Conditions de neige massif du Forez

forez a écrit :
il y a une superbe descente sous le rocher de la Fromagère, jusqu'au nez de la vallée de Billeyre, vers la ruine. On a 150 à 200 m de dénivelé.

Achtung !
neige fraîche sur fond dur !…(on me l'a soufflé)
Modifié il y a 4 ans
S'il y a des candidats pour un viron depuis les Supeyres en début de semaine prochaine, ce serait sympa d'égayer nos planches !


Modifié il y a 4 ans
égayer vos planches !

combien !

bivouac !

Modifié il y a 4 ans
sauvageon a écrit :
S'il y a des candidats pour un viron depuis les Supeyres en début de semaine prochaine,

Un départ depuis les Supeyres me va.
J'y serai dans la matinée de lundi. Je peux y être a partir de 9h.

Je bivouaque lundi soir, quelque soit les conditions..
Modifié il y a 4 ans
Lundi boulot, mais après je peux m'organiser pour libérer une journée !
Modifié il y a 4 ans
La neige est bonne.
Bonne balade cet AM entre le béal et la cuchade et la richarde,
en lisière depuis les rocher de la chapelle, direction sud ouest en plein brouillard, je n'y voyais rien tant qu'il n'y avais pas d'arbuste, ensuite super poudreuse 15 à 20 cm.
Au retour entre la cuchade et reclavet j’entends quelqu'un qui m’appelle.
Un gars en Rando alpine bien stressé ça fait un moment qu'il tourne sans moyen de repérage, il est passé près de plusieurs jasserie, la richarde je pense.
Je lui indique la direction en lui disant de rester à droite des rocher de la chapelle, il est un peu stressé et file tout dré, je le suis il passe les rocher, je le perd, je crie et il me répond et me rejoint et là je le ramène au téléski de PSH.
Descente dans le brouillard et la bonne neige jusqu'au Béeal en passant par procher et Peyre mayou. Quel pied
Allez y demain elle sera bonne.
J'y retourne en passant par le Chansert pour rejoindre l'ile de Monthiallier.

Pas de bivouac pour moi en début de semaine, à partir de mercredi ou jeudi éventuellement.
Profitez bien
Modifié il y a 4 ans
Et encore mon bon Benbois, d'en bas je voyais la lisière de la forêt sous le Mont Thiallier, ça devait être un peu mieux que ce matin … :-?

En effet, tu m'avais donné l'envie d'aller dans le "sauvage" de notre montagne de Mont Thiallier, alors ni une ni deux direction le carrefour de la route de Domas. :-P

5 à 10 cm de neige fraîche à 1150 m, quelques flocons virevoltaient.

je suis allé sur Chansert puis pré Daval et la vallée du Fossat. Il y a une quinzaine d'années, en raquettes, j'avais remonté avec mon père le ruisseau du Vertolaye sur la rive gauche et là, je l'ai tenté en ski …

Dur, dur, surtout sur la fin quand le ruisseau est pris entre deux pentes très raides, garnies d'arbres et de rochers. Il a fallu chercher le passage et remonter dans la pente. Je brassais 30 à 40 cm de neige par endroits et les bâtons parfois s'enfonçaient jusqu'à la poignée. Heureusement, les petits arbres type bouleau ou fayard, servaient à "s'élever" le corps et "l'esprit". :-P

C'était magique, nature endormie, ouatée … juste une malheureuse trace d'un oiseau que j'ai entendu. Il aurait fallu un Benbois pour dire qui il était …

Grosses accumulations de neige, qui commençait même à prendre sur le ruisseau. Depuis un mois, c'est la première fois que le temps était réellement à l'hiver. Mais pas très froid quand même.

Puis j'ai traversé sur la fin une des deux sources pour me retrouver après un léger replat, à replonger sur la barrière du chemin.

Ensuite la croix du Fossat au bout de deux heures d'efforts. La neige a recouvert le socle.

La prochaine fois, promis, juré, craché, je mets les demi-peaux que j'avais dans le sac mais que … "Oh, ça passera bien" … Oh, ça vaut plus le coup maintenant on est presque rendu …" :-( :-P

De là direction les jasseries du Fossat, puis je voulais monter sur le mont Thiallier afin de redescendre sur l'autre versant vers le rocher de la Fromagère … Mais là, visibilité de 10 à 30 m … Vent, tout était givré, un joli jour blanc, lecture du relief très approximative … :-?

Je suis arrivé je pense sur le haut car la neige était très glacée, la poudreuse balayée. Le vent a chassé un peu la brume et j'ai vu des rochers. Ils me semblaient être ceux côté sud avant la grosse corniche photographiée par Benbois. Je voulais surtout éviter de me retrouver dedans, dans cette forte pente et avec une grosse accumulation dangereuse.

Alors j'ai bifurqué légèrement, passant le vent de nord/ouest de mon côté droit à pleine face … Puis ça descendait un peu … à un moment je me croyais en train de glisser et j'étais arrêté … Enfin toutes les bonnes "illusions" que procure le jour blanc.

Et à force de tourner, j'ai retrouvé des traces, donc les miennes … J'ai sorti la boussole, puis pris un cap un peu au hasard pour replonger dans la pente, et j'ai vu surgir devant moi, la jasserie des Nerses ou du moins ce qu'il en reste encore.

Donc là, le parc, les jasseries du Fossat, les rochers de la Pause où l'espace de 10 secondes le disque du soleil est apparu dans un pan de ciel bleu, puis la descente sur Chansert par le chemin du bois, sous une neige très fine, limite grésil qui brûlait les yeux. Car le masque à neige était vite crépi et bouché. Je pensais que ça irait mieux dans le bois mais non, jusqu'à Domas la neige dans les yeux venait "dauber" la descente qui pourtant était excellente.

Il y a longtemps que je ne m'étais plus égaré dans le brouillard. Ca serait intéressant dans ces cas-là d'avoir le GPS, juste pour voir où je suis passé réellement. :-o

Et à Ambert, j'ai été accueilli par un léger soleil, une incroyable différence … Une heure avant dans le brouillard et là à voir des gens qui vaquaient à leurs occupations, à se demander si je n'avais pas rêvé … On a quand même une sacré chance de pouvoir vivre des "petites aventures" à notre porte … Ceux qui ne sont jamais montés là-haut en hiver ne peuvent même pas imaginer … :-D
Modifié il y a 4 ans
Et bien, à mon tour !
@Benbois
As-tu un tonneau de rhum autour du cou quand tu joues les Saint Bernard par là-haut ?
Il te doit une sacrée chandelle, le type !

@Forez
Je vois que tu t'es pris un bon bol de solitude ! Pour sûr que tu en auras besoin dans les jours qui viennent …

Pour moi, cette après-midi, ce fût le Forez Sud ! Je voulais aller tourner du côté des Pradeaux Oriental ! (y'a déjà les Pradeaux Sud !) Je trouve vraiment tout ce coin que domine le Rocher Y fabuleux.
Si on fait abstraction de la piste raquettes que l'on peut quitter au bout d'1/4 heure, je n'y ai jamais croisé la moindre trace de passage d'un autre hominidé. Et pourtant le domaine nordique est à deux pas.
Comme le dit si poétiquement Sancho, l'homme est un animal grégaire qui se complaît lorsque d'autres lui ont montré le chemin. A croire que les SRNistes, on est né avec un chromosome de traviolle !
En plus, personnellement, je crois que chez moi, ce chromosome est tellement tordu, que je suis incapable d'aller tout droit pour relier un point A à un point B. Le plus à l'Est où je suis allé, ce sont les deux maisons de Piroux, et je vous raconte pas par où je suis passé, car je crois que ma nuit va être trop courte. C'est que demain, j'y remonte !
Comment, de là, ne pas aller faire un pèlerinage dans le Beauvallon, qui de la Tuile descend au barrage. Là dedans j'ai pensé à "l'île de Monthiallier"; je ne me souviens pas de qui l'a sorti en premier, mais l'expression est bien révélatrice de l'ambiance de ce bout de montagne.
Arrivé à la piste raquettes, j'aperçois deux personnes ! Nom de bleu, c'est la foule, tant pis je remonte, et comme ça je me suis retrouvé au réservoir, puis la voiture.
Mais qu'est-ce que ça peut vider la tête quand même !
Un coup (quand on est seul, on pense beaucoup !), je me suis même dit : mais qu'est-ce que les canadiens doivent nous envier !!! vous voyez la déconnection !
Et dire que pendant tout ce temps, d'autres étaient coincés dans les bouchons. L'homme est un animal grégaire…

forez a écrit :
On a quand même une sacré chance de pouvoir vivre des "petites aventures" à notre porte … Ceux qui ne sont jamais montés là-haut en hiver ne peuvent même pas imaginer … :-D

o^k
Modifié il y a 4 ans
Dimanche au soleil,
Balade sur les traces de forez à Monthiallier au départ de Domas en fin de matinée avec ma compagne qui deviens accro au SRN, Yes.
On est les premiers à partir un peu avant 11h00, et d'ailleurs on ne croisera personne jusque notre retour vers 15h30.
Neige un peu lourde par endroits, belle glisse à d'autre.
Des traces partout, martre écureuil, renard, mulots et campagnols, lièvres, observation de grand corbeaux, milan royaux, mésanges et roitelets, on dirais que tout ce petit monde apprécie le soleil.
Nous avons vue les traces de forez sur le sommet, fallait connaitre le coin hier, pour monter la haut.

N75, effectivement j’apprécie le rhum en ti ponch, il faudra que je pense à en amener même quand je sort seul.

Et comme vous dîtes les gars, on à de la chance d'avoir cet autre monde à notre porte.
A bientôt les amis.

Modifié il y a 4 ans
Bonsoir à tous.
Après un tel dimanche les compte-rendus vont pleuvoir !

De passage ce WE en Forez pour des histoires de famille, et comme les skis courts ne prennent pas trop de place dans le coffre, il aurait été dommage de louper l'occasion.

Je lis que les sorties de vendredi et samedi furent opaques, et si même le SRN doit rassurer les randos alpin ! Il doit une fière chandelle à Benbois ce brave homme. Cà ne rigole pas trop par grand brouillard dans ce coin, et même "quand on connaît bien" on se laisse facilement surprendre. Je croise samedi à Ambert les parents de Forez qui me narrent les déboires de leur rejeton du coté de Monthiallier. Comme quoi nul n'est à l'abris de se perdre en terrain connu. Mais un gars comme Forez retombera facilement sur ses pattes. Il m'est arrivé une fois de me perdre dans ce secteur par jour blanc, grand moment de solitude…

Du coup au vu des prévisions ce dimanche s'annonçait parfait. Départ du Col des Supeyres, déjà pas mal de monde à 10h. Direction le plateau des Egaux par la bosse des Gentianes. Magnifique ambiance, digne d'un mois de janvier, et petit vent frisquet de nord-est. Les dernières chutes de neiges ont bien recouvert les traces, et le givre opaque qui recouvre la végétation est du plus bel effet. Je ne me lasse pas de ces paysages, et reviens sur ces terres toujours avec un grand plaisir. Pas mal de monde déjà en train de sillonner les Egaux en raquettes, skis et snow-kite, donc direction les vallons discrets en bordure ouest des Egaux. Je choisi celui entre Charra la Bruyère (nom du chemin pavé des Chomettes à Pégrols, celui qui est signalé, en bordure de plateau par la pierre plantée de l'ancienne guide de Valcivières à Saint Bonnet le Courreau) et le vallon de la croix de fer. Descente dans les bois en direction des Reblats. Les Epoch courts favorisent grandement le cheminement dans cette forêt de fayard plutôt dense. Neige profonde, mais pas trop lourde. Les beaux virages laissent la place au braquage et chasse neige frein. En débouchant à proximité de la plateforme des Reblats, on sent bien que la neige fraiche masque tout juste pierres et branches. Remontée par la Montagnette, saut de ruisseau, puis direction la croix de fer. Pause casse croûtre avec en arrière plan le K2 forezien, toujours aussi attirant. Retour sur le plateau pour rejoindre le Suc de Pégrol, puis plein Est pour tester les pentes qui bordent le suc, au dessus de la vallée du Chorsin. La neige est d'avantage rongée par le vent, mais la grosse congère face à la Loire est bien marquée. Descente en la contournant par le nord pour prendre la direction de Pégrol. Passage, par le vallon au nord de Pégrol, que Forez a emprunté la semaine dernière; La neige porte bien, mais l'exposition sud commence à, ramolir la neige en surface. Montée sur la butte de Pégrol, pour une dernière descente sur sa face sud, au dessus du bois de grand Coche. derniers virages, mais on sent bien que la couche de neige sur ce versant est peu épaisse, malgré la taille plus que respectable de la congère au carrefour de Pégrol. Retour tout droit par le plateau des Egaux pour rejoindre les Supeyres. Foule des grands jours.

Magnifique journée, toujours autant de bonheur à observer ce paysage hivernal. Demain retour en Lozère pour rejoindre les plateaux de l'Aubrac, ou, pour une fois, la neige est tombée en abondance.

Bon courage à ceux qui partent demain en bivouac, profitez en bien, malgré la dégradation et les giboulées annoncées.

Bonne semaine à tous

Damien63
Modifié il y a 4 ans
 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.