N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Conditions de neige massif du Forez

forez63
neige froide bien glissante (-3°)
Ca depend par rapport a quelle reference  …. Voir mon nouveau post éphémère

forez63
Ceci dit, la question importante du devenir du ski de fond DE PISTE

Tu sais que je partage complètement ton point de vue.
Il faudra de plus en plus se contenter de trouver de la neige a mettre sous nos skis.
La solution c est la pratique de l on a eu cet hiver. On en a quand meme bien pu en faire sur les crêtes du Forez.
Par contre au Bessat, il y a une équipe qui tourne dans les meilleurs français, avec des conditions d entrainement pas évidentes. Je me demande comment ils font.

Jacou
Ce samedi 20 février sortie matinale à partir du col des Pradeaux, avec mes "Germina" écailles.
Pas plus de 6 à 8cm environ au départ derrière l'auberge mais tassés par les aller-retour de raquettes donc glissante et sans danger de raclage (éviter quand même le bas de la route du barrage) et prendre le chemin sous celle ci jusqu'àu devant de ce dernier que j'ai ensuite longé pour aboutir à la petite passerelle bien étroite.
J'ai, en neige vierge  assez conséquente, entrepris de remonter la combe que l'on nomme "du bivouac". Arrivé dans sa moitié j'ai fait au jugé un à droite complet dans une éclaircie pour sortir à travers bois sur le sentier connu que l'on prend pour se rendre au rocher "Y". Redescendu à gauche, à l'estime, par une piste crée par le débardage, je retrouvais une autre grande éclaircie que nous prenons assez souvent et qui permet d'arriver, en remontant, au croisement des pistes de ski de fond non damées bien entendu faute de neige suffisante, du coté du "bois du coin".
De là, le retour classique sur le barrage par le petit chemin étroit entre les sapins puis ma piste aller qui n'avait pas encore "bougé" donc bien glissante.
Moins 2° au départ (8h45) +5 à l'arrivée 2h plus tard, et 15° à l'ombre à Ambert après midi, ce qui laisse présager, et, comme de coutume, que les quelques centimètres tombés hier sont hélas partis..
Quel drôle d'hiver quand même.
Pour changer un peu, raquettes ce  matin (21/2) au départ du col des Supeyres. La température est de 0° mais montera vite sous le soleil éclatant pour atteindre les 12° en fin de matinée.
Partis, avec un ami sur le chemin du gros rocher (piste raquette), avec une jolie vue sur le massif du Sancy tout blanc, nous sommes sortis du sentier battu au niveau d'une des jasseries des Chaumettes pour "piquer" au jugé et en montée dans un joli bois de hêtres assez clair pour grimper sans difficultés jusqu'aux "hautes chaumes" et ses prairies où évoluaient quelques amoureux de la voile, c'est parait-il l'un des secteurs les plus favorables à ce sport (l'ami Jacou, adepte de celui ci ne me contredira sans doute pas?)
A propos, qu'en est-il de cette discipline au québec où il se trouve actuellement?
En ce qui nous concerne, retour au col par le "chemin des écoliers" et chocolat chaud servi par Guillaume à l'auberge qui croulait littéralement sous les demandes de location où autres repas…(Tant mieux.)
Pour aujourd'hui, nous n'avons pas eu de problème de neige mais il est à craindre que les 2 ou 3 jours qui viennent fassent du mal à la faible couche actuelle. Il y a 18° à l'ombre à Ambert (530m) à 15h..Heureusement un rafraichissement s'annonce autour de jeudi.
Sortie mercredi 10 février pour les petites chouettes, puis le 16 puis ce vendredi 19 ou nous avons aussi bivouaqué, puis même chose ce dimanche 21 avec une redescente lundi 22 un peux juste en neige sur la fin mais on était à ski les deux dernières sorties.
A priori un peu de neige ce jeudi, je sors en chouette ce vendredi soir pour quelques heures de prospection dans les sapinières d'altitude, surement des soirées chouettes et bivouacs ce week et dans les semaines à venir, sacré taf que de les rechercher ces petites chouettes.
Un peu de neige serait bienvenu pour mars, les prospections avancent plus vite à ski qu'a pied.
Benbois
Sortie mercredi 10 février pour les petites chouettes, puis le 16 puis ce vendredi 19 ou nous avons aussi bivouaqué, puis même chose ce dimanche 21 avec une redescente lundi 22 un peux juste en neige sur la fin mais on était à ski les deux dernières sorties.
A priori un peu de neige ce jeudi, je sors en chouette ce vendredi soir pour quelques heures de prospection dans les sapinières d'altitude, surement des soirées chouettes et bivouacs ce week et dans les semaines à venir, sacré taf que de les rechercher ces petites chouettes.
Un peu de neige serait bienvenu pour mars, les prospections avancent plus vite à ski qu'a pied.
Bonjour,
Et bien ça me fait rêver tout ça…  Bonne prospection !  smile
4981875N - 0698785E - 1761m
http://cedricleclercq.wordpress.com/
Vendredi 26 mars je suis allé voir du coté du col de Chansert comment était l'enneigement et voici le résultat d'une sortie raquettes bien agréable, sous le soleil, température -2°, léger vent de sud.
Après environ 300m à pieds (raquettes dans le sac) et passage de la barrière de la pause, je les chaussais, plus loin, pour ne plus les quitter jusqu'au retour à cet endroit.
Direction les rochers de la pause en longeant, par plaisir le bois au dessus de la vallée du Fossat (la plaine du même nom étant seulement parsemée de quelques taches blanches, mais je présumais que le long de la lisière du bois, coté rochers était enneigé. En tout cas, pas de problème pour moi.. Passage sous les rochers, descente jusqu'à la croix du Fossat, puis, sous celle ci, première traversée du ruisseau entre 2 arbres bien connus des habitués et dégagés de leur basses branches par nos soins. Après la dernière pente avant le "plat", j'allais jusqu'au passage du ruisseau, difficile actuellement en raison du manque de neige qui était le bût de ma sortie. Je pus constater que les branches sur celui ci commençaient de remplir leur office grâce au gel de l'eau projetée et au, (pour le moment) peu de neige tombée dessus.
Retour par les jasseries du Fossat, la droite du Thiailler, pleine pente, cales de montée relevées, pour trouver, et emprunter en descente, le chemin de la barrière de la pause.
En cours de route j'eus une pensée pour "Forez" et tous les adeptes du ski de rando (moi entre-autres) qui se seraient régalés sur cette neige "tenante" même dans la bruyère et glissante à souhait grâce à la fine couche de fraîche tombée. Je pensais aussi, en apercevant au loin la lisière EST du bois de la "plantation des Supeyres", à ces skieurs axés seulement sur la pratique du ski de fond "de piste" qui ne connaissent pas le bonheur du ski (ou de la raquette) de liberté..
Modifié il y a 3 ans
Une sortie ce mercredi AM dans la tempête pour relever du piège vidéo au départ du béal et à Ski et oui ça passait et même parfois bien dans les versant avec accumulation mais au dessus de 1300m.
Les chutes des jours à venir permettrons peut-être quelques sorties.
A bientôt



Sortie des Pradeaux cet après-midi avec Forez63 mais nous avions choisi l'option raquettes.
Température de 5 ° (9° à 500 m) en arrivant, 7 à 8 cm de neige humide mesurés vers l'auberge, ça pleuviotait un peu.
Nous sommes partis vers le barrage par le chemin de la conduite, puis avons tourné à droite juste après la maison du gardien pour rejoindre celui du réservoir  et avons plongé sur le ruisseau pour remonter sur les jasseries des Mortes. Ca ne tombait plus rien, la visibilité était bonne. Mais le choix des raquettes était le bon, car il y avait peu de neige, très humide et les taupinières ressortaient de partout. Mieux valait éviter la bruyère où ça enfonçait. 13 à 14 cm mesurés vers 1330 m.
Nous avons ensuite contourné le rocher Y par le Sud/Est rejoint la route de la Tuile pour plonger par le bon hors piste qui descend sur la route de Prabouré, mais nous avons tourné bien avant au niveau des jasseries pour remonter à travers bois. Ensuite nous avons coupé les pistes de fond damées, où un malheureux skieur était passé une fois et avons replongé sur le barrage. 
La pluie s'est mise à tomber à l'aplomb de la ruine du Château. Nous avons coupé au plus court par les bois pour rejoindre les berges du ruisseau qui alimente le barrage et regagner la maison du gardien où la pluie s'est transformée en mélangé/grésille. Puis par nos traces de l'aller nous sommes rentrés. Aux Pradeaux ça ne tombait plus rien mais nous étions bien mouillé. La T° était de 2 °.
Là ça pleut, ça devrait normalement cristallisé en haut si tout va bien, histoire de terminer doucettement la "saison". 


Dans le nord, ce fût sur les planches, et les plus belles, qu'on me revit à nouveau après cette très / trop longue période d'hibernation météorologique. smile
Par les pistes damées du col de la Loge, fort de l'article L L2333-81 du code des collectivités territoriales, puis le clignotant dès que possible tellement sont ennuyeux ces boulevards déserts, je suis descendu vers les Besses où la pauvre chapelle fait vraiment pitié à voir. Petite séance de Telemark au passage (le vrai, celui du nord de l'Europe, pas l'ersatz du sud du Forez smile), et retour encore par la piste, pas du tout le choix avec cet enneigement.
Mais c'est quand même le plus important de la saison, n'ayant raclé aucun cailloux, malgré qu'encore pas mal de marron colore le peu que j'ai pu entrevoir de la pampa.
J'ai passé 3 heures à la limite pluie-neige, plus pluie que neige d'ailleurs, même si sur le retour, l'hiver semblait enfin se réveiller.
Bref, trempé comme un rat, mais heureux !

A noté que les deux seuls pauvres skieurs de fond que j'ai vus, bien esseulés au milieu de tous ces kilomètres de pistes damés (peut-être pour faciliter le déplacement de la faune locale ? smile) m'ont interpellé en apercevant mes skis. Un a dit à l'autre, "tu vois, nous, il nous faut partir là-dessus", bien désabusé du ski de fond qu'ils m'ont paru.
Et je pense que c'est l'effet Internet, car eux aussi associaient Telemark et SRN, comme si les deux ne pouvaient être indissociables. Et ça, je trouve que c'est dommage, ça induit les gens en erreur, au point peut-être de les détourner….
Modifié il y a 3 ans
Sortie hier soir pour la petite chouette, trop de vent, mais petite balade sympa dans le vent nocturne.
Cet après midi sortie au départ de la loge à trois sous la bruine, la pluie puis la grêle et enfin la neige.
En fin d'am ça tournais bien à la neige.
On verra demain, la semaine risque d'être sympa.