Conditions de neige massif du Forez

Super week-end sur le Forez! Moi qui suit ni CAFiste (c'est de la ressemblance avec "caviste" qu'est sortie le bon vin?! smile) , ni Forézien, un grand merci aux 2 parties! J'ai du partir assez vite et n'ai pas dit tchao à tout le monde, mais on se recroisera certainement sur ce massif, ou un autre pourvu qu'il y ait de la neige!
Pour la vidéo, en fait elle était diffusée dans le 12/13 aussi ; et cette fois le replay n'est pas coupé (cf début vers 16 min 20):
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1213_auvergne_,117868609.html
Un petit tour cette après midi sur le plateau des Egaux et Pegrol en attendant le vent qui n'est pas venu. pétole.
Peu de monde, mais des gens bien. Beaucoup causé avec kiteurs et randonneurs.
J'ai fait un bout de chemin avec 4 randonneurs qui partaient faire leur premiers bivouac. 2 d’entre eux faisaient partie de la journée de samedi dernier
J'ai joué mon "Forez" en leur conseillant une entrée dans la vallée de Reblats et un lieu de bivouac à Super Reblats.
Puis demain ils feront le retour au Supeyres par la cave et la croix du Fossat.
Je serais bien resté avec eux, mais demain j'ai quelques obligations incontournables.
Le manteau a un peu fondu depuis ce WE, mais ça reste largement skiable. C'est pas photogénique, mais c'est une navigation intéressante.


Ce matin, petit tour sur les pistes damées entre les Supeyres et le suc de Montchaud avec, au retour, en fin de matinée, une incursion hors traces agréable suite au léger dégel de la neige.(température +2°)
Après le soleil voilé du départ, le ciel s'est rapidement couvert en fin de matinée, le brouillard, et le vent d'ouest fort s'est levé laissant présager(sans doute) de la neige.
Auberge ouverte et accueillante..
Super week end pour moi aussi sur le forez du 6 au 8 mars, après avoir croisé pour le pique nique du dimanche ce rassemblement de SRNiste, bien accompagné par les locaux ou les habitués.
Ce début de semaine j'ai continué à chercher les petites chouettes sur le livradois, puis hier soir sur le nord forez à nouveau à ski sur une neige dure et gelée, et je peux vous dire que ca chante bien en ce moment surtout pour la chouette de Tengmalm entre la fin d'am et 23h00, et hier première écoute de chevechette d'Europe la plus petite.
J'ai aussi bien apprécié de vous croiser aussi nombreux, j'ai vu quelques images de bivouac et des leçons de télémark, N75 tu me donne une ou 2 leçons l’an prochain.
Je vais continuer mes prospections nocturnes dès que le ciel sera plus clair.


Oui forez, j'ai vu le matos SRN, cela se raproche pas mal du SRA…avec des chaussures "coqué" style scarpa f2, en descente, ça doit bien accrocher….faut-il encore maitriser…smile petite question; il n'existe pas de calles sur les skis SRN?

Je pense en louer une paire l'année prochaine pour me faire une idée et pourquoi pas à terme m'équiper…
Je pense tout de même garder une paire de SRA et de skating à l'avenir….l'un n' empèche pas l'autre, à chacune leure utilitée…. ;-)
conditions d'hier sur le haut forez:
http://www.skitour.fr/sorties/pierre-sur-haute,64083.html#sortie

le rocher de la chaize:

Le froid reviens un peu, ça du mal à décailler même l'apres-midi!
pour le moment de la bruine mais la neige ne doit pas être loin! smile
fourinas
j'ai vu le matos SRN, cela se raproche pas mal du SRA…avec des chaussures "coqué" style scarpa f2, en descente, ça doit bien accrocher….faut-il encore maitriser… petite question; il n'existe pas de calles sur les skis SRN?
Salut fourinas
Ce sont les Scarpa T4, les chaussures de SRN qu'avaient quelques Auvergnats de l'Ouest. Mais par chez nous, bof !  mieux vaut à mon sens prolonger l'apprentissage du talon libre, pour être plus libre par la suite smile
Et pour les cales de montées, au moins en chaussures cuir (peut-être est-ce différent avec des rigides ?), il n'y en as pas besoin dans le Forez, même pour les pistes de Chalmazel de mémoire. Par exemple, pour les anciennes pistes de la haute Vallée, on monte à l'aise sans cales.
S'il faut des cales, il faudra forcément des peaux, et on se débrouille pour ne pas en avoir besoin smile
Mais les cales peuvent néanmoins se monter sur des fixations en normes 75 !

Benbois
N_75 tu me donne une ou 2 leçons l’an prochain.
Pas de problème smile
Forez commence à bien avoir pigé le truc smile
Et quand c'est tout poudre, on se fait la face nord du Détruit (ça ronfle comme appellation smile, je viens de la découvrir)……j'en rêve smile
Pas mal quand même les skis larges pour jouer…smile
Salut N75,
le Détruit (c'est vrai que ça "en jette"smile smile ainsi que "les rochers de la pause" voisins, avec Forez, nous connaissons bien ces lieux, à skis, raquettes ou crampons à glace..(ça "vaut le coup"smile mais tu as sans doute dû voir les courbes de niveau et les arbres sur la carte et, en skis, dans ce coin, en tout cas pour moi, mieux vaut monter que descendre (à la rigueur en escalier)..
Si tu avais envie d'y aller je suppose qu'il pourrait t'y accompagner..La neige y reste  longtemps..
Modifié il y a 3 ans
Ca bouge, ça bouge … Les rochers de la Pause en ski … hum … smile On passe en crampons et les couloirs sont très étroits …
Sinon hier après-midi j'étais par là, avec un départ de la route de Domas puis col de Chansert et pré d'Aval en prenant le long du ruisseau pour rejoindre la vallée du Fossat et grimper à la croix. Beaucoup d'arbres en travers que ce soit sur la route de Chansert ou le chemin de la croix.
7 à 8 cm de neige au départ, avec une très bonne accroche, une dizaine plus haut. Neige bien sûr relativement humide et ça tentait de neigeotait très légèrement mais rien de concret. Visibilité de 50 à 100 m maxi toute la sortie.
Pour les cales de montée elles seraient parfois bien utile comme dans le mur en fond de vallée avant de grimper sur le sentier proprement dit, car malgré la super accroche, l'angle entre le ski, donc la pente, et le pied du skieur que je suis, était trop important, il fallait que je monte en faisant des virages.
De la croix (où j'ai ramassé au pied une bouteille de 33cl, c'est souvent hiver ou été que je joue les éboueurs:angrysmile  j'ai basculé dans les Reblats mais par le creux naturel du terrain, pas besoin d'aller chercher de la pente dans cette neige ultra rapide. Sur le haut d'ailleurs, la couche "fraîche" n'adhérait pas à celle de dessous très humide (parfois les bâtons s'enfonçaient de 30 cm) et bosselée en "caniveau" par la pluie, donc des appuis pas terribles, les skis tanguant d'une carre sur l'autre. Il fallait oublier le style et prendre le "comme ça peut au mieux".
L'avantage de cette neige est que dans la vallée ça filaitsmile … Nos traces de dimanche dernier se voyaient.
Passage à la cave avant de remonter par le chemin juste avant, pour rejoindre la montagne de mont Thiallier. A la croisée des chemins, 100 m plus haut, j'ai laissé sur la gauche celui qui va vers le Bechou pour continuer tout droit. Une fois en haut j'ai tiré un cap à "l'à peu près" avec ma boussole et tout en conservant la lisière de la vallée des Reblats à vue, j'ai avancé. Il ne faisait pas trop froid. Puis j'ai abandonné la lisière car elle plonge trop dans le trou du début de vallée et dans le half pipe sous les jasseries du Fossat, pour suivre les piquets de clôture et couper la piste entre la croix du Fossat et la jasserie, enfin la ruine à présent smilesmile des Nerses ou cabane du Berger. Puis sans trop monter, en gardant à peu prés une ligne de pente j'ai commencé à grimper vers les rochers de la Pause en passant au-dessus des jasseries du Fossat (invisibles dans le brouillard, on a eu de la chance le week-end dernier smile ! ) .
Par endroit ça brassait car la neige avait fondu aux endroits ventés, comme on l'avait vu la semaine dernière et du coup on se retrouve dans des conditions de début de saison avec une fraîche qui recouvre la bruyère sans sous-couche, mais heureusement par là en pente N/E la bruyère n'est pas trop haute. Du fait, un conseil d'ami, smiledescente du mont Thiallier à éviter dans le brouillard sous peine de "sanctions sévères", smilemais si la visibilité est suffisante en suivant les bonnes plaques, pas de problème.smile
Dans ma navigation je suis tombé à 20 m trop haut des rochers de la Pause où il faisait plus froid, ma veste givrait. Ensuite la descente là aussi délicate sans visibilité suffisante et dans cette neige qui accélérait les skis comme c'est pas possible et celle de dessous qui faisait tanguer … Je m'en suis tiré avec une seule gamellesmile.
Ensuite dans le bois, ça allait à peine mieux, il faut juste faire attention aux nombreux arbres ou branches couchés en travers et puis comme c'est pas très large, ne pas prendre trop de vitesse …smile
Le seul endroit où ça skiait bien en descente a été tout à la fin le pré sous la jasserie de la grosse Font, les appuis étaient enfin bons …smile
Modifié il y a 3 ans
Salut à tous ! smile
J'arrive du Béal ! le temps était bien meilleur qu'hier, la visibilité bonne, et la neige, sans être géniale, n'était pas mauvaise. Mais encore et toujours ce pu*ain d'en*u*é de vent de me*de soufflant du nord-ouest. Faudrait vraiment se cotiser pour faire pousser une montagne du côté de Thiers  (@Christian !)  smile

@Forez père et fils 
ce ne sont pas les Rochers de la Pause, mais légèrement plus en aval. Tout le haut est en fayards, donc c'est bon, pas trop dense comme végétation, mais je crains en bas car c'est en résineux. Mais Benbois l'a descendu il y a quelques semaines et m'a dit dimanche que ça sortait bien ! smile
Quand c'est tout en poudre, il faut prévoir une cargaison de culottes à parfumer là-dedans smile
Modifié il y a 3 ans
Sortie hier après-midi du col des Supeyres avec Forez63 qui voulait aller faire un tour dans la vallée des Reblats.smile
Neige très bonne au départ, douce à skier, soleil voilé. Nous avons visité le bivouac de samedi dernier, je l’ai retrouvé après un tour pour rien en passant  10 m à côté.
Beaucoup de snowkiters sur le plateau des Egaux où le vent du nord soufflait assez fortement et gênait la progression. La neige devenait plus dure à skier et surtout dans la montée du suc de Pégrol où elle alternait entre poudreuse en plaques, durcie par le vent et qui cassaient sous les skis à l’impulsion ou carrément neige glacée où l’accroche était nulle.smile
A la croix du Fossat, nous sommes descendus tranquillement dans le creux du terrain sur les Reblats, et par bonheur la neige était beaucoup moins rapide que la veille et à l’abri du vent on retrouvait la poudreuse douce.smile
Passage à la cave puis Forez63 a eu la bonne idée de ne pas rentrer par la croix des 2 Bergères, aussi nous sommes descendus par le chemin de la valléesmile jusqu’au terre-plein de la piste forestière venant du Perrier. Le chemin était mieux enneigé que je n’aurais cru mis à part deux endroits où il a fallu descendre dans les prés sur la droite.
Quelques légers flocons se sont mis à voleter comme des mouches.
Après, direction les jasseries des Chaumettes et la piste jusqu’à la route des Supeyres. Il a fallu déchausser à deux endroits, l’eau ayant eu raison de la neige. Et puis il y a pas mal de casse avec des arbres en travers ou qui ploient.

Vu l’heure tardive au col, nous n’avons pas eu le temps d’aller boire un chocolat au chalet.smile
 
S'inscrire ou se connecter pour créer ou poster une réponse.