Conditions de neige massif du Forez

Clap de fin pour moi en ce samedi avec l'Ancien Forez63, à partir des Supeyres.

Il a fallu s'avancer sur 300 m avec la voiture sur la route en direction des 3 Fontaines pour trouver la neige. Côté sud du col, sur les Allebasses, l'enneigement était également là vu de loin, essentiellement dans la plantation pour les amateurs de vire-vire dans les coupe-feux.
Temps couvert, vent de sud pas très chaud.

Neige "fraîche" de la semaine pas très glissante, "ex poudreuse" gorgée d'eau, contrairement à la "vieille" aux plus gros cristaux, type gros sel.
Mais heureusement que cette neige "fraîche" était là pour traverser le plateau des Egaux où 2 kites tentaient leur chance.

Montée du suc de Pégrol par la piste à l'est puis la croix du Fossat.

Descente sur les Reblats très bonne. Par contre le passage du ruisseau a été très humide pour moi. A vouloir tenter le saut habituel dans une neige sans glisse et sans tenue, le tremplin d'élan s'est effondré au moment de la prise d'appui et le bonhomme s'est retrouvé le dos dans l'eau du Batifol, à ne pas pouvoir se redresser, telle une tortue. Et là heureusement que le sac est toujours doublé d'un sac plastique afin d'y trouver une veste à se mettre directement sur la peau et des gants de rechange … :-?

Comme l'on dit chez nous : " j'étais bien bouiné" :lol: et le sac aussi, il a fallu tout vider et le retourner pour sortir l'eau. :-D

Cette petite péripétie passée, nous avons poursuivi par la cave, puis le pont dessous déneigé et plein d'eau comme toujours ou presque. Ensuite la remontée en face dans le bois en suivant la neige, pour gagner la lisière de forêt en montant sur la gauche du chemin qui débouche à la croix des 2 Bergères.

Puis retour aux Supeyres où il nous a semblé que la neige avait encore diminuée depuis notre départ.

D'ailleurs d'en bas également on voyait nettement que la montagne s'était bien noircie depuis le matin.
Belle saison quand même, malgré la mi-temps de fin décembre à mi-janvier. :-)


Modifié il y a 5 ans
"Les Reblats (suite)
Pour ce qui me concerne, le passage du ruisseau ne fût pas facile non plus.
Les sauts n'étant plus de mon age, je choisis plus bas un lieu que j'avais déjà expérimenté dans le passé à quelques reprises, sauf que cette année il n'était pas si facile, un coté (le mien) débarrassé de toute neige, et l'autre, avec une butte rectiligne environ de ma hauteur (1m67), le "ru" dessous et quelques branchages le traversant.
Décision rapide: tenter le coup à pieds.
Donc balancer les skis de l'autre bord et le plus léger possible passer sur les branches pour atteindre le "mur" avec appui bâtons mini sur ces petites branches.
Ensuite il me resta à creuser 2 marches dans la butte avec la pointe de mes chaussures puis, après avoir planté dans la neige, heureusement molle au dessus de ma tête un bâton (coté dragonne), à me tracter sur celui ci pour planter l'autre. Avec ces 2 appuis, et d'autres marches, se hisser fût une formalité.
Sorti de là je m'étonnais de ne pas voir "Forez" à mon arrivée et remontais les quelques dizaines de mètres qui m'en séparait pour comprendre son problème personnel de passage.
La descente de la vallée comme d'habitude extra.
J'oubliai le travail de "Forez" à la scie sur des branches en travers des passages qu'il faudra parfaire en été..
Excellente sortie pour moi..
Modifié il y a 5 ans
Bonjour à vous !
Quelle péripétie !
Personnellement j'ai trouvé cette année les passages de ruisseaux particulièrement délicats, un peu comme si la neige n'avait aucune consistance, ceci dû peut-être au manque de froid ???

Pour moi, ça va se terminer aujourd'hui ! (au moins pour le Forez)
Le sac est prêt, et j'avais allumé l'ordi avant de partir. Direction la Montagne Sacrée, probablement en raquettes (mais les skis sont quand même dans la voiture). Je file vers la Grosse Font… (à moins que le col ne soit ouvert par Saint Pierre)
A toutes…

PS: et si cet été, on construisait une passerelle…en se servant dans cette pu*ain de plantation en aval !!!
Modifié il y a 5 ans
N 75, tiens moi au courant si col de Chansert ouvert au dessus "grosse font". C'est plus facile pour aller sur la Pause et aussi les Reblats où je souhaite refaire un tour (si ça te chante, dis le moi avec ton jour préféré).
Modifié il y a 5 ans
Et voilà, retour d'Auvergne !…mais celle du granite, et non pas celle des volcans comme je l'avais envisagé dans la semaine.
Vu le vent qui a soufflé tout le w.e., et le ciel bien tristounet, pas de regrets.

@Forez63
non, le col n'est pas encore ouvert, sinon avec un 4x4. Il y a le tas de neige en travers de la route à Domas, puis des branches un peu plus haut.
Mais prévois de quoi porter les skis ou les raquettes, car cette fois c'est la fin. Ce vent du sud a fini le travail !
…mais, en longeant la vallée du Fossat par la Pause, c'est peut-être encore bien jouable à skis, car les coins exposés nord et en lisière ont gardé la neige. Mais la route se fera à pieds.

Donc raquettes (en gros la 10ème fois en 15 ans !) avec pour objectif de grimper quelque part !
Au-dessus du buron, j'ai repéré un chemin qui monte à droite, sorti la carte, et je me suis aperçu que si je montais constamment pleine pente, j'arriverais au Chouvé. L'objectif serait donc la Font du Blanc où je n'étais pas allé de la saison.
Après une montée assez raide, j'ai atteint le Chouvé, déchaussé car la neige ne reste que sur les côtés exposés nord et ensuite la Font du Blanc.
Retour idem, sauf que j'ai pris un peu plus à gauche dans la descente pour éviter les nombreux rochers qui m'ont posé quelques problèmes en montant.

Question : comment on fait pour passer les dévers en raquettes ? qu'est que c'est casse gueule ce truc quand même…et qu'est-ce que c'est c*iant pour marcher !
Du coup je suis admiratif des gens qui traversent la pampa ou les plateaux du Vercors avec ces engins aux pieds.

Et en parlant d'engins, en montant le col, j'ai croisé un troupeau de motos tout-terrain, annonciateur que la saison du défonçage des sentiers et chemins va démarrer, et que le silence de la montagne va être lézardé par les moteurs à explosion… (en toute impunité : sentiers interdits à la circulation, pas de plaques d'immatriculation…smile
Modifié il y a 5 ans
Merci "n75" de tes renseignements que je vois seulement tout de suite (panne d'ordi depuis lundi). étant allé hier à la grosse font, lundi matin, j'ai pu vérifier ceux ci (vus après coup) et bien vrais en tout cas. Je suis parti en raquettes par la route, au dessus du grand virage jusqu'au passage du "ru" des Versades, et suis monté à droite dans le bois, puis, ai traversé le chemin qui part du col et piqué droit dans le bois du dessus en m'éloignant du ruisseau(j'avais descendu celui ci il y a quelques temps). J'ai débouché après une montée raide en vue du Chouvet que j'ai gravi au nord pour redescendre à l'est (cause neige). Après, classique retour par le guè et le chemin où nous nous sommes croisés dimanche 9/3 au matin.
Je n'ai pas déchaussé et sans doute un peu usé les pointes des raquettes mais si on regarde trop le matériel on ne fait rien..
A plus..




Modifié il y a 5 ans
pour faire suite à mon message d'hier, le vent du sud, "la faucheuse d'Ambert" comme le surnomment les habitants du Brugeron, commune la plus septentrionale des "crêtes" du Forez, dont, pour la petite histoire, une enclave allant jusqu'à la Montagnette coupe les pistes de ski du col de la Loge, la faucheuse d'Ambert donc, a soufflé encore toute la nuit. La température + 12° ce matin à Ambert laisse à penser que même les vallées très enneigées comme celle des Reblats ou de "la Pause" sont isolées.
Amis Ligériens vous devrez attendre la prochaine chute pour nous visiter.
Modifié il y a 5 ans
forez63 a écrit :
le vent du sud, "la faucheuse d'Ambert"

Je connaissais "le cantonnier d'Ambert"
Celui là, il est maudit par les skieurs, mais il fait bien son boulot sur les routes !
Modifié il y a 5 ans
N 75, pour en revenir à ta remarque sur les motos, le parc naturel régional Livradois-Forez a mis en place, avec les communes concernées, un plan d'interdiction aux véhicules "tout terrain" d'accès aux hautes chaumes en tout cas. C'est matérialisé par les panneaux règlementaires qu'on peut apercevoir de ci de là..
Modifié il y a 5 ans
Oui, tout à fait, les panneaux ne manquent pas !
Mais ils ne sont pas respectés, tout simplement, et j'ai même vu plusieurs fois des hordes passées malgré l'interdiction.

Je trouve simplement regrettable que dans cette région (ainsi que pas mal d'autres du Massif Central), la pollution sonore de loisir a envahi en quelques années des coins qui auraient mérité d'en être préservés…et je ne pense pas que les quelques alpins qui sont venus la découvrir cet hiver me contrediront.
Modifié il y a 5 ans