N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Conditions de neige massif du Forez

bug sur ce message !  ???

je le remplace pour dire à forez de se manifester quand le petit Jura sera accessible :) (smiley content)
Modifié il y a 3 ans
jacou4242
Je pars en direction des radars. Je suis rattrapé par Paul-André.
un Paul-André supersonique, ou un Jacou tout mou !  (smiley éberlué)

Pendant que Jacou découvrait son nouveau jouet à supeyres-land :D (smiley hilare), rendez-vous fût pris au col du Béal avec Jehan d'Auvergne, déjà présent en Forez lors de la journée SRN organisée la saison passée par les clubs alpins d'Auvergne, et qui avait émis son désir de revenir quelques messages plus haut.
Le Forez reçoit, le Forez sait recevoir ! et c'est un de ses plus beaux manteaux blanc qu'il nous offrit. On en pris soin, mais on ne put empêcher le tissu plus fin en de rares endroits de se déchirer, ce qui nous fit découvrir la bruyère.
Départ en direction de la Petite Laponie, traversée du ruisseau de la Pigne, et avant de couper à travers le bois, on vit arriver une grosse masse nuageuse du nord-ouest, prête à engloutir le Puy Gros que nous avions à notre programme, Montée dans le brouillard, et comme par magie, au sommet tout se dégageat. Ben oui, le Forez sait recevoir !
Mais pour mieux se faire désirer, peut-être à cause de la fraîcheur qui commençait à poindre, il s'enveloppa dans un manteau de brume qu'il ôta à la route du Brugeron.
Le soleil éclairait déjà le Puy de Sancy, ce qui nous fit prendre conscience qu'il nous fallait regagner les voitures.
Le moment qu'il nous fallut pour gagner le sommet de la bosse dominant le col fût magique avec le brouillard se retirant des hauteurs, laissant la place au soleil, mais ne libérant les sommets que progressivement. On voyait donc des îles apparaître au fur et à mesure qu'il regagnait les vallées.

Une belle après-midi partagée ! la saison est lancée, espérons qu'elle se poursuivra jusqu'au printemps sans interruption.
Pour leur 20 ans, j'avais dépoussiéré mes Fischer E99, ce qui me fit mesurer à quel point par rapport aux skis nouvelles cotes, ce type de matériel est agréable pour tracer droit en hors piste, glisse bien avec son cambre bien nordique…mais tourne très mal. Les E109 de Jacou et leur ligne de cotes moins droite et plus large corrigent probablement ce défaut !






Modifié il y a 3 ans
Ton récit d'hier confirme ce je pense, on a vraiment de la chance.
Ce domaine est parfait pour le SRN.
C'est pas loin de la maison. On n'ai pas gêné par le trafic sur les routes et par la foule sur la neige.
J'avais eu une semaine bien bouleversée. Ça m'a lavé la tête.

Des photos de vendredi au col des Supeyres. Elle ont été prises par un kiteux :
http://les-reveurs-eole.forumactif.fr/t3002-col-des-supeyres-vendredi-27-novembre-2015#25806
Cet après midi c’était du même style.
Jacou

Bonjour Jacou. Très belles photos, j'aime beaucoup le contre jour avec les 3 arbustes vers la fin.
Bonne continuation pour toi et les autres.
Ce matin je vais au plus près (les Pradeaux) autour du barrage et du ruisseau..

Belle petite rando ce matin par le vallon "Marcel" (a) voir ci dessous, les pistes damées-tracées, le bois du coin, la tuile, le barrage.
-2°, vent d'ouest, averses de neige un peu humide..

(a) Le vallon "Marcel" que j'ai appelé ainsi en souvenir (lointain) du Président du foyer ANCEFSF des Pradeaux, hélas décédé, permet de rejoindre le suc de Montchaud en hors pistes.
Peut-être l'ai-je déjà dit ici mais Marcel, avait transporté à dos d'homme, car inaccessible autrement en raison du terrain très humide, le matériel nécessaire pour confectionner 3 passerelles, dont des vestiges subsistent encore aujourd'hui, en ce lieu où passait une piste de ski de fond, laquelle, du suc de Montchaud rejoignait la piste actuelle qui longe le barrage.
Modifié il y a 3 ans
Je vais être moins dithyrambique et poétique que notre ami N_75 …   :angel:
Départ des Pradeaux samedi après-midi sous un ciel mitigé et vers le sud, donc" le petit Jura"  :)  par le pré de la Luge. Vent de nord assez frais.
Le choix a été fait par rapport à la qualité de neige, puisqu'elle avait un peu durci et s'était tassée, ça devait passer même aux endroits les plus bas.
Neige rapide, toujours la fine couche de poudre déposée il y a deux jours mais elle s'est transformée quelque peu.
Le pré de Chougoirand, bon mais rapide avec des prises de carres pas très évidentes. La brume montait de la vallée mais n'arrivait pas à gagner les quelques mètres qu'il lui fallait pour garnir le haut de la crête.  
Puis direction le puy de Loir. Sur la piste un 4X4 était passé, on est encore en période de chasse et la couche très faible n'est pas encore dissuasive.
Pour trouver le chemin qui mène à Rouffix, en partant de la lisière du bois avec le puy de Loir sur la droite, on tombe au bout d'un petit kilomètre,  sur un carrefour avec un chemin venant de la droite, c'est celui qui fait le tour du puy. Ensuite, presque à la fin d'une montée pas très accentuée, dans un léger virage à droite, il y a une petite clairière sur la gauche, avec  des bouquets de fayards perdus au milieu des résineux. Là, il y a un chemin et pour être sûr de ne pas se tromper quand l'enneigement est plus conséquent, il y a une croix rouge (peinte comme le symbole de la multiplication, pas de l'addition) sur le premier sapin à gauche.
Sur cette neige rapide, heureusement que la petite couche permettait de freiner en chasse-neige au départ car ça voulait filer, la pente est assez raide. Puis, le terrain devenant bosselé, il a fallu laisser glisser les skis, et là, les chiens n'ont pas eu le temps de pisser après les spatules. Enfin le replat pour se reprendre et la fin moins pentue mais rapide quand même car sur le bas, la neige était glacée sous les arbres.
Après Rouffix, direction Molhac en laissant la Grange sur la droite, dans des traces de tracteurs. Mais ça c'est normal et au contraire rassurant, la vie existe encore de ce côté ci avec des fermes. La remontée sur Molhac était un peu galère car la fine couche de "poudre" n'y étant plus à cette altitude, les écailles ne retenaient guère.
Ensuite la maison du Gat, puis le chemin en face que j'ai vite quitter pour retourner sur Chougoirand et la bosse au-dessus. En effet, pour retrouver de l'accroche, excellente de surcroît, mieux valait éviter les bois et la glace.
Puis comme j'avais le temps, par la piste du réservoir, je suis allé me faire la descente des Ronzières, mais elle était plus délicate que jeudi, la neige un peu plus dure, aussi ça manquait d'accroche et les bâtons passaient sur certains appuis à travers la couche, donc c'est pas vraiment conseillé.
J'ai vu pas mal de traces de raquettes bien sûr durant ma ballade, mais également de skis, je trouve d'ailleurs que j'en vois de plus en plus en hors piste. Sinon le domaine ouvrait ce jour mais à 16h15, pas grand monde aux Pradeaux, péniblement 30 voitures réparties pour toutes les activités.
 
Ce matin départ du même endroit, mais cette fois en raquettes, histoire de reposer un peu le bonhomme. La raquette est au ski de rando ce que la marche est à la course à pied … Enfin c'est mon avis qui n'est pas, loin s'en faut, parole d'évangiles  :)
Ca neigeotait vers 8h30. J'ai pris direction la Tuile puis le rocher Y où là ça tombait plus fort, une bonne averse. En dehors des chemins et contrairement à ski, sans doute moins de portance et surtout de vitesse,  ça enfonçait beaucoup, ça cédait pas plaques. Ensuite les jasseries des mortes que je ne trouvais pas dans le brouillard, car la première a un toit très prononcé, aussi comme il est recouvert de neige dès le fond, il se confondait avec le ciel.
Après le ruisseau dessous et la remontée jusqu'au carrefour des chemins et le chemin qui passe dans le bois et évite la bosse des Ronzières. Il permet de retomber sur le "replat" entre le départ un peu pentu et le fond très pentu. De là retour sur la piste forestière qui monte au barrage et le parking sous une neige plus pluie que neige mouillée. A mi-montagne en redescendant, ça pleuvait même beaucoup mais pas à Ambert.
Donc à voir l'évolution de notre temps … Pour l'instant le scénario a été idéal avec neige, pluie fine pour la tasser un peu et froid. La sous-couche est là, reste à savoir si elle va rester ou pas ???   :ermm:
Modifié il y a 3 ans
Vos sorties : utilisez la rubrique sorties !
JMC
Mais ça va faire comme quand le dernier bistrot du village ferme ses portes ! on va aller où pour discuter le coup ? :D(smiley qui se fend la poire)
Y'a un forum Bavardages (clin d'oeil)
Sinon, tu peux commenter une sortie, poser des questions à celui qui l'a postée, apporter des compléments parce-que tu a fais la même …
JMC
Modifié il y a 3 ans
Comme vous le propose JMC38, ce serait vraiment bien que vous utilisiez la rubrique "Récit de Sorties" http://www.skirandonneenordique.com/sorties/recits-de-sorties/
Vos sorties seront misent en valeur et vous pourrez donnez des informations plus précises aux skieurs qui consultent ce que vous dites… En utilisant le forum, l'information est noyée et les conversations sont limitées à un petit groupe de personnes qui se connaissent déjà !
Par exemple JMC38 a publié une sortie dans le Sancy avec photo : http://www.skirandonneenordique.com/sorties/recits-de-sorties/guery-puy-loup - C'est clair, sympa non ? Rien n'empêche ensuite de poster des commentaires.
Si vous avez besoin d'aide, on veut bien vous aider à changer vos habitudes ! Mikael, JMC38 et Régis sont à votre disposition :-)
Praticien du Ski Sauvage.