au Béal.

Ca concerne toujours la dernière guerre :

"Dans la nuit du 12 au 13 août 1944, Suzanne Combelas et Denise Colin, opératrices radio du corps féminin d'Afrique du Nord, furent parachutées à la croix de Saint-Anne et recueillies par la famille Guilhot des Tuiches, du réseau SR Kléber"

Les Tuiches sont à hauteur de Camelot, l'ancien départ des pistes du Brugeron, au sud/ouest.

Enfin une belle sortie de 4 bonnes heures et bien content d'en finir.
Modifié il y a 4 ans
" avec un avertissement que sans ticket c'est l'amende !. "

Brrrr…j'en frisonne de terreur !
Note bien qu'ètant donné qu'ils n'ont ni le droit de t'arrèter, ni de controler ton identité , ni surtout de t'empècher physiquement de passer , je vois pas bien ce qu'ils peuvent faire …relever ton immatriculation peut-être !
Si par le plus grand des hasards c'est un gendarme qui te barre la route tu décline ton nom et tout et tu lui demande gentiment de constater que la piste raquette n'est pas dammée …
Ca commence a contraster sérieusement avec l'attitude des stations dans les secteurs que je fréquente , Vercors , notamment
Modifié il y a 4 ans
Robert a écrit :
" avec un avertissement que sans ticket c'est l'amende !. "

gentiment de constater que la piste raquette n'est pas dammée …

Alors qu'une fois je parcourais le GR à ski en brassant une bonne couche de neige, j'avais croisé un couple en raquettes, complètement écoeuré par l'effort à fournir, un peu désorienté par un balisage pas trop présent, mais ils s'étaient acquitté du péage et de là possédaient un plan.

Oups, Charles y comprend pas trop !
Modifié il y a 4 ans
Merci "forez" pour ces anecdotes sur la résistance dans le forez… comme quoi, même en plein hiver, on est pas à l'abrit de croiser la gestapo (sous dénonciation?)…
ça me rapelle une stèle, juste au dessus de rochetaillée dans le pilat, sur la route qui monte au bessat, ou là aussi, 2 résistants (delorme et un aute, me souviens plus) sont tombés sous les balles de la gestapo!
Sinon pour la gratuité des secours en montagnes, c'est encore vrai en france (contrairement aux usa et à la suisse)
Mais on observe une dérive (lié à l'influence de l'économie libérale anglo-saxonne), en effet depuis peu, sur les certains domaines alpins, il est notté sur les forfaits "N'oubliez pas que les secours sur le domaine skiable sont soumis à facturation (délibération n°30 du coneil municipal du 9 octobre 2013).vérifiez bien que vous êtes assuré!

Bref, il vaut mieux se faire mal en hors pistes car c'est encore du domaine du service public et de l'état (nos impôts)
que sur un domaine skiable , car tres souvent gestion privé (du côté des grandes stations)comme pour la "compagnie des alpes" (coté en bourse)
:lol:

bref résistons! et restons français! :-D
Modifié il y a 4 ans
Hola les skieurs du Forez.
Semaine bien riche en sortie.
Mardi soir j'ai accompagné 11 personnes du boulot en sortie nocturne raquette de nuit départ du béal direction l'est pique nique du coté de procher à l’abri du vent. au départ vue correcte à l'est et des que l'on monte brouillard et rafale de vent à 50 km sur les crètes, température -4 à l’abri du vent. neige correcte avec une petite poudreuse, quelques rocher affleurant, je n'ai pas sortie la boussole mais il s'en est fallut de peu. 3h de balade. Et quel plaisir d'accompagner en SRN, c'est l'Avenir.
Mercredi Am sortie avec ma compagne entre Camelot et les jasseries du Béal, belle glisse avec une petite couche de fraiche.
Jeudi soir re nocturne avec un nouveau groupe, temps plus doux et nouvelle couche de poudreuse, génial.
Ce dimanche balade avec ma compagne du coté de montjasson et courteau depuis le béal, encore plus de fraiche et ça glisse correctement, sur le Retour on rencontre le couple Chapolin qui revient de bivouac avec la Pulka, on discute un peu, c'est sympa ces rencontres inétendues.
Demain soir je remet ça en nocturne, c'est facile quand on habite à moins d'une demie heure des crêtes.
Modifié il y a 4 ans
Oh là , Benbois !
Délaisse le nord, et va faire un tout au sud, tu verras comme c'est beau !
C'est ce que j'ai décidé hier, et bien m'en a pris, car je suis arrivé sur le parking des Pradeaux en même temps que Forez. Dire qu'on n'a pas pu se trouver l'an dernier à l'aide d'un téléphone portable, et ça fait la deuxième fois qu'on passe au même endroit dans la même minute.
Les grands esprits ne sont-ils pas fait pour se rencontrer…paraît-il ?
Il me demande illico si ça m'intéresse de partir au sud du col, tu parles Charles que ça m'intéresse. Voilà déjà longtemps que j'ai découvert ces petites routes bordées de magnifiques vallons, mais je n'avais jamais quitté le goudron.
Et nous sommes partis dans une neige de rêve par Chougoirand, Rouffix, Molhiac, alternant passages en prairies, chemins forestiers, hameaux tranquilles, bois de pins laissant pénétrer la lumière, croisements de routes désertes, vallons enchanteurs, traversées de ruisseaux.
Ici, le skieur ne consomme pas l'espace. L'espace est occupé par les habitants, les activités agricoles et la rivière, et le skieur doit composer son déplacement en fonction de ce tableau, ce qui donne un goût magique à une balade dans ce coin. Et vu la faible altitude, il faut en profiter quand c'est le moment.
Modifié il y a 4 ans
rentrés de 2 jours sur les crêtes pour tester notre nouvelle tente en bivouac. Samedi : neige au top, visibilité pas grand chose. Départ du col du Béal direction les deux boules, puis cap à l'est et bivouac. Dimanche belle boucle sur le secteur Nord Est du col du Béal. Neige au top. Rencontre sympathique avec Benbois et sa compagne sur le retour…
mon site www.passiongrandnord.com
Modifié il y a 4 ans
Ca bouge, la neige est revenue … Quand on lit tout on voudrait être … à la retraite pour suivre tout le monde … :-D

Initiation samedi matin à la rando nordique et première pour Sabrina sur le sud avec un départ vers le village du Suc, à 500 m des Pradeaux.

Départ dans une neige merveilleuse, 10 cm de plume sur du dur, une bonne visibilité mais un ciel gris avec fort vent de sud qui nous a gâché la bonne descente sur la gauche de Chougoirand.

Puis un petit tour sur les berges de la Ligonne avec quelques flocons de neige qui virevoltaient.
Retour sur Molhac avec des flocons qui s’enhardissaient. Nous avons ensuite suivi un peu la route avant de la traverser pour remonter par le sentier du chevreuil. Là, la neige tombait un peu plus dru et surtout, elle collait … :-?

Pour finir de remonter sur le pylône, ce n’était plus que de la raquette à neige. Il a fallu gratter les skis pour finir d’arriver. Neige très humide avec une limite autour des 1000 m.

Dimanche après-midi, le hasard a voulu que je retrouve ce bon N 75 sur le parking des Pradeaux. :-D
De concert, nous sommes partis dans une neige super bonne par le pré de la luge, direction le sud. Environ 15 bons centimètres de plus, un vent un peu frais, par contre à l’abri il faisait assez bon pour suer.

Chougoirand et sa descente « mythique » ou presque puis la bosse à 1188 m entre le puy de Loir et Moliachon, histoire de profiter du paysage avec une vue sur la vallée du Livradois, avec Ambert, Marsac et Arlanc, dominée par les monts du même non qui culmine à 1218 m. Les nuages nous empêchaient de voir les montagnes de l’ouest auvergnat, Sancy, Cantal, Puy-de-Dôme …

De là, une petite descente pour longer la lisière du puy de Loir puis enfiler la route forestière qui descend sur le siège de la Reine. Ensuite, la plongée sur Rouffix (ou pignon fixe comme l’a dit N 75) qui était extra, mis à part 3 ou 4 arbres en travers qui nous ont obligés à contourner. Mais dans cette poudre c’était un vrai bonheur. :-D :-D :-D

Puis nous avons traversé la route pour aller sur la Grange, une belle ferme retapée et sommes remontés un peu direction Molhac avant de prendre à gauche et retraverser encore la route près de Moissonnières et de remonter sur le réservoir.

Comme je l’avais déjà dit ici, et c’est la réflexion que m’a fait N 75, c’est un petit Jura, mais il a ajouté : « ne manque qu’un bistrot pour poser les skis contre le mur et aller se taper un vin chaud … » :lol: Au carrefour de Molhac ce serait l’endroit idéal.

Et là, encore une belle descente, mais trop courte , toujours trop courte dans ces cas-là … sur les berges de la Ligonne, que nous avons remontée en laissant le Gat sur notre droite et en retraversant la route pour suivre le ruisseau.

Puis une ultime remontée sur le pylône et le retour aux Pradeaux à la nuit, rompus, « rendju » (comme l’on dit en patois d’ici) mais heureux comme des gamins … :-D
Modifié il y a 4 ans
Mercredi, encore un tour sur le sud des Pradeaux avec mon ancien ! :-D

Chougoirand, les berges de la Ligonne, le réservoir pour passer sous Molhac puis remonter par le chemin sous la route vers Chougoirand.

Puis retraverser la route afin de remonter jusqu'aux sources de la Ligonne, à l'est de Chougoirand, dans le vallon sur la gauche de la belle descente durant laquelle nous traversons un chemin parfois déneigé, qui mène à une maison isolée. Les sources sont à gauche légèrement au-dessus de cette bâtisse.

Dimanche, avec N 75 nous n'avons pu le faire à cause de la nuit qui nous gagnait. Compte tenu que pour aller aux sources il faut traverser des parcs, mieux vaut y voir clair à distance afin d'appréhender au mieux les passages.

On retombe sur une autre maison isolée et 200 m après sur la piste et le pré sous le pylône.

Un bon vent de sud-ouest au départ, puis il a tourné à l'ouest pour finir au nord-ouest vers 17h30.

T° fraîche au vent mais à l'abri il faisait bon, sans plus.

Aux endroits à découvert, la neige soufflée/roulée était légèrement glacée et n'accrochait pas un yoyo même sur le plat. Par contre, très bonne pour les descentes et pas dure à tracer. :-)

Sur le site de Chalmazel, ils annonçaient télésiège fermé avec vent de 95 km/H hors rafales.

Je n'aurais pas voulu être sur les crêtes, vent + sommet balayé/glacé = ski de rando bof bof … :-? :-(

Aujourd'hui il a fait bon en bas et il me semble que les sapins ont déchargé toute la neige.
Modifié il y a 4 ans
Salut N75 et les autres,
Hé bien non je ne suis pas allé au sud, çà viendra si la neige est au RDV début Mars, pour les vacances, peut-être une traversée sur 3 jours.
Pour le moment je reste entre centre et Nord.
Mardi soir une nocturne entre camelot les deux boules puy gros pas de la croie et retour camelot par la route non déneigée, bonne couche de neige fraiche, et bon vent à découvert.
Mercredi avec Fabien départ de la domas, montée au chansert descente au fossat montée sur monthiallier par le retour du circuit PR a traver la forêt, ensuite on passe au dessus de la jacine la font du blanc et on rejoint la grosse piste pour rentrer, bonne neige avec une couche de fraiche, 4h de balade.
Ce soir peut-être un bivouac coté nord.
Modifié il y a 4 ans
 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.