Conditions de neige massif du Forez

forez63
Je connais bien et même très bien la "petite Laponie" mais où est le "petit Jura" ? J'ai déjà vu cette expression ici mais ne le situe pas tout de suite. Peux -tu me renseigner?
@Damien63
c'est combien une demie-journée d'accompagnement ? smile
Je te taquine ! une fois que tu entres dans l'agglomération des Pradeaux, tu prends la rocade sud, et c'est là ! smile
Salut du nord Forez,
Belles sortie hier soir dans les bois entre 19h30 et 23h30, pas de chouette mais beua parcours forestier.
J'y retourne cet Am dans la tempête apparemment.
Un lien pour avoir une idée de l' aventure nordique avant l'heure entre Lynx du Forez: http://apasdelynx.weebly.com/reportages-des-lynxs.html

L'année prochaine ont se la refait.

A bientôt
Modifié il y a 3 ans
Benbois
L'année prochaine ont se la refait.
Ouais, et bien changez de coin, parce que j'ai reconnu !
Un beau lieu à squatter…smilesmile
Pendant que certains se dépravaient au ski alpin, j'ai chaussé mes SRN presque au bas des pistes de Chalmazel-Jeansagnières (les deux communes ont fusionné en début d'année). Belle neige poudreuse qui augurait d'un bel après-midi ! smile 
Un court chemin au départ, une piste que j'ai remontée sur 200 mètres, et j'étais déjà à l'écart, dans les traces de ski de rando alpine passés probablement un moment plus tôt. En poursuivant à travers bois, j'ai rejoint d'autres pistes qui étaient fermées, et à nouveau par un chemin, je me suis retrouvé sous P/H…dans le brouillard.
Face à l'inutilité de poursuivre, j'ai rejoint le haut des pistes, bien décidé à m'offrir une belle partie de génuflexions smile

Pendant que je bloquais le câble de mes fixations, serrais de quelques crans les sangles de mes Svartisen, enfilais les gants, un skieur alpin venant de lâcher sa perche remonte-pente, me reconnu. Caché sous son casque probablement par crainte d'être démasqué, derrière ses lunettes noires, la chemise à carreaux camouflée sous une veste passe-partout, c'était mon bon Forez, en bien charmante compagnie, dont le naturel est revenu au galop à la vue de mon talon libre. 
On se donne rendez-vous, on ne se trouve pas, et là on tombe l'un sur l'autre. Cela m'a rappelé la fois où dans le brouillard je descendais du Mont Thiallier, et lui remontait la vallée de Pré Daval. Boum, on avait failli se percuter ! smile

On est donc parti tous les trois dans la descente, moi bien décidé à découvrir ce que mes SB98 avaient dans l'âme. Malheureusement, je n'avais pas encore retrouvé mes gros orteils, probablement égarés quelques part dans le secteur quelques années auparavant. smile
Cette première partie de descente fût donc un peu laborieuse, les réglages d'appuis n'étant pas instantanés après toutes ces années sans passer par des pistes de ski de descente…plus une saison qui débutait quasiment ! smile

Au premier carrefour de pistes, j'ai mis le clignotant, et laissais mes deux rencontres continuer leur après-midi. Je me suis enfoncé dans les bois, croisé à nouveau des pistes, grimpé sur une butte, pour finalement atterrir au fond d'un vallon, seul, l'esprit enivré de silence, sur un manteau blanc aussi beau qu'il sera éphémère. smile
Ce moment de méditation passé, je suis revenu sur mes traces, croisé une nouvelle fois la piste, reparti dans les bois pour revenir sur la piste, où j'ai pris le chemin de la descente. L'heure avait sonné pour les skieurs alpins, et un boulevard désert se déroulait alors devant moi smile
Nouvelle séance de génuflexions, les cuisses commençaient à chauffer, et comme par magie, mes gros orteils sont revenus dans mes souliers…smile…cette sensation de les écraser sur les planches, signe qu'elles ont définitivement rendu les armes, et accepter que c'est vous le maître qui commandez les skis…et non pas l'inverse. smile

Et voila, une belle après-midi de SRN, peut-être un peu spéciale de part le lieu, mais quel bonheur d'avoir des écailles sous les pieds, et de pouvoir monter, descendre, tracer la poudreuse, remonter sans aucune manipulation…

petit message à l'attention de M.
notre ami forez n'ayant pas été suffisamment convaincant pour vous inoculer le virus du SRN, le forum et le Forez ne demande qu'à s'enrichir de nouveaux membres et adeptes, et la partie petites annonces est là pour vous aider…smile
mais attention, on entre là dans le domaine de la drogue dure ! smile
Modifié il y a 3 ans


Bon je vois que vous soutenez la station de chalmazel en y impruntant ces pistes ….smile
elle en a bien besoin avec cette saison décalée….

Pour vos aventures nordiques à la jack london….smile
 

sinon prabouré dimanche…:

Modifié il y a 3 ans
fourinas
Bon je vois que vous soutenez la station de chalmazel en y impruntant ces pistes ….
Ah oui, j'avais oublié de remercier Forez et sa copine pour leur geste de venir renflouer les caisses du conseil Général ! smile

Elle fait rêver ta photo Fourinas smile
Modifié il y a 3 ans
Damien63
effectivement le vallon de la Tuile à la route de Prabouré est un pur bonheur.
J'en viens ! smile
par contre aucune glisse, comme tout le reste de la journée d'ailleurs ! donc difficile de causer de free ride, il a fallu se contenter de Forez ride smile
Bonsoir,

J’étais vendredi AM entre les Supeyres et les Radars.
Il y a de la neige !  Comme on aurait aimé en avoir cet hiver.
En quantité, mais légèrement croutée.

Bonne glisse, sur les Crêtes du Forez bien sur !
Jacou
A jacou:
mon aller-retour Béal-Loge s'est bien passé (voir état des pistes) et j'ai même vu évoluer une voile autour du Béal coté Rochecourbe. Il avait l'air bien à son aise mais le "domaine" est beaucoup plus restreint qu'aux Supeyres à cause des pistes de ski de fond.
La poisse quand même pour l'aventure nordique à une semaine près on était au top …smile C'est comme ça smile faut pas se laisser abattre.
Cette après-midi c'est sur le sud des Pradeaux, dans notre "petit Jura", sans charmante compagnie …smile qui a d'ailleurs très apprécié les génuflexions de Maître Bernard, peut-être le must de la drague smilesmile
N_75
c'était mon bon Forez, en bien charmante compagnie,
 
N_75
petit message à l'attention de M.
notre ami forez n'ayant pas été suffisamment convaincant pour vous inoculer le virus du SRN, le forum et le Forez ne demande qu'à s'enrichir de nouveaux membres et adeptes, et la partie petites annonces est là pour vous aider…
mais attention, on entre là dans le domaine de la drogue dure !
Elle est toujours partante, mais il faudrait démarrer à plat dans une bonne neige, car même en skiant bien en alpin, l'équilibre n'est plus le même et les chutes … font mal smile Donc tu peux lui proposer smile
Sinon pour revenir à la sortie du jour : petit air frais mais soleil chaud à l'abri du vent, neige encore poudreuse froide aux endroits abrités, humide légèrement molle ailleurs mis à part plein soleil où elle était assez molle (ça m'a valu 2 gamelles), gelée dans les traces de raquettes et petite croûte de glace aux endroits où le soleil avait donné et où il avait tourné, abandonnant le terrain à l'ombre. J'espère que c'est clair smilesmile. On peut estimer la couche de ce côté entre 5 à 20 cm. Il faut donc ne pas tarder pour ceux qui veulent y aller, car d'ici 3 ou 4 jours …
Pour une fois j'ai tourné à l'envers, donc dans le sens des aiguilles d'une montre en partant par le pré de la luge puis le relais/pylône et la maison isolée juste au-dessus des sources de la Ligonne, vers la cote 1214 m. Puis j'ai rejoint la maison du Gat et Molhac. J'ai un peu vagabondé sur l'Est du hameau, au-dessus d'un autre dont le nom va plaire à N_75 : L'Autoriche. Mais bien au-dessus quand même puisque je n'ai pas franchi la route qui descend sur les Fayolles. Les bois et la pente sont trop abruptes, ou alors il faudrait un enneigement exceptionnel. Je voyais le hameau de Besse au loin mais sans son Super smile
Puis j'ai continué ainsi jusqu'à Rouffix ou pignon fixe comme le dit le précité plus haut smile. Tant que l'enneigement était là, même faible … 
J'ai traversé la route pour plonger par le pré en face sur le chemin et remonter sur la piste entre le puy de Loir et le Siège de la Reine au Sud. Je n'aurais pas voulu le descendre comme on l'a fait souvent, car à l'ombre les cristaux de neige commençaient à croûter et les écailles n'accrochaient rien, donc neige rapide et virage dans une croûte cassante … très aléatoires smilesmile
A un endroit j'ai hésité sur le chemin, car lorsque l'on descend, naturellement on retombe sur la piste mais là sous la neige ça se ressemble un peu, même en connaissant …smile j'ai donc suivi toujours la piste, ce qui n'est pas plus mal en monter car la pente est plus régulière, même si l'on fait quelques centaines de mètres de plus. je suis donc arriver sur la piste du haut à 200 m plus au Sud que l'arbre de gauche qui porte une croix rouge et qui indique le bon chemin.
Là, des 4X4 et autres quads s'en étaient bien payés, ça doit être les suites de la Cop 21 smile. Après le puy de Loir où un vent du Nord s'est rappelé à moi, je suis tombé sur 2 adultes et enfants en raquettes et des traces de ski de fond étroits. Même si j'avais pu les prendre j'étais bien mieux en hors traces, ça enfonçait de 3 cm et sur le plateau c'était un régal en pas alternatif avec un compromis accroche/glisse au top. 
Et c'est là que je me suis décidé, tant pis pour les efforts supplémentaires, à monter puis descendre la première partie, sous Chougoirand, du bon hors piste habituel, en ayant posé le sac en haut. Encore mieux que mardi dans la poudre, la neige plus dense dessous, sans poche d'air, avait une meilleur tenue au niveau du roulis des skis d'une carre sur l'autre. Et j'ai fait la même chose pour la partie haute au-dessus du hameau et c'était tout aussi bon. 
Le pied pour ne pas dire plutôt le skismile J'ai "génuflexé" en pensant à mon bon maître smile
Puis je suis rentré pour m'apercevoir que déjà, dans le pré de la luge orienté Est, la neige avait bien commencé à durcir.
Donc si je peux oser donner un conseil, éviter d'aller skier demain matin car la neige sera "mauvaise", croûtée/gelée, ça cassera par plaque et très rapide avec une mauvaise tenue des écailles en montée. Mieux vaut attendre l'après-midi ou alors faire un tour de raquettessmile. A moins que plus haut, au-dessus des 1400 m, la neige soit moins revenu et que demain matin elle tienne un peu avec une fine couche de poudre dessus qui assurera les virages et la retenue.
Donc faites la grasse mâtinée sous une tente avec poêle comme nous l'a envoyé Fourinas smile
Modifié il y a 3 ans